Commentaires

Relations sino-anglaises : les 4 points forts pour le ministre chinois de l'Education

Publié le:2015-10-26 | Source:le Quotidien du Peuple | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

A l'heure actuelle, les échanges et la coopération entre la Chine et le Royaume-Uni au niveau de l'éducation incluent l'enseignement de tous niveaux. Des résultats fructueux ont été obtenus, créant un large impact positif pour les deux pays. Jouant un rôle important dans les relations entre les deux nations, a déclaré Yuan Guiren, ministre chinois de l'Education, à l'occasion de la visite d'Etat du président chinois Xi Jinping au Royaume-Uni, dans une interview accordée au Quotidien du Peuple.

Le ministre a mis en avant quatre points forts dans la coopération éducative.

Hausse du nombre d'étudiants en programme d'échanges

Fin 2014, le nombre total d'étudiants chinois au Royaume-Uni a dépassé les 150 000 personnes. L'approbation du projet «Generation UK» par le gouvernement britannique s'engage à aider 80 000 étudiants anglais dans leurs études ou stages en Chine entre 2013 et 2020 (6000 jeunes ont déjà séjourné en Chine dans le cadre cette initiative en 2014).

Une coopération fructueuse

Depuis 2004, dans le domaine de l'éducation de base, plusieurs professeurs de mathématiques de Shanghai ont été progressivement envoyés en Grande Bretagne. Les enseignants britanniques profitant également d'un programme d'échange en Chine. En ce qui concerne l'enseignement professionnel, dans le cadre d'un programme baptisé «présidents de l'ombre», les responsables d'écoles professionnellse secondaires des deux pays ont été envoyés dans leur école partenaire pour mener à bien un apprentissage moderne et promouvoir plusieurs cours. Au niveau de l'enseignement supérieur, des projets de doctorats et coopérations de recherche sont toujours en cours. Les deux parties soutiennent la mise en oeuvre de coopération sur la recherche scientifique et la formation supérieure conjointe dans des domaines stratégiques conjointement identifiés.

De plus, les deux parties connaissent un essor dans le développement de l'éducation, ayant créé, jusqu'en août 2015, 17 institutions d'enseignement et 240 programmes d'éducation en Chine. Les universités chinoises s'activent également, avec par exemple la création le mois dernier d'une école de langue chinoise par l'Université normale de Beijing au sein de l'Université de Cardiff.

Continuation dans l'enseignement des langues

Le gouvernement britannique est déterminé à accroître le nombre d'étudiants de chinois et améliorer la qualité de leur apprentissage. Du côté chinois, le siège de l'Institut Confucius va continuer à soutenir ses installations en Angleterre et le développement des cours.

Un meilleur mécanisme des échanges politiques dans l'éducation

Début 2004, les ministères chinois et britannique de l'Education ont officiellement établi un mécanisme de consultation au niveau ministériel. Et depuis 2012, les deux ministères ont désormais intégré des projets d'échanges humains entre les deux nations, et ont signé en septembre 2015, 24 accords de coopération dans le domaine de l'éducation.