Commentaires

Le Xinjiang mènera l'essor du commerce régional

Publié le:2015-08-25 | Source:french.china.org.cn | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

中国新疆发展论坛.jpg

Au cœur de l'ancienne Route de la soie, la région autonome ouïgoure du Xinjiang a été nourrie par l'unité et la confiance mutuelle, l'égalité et les bénéfices mutuels, l'inclusivité, l'apprentissage et la coopération gagnant-gagnant, des éléments qui étaient au centre de la route commerciale historique.

Le président Xi Jinping a lancé l'initiative de la ceinture économique de la Route de la soie en septembre 2013, et en mars 2015, le gouvernement chinois a publié un plan d'action de mise en œuvre de l'initiative, qui entend faire du Xinjiang une grande fenêtre pour l'ouverture de la Chine vers l'Ouest. Le Xinjiang relie deux marchés de 1,3 milliard de personnes à l'Est et à l'Ouest, et il a le potentiel de devenir un centre majeur du transport en Eurasie lorsque la ceinture économique de la Route de la soie sera devenue une réalité.

Le Xinjiang, à l'intersection des civilisations chinoise, indienne, perse et grecque, abrite aujourd'hui de nombreux groupes ethniques, cultures et religions. Il est donc un partenaire commercial potentiel pour les régions d'Eurasie, d'Asie centrale et d'Asie du Sud.

Le Xinjiang possède de riches ressources naturelles et de main-d'œuvre, des infrastructures solides et un gouvernement régional efficace. Son économie a connu une croissance moyenne de 11,1 % par an au cours des cinq dernières années, et son PIB par habitant est passé de 2917 dollars à 7037 dollars.

Cette année marque le 60e anniversaire de la fondation de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, et les progrès accomplis au cours des 60 dernières années ont bénéficié à ses habitants, quelle que soit leur religion ou leur culture.

En outre, le Xinjiang est en train de restructurer son économie et de modifier son modèle de croissance, parce que comme d'autres provinces et régions chinoises, il est engagé dans un développement écologique et durable.

La Chine a aidé à la mise en place de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures et du Fonds de la Route de la soie. Elle renforce également son industrie de fabrication de matériel, ainsi que la construction d'infrastructures en coopération avec d'autres pays et régions. Le Xinjiang va essayer de capitaliser sur les opportunités créées par ces initiatives, ainsi que par la ceinture économique de la Route de la soie, pour accélérer son développement en tant que centre régional du transport, du commerce, de la logistique et de la culture en Asie centrale et au-delà.

Le Xinjiang a prévu d'améliorer ses installations de transport, d'énergie et de télécommunication dans un proche avenir, et de construire un centre d'information pour le transport ferroviaire et routier entre la Chine et l'Europe, afin de contribuer à faciliter les liens de transport transcontinentaux.

La région compte également accélérer la construction d'importants carrefours de transport routier pour former un réseau global reliant la Chine et l'Asie centrale, le Moyen-Orient, l'Asie du Sud, l'Europe et l'Afrique. En outre, elle veut s'ouvrir davantage au monde extérieur par le biais des liens commerciaux, des parcs industriels - à la fois en Chine et à l'étranger - ainsi que grâce à l'énergie, la coopération financière et industrielle.

Un autre boom économique devrait se produire au Xinjiang grâce aux entreprises qui y déménagent leurs bases jusqu'ici installées en Chine de l'Est et en Chine centrale, notamment dans les matériaux de construction et la fabrication de matériel, le textile et l'industrie vestimentaire, ainsi que le traitement du pétrole et du gaz.

Avec ses avantages agricoles en matière de sources d'eau, de sol et de soleil abondant, le Xinjiang étendra ses échanges de produits agricoles et sa coopération avec les pays d'Asie centrale, et sécurisera ainsi son approvisionnement alimentaire.

En outre, la région renforcera ses échanges culturels et éducatifs avec les pays et régions situés le long de la ceinture économique de la Route de la soie, ce qui contribuera à approfondir la compréhension mutuelle.

La région renforcera également sa coopération en matière de sécurité avec les pays frontaliers, et contribuera ainsi à maintenir la stabilité et la paix régionales et à contrecarrer les desseins des séparatistes, des extrémistes et des terroristes. La lutte contre ces forces du mal, la protection de la sécurité et du bonheur du peuple sont les principales responsabilités de l'ensemble de la communauté internationale.