Commentaires

La coopération scientifique et technologique donne un coup de main à l’initiative de «la Ceinture et la Route »

Publié le:2017-07-26 | Source:Quotidien du Peuple (Le 4 juillet 2017) | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Le 3 dernier, la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine a parrainé l’organisation à Beijing du séminaire « soutien à la coopération du personnel scientifique, construire conjointement l’avenir de la Ceinture et la Route ». Plus de 80 directeurs ou représentants des institutions de financement de la recherche scientifique et des organisations internationales des 30 pays et régions riverains de «la Ceinture et la Route » ont participé au séminaire. Au cours de la réunion, les représentants participants des institutions de financement de la recherche scientifique ont négocié sur les plans de coopération technique et scientifique des aspects tels que le soutien conjoint des programmes de recherche  des coopérations internationales dans le domaine de technologie, le soutien conjoint le Centre de recherche sur les coopérations internationales dans le domaine des sciences fondamentales, la construction en commun les canaux de formation des talents de recherche scientifique, le soutien conjoint des coopérations et des échanges des chercheurs technologiques et scientifiques. La Fondation nationale des sciences naturelles de Chine va promouvoir globalement le développement véritable et durable des coopération scientifique et technologique entre les pays et les régions au long de « la Ceinture et la Route ».

Yang Wei, directeur de la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine, a dit que les recherches fondamentales sont les facteurs clés pour promouvoir le progrès scientifique et technologique. Le renforcement de la coopération scientifique, en particulier la coopération dans le domaine des recherches fondamentales et la mise en valeur des rôles de guide, de stratégie et de soutien des technologies scientifiques dans le développement socioéconomique de tous les pays, sont un choix sage des pays et régions riverains de « la Ceinture et la Route » qui cherchent au développement en commun et qui se trouvent tous au stade de sous-développement, dont les conditions naturelles et géologiques sont proches, et qui sont confrontés des problèmes pratiques sociaux pareils. Ils sont des forces motrices durables pour leurs prospérités en commun.