Commentaires

Xi Jinping s'exprime à l'ONU au nom des pays en développement (PAPIER GENERAL)

Publié le:2015-09-29 | Source:french.xinhuanet.com | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

习近平.jpg

Le président chinois Xi Jinping a été applaudi lors de son intervention lundi au débat général de la 70e session de l'Assemblée générale de l'ONU, où il a appelé à défendre les intérêts des pays en développement dans le monde et promis de mobiliser des ressources financières et humaines pour soutenir les pays les moins avancés et le développement mondial.

"Le vote de la Chine dans l'Organisation des Nations Unies sera toujours celui des pays en développement", a déclaré M. Xi.

"Nous soutenons fermement une plus grande représentation et un plus grand droit de parole des pays en développement, en particulier les pays africains, dans le système de gouvernance international", a-t-il affirmé.

En tant que dirigeant de la deuxième plus grande économie au monde, qui a fait des progrès économiques remarquables au cours des 30 dernières années, M. Xi a exprimé la volonté de la Chine de contribuer au développement mondial.

"Nous sommes prêts à partager notre expérience de développement et des opportunités avec d'autres pays, et nous leur souhaitons la bienvenue à bord du train express de développement de la Chine pour que nous puissions tous nous développer ensemble", a-t-il indiqué.

Les paroles du président Xi Jinping ont été chaleureusement applaudies à maintes reprises dans la gigantesque salle de l'Assemblée générale de l'ONU.

M. Xi est arrivé à New York samedi pour assister à une série de sommets marquant le 70e anniversaire de la fondation de l'ONU après avoir effectué sa première visite d'Etat aux Etats-Unis du 22 au 25 septembre.

Lors de son séjour de trois jours à New York, M. Xi a assisté au Sommet des Nations Unies sur le développement durable, à la Table ronde de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, à la Réunion des dirigeants mondiaux pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, au débat général et au Sommet sur les opérations de maintien de la paix.

Les remarques de M. Xi sur le développement pour l'après-2015 et les relations internationales ont également impressionné l'assistance.

Sur le plan du développement, M. Xi a plaidé pour une voie de développement équitable, ouverte, globale et axée sur l'innovation, soulignant qu'aucun pays ne devrait être laissé à l'écart.

En ce qui concerne les relations internationales, le président chinois a proposé la construction d'un nouveau type de relations internationales caractérisé par la coopération gagnant-gagnant et la création d'une communauté de destin commun pour l'humanité.

Le président chinois a déclaré que les grandes puissances devaient s'abstenir d'entrer en conflit ou en confrontation, se respecter et mener une coopération gagnant-gagnant. Il a ensuite ajouté que les grands pays devaient traiter les petits pays sur un pied d'égalité et adopter une approche juste en matière de justice en faisant passer la justice avant les intérêts.

"Quelle que soit l'évolution de la situation internationale et l'ampleur de la montée en puissance de la Chine, elle ne cherchera jamais ni l'hégémonie, ni l'expansion, ni à créer une sphère d'influence", a assuré le président chinois.

LA CONTRIBUTION DE LA CHINE

Le président chinois a promis que la Chine apporterait son soutien dans divers domaines allant de la paix et du développement dans le monde à la coopération Sud-Sud en passant par les droits des femmes.

Lors du débat général de lundi, M. Xi a annoncé que la Chine créerait un fonds Chine-ONU pour la paix et le développement doté d'un capital d'un milliard de dollars pour dix ans en vue de soutenir le travail de l'ONU. Le pays établira également une force de police permanente de maintien de la paix ainsi qu'une force de maintien de la paix composée de 8.000 soldats.

Parallèlement, la Chine fournira une aide militaire d'un montant de 100 millions de dollars à l'Union africaine dans les cinq prochaines années afin de soutenir l'établissement de la Force africaine en attente (FAA) et de la Force africaine d'intervention immédiate en cas de crise.

