Commentaires

Chine: la croissance ralentit mais le secteur des services brille

Publié le:2015-10-26 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:French.china.org.cn

L'économie de la Chine a affiché une croissance annuelle de 6,9 % au troisième trimestre 2015, moins que les 7 % du premier semestre de l'année, a annoncé le Bureau National des Statistiques (NBS) lundi.

Au cours des trois premiers trimestres de l'année, le PIB a atteint 48,78 mille milliards de yuans (7,69 mille milliards de dollars). Le secteur des services a contribué à plus de la moitié du PIB, selon le NBS.

LE TAUX LE PLUS BAS DEPUIS SIX ANS

C'est la première fois que le taux de croissance trimestriel passe sous les 7 % depuis le deuxième trimestre de 2009.

Le porte-parole du NBS, Sheng Laiyun, a déclaré que les facteurs mondiaux dans le contexte de reprise économique mondiale ont eu un impact sur la Chine.

"Les attentes d'une hausse du taux d'intérêt américain ont entraîné la volatilité des prix sur les marchés des prix marchandises, des stocks et des devises étrangères. De nombreux pays ont dévalué leurs devises, faisant encore plus pression sur les exportations chinoises, un des trois piliers de la croissance économique de la Chine", a déclaré M. Sheng lors d'une conférence de presse.

La croissance des exportations de la Chine a baissé de 7,9 % annuellement au cours des trois premiers trimestres de l'année pour atteindre 17,87 mille milliards de yuans, selon le NBS.

Au cours des neuf premiers mois, la production industrielle a connu une croissance de 6,2 % annuellement et les investissements sur les avoirs fixes ont grimpé de 10,3 %. Les investissements dans les propriétés ont augmenté de 2,6 % annuellement, alors que les ventes au détail des biens de consommation ont flambé de 10,5 %.

La croissance annuelle de la production industrielle à valeur ajoutée de la Chine au cours des trois premiers trimestres s'est élevée à 6,2 %, soit légèrement moins que les 6,3 % enregistrés au cours des huit premiers mois.

LES POINTS POSITIFS

Malgré la croissance décevante de la production industrielle et des investissements à avoirs fixes, il y a eu des signes positifs dans l'économie chinoise ralentie.

Les ventes au détail des biens de consommation ont augmenté de 10,9 % annuellement en septembre, légèrement plus que les 10,8 % enregistrés au mois d'août, ont montré les chiffres du NBS lundi. Ces chiffres représentent le taux de croissance le plus élevé depuis le début de cette année.

Qu Hongbin, analyste à la HSBC, a prédit que la consommation continuera à croître de manière stable et que "soutenu par une croissance de la consommation et la reprise des ventes de maisons, un modeste rebond économique pourrait être réalisé dans les mois à venir".

"La croissance des ventes au détail et des ventes de propriétés est relativement forte" même si l'économie "n'est pas encore sortie d'affaires", ralentie par une production industrielle lente, a expliqué Julia Wang, économiste à la HSBC, dans un rapport envoyé par courriel à Xinhua.

La croissance du secteur des services a été relativement à la hauteur, bien que la contribution du secteur financier ait baissé par rapport au premier semestre 2015, selon le rapport.

"En général, les informations d'aujourd'hui montrent des signes de stabilisation de l'économie chinoise", a souligné le rapport.

Au cours des trois premiers trimestres, la valeur ajoutée du secteur des services a représenté 51,4 % du PIB, soit 2,3 points de pourcentage de plus qu'au cours de la même période l'année dernière, selon le NBS.

DES PERSPECTIVES PROMETTEUSES

"Le développement économique de la Chine s'ajuste à la nouvelle normalité et ressent plus de douleurs au passage des anciens vecteurs de croissance aux nouveaux. Cependant, les fondamentaux d'une économie à croissance régulière restent inchangés", a déclaré le président chinois Xi Jinping dans une interview écrite accordée à Reuters dimanche avant sa visite d'Etat en Grande-Bretagne.

"Le nouveau type d'industrialisation, de technologies de l'information, d'industrialisation et de modernisation agricole a engendré une forte demande domestique et un grand potentiel de croissance future. ll a également rendu l'économie plus résistante et plus adaptable. Tout cela, combiné à des réformes structurelles approfondies, signifie que la Chine a des perspectives économiques très prometteuses", a souligné M. Xi.

Les efforts de restructuration de la Chine ont également eu un effet notable dans la Hurun Rich List 2015 publiée jeudi car les industries émergentes ont vu l'apparition de plus de milliardaires.

Cette bible de la fortune a montré que le continent chinois a abrité 242 milliardaires de plus en 2015, portant son total à 596, soit plus qu'aux Etats-Unis (537 milliardaires).