Commentaires

Les JO 2022 seront favorables pour la coopération régionale et l'emploi

Publié le:2015-08-18 | Source:French.china.org.cn | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

 

L'organisation des JO est compatible avec les projets nationaux d'intégration du développement et de contrôle de la pollution, a indiqué le maire de Beijing.

Les responsables du comité de candidature de Beijing ont déclaré que le fait d'organiser les Jeux olympiques d'hiver permettrait à la Chine de soutenir l'intégration régionale entre Beijing, Tianjin et la province du Hebei, et ce tout particulièrement dans les domaines des transports, du contrôle de la pollution atmosphérique et du tourisme.

L'organisation des Jeux en 2022 par Beijing et Zhangjiakou, ville montagneuse de la province du Hebei, s'inscrit parfaitement dans le projet national en matière de développement intégré des trois régions, estime Wang Anshun, le maire de Beijing.

Ce dernier a commenté vendredi que l'organisation de Jeux olympiques d'hiver consolidera le secteur régional en lui offrant de meilleures installations infrastructurelles.

L'organisation conjointe de l'événement nécessitera également une coopération plus étroite entre les deux villes hôtes, un redoublement des efforts dans la lutte contre la pollution atmosphérique et une promotion accrue des sports d'hiver, des secteurs connexes et du tourisme, ce qui permettra de créer de l'emploi et d'améliorer les conditions de vie des habitants de la région, souligne Wang.

La Chine a choisi trois destinations pour accueillir les compétitions des JO : le centre de Beijing, le district de Yanqing et Zhangjiakou.

Tous les événements sur glace, dont les épreuves de patinage de vitesse, de hockey sur glace et de curling, auront lieu dans le centre-ville de Beijing. Un centre de biathlon et de compétitions nordiques sera par ailleurs construit à Zhangjiakou, et un centre de ski alpin à Yanqing, dans le nord-ouest de Beijing.

D'après un rapport publié par l'Académie des sciences sociales du Hebei, l'organisation des Jeux signifie que Zhangjiakou va créer plus de 400 000 emplois pour les résidents locaux d'ici 2022.

« Le revenu par habitant dans le district de Chongli a atteint 6840 yuans (1000 euros) l'an dernier et il est même de 40 000 yuans pour ceux qui vivent à proximité des stations de ski », expliquait He Jianghai, chef adjoint du Parti pour la ville de Zhangjiakou, à la presse le 8 juillet.

D'après lui, plus de 20 000 habitants de la région ont rejoint l'an dernier le secteur du tourisme et les secteurs connexes, soit un sixième de la population locale.

Il a ajouté que le district a construit un centre de gestion urbaine numérique et va promouvoir les transports, les loisirs, les soins de santé et d'autres services au profit de sa population.

La construction d'une ligne à grande vitesse entre Beijing et Zhangjiakou a par ailleurs été avancée, pour être achevée d'ici 2019.

D'ici cinq ans, un réseau ferré de 1500 km traversera la région, faisant de celle-ci l'une des mieux desservies par le chemin de fer au monde, selon le planificateur économique national. La densité du réseau ferré facilitera également les échanges entre les habitants et les entreprises.

L'organisation commune des Jeux va encore promouvoir un double contrôle de la pollution de l'air, selon Wang Hui, secrétaire général adjoint et porte-parole du comité de candidature de Beijing 2022.

Zhangjiakou, située à environ 200 kilomètres de Beijing, dispose de ressources importantes en énergies éolienne, solaire et biomasse, et s'est fixée pour objectif de construire une zone olympique à faibles émissions de carbone qui fera office de leader mondial.

La ville projette en effet d'accroître la part des énergies renouvelables dans sa consommation énergétique totale à 55 % d'ici 2020, selon un programme de développement approuvé par le Conseil des affaires d'État.