Commentaires

De nouvelles forces motrices poussent l’économie chinoise vers le mieux dans la stabilité et sa transformation et sa mise à niveau

Publié le:2018-05-08 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:Bureau national des statistiques de Chine

Au fur et à mesure de l’entrée du développement économique de notre pays dans la nouvelle normalité, de nouvelles forces motrices, avec la nouvelle industrie, le nouveau format industriel et le nouveau mode comme noyau, s’augmentent continuellement, et deviennent l’énergie importante qui pousse le développement stable de l’économie de notre pays et aide la transformation et la mise à niveau de la structure économique. En même temps, elles rattrapent efficacement l’influence et le choc causés par l’affaiblissement des forces motrices traditionnelles et assurent la tendance de l’économie nationale vers le mieux dans la stabilité.  

I. De nouvelles forces motrices poussent l’économie vers le mieux dans la stabilité 

Depuis le XVIIIe Congrès national du Parti communiste chinois, l’économie de notre pays a gardé une augmentation stable et la puissance nationale générale s’est élevée de manière remarquable. De 2013 à 2017, l’augmentation du PIB est de 7,1% et le fonctionnement économique a été gardé dans un intervalle raisonnable. En 2017, la totalité du PIB a atteint 82700 milliards de RMB, qui représente à peu près 15% de l’économie du monde.  

La croissance stable de l’économie est due à l’effet continuel de nouvelles forces motrices. Sous l’effet d’une série de politiques et de mesures de la Chine, les nouvelles tendances de la création des entreprises et de l’innovation de tout le monde sont en plein vigueur. Les activités économiques de trois nouveaux--nouvelle industrie, nouveau format et nouveau mode--se multiplient sans cesse, et de nouvelles forces motrices s’intensifient sans arrêt. Selon les statistiques primaires, en 2016, l’augmentation des activités économiques de trois nouveaux est d’à peu près 11371,9 milliards de RMB et ce chiffre équivaut 15,3% du PIB. Si l’on calcule avec le prix actuel, le taux de l’augmentation des activités économiques de trois nouveaux est de 11,8%, et ce chiffre est de 3,9 points de pourcentage de plus que le prix actuel du PIB, soit 0,5 point de pourcentage plus grand par rapport à celui de l’année dernière. Bien que l’augmentation des activités économiques de trois nouveaux n’occupe pas une grande place pour l’instant, la tendance de développement est prospère. Dans une certaine mesure, l’augmentation des activités économiques de trois nouveaux rattrape l’influence causée par l’affaiblissement des forces motrices traditionnelles et joue un rôle important dans le fonctionnement stable de l’économie.  

De nouvelles forces motrices poussent l’économie vers le mieux dans la stabilité. Du point de vue de l’industrie, l’industrie de haute technologie et l’industrie stratégiquement émergeante gardent une croissance assez grande et poussent l’industrie vers le haut de la chaîne de valeurs. De 2013 à 2017, l’augmentation annuelle moyenne de l’industrie de haute technologie est de 11,7%, et ce chiffre est de 5,1 points de pourcentage plus grands que l’augmentation annuelle moyenne de toute l’industrie de la même période. De 2015 à 2017, l’augmentation annuelle moyenne de l’industrie stratégiquement émergeante est de 10,5% et ce chiffre est de 4,4 points de pourcentage plus grands par rapport à l’augmentation annuelle moyenne de toute l’industrie de la même période. L’industrie stratégiquement émergeante de service augmente rapidement, et la qualité et le niveau de service s’améliorent sans cesse. De 2015 à 2017, la recette annuelle moyenne de l’industrie stratégiquement émergeante de service augmente de 14,8% et ce chiffre est de 3,5 points de pourcentage plus grands par rapport à la recette annuelle moyenne des autres industries de service dont l’envergure est supérieure à celle désignée de la même période. Le commerce en ligne réalise une croissance explosive, cela suscite l’énergie du marché intérieur et le besoin de la consommation. De 2015 à 2017, le taux de la vente au détail annuelle moyenne en ligne dépasse 30%, soit 20 points de pourcentage plus grands par rapport à celui de la totalité de la vente au détail de produits de consommation annuelle moyenne. En 2016, l’e-commerce de toute la société a atteint 26100 milliards de RMB, soit 2,5 fois aussi grand que celui de l’année 2013. La totalité annuelle de paiement en ligne non bancaire a atteint 54300 milliards de RMB, soit une augmentation de 124,3% par rapport à celle de la même période de l’année précédente, dont plus de 99% de transaction a eu lieu dans le territoire. Le montant des transactions transfrontalières est de 186,6 milliards de yuans.  

II. De nouvelles forces motrices poussent l’optimisation de la structure industrielle 

Au fur et à mesure de l’avancement croissant de la réforme structurelle du côté de l’offre et de l’optimisation progressive de la structure industrielle, l’industrie de service soutient la moitié de l’économie nationale. En 2017, l’augmentation du secteur tertiaire occupe 51,6% du PIB, soit 6,3 points de pourcentage plus grands par rapport à celle de l’année 2012. Du point de vue du taux de la contribution à l’augmentation économique, de 2013 à 2017, les taux moyens de la contribution annuelles économiques des secteurs primaire, secondaire et tertiaire sont respectivement de 4,6%, 42,6% et 52,8% et le taux annuel moyen de la contribution du secteur tertiaire est de 10,2 points de pourcentage plus grands par rapport à celui du secteur secondaire.  

