Commentaires

Approfondir la réforme du système culturel de manière plus poussée

Publié le:2013-12-27 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Luo Shugang | Source:Quotidien du Peuple (le 3 décembre 2013, page 7)

  L’édification culturelle fait partie importante de l’ensemble à cinq volets pour la construction d’un socialisme à la chinoise. La réforme du système culturel est un composant clé de la réforme chinoise sur tous les plans. Selon l’objectif et la mission portant sur l’approfondissement global de la réforme, ainsi que la demande en matière de l’accélération de la construction d’un puissant pays culturel socialiste proposés par le PCC au XVIIIe Congrès national, la Décision de la 3e session plénière du XVIIIe Congrès national a mis en vigueur des dispositions stratégiques dans le but de promouvoir les innovations institutionnelle et structurelle sur le plan culturel, indiquant qu’afin de construire un puissant pays culturel socialiste et d’améliorer la puissance immatérielle de la culture nationale, il faut insister sur la direction de la culture d’avant-garde socialiste et la voie de développement de la culture socialiste à la chinoise, renforcer