Commentaires

La Chine prend un nouveau départ dans les réformes après la session clé du PCC

Publié le:2013-11-13 | Source:french.news.cn | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

La Chine prend un nouveau départ dans les réformes après la session clé du PCC

  La troisième session plénière du 18e Comité central du Parti communiste chinois (PCC) vient de s'achever sur une série de nouvelles idées de réformes, plaçant le pays à un nouveau point de départ dans son développement.

  Selon un communiqué publié à l'issue de la session, qui s'est déroulée du 9 au 12 novembre, une décision sur "les principales questions relatives à l'approfondissement global des réformes" a été approuvée.

  La troisième session plénière du Comité central du PCC se concentre généralement sur les réformes. En 1978, le 11e Comité central du PCC a décidé d'adopter la politique de réforme et d'ouverture, ce qui a stimulé l'économie du pays et apporté de profonds changements dans la société chinoise.

  Aujourd'hui le pays se tient à un nouveau point de départ dans son développement. Confronté à des défis tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, le PCC a décidé de donner un plus grand rôle au marché alors qu'il vise à mener une réforme globale.

  L'objectif général des réformes est d'améliorer et de développer le socialisme à la chinoise, ainsi que de moderniser le système de gouvernance et les capacités du pays, indique le communiqué.

  L'administration gouvernementale implique une gestion de haut en bas, tandis que la bonne gouvernance se focalise sur une gestion de bas en haut et sur l'intégration de tous les niveaux de gouvernement. La décision suggère que les réformes aideront le peuple à participer davantage à la gestion du gouvernement.

  Par ailleurs le pays mettra en place une équipe de direction centrale pour "l'approfondissement global des réformes". Cette équipe sera chargée de l'élaboration globale des réformes, de l'organisation et de la coordination des réformes, de la promotion de l'ensemble des réformes et de la supervision de la mise en oeuvre des plans de réforme.

  L'établissement de cette institution montre l'importance que la direction attache aux réformes et leur urgence. De plus, cette équipe de direction offrira une garantie organisationnelle aux réformes et permettra de mettre en oeuvre plus efficacement les politiques de réforme.

  La décision reconnaît le rôle "décisif" du marché dans la répartition des ressources, note le communiqué.

  Le rôle du marché dans la l'allocation des ressources a souvent été considéré comme "fondamental" depuis que le pays a décidé de construire une économie de marché socialiste en 1992.

  Il ne s'agit pas seulement d'une modification de formulation, mais surtout d'une percée dans la réforme du marché de la Chine et d'une mise en lumière de l'importance du pouvoir du marché.

  Cette expression signifie également que l'Etat doit exercer le rôle du gouvernement sous le domination du marché, au lieu de maintenir le marché sous le contrôle du gouvernement.

  La décision stipule que promouvoir l'équité et la justice sociales, ainsi qu'améliorer le bien-être du peuple constituent le point de départ et l'objectif de l'approfondissement des réformes. Il s'agit d'un autre grand principe directeur pour traiter les problèmes intérieurs.

  Il a été en outre décidé lors de la session d'établir un comité pour la sécurité nationale afin d'améliorer les mécanismes et les stratégies pour garantir la sécurité nationale. Le communiqué appelle aussi à l'innovation des systèmes pour prévenir et résoudre efficacement les conflits sociaux et améliorer la sécurité publique.

  Cela constituera un changement majeur dans la gestion des urgences de la Chine concernant sa sécurité nationale dans l'avenir. Cette mesure fait suite à une série de défis en matière de sécurité qui ont émergé ces dernières années tant dans le pays qu'à l'étranger.