Commentaires

Le modèle des PPP favorisera le financement des projets d'infrastructure en Chine : Fitch

Publié le:2015-11-26 | Source:french.xinhuanet.com | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Le modèle des partenariats public-privé (PPP) devrait renforcer le financement des projets d'infrastructure en Chine, et permettre un nouvel essor du volume de contrats des entreprises de la construction en 2016, a indiqué l'agence Fitch dans un rapport publié mercredi.

Quelque 1 043 projets de PPP potentiels ont été dénombrés, pour un montant total de 2 000 milliards de yuans (314 milliards de dollars), selon les chiffres de la Commission nationale de développement et de réforme (NDRC) en mai de cette année. En septembre, le ministère des Finances a créé un fonds de 180 milliards de yuans pour soutenir les projets de PPP.

Le modèle des PPP facilite la coopération entre le gouvernement et les entreprises pour investir des capitaux dans des projets concernant par exemple la préservation des eaux, les transports ou la protection de l'environnement, selon ce rapport.

Si les projets PPP sont séparés des autres activités de la compagnie de construction, l'endettement contracté dans le cadre de ce projet est hors bilan, ce qui signifie qu'elle n'augmente pas la mesure d'endettement de la compagnie. Cela permet de réduire les besoins en capitaux et les frais de financement des entreprises de construction, indique-t-il.

Le rapport observe également que les compagnies de construction peuvent encourir des risques plus élevés en cas d'échec des projets PPP.

Dans le cas des nouveaux contrats de projets PPP project, les institutions financières jouent un rôle d'associé commanditaire, mais elles ont un droit prioritaire sur les actifs et bénéfices du projet, explique le rapport.

Dans ce cas, il peut arriver que la compagnie de construction ne soit pas en mesure de récupérer son investissement si le projet échoue. De plus, le degré de protection juridique des investisseurs dans les projets de PPP en cas d'échec de ces projets n'est pas encore clair, précise le rapport.