Commentaires

Quotidien du Peuple: le Japon doit se "repentir" au sujet des îles Diaoyu

Publié le:2012-09-25 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:french.peopledaily.com.cn

  Le Quotidien du Peuple, journal phare du Parti communiste chinois (PCC), a indiqué dans son édition de dimanche que la question des îles Diaoyu concernait la souveraineté territoriale de la Chine et que la Chine ne céderait pas d'un pouce sur ce point.
Le Japon a dit vouloir rétablir ses relations avec la Chine mais le gouvernement japonais persiste à recourir à des mesures vigoureuses pour résoudre les différends territoriaux, a rappelé le journal.
La Chine a demandé au Japon d'arrêter immédiatement tous les actes portant atteinte à la souveraineté territoriale de la Chine, a déclaré samedi soir le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei. Il a tenu ces propos à la suite du débarquement de plusieurs Japonais sur les îles Diaoyu vendredi soir sous le prétexte "d'empêcher les militants taïwanais de débarquer sur les îlots."
La droite japonaise a organisé une grande manifestation anti-chinoise samedi à Tokyo. Les manifestants japonais ont appelé la Chine à "cesser l'invasion du Japon", se sont engagés à préserver les îles "Senkaku" (les îles Diaoyu) et à sauvegarder l'intégrité territoriale de leur pays.
"L'acte du Japon constitue une grave violation de la souveraineté territoriale de la Chine. Ils font des histoires pour rien et confondent le noir et le blanc," a commenté le journal.
La droite japonaise cause des problèmes depuis longtemps au sujet des îles Diaoyu. Le gouvernement japonais a mal évalué la situation et, de connivence avec la droite, a tenté de renforcer son contrôle sur les îles Diaoyu.
L'acte joué "en duo" par le gouvernement japonais et la droite japonaise sur les îles Diaoyu "n'est pas fortuit", il incarne la tendance accélérée à la droitisation au Japon, au durcissement de la politique étrangère du pays et au développement de relations tendues avec les voisins.
La récession économique du Japon pendant deux décennies a radicalement modifié l'équilibre de puissance entre la Chine et le Japon, plongeant certains Japonais dans la frustration et l'anxiété, et les incitant à adhérer à une ligne dure qu'ils considèrent comme une "arme magique" pour traiter avec la Chine.
"La grave situation des relations sino-japonaises a été causée uniquement par le Japon," a affirmé le journal.
Le gouvernement japonais doit "prendre des mesures "pratiques et sincères" et corriger fondamentalement son erreur s'il veut vraiment rétablir les relations bilatérales.
du Parti communiste chinois (PCC), a indiqué dans son édition de dimanche que la question des îles Diaoyu concernait la souveraineté territoriale de la Chine et que la Chine ne céderait pas d'un pouce sur ce point.
Le Japon a dit vouloir rétablir ses relations avec la Chine mais le gouvernement japonais persiste à recourir à des mesures vigoureuses pour résoudre les différends territoriaux, a rappelé le journal.
La Chine a demandé au Japon d'arrêter immédiatement tous les actes portant atteinte à la souveraineté territoriale de la Chine, a déclaré samedi soir le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei. Il a tenu ces propos à la suite du débarquement de plusieurs Japonais sur les îles Diaoyu vendredi soir sous le prétexte "d'empêcher les militants taïwanais de débarquer sur les îlots."
La droite japonaise a organisé une grande manifestation anti-chinoise samedi à Tokyo. Les manifestants japonais ont appelé la Chine à "cesser l'invasion du Japon", se sont engagés à préserver les îles "Senkaku" (les îles Diaoyu) et à sauvegarder l'intégrité territoriale de leur pays.
"L'acte du Japon constitue une grave violation de la souveraineté territoriale de la Chine. Ils font des histoires pour rien et confondent le noir et le blanc," a commenté le journal.
La droite japonaise cause des problèmes depuis longtemps au sujet des îles Diaoyu. Le gouvernement japonais a mal évalué la situation et, de connivence avec la droite, a tenté de renforcer son contrôle sur les îles Diaoyu.
L'acte joué "en duo" par le gouvernement japonais et la droite japonaise sur les îles Diaoyu "n'est pas fortuit", il incarne la tendance accélérée à la droitisation au Japon, au durcissement de la politique étrangère du pays et au développement de relations tendues avec les voisins.
La récession économique du Japon pendant deux décennies a radicalement modifié l'équilibre de puissance entre la Chine et le Japon, plongeant certains Japonais dans la frustration et l'anxiété, et les incitant à adhérer à une ligne dure qu'ils considèrent comme une "arme magique" pour traiter avec la Chine.
"La grave situation des relations sino-japonaises a été causée uniquement par le Japon," a affirmé le journal.
Le gouvernement japonais doit "prendre des mesures "pratiques et sincères" et corriger fondamentalement son erreur s'il veut vraiment rétablir les relations bilatérales.