L'Ambassadeur LU Shaye : La Chine continuera à soutenir, à pratiquer et à défendre fermement le multilatéralisme

| Auteur:LU Shaye | Publié le:2021-01-29

Le 25 janvier 2021, le Président Xi Jinping a participé à l’édition virtuelle du dialogue « Agenda de Davos » du Forum économique mondial et y a prononcé une allocution spéciale qui a attiré une large attention dans le monde. Dans son allocution, le Président Xi Jinping a souligné l’importance de renforcer la coordination macroéconomique, de rejeter les préjugés idéologiques, de réduire le fossé entre pays développés et pays en développement et de relever ensemble les défis planétaires, afin de bien accomplir les quatre tâches majeures de notre époque. Il a lancé un appel à tous les pays du monde pour défendre et pratiquer le multilatéralisme, poursuivre l’ouverture et l’inclusion et rejeter la fermeture et l’exclusion; préserver le droit international et rejeter la recherche de la suprématie; poursuivre les concertations et la coopération et rejeter les conflits et la confrontation, rester en phase avec notre temps et rejeter l’immobilisme. Il a réaffirmé la volonté de la Chine de continuer de prendre une part active dans la coopération internationale contre la COVID-19, d’appliquer la stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique, de promouvoir le développement durable, de favoriser la science, la technologie et l’innovation, de promouvoir un nouveau type de relations internationales et de travailler avec les autres pays du monde pour que le flambeau du multilatéralisme éclaire notre marche en avant vers une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

Plus le monde traverse des vicissitudes, plus nous avons besoin de persévérer dans le droit chemin. Aujourd’hui, le monde fait face à des transformations inédites depuis un siècle et traverse une pandémie jamais vue depuis cent ans, l’économie mondiale est en profonde récession et les défis planétaires surgissent les uns après les autres. L’humanité se trouve à une croisée des chemins pour son avenir. Plus que jamais, le monde a besoin du multilatéralisme, de la solidarité et de la coopération. Le Président Xi Jinping, ayant à cœur la sauvegarde des intérêts communs et de long terme de l’humanité, a fait passer au monde un message retentissant pour défendre et pratiquer le multilatéralisme et promouvoir une communauté d’avenir partagé pour l’humanité, en proposant les visions et les solutions de la Chine en vue de consolider le consensus, de rétablir la confiance et de renforcer la coopération dans le monde.

La Chine a toujours soutenu fermement le multilatéralisme. Cette année marque le 50e anniversaire du rétablissement de la Chine dans son siège légitime aux Nations Unies, et le 20e anniversaire de son adhésion à l’OMC. Premier pays à apposer sa signature sur la Charte des Nations Unies, la Chine a toujours défendu le système international centré sur les Nations Unies, créé le Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement doté d’un milliard de dollars, et adhéré à presque toutes les organisations internationales intergouvernementales et à plus de 500 conventions internationales. La Chine est le deuxième contributeur financier de l’ONU et de ses opérations de maintien de la paix, le plus grand pays fournisseur de Casques bleus parmi les membres permanents du Conseil de Sécurité, et a participé au règlement de tous les grands dossiers brûlants régionaux et internationaux. Le Secrétaire général António Guterres affirme que le soutien de la Chine a permis à l’ONU de mieux remplir ses fonctions.

La Chine a toujours pratiqué activement le multilatéralisme. Elle préconise le dialogue et le partenariat au lieu de la confrontation et de la coalition. Sur cette base, la Chine a établi des partenariats sous de diverses formes avec plus de 100 pays et est devenue le premier partenaire commercial de plus de 130 pays et régions dans le monde. Elle travaille à mettre intégralement en œuvre l’Accord de Paris sur le climat et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, et s’est fixé l’objectif ambitieux d’atteindre le pic d’émission de CO2 avant 2030 et de réaliser la neutralité carbone d’ici 2060. L’initiative « la Ceinture et la Route » a apporté d’importantes opportunités de développement aux différents pays du monde et est devenue un bien public international largement apprécié. Dans la lutte contre la COVID-19, la Chine a fourni des aides à plus de 150 pays et 13 organisations internationales, envoyé 36 groupes d’experts médicaux aux pays qui en ont besoin et œuvre pour la réalisation de l’accessibilité et de l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement. Premier pays à renouer avec la reprise économique parmi les principales économies du monde, la Chine travaille activement à créer une nouvelle dynamique de développement pour ouvrir des perspectives plus larges permettant aux différents pays d’entrer au marché chinois et de partager les opportunités offertes par le développement de la Chine.

La Chine a toujours défendu résolument le multilatéralisme. Face au populisme, au protectionnisme et au courant de l’anti-mondialisation, et confrontée aux actes unilatéraux tels que la menace, l’intimidation, le découplage, la rupture d’approvisionnement et la recherche des intérêts égoïstes au détriment d’autrui, la Chine mène un combat sans ambiguïté contre la division, la régression, le conflit et la confrontation, et se résout à se mettre au bon côté de l’Histoire et de suivre le principe d’« amples consultations, contributions conjointes et bénéfices partagés » pour répondre ensemble aux défis et menaces planétaires. Le Président Xi Jinping a appelé les Nations Unies à défendre la justice, à faire respecter la primauté du droit, à promouvoir la coopération et à s’engager dans l’action. C’est aussi le consensus et les attentes communes de la communauté internationale. Le Président de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies Volkan Bozkir a salué le soutien de la Chine aux Nations Unies et au multilatéralisme, qui est selon lui particulièrement précieux à un moment où le multilatéralisme est remis en cause et confronté à d’énormes défis.

Un adage chinois dit : La vertu ne demeure pas solitaire, elle attire immanquablement un voisinage. Le multilatéralisme est également le choix commun de la Chine et de la France. Pendant l’année écoulée, tant sur le plan bilatéral que dans les cadres multilatéraux notamment les Nations Unies, l’OMS et le G20, nos deux pays ont maintenu une communication et une coordination étroites dans la coopération sanitaire internationale, la réforme de la gouvernance mondiale, la lutte contre le changement climatique et la protection de la biodiversité. Nous avons délivré conjointement un message important en faveur du multilatéralisme et nos actions sont salués par l’ensemble de la communauté internationale. Dans l’avenir, nos deux pays devront continuer de faire preuve de sens de responsabilité, faire valoir le rôle pionner des relations sino-françaises, rassembler davantage de pays sous le drapeau du multilatéralisme, favoriser l’avènement d’un monde multipolaire, et travailler à mettre en place un système de gouvernance mondiale plus juste, plus rationnel et plus inclusif, afin d’injecter des énergies positives dans un monde plein d’incertitudes.