Commentaires

Le ratio de levier financier des entreprises chinoises se stabilise avec une tendance à la baisse
Le problème du surendettement des entreprises s’atténue progressivement

Publié le:2017-10-23 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:Quotidien du Peuple (édition 02 du 26 septembre 2017)

Grâce à un ensemble de mesures visant à réduire le taux d’endettement des entreprises, le levier financier des entreprises chinoises se stabilise avec une tendance à la baisse et les risques d’endettement tendent à diminuer. Pour la période à venir, les mesures cibleront notamment la baisse du levier financier des entreprises publiques, relate notre correspondant ce 25 septembre d’après les informations de la Commission Nationale pour le Développement et la Réforme (NDRC).  

Selon la NDRC, les risques d’endettement tendent à diminuer en Chine, cette tendance se manifeste dans de nombreux aspects. D’abord, l’augmentation du taux d’endettement global de la Chine s’est considérablement ralentie et tend à se stabiliser. Selon les dernières données de la Banque des règlements internationaux (BRI), à la fin du premier trimestre de 2017, le taux d’endettement global de la Chine par rapport à son PIB s’est établi à 257,8%, l’augmentation sur un an (en baisse depuis quatre trimestres consécutifs) est en baisse de 4,7 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent, la croissance sur un trimestre (en baisse depuis cinq trimestres consécutifs) est en baisse de 0,8 point de pourcentage par rapport au trimestre précédent. Ensuite, le levier financier des entreprises chinoises a commencé à diminuer. A la fin du premier trimestre de 2017, le levier financier des entreprises chinoises non financières s’est maintenu à 165,3%, sans augmentation par rapport au trimestre précédent depuis trois trimestres consécutifs. La tendance à la baisse du levier se confirme dans les entreprises non financières. 

De plus, du point de vue microéconomique, le levier financier affiche également une tendance à la baisse en Chine. A la fin de juillet, le ratio d’endettement des entreprises industrielles chinoises supérieures à la taille désigné (c’est-à-dire un chiffre d’affaires annuel de 20 millions de RMB au minimum) s’est établi à 55,8%, en baisse de 0,7 point de pourcentage. Le problème de surendettement des entreprises s’atténue donc progressivement. Enfin, la performance de l’économie réelle chinoise s’est remarquablement améliorée. Les entreprises industrielles sortent des difficultés causées par la déflation structurelle, la demande du marché rebondit. La marge bénéficiaire de ces entreprises s’est élevée à plus de 6% dans les activités principales, les bénéfices progressent à une vitesse allant jusqu’à 20%, ce qui renforce la confiance et la motivation des entreprises. 

Pour la période à venir, la NDRC a précisé certaines mesures visant à réduire davantage le levier financier : la tâche prioritaire sera de diminuer le levier financier dans les entreprises publiques, l’élimination des entreprises zombies fera aussi partie des moyens importants pour réduire le levier, le gouvernement soutiendra davantage la fusion et la réorganisation des entreprises afin de promouvoir la conversion des dettes en capital. D’après nos sources, jusqu’au 22 septembre, 77 entreprises chinoises ont déjà signé des accords-cadres sur la conversion de dettes en capital avec divers organismes d’exécution, ces accords représentent un montant total de plus de 1.300 milliards de yuans.