M. Xi a également indiqué lundi au Sommet des Nations Unies sur le maintien de la paix que la Chine aiderait à former 2.000 casques bleus étrangers dans les cinq prochaines années et lancerait dix programmes d'aide au déminage.

Mais les engagements pris par la Chine lors de la 70e session de l'Assemblée générale de l'ONU ne s'arrêtent pas là.

Samedi, lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable, M. Xi a indiqué que la Chine créerait un fonds doté d'un capital initial de deux milliards de dollars pour soutenir la coopération Sud-Sud et aider les pays en développement à mettre en œuvre leur programme de développement pour l'après-2015.

Le président chinois a également indiqué que la Chine tâcherait de porter ses investissements dans les pays les moins avancés à 12 milliards de dollars d'ici à 2030.

En outre, la Chine annulera la dette des pays les moins avancés, des pays enclavés en développement et des petits pays insulaires en développement pour les prêts sans intérêts intergouvernementaux exigibles d'ici fin 2015, a déclaré le président chinois.

La Chine a toujours tenu compte des intérêts des pays en développement, en particulier les pays africains.

Samedi, lors de la Table ronde de haut niveau sur la coopération Sud-Sud co-présidée par M. Xi et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le chef de l'Etat chinois a présenté l'initiative des "Six 100".

Dans le cadre de cette initiative, la Chine mettra à disposition des pays en développement 100 programmes de réduction de la pauvreté, 100 projets de coopération agricole, 100 initiatives de promotion du commerce et programmes d'aide, 100 plans de protection de l'environnement et de lutte contre le changement climatique, 100 hôpitaux et cliniques et 100 écoles et centres de formation professionnelle d'ici cinq ans, a déclaré le président chinois.

Au cours de cette même période, Beijing offrira 120.000 opportunités et 150.000 bourses de formation et d'étude en Chine aux ressortissants de pays en développement et contribuera à former 500.000 techniciens professionnels du monde en développement.

En outre, le président chinois a déclaré que la Chine créerait une Académie de la coopération et du développement Sud-Sud et verserait une aide de deux millions de dollars en liquide à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En Afrique, la Chine est en train d'élaborer un plan de coopération mutuellement bénéfique pour aider la Sierra Leone et les deux autres pays touchés par l'épidémie Ebola à se reconstruire économiquement et socialement, a déclaré dimanche M. Xi lors de sa rencontre avec le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma en marge de la session annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU.

M. Xi a indiqué que les relations entre les deux pays illustraient parfaitement le dicton : "C'est dans le besoin que l'on reconnaît ses amis".

A la Réunion des dirigeants mondiaux pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes dimanche, M. Xi a indiqué que la Chine envisageait dans les cinq prochaines années d'aider d'autres pays en développement à construire 100 "projets de santé pour les femmes et les enfants", d'envoyer des équipes d'experts médicaux et de lancer 100 projets "campus heureux" visant à financer les études des filles pauvres et à accroître le taux de scolarisation des filles.

Par ailleurs, la Chine offrira des programmes de formation à 30.000 femmes de pays en développement et fournira 100.000 opportunités de formation aux communautés locales de pays en développement, a indiqué M. Xi.

La Chine donnera également 10 millions de dollars à ONU Femmes pour la mise en œuvre de la Déclaration de Beijing et son Programme d'action et pour la réalisation des objectifs relatifs aux droits des femmes du programme de développement pour l'après-2015, a-t-il annoncé.

LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT

Evoquant le programme de développement pour l'après-2015, le président Xi Jinping a plaidé pour une voie de développement équitable, ouverte, globale et axée sur l'innovation.

"Nous devons garantir un développement équitable pour rendre l'accès au développement plus égalitaire", a déclaré M. Xi samedi lors du Sommet sur le développement durable.

Il a appelé à améliorer la gouvernance économique mondiale, à accroître la représentation et la participation des pays en développement et à donner à tous les pays le même droit de participer à l'élaboration des règles internationales.

