Commentaires

La Chine publie une ligne directrice sur l'approfondissement des réformes des entreprises d'Etat

Publié le:2015-09-17 | Source:french.xinhuanet.com | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

BEIJING, 13 septembre (Xinhua) -- Les autorités chinoises ont publié dimanche une ligne directrice sur l'approfondissement des réformes des entreprises d'Etat. Il s'agit de la plus récente mesure prise par les autorités afin de dynamiser les entreprises d'Etat peu dynamiques.

La Chine améliorera la modernisation des entreprises d'Etat, renforcera la gestion des biens publics et promouvra la propriété mixte, selon la ligne directrice publiée par le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d'Etat.

Le gouvernement fera progresser les compétences des entreprises d'Etat et les transformera en acteurs du marché entièrement indépendants.

Il s'agit d'un document-cadre essentiel pour diriger et promouvoir les réformes des entreprises d'Etat.

Le gouvernement souhaite entreprendre une série de réformes majeures dans les secteurs clés d'ici 2020, au moment où il est demandé aux entreprises d'Etat d'être plus compétentes et plus influentes, et d'avoir la capacité d'éviter les risques.

"Le gouvernement doit soutenir un groupe d'entreprises d'Etat, qui sont créatives et capables aujourd'hui de concurrencer leurs rivales internationales", indique la ligne directrice.

Selon le document officiel, ces entreprises seront classées en deux catégories : les sociétés rentables et celles dédiées au bien-être public.

Concernant la première catégorie, les sociétés seront orientées par le marché et suivront les opérations commerciales, en vue d'accroître les biens publics et stimuler l'économie. Les entreprises de la deuxième catégorie seront destinées à améliorer la qualité de vie de la population et à fournir des produits et des services d'intérêt public.

Concernant les réformes de la propriété mixte, la Chine va introduire plusieurs types d'investisseurs, a précisé la ligne directrice.

Les sociétés privées seront encouragées à rejoindre ce processus par divers moyens, dont l'achat d'actions et de bons convertibles d'entreprises d'Etat ou l'échange de droits d'actions avec ces dernières. Les entreprises d'Etat seront autorisées à vendre leurs actions à leurs employés.

Les directeurs du conseil d'administration des entreprises d'Etat auront plus de pouvoir dans la prise de décision, tandis que les directeurs seront supervisés de plus près. Par ailleurs, l'intervention des agences du gouvernement sera interdite dans le cadre de la nouvelle ligne directrice.

Parallèlement, la supervision sera intensifiée à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des entreprises pour éviter l'abus de pouvoir et la dégradation des biens publics. Un mécanisme de contrôle des comptes sera créé pour traquer les violations, dont la corruption et le détournement de fonds.