Commentaires

La croissance de l'économie chinoise devrait se stabiliser à la fin de l'année, selon un think-tank

Publié le:2012-09-26 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Xinhuanet | Source:french.news.cn

  La tendance au ralentissement de la croissance économique chinoise devrait changer au quatrième trimestre de l'année lorsque les mesures gouvernementales visant à stabiliser l'économie prendront effet. Mais certaines incertitudes concernant le développement futur persisteront, a annoncé dimanche un think-tank chinois dans un rapport.

  L'économie chinoise devrait croître de 7,7% au cours des trois premiers trimestres de l'année, tandis que le taux de croissance serait de 7,8% pour l'année entière, a prévu le Centre pour la Chine de l'Économie mondiale (CCEM) de l'Université Tsinghua.

  La croissance économique chinoise a ralenti à 7,6% au cours des deux premiers trimestres, soit son rythme le plus lent depuis plus de trois ans.

  Le CCEM a estimé que ce ralentissement résultait du recul des investissements en capital fixe, notamment dans le secteur de l'immobilier. La situation devrait pourtant changer lorsque le gouvernement accélérera le processus d'approbation des projets d'infrastructures pour stimuler l'économie.

  Au début de ce mois, la Commission nationale pour le Développement et la Réforme a approuvé des projets d'infrastructures portant sur un montant dépassant 1 000 milliards de yuans (157,73 milliards de dollars), concernant les lignes à grande vitesse, les ports, les chemins de fer, les réseaux d'assainissement et les usines de traitement de déchets.

  La Chine dispose encore d'un potentiel de croissance rapide à long et moyen terme, et l'urbanisation apportera la plus grande impulsion au développement du pays dans l'avenir, selon le rapport.

  Le CCEM a prévu que le PIB chinois pourrait progresser de 8,2% en glissement annuel au premier semestre de l'année prochaine et de 8% pour l'année 2013.

  Cependant, le CCEM a estimé que l'économie chinoise faisait face à des risques considérables, tels que les bouleversements politiques sur la scène internationale et une marge de manoeuvre étroite dans l'élaboration des politiques monétaires.

  Les relations sino-japonaises constituent également l'un des éléments critiques qui influencent le développement de l'économie chinoise, ajoute ce rapport.