"Nous devons garantir un développement ouvert pour que toutes les parties en bénéficient", a indiqué M. Xi, notant que tous les pays doivent respecter le système de commerce multilatéral, construire une économie ouverte et partager ses bénéfices grâce à la consultation mutuelle et à la collaboration.

Le président a également préconisé un développement dans tous les domaines pour consolider les bases du développement et souligné la nécessité de respecter l'équité et la justice sociale et de parvenir à une coexistence harmonieuse entre l'homme et la société et entre l'homme et la nature.

"Nous devons également nous développer en nous appuyant sur l'innovation afin d'exploiter pleinement notre potentiel de développement", a déclaré M. Xi.

Tous les pays devraient exploiter leur potentiel de développement, construire des moteurs de croissance plus forts et cultiver les avantages concurrentiels qu'ils n'avaient pas jusqu'à présent, a-t-il souligné.

Pour bien mettre en œuvre le programme de développement pour l'après-2015, M. Xi a présenté une proposition en quatre points à la communauté internationale qui prône de renforcer les capacités de développement, d'améliorer l'environnement international de développement, d'actualiser le partenariat pour le développement et de renforcer les mécanismes de coordination pour le développement.

"La communauté internationale a le devoir d'aider les pays en développement à renforcer leurs capacités et de leur fournir un soutien et une assistance adaptés à leurs besoins réels", a estimé le président chinois.

COMMUNAUTE DE DESTIN COMMUN

Durant son discours d'environ 20 minutes au débat général de lundi, M. Xi a expliqué comment mieux promouvoir la paix et le développement dans le monde au XXIe siècle, car les objectifs de paix, de développement, d'équité, de justice, de démocratie et de liberté sont encore "loin d'être réalisés".

"Nous devons renouveler notre engagement en faveur des buts et principes de la Charte des Nations Unies, construire un nouveau type de relations internationales caractérisées par la coopération gagnant-gagnant et créer une communauté de destin commun pour toute l'humanité", a déclaré M. Xi.

Le président chinois a présenté une proposition en cinq points pour construire un nouveau modèle de relations internationales.

Premièrement, M. Xi a appelé les membres de la communauté internationale à bâtir un partenariat égalitaire, à participer à des consultations et à chercher à se comprendre.

"Nous devrions forger un partenariat mondial aux niveaux international et régional et adopter une nouvelle approche de relations entre Etats caractérisée par le dialogue plutôt que la confrontation, et rechercher des partenariats plutôt que des alliances", a noté M. Xi.

Deuxièmement, M. Xi a mis en garde la communauté internationale contre la mentalité de Guerre froide et appelé à bâtir une structure de sécurité équitable et juste à laquelle toutes les nations contribueront.

"Nous devrions entretenir une nouvelle vision de sécurité commune, globale, coopérative et durable et faire véritablement jouer un rôle central à l'ONU et à son Conseil de sécurité dans la résolution des guerres et le maintien de la paix", a déclaré M. Xi.

Troisièmement, M. Xi a plaidé en faveur d'un développement ouvert, innovant et inclusif profitable à tous.

Quatrièmement, M. Xi a appelé à renforcer les échanges entre les civilisations pour promouvoir l'harmonie, l'inclusion et le respect des différences.

"Les diverses civilisations devraient dialoguer et échanger au lieu d'essayer de s'exclure ou de se remplacer. Nous devons respecter toutes les civilisations et les traiter d'égales à égales", a-t-il indiqué.

Cinquièmement, M. Xi a proposé de construire un écosystème qui accordera la priorité à la nature et au développement vert et exprimé l'espoir que tous les membres de la communauté internationale travailleront de concert à l'édification d'une écocivilisation mondiale.

"La Chine assumera sa part de la responsabilité et continuera à jouer son rôle dans ces efforts communs", a indiqué M. Xi.

"Nous appelons également les pays développés à assumer leur responsabilité historique, à tenir leurs engagements de réduction des émissions et à aider les pays en développement à atténuer et à s'adapter au changement climatique", a ajouté le président chinois.