La transformation et la mise à niveau de l’industrie de la fabrication s’accélèrent. Du temps où de nouvelles forces motrices s’augmentent sans cesse, la transformation de l’industrie de fabrication traditionnelle s’accélère, et l’industrie de haute consommation d’énergie se diminue avec ordre. De 2013 à 2017, le taux de croissance annuelle moyenne des six grandes industries de haute consommation d’énergie est de 6,4%, soit 0,2 point de pourcentage moins grand par rapport à celui de toute l’industrie. En 2017, le taux d’utilisation de la capacité industrielle a atteint 77,0%, soit 1,2 points de pourcentage plus grands par rapport à celui de l’année 2013. 

La structure du secteur des services s’optimise sans cesse. Au fur et à mesure que la technique d’Internet se pénètre complètement, l’industrie des services intégrant dans l’Internet se développe continuellement. L’e-commerce pousse le service postal de livraison à augmenter rapidement, l’économie partagée suscite le développement de nombreux domaines des services, tels que le transport, l’hébergement, la finance, la restauration, la livraison, l’éducation, le traitement médical et les infrastructures, etc.de nouveaux modes, et de nouvelles forces motrices proviennent principalement du secteur des services. En 2016, parmi l’augmentation économique des trois nouveaux, l’augmentation du secteur des services des trois nouveaux représente 52%. Sous cette influence, la proportion du secteur des services s’élève sans cesse. En 2017, les proportions des industries de la vente en gros et de la vente au détail, de la poste, de la finance, du logiciel de transmission informatique et des services informatiques, des services de location et d’affaires, des services pour les habitants, de la réparation et d’autres services dans le PIB sont respectivement de 9,4%, 0,5%, 7,9%, 3,3%, 2,7% et 1,8%, soit respectivement 0,2, 0,3, 1,4, 1,1, 0,6 et 0,3 points de pourcentage plus grands par rapport à ceux de l’année 2012.  

III. De nouvelles forces motrices poussent la mise à niveau de la structure de la demande 

Depuis ces dernières années, le rôle rudimentaire de la consommation de notre pays augmente effectivement. Du point de vue du taux de la contribution des trois grandes demandes à l’augmentation économique, de 2013 à 2017, le taux annuel moyen de la contribution de la consommation finale est de 56,2%, celui de la contribution de la formation totale des capitaux est de 43,8%, mais celui de la contribution de l’exportation des marchandises et des services des cinq dernières années est de presque zéro. 

De nouvelles forces motrices poussent la mise à niveau de la consommation dans deux aspects de l’offre et de l’utilisation. D’un côté, de nouvelles forces motrices poussent la nouvelle offre innovante. En 2016, parmi l’économie des trois nouveaux, l’augmentation des activités de nouveaux services de vie occupe presque 7,2% dans l’augmentation totale des trois nouveaux. Par rapport à celui de 2015, ce chiffre connaît une augmentation effective. D’autre côté, de nouvelles forces motrices poussent l’amélioration croissante de la qualité de la consommation d’habitants. Les services O2O, tels que la vente au détail en ligne, l’émission en direct, l’éducation en ligne, le traitement médical sur l’Internet, la commande à emporter, le lavage etc., satisfont tous les besoins de consommateurs tout en leur permettant de rester à la maison. D’ailleurs, les nouveaux modes de services, tels que la réservation de voiture en ligne, le vélo à partager, l’hébergement à partager, le paiement mobile, etc., rendent le transport, le voyage et les loisirs des hommes plus extraordinaires et plus pratiques. La consommation des loisirs culturels, de l’éducation et de la formation, et de la santé s’augmente, et la consommation des services devient progressivement un point chaud. En 2016, dans la consommation annuelle moyenne de la population du pays, la proportion de la consommation de l’éducation, de la culture et des loisirs et celle du traitement médical sont respectivement de 0,7 et 1,3 points de pourcentage plus grands que celle de l’année 2012. Ainsi, le taux de la consommation finale totale de 2016 est de 11,6 points de pourcentage plus grands que celui de l’année 2012.  

Dans le même temps de l’optimisation de la structure de consommation, la structure d’investissement continue de s’optimiser. Les aspects faibles tels que l’investissement dans la fabrication de haute technologie, celui dans la fabrication d’équipement et les infrastructures, et surtout les investissements dans le domaine relatif à la vie populaire s’augmentent d’une grande vitesse. De 2013 à 2016, l’augmentation annuelle moyenne de l’investissement dans la fabrication de haute technologie est de 14,8%, celle dans la fabrication d’équipement est de 13,4%, celle dans la protection écologique et la régularisation environnementale est de 29,7% et celle dans le domaine de l’éducation est de 19,2%. Toutes ces augmentations sont beaucoup plus élevées que celle de l’investissement des biens fixes de toute la société.