Commentaires

Un cours sur la pensée de Mao Zedong attire des étudiants de 120 pays sur edX

Publié le:2015-10-13 | Source:french.xinhuanet.com | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Plus de 3.100 étudiants dans 120 pays et régions ont suivi "Introduction à la pensée de Mao Zedong", un cours dispensé par l'université de Tsinghua sur edX, site Internet de cours en libre accès, depuis le 15 septembre.

Les dix pays et régions comptant le plus grand nombre de ces élèves sont les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Inde, le Canada, la France, l'Espagne et l'Australie. Les États-Unis représentent à eux seuls près d'un quart des étudiants inscrits.

D'après Shi Xuelin, du bureau de formation en ligne de l'université de Tsinghua, l'université a eu l'idée de mettre en ligne ce cours car Mao Zedong compte parmi les plus grands nombres de recherches sur Internet.

"Nous pensons que Tsinghua dispose d'une excellente connaissance à cet égard, et ce cours lui-même présente des particularités chinoises importantes", a indiqué M. Shi.

Lorsque Feng Wuzhong, professeur ajoint au sein de la faculté d'études marxistes au sein de l'université de Tsinghua, a présenté ce cours sur un site Internet chinois cet été, plus de 5.000 étudiants chinois s'y sont inscrits.

Avant de proposer ce cours sur edX, M. Feng a passé plus d'un an à l'optimiser à l'usage des étudiants étrangers. Il a affirmé avoir articulé son cours "par questions" pour chaque classe.

Les principaux chapitres commprennent comment la Chine a développé son marxisme en fonction de sa situation particulière, les raisons pour lesquelles la Chine moderne a pris la voie du socialisme, ou encore les leçons et expériences que la Chine en a retirées.

"J'espère que ce cours pourra aider les étudiants du monde entier à obtenir une connaissance générale de la pensée de Mao Zedong", a déclaré M. Feng.

Selon un message d'Amelie Encore, étudiante de New York, publié sur le forum de discussion consacré à ce cours, Mao est l'une des personnalités les plus importantes de l'histoire.

"Il est formidable que des gens du monde entier aient l'opportunité d'apprendre auprès d'une source authentique les Pensées et Principes (de Mao) qui ont permis les succès uniques et remarquables du CPC", ajoute son commentaire.

Ashwin Sewambar, étudiant hollandais diplômé de science politique à l'Université de Cheng Kung à Taiwan, s'est dit particulièrement intéressé par l'adaptation locale du marxisme en Chine et la manière dont le CPC a bâti son système théorique de Socialisme chinois depuis 1949.

"La plupart des occidentaux conçoivent le système politique et idéologique d'un pays d'après son économie, et considèrent de ce fait la Chine comme un pays capitaliste. Cependant, pour connaître la vérité, je pense qu'il faut écouter et observer dans une perspective différente", commente-t-il dans un Chinois impeccable.

Pour rendre le cours vivant, M. Feng cite non seulement des poésies de Mao Zedong mais aussi des extraits de poésie, de littérature, de films et d'oeuvres musicales de Chine pour illustrer la pensée et la vie illustre de Mao. Il a également invité ses assistants à participer à une session de questions-réponse.

M. Sewambar dit avoir observé "une grande sincérité" dans les cours de M. Feng, jugeant le cours très riche et les explications du conférencier très claires.

"Il est très intéressant pour un étranger d'apprendre à connaître la perspective des Chinois sur leur propre histoire", déclare-t-il.

Ce cours ne comporte que quatre chapitres pour un total de 7 heures, toutefois, M. Feng a rédigé des notes de conférence de pas moins de 100.000 mots, citant de nombreuses oeuvres classiques de Karl Marx, Friedrich Engels, et Vladimir Lénine.

Une équipe spéciale d'assistants a été créée pour s'occuper de la traduction des notes de cours et répondre aux questions des étudiants sur le forum de discussion.

Wang Shujuan, assistante en chef, a indiqué que la plupart des questions des étudiants portaient sur l'adaptation locale du marxisme à la Chine et au système gouvernemental chinois de dictature populaire démocratique.

"Il est difficile pour un étranger de comprendre le système gouvernemental de la Chine, car la dictature et la démocratie sont des concepts opposés. Mais dans l'esprit des Chinois, cette expression signifie concrètement que l'État est démocratique pour le peuple et dictatorial pour ses ennemis", explique-t-elle.

Mme Wang a également souligné que les étudiants ne devaient pas se reposer uniquement sur des traductions pour résoudre toutes les questions, qu'ils devaient lire les textes, les oeuvres de Mao ainsi que l'histoire de Chine et se familiariser avec les réalités et la culture chinoises.

Pour Feng Wuzhong, certains des étudiants sont probablement attirés par ce cours par curiosité face aux succès que la Chine a connus, tandis que d'autres sont peut-être un peu suspicieux à l'égard de la voie suivie par la Chine, et s'interrogent sur l'avenir de ce pays.

"Dans un cas comme dans l'autre, l'étude académique offre une base pour mieux comprendre, et je pense que les débats enrichiront la pensée de M. Mao", a-t-il dit.