Commentaires

Fonctionnement de l’économie stable vers le mieux au premier trimestre

Publié le:2018-05-23 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wen Jianwu | Source:Bureau national des statistiques

Avec l’approfondissement des réformes structurelles du côté de l’offre, la croissance de la production industrielle du pays est bon au premier trimestre, la structure continue de s’optimiser, l’efficacité continue de s’améliorer. La tendance du fonctionnement stable vers le mieux depuis l’année dernière reste inchangée. Nous avons eu un bon départ. 

I. Bon départ de l’économie industrielle 

La production industrielle s’est accélérée. Au premier trimestre, la valeur augmentée industrielle dont l’échelle est supérieure à celle désignée a augmenté de 6,8% par rapport à celle de la même période du temps de l’année précédente, le taux de croissance a augmenté de 0,6% par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière et de 0,2% par rapport à 2017. La croissance de l’industrie est en expansion. Au premier trimestre, la valeur augmentée de 37 industries dans les 41 principaux secteurs industriels a maintenu une tendance à la hausse, avec un taux de croissance de 90,2%, plus important qu’en 2017. Parmi ceux-ci, les industries de l’électronique, de la pharmacie, des équipements spéciaux, du tabac, de la production et de la fourniture de gaz ont connu une croissance à deux chiffres. 

La structure industrielle continue d’être optimisée. La fabrication de haute technologie a maintenu une croissance à deux chiffres, et l’industrie manufacturière des équipements et l’industrie manufacturière des biens de consommation ont augmenté rapidement. Au premier trimestre, la valeur augmentée de l’industrie manufacturière de haute technologie a progressé de 11,9% par rapport à celle de la même période de l’année précédente, soit 5,1 points de pourcentage plus grand que celle des industries dont l’échelle est supérieure à celle désignée. L’industrie manufacturière des équipements a augmenté de 8,8% et l’industrie manufacturière des biens de consommation de 7,7%, soit respectivement une croissance de 2 et 0,9 points de pourcentage. Les nouveaux produits tels que les robots industriels, les véhicules à énergie nouvelle et les circuits intégrés connaissent une croissance rapide. 

Les bénéfices des entreprises ont augmenté relativement rapidement. De janvier à février, les bénéfices bruts des entreprises industrielles dont l’échelle est supérieure à celle désignée ont atteint 968,9 milliards de yuans, soit une croissance de 16,1% par rapport à celle de la même période de l’année précédente. Ces entreprises ont maintenu une croissance rapide avec malgré une croissance des bénéfices relativement grands de la même période de l’année précédente. 

II. Les effets de la réforme structurelle du côté de l’offre commencent à se montrer. 

L’effet de la réduction des capacités est évident. Au premier trimestre, l’effet des politiques de la réduction des capacités a continué de se faire sentir et l’utilisation de la capacité industrielle a augmenté. Au premier trimestre, le taux d’utilisation des capacités nationales était de 76,5%, soit une augmentation de 0,7 point de pourcentage par rapport à celle de la même période de l’année précédente, atteignant le niveau le plus élevé de la même période depuis 2013. Parmi les 41 principaux secteurs industriels, 24 industries ont augmenté leur taux d’utilisation des capacités par rapport à celui de la même période de l’année précédente. Parmi eux, le taux d’utilisation des capacités de l’industrie de l’exploitation minière de charbon et de lavage était de 71,2%, soit une augmentation de 5,8 points de pourcentage par rapport à celui de la même période de l’année précédente. Le taux d’utilisation des capacités de l’industrie de raffinement des métaux ferreux et de transformation et de roulement était de 76,9%, soit une croissance de 3,2 points de pourcentage par rapport à celui de la même période de l’année précédente. 

Le ratio d’endettement continue de diminuer. À la fin de février, le ratio d’endettement des entreprises industrielles dont l’échelle est supérieure à celle désignée était de 56,3%, soit une diminution de 0,8 point de pourcentage par rapport à celui de la même période de l’année précédente. 

Les coûts unitaires continuent de diminuer. De janvier à février, le coût de tous les cents yuans des recettes provenant des activités principales des entreprises industrielles dont l’échelle est supérieure à celle désignée était de 92,4 yuans, soit une baisse de 0,27 yuans par rapport à celui de la même période de l’année précédente, le coût de tous les cents yuans des recettes était de 83,98 yuans, soit une baisse de 0,33 yuans par rapport à celui de la même période de l’année précédente. 

Le renouvellement des stocks de produits finis s’est accéléré. À la fin de février, le nombre des jours de rotation des stocks de produits finis des entreprises industrielles dont l’échelle est supérieure à celle désignée étaient de 17,4 soit une diminution de 0,2 jour par rapport à celui de la même période de l’année précédente. 

III. Les prévisions sur la production et l’exploitation des entreprises restent stables vers le mieux. 

Les résultats obtenus de l’enquête des entreprises dont l’échelle est supérieure à celle désignée montre que 40,4% des entreprises sont prévues d’avoir un fonctionnement optimiste au deuxième trimestre, soit une augmentation de 2,2 points de pourcentage par rapport à celles de la même période de l’année précédente, la proportion des entreprises prévues d’avoir un bon fonctionnement présentent 34,8 points de pourcentage plus grand qu’à celles au contraire.  

Avec l’avancement approfondi du développement industriel de haute qualité, les industries de pointe, les industries émergentes stratégiques et les nouveaux produits joueront un rôle plus grand de force motrice. L’ajustement structurel des industries et le processus de la transformation et de la mise à niveau s’approfondirent, la tendance stable vers le mieux persiste dans l’ensemble de l’économie industrielle. 

IV. Améliorations de la production et de l’exploitation des petites et micro-entreprises 

La pénurie de fonds pour les petites et micro-entreprises a été allégée. Selon l’enquête, au premier trimestre, la proportion des entreprises qui considéraient qu’il existait des difficultés pour le financement était de 4,4%, soit le deuxième plus bas chiffre depuis 2012. Le taux annuel moyen d’intérêt et de frais des prêtes bancaires que les petites et micro-entreprises peuvent obtenir était d’environ 5,73%, soit une baisse de 0,06 points de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente, soit le chiffre le plus bas depuis 2012. La proportion des entreprises qui considéraient des difficultés pour le financement comme un problème sévère était de 13,9%, soit le chiffre le plus bas depuis 2013. 

L’enthousiasme des investissements des petites et micro-entreprises a augmenté. Au premier trimestre, 21,7% des entreprises sondées ont fait des investissements, soit une hausse de 0,5 point de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière, qui était le plus haut niveau depuis l’année dernière. 

(L’auteur est le Directeur du Département des industries du Bureau national des statistiques)