Commentaires

Les indicateurs avancés annoncent des perspectives positives pour l’économie chinoise

Publié le:2018-05-10 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:Bureau national des statistiques de Chine

En 2018, face à une conjoncture nationale et internationale complexe, les gouvernements locaux de toute la Chine ont vigoureusement mis en œuvre les dispositions stratégiques du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) avec Xi Jinping comme noyau dirigeant. Le pays a maintenu le principe global dit « progrès dans la stabilité » tout en approfondissant continuellement la réforme et l’ouverture, ce qui lui a permis de stimuler du dynamisme endogène pour son développement économique. D’après son indice des directeurs d’achat (PMI) de janvier-mars, un des principaux indicateurs économiques avancés, la Chine poursuit sa tendance de développement stable de l’année dernière, avec des perspectives positives.  

I. Les trois principaux indicateurs continuent de s’établir dans la zone d’expansion, la production et l’exploitation des entreprises ont maintenu une croissance stable.  

Depuis le début de l’année, les indices PMI manufacturier, non manufacturier et global de la Chine sont restés dans la zone d’expansions, indiquant des résultats positifs dans la production et l’exploitation des entreprises. Pour le secteur manufacturier, l’indice PMI a poursuivi sa bonne dynamique de l’an dernier pour s’élever à 51,3% en janvier, 50,3% en février et 51,5% en mars : le secteur est ainsi resté dans la zone d’expansion pendant 20 mois consécutifs en maintenant un PMI supérieur à 50%. L’industrie manufacturière chinoise affiche donc une tendance de développement stable avec de légères croissances. Pour le secteur non manufacturier, l’indice PMI s’est fixé à 55,3% en janvier, 54,4% en février et 54,6% en mars : ce secteur a maintenu un PMI supérieur à 54% pendant 7 mois consécutifs, grâce à une croissance stable et rapide de l’industrie des services. En ce qui concerne l’indice PMI de la production globale, il s’est établi à 54,6% en janvier, 52,9% en février et 54,0% en mars, des chiffres relativement élevés qui montrent une expansion soutenue dans la production et l’exploitation de l’économie réelle chinoise.    

II. Les indices PMI indiquent une optimisation de la structure industrielle et une amélioration de la qualité de l’offre en Chine. 

En mars, la Chine a enregistré un indice de production manufacturière de 53,1% et un indice d’activités non manufacturières de 54,6%, deux éléments qui composent l’indice PMI global. Avec 1,5 point d’avance, les activités non manufacturières ont maintenu une croissance supérieure à celle de la fabrication, signe que la structure industrielle de la Chine a continué d’être optimisée et améliorée. Pour le secteur manufacturier, en mars, la fabrication d’équipement, la fabrication de haute technologie et la fabrication d’articles de consommation ont respectivement constaté un PMI de 52,2%, 53,2% et 53,1%, en hausse de 0,7 point, 1,7 point et 1,6 point par rapport à l’ensemble du secteur manufacturier, ce qui indique qu’avec l’approfondissement continu de la réforme structurelle du côté de l’offre, de nouveaux moteurs de croissance se développent en Chine, que son industrie manufacturière évolue vers le haut et gamme et que la qualité de son offre s’est encore améliorée. Quant au secteur non manufacturier, cette année, les services aux producteurs et la logistique ont connu une croissance rapide en Chine, fournissant un appui efficace au développement durable et stable de son économie réelle. En mars, les services aux producteurs et la logistique ont noté respectivement un indice d’activités de 61,7% et de 58,4%, en hausse de 7,1 et de 3,8 points par rapport à l’ensemble du secteur non manufacturier, en progression de 13,9 et de 16,1 points par rapport au mois de février. Nombre d’industries, notamment le transport ferroviaire, le transport aérien, la livraison expresse, les télécommunications, les logiciels internet, les banques, les valeurs mobilières et l’assurance, ont relevé un indice PMI supérieur à 55,0%, ce qui indique une forte tendance à l’expansion.             

III. L’évolution des indices PMI annonce des perspectives positives pour le développement de la Chine.  

Pour le secteur manufacturier, son PMI a progressé de 1,2 point en mars par rapport au mois de février pour s’élever à 51,5%, le plus haut niveau du premier trimestre, ce qui montre une tendance à la stabilisation et à la hausse de ce secteur. En mars, avec la reprise des activités après la Fête du Printemps, la production et l’exploitation des entreprises se sont accélérées en Chine : l’indice de production et l’indice des nouvelles commandes ont augmenté respectivement de 2,4 et 2,3 points sur un mois pour s’établir à 53,1% et 53,3%. L’indice des nouvelles commandes a été supérieur à celui de la production pendant deux mois consécutifs, signe que la croissance manufacturière se dote d’une plus forte puissance endogène. Au mois de mars, l’indice des nouvelles commandes à l’exportation et l’indice des importations ont augmenté respectivement de 2,3 et 1,5 point sur un mois pour revenir dans la zone d’expansion en se fixant tous les deux à 51,3%, ce qui signifie plus de dynamisme pour les importations et exportations chinoises. Pour le secteur non manufacturier, son PMI a progressé de 0,2 point en mars pour s’établir à 54,6%, indiquant que ce secteur poursuit son élan de croissance soutenue. Plus précisément, l’industrie chinoise des services a enregistré un indice d’activités de 53,6% en mars, un chiffre supérieur à la moyenne de l’année précédente malgré un léger recul de 0,2 point par rapport à février. Avec le retour du beau temps et la mise en œuvre des projets d’infrastructure, le taux de démarrage des constructions est remonté de façon tangible : l’indice d’activités du secteur de la construction a crû de 3,2 points en mars pour s’élever à 60,7%, en hausse de 0,2 point sur un an. Toujours pour ce secteur, l’indice des nouvelles commandes et l’indice des nouvelles commandes à l’exportation ont progressé respectivement de 2,5 et 7,9 points en mars sur un mois pour s’établir à 52,0% et 59,6%, ce qui montre que la demande de ce secteur est en hausse sur à la fois le marché domestique et le marché étranger. Dans l’ensemble, l’indice PMI global a augmenté de 1,1 point en mars pour s’établir à 54,0%, ce qui indique que la production et l’exploitation des entreprises chinoises ont continué de croître. 

 Dans l’ensemble, les indices PMI montrent qu’au premier trimestre, l’économie chinoise a maintenu une tendance à la stabilisation et à la hausse, avec des perspectives positives et que les conditions favorables à un développement économique de qualité continuent de s’accumuler et de se renforcer dans le pays, un bon départ pour une économie chinoise stable et saine tout au long de l’année. Par la suite, il nous faut suivre l’esprit du 19e Congrès national du PCC, mettre en œuvre les décisions du Comité central du PCC et du Conseil des affaires de l’État chinois, poursuivre le principe global dit « progrès dans la stabilité » et consolider les bases pour un meilleur développement économique. Parallèlement, il est indispensable d’approfondir les réformes et encourager l’innovation en partant du cycle économique à long terme et de la modernisation structurelle. En d’autres termes, nous devons dynamiser l’économie chinoise par l’approfondissement des réformes, développer de nouveaux moteurs de croissance par l’innovation et améliorer continuellement la qualité et l’efficacité de notre développement économique, afin de maintenir sa tendance à l’amélioration et de parvenir à un développement économique stable, sain et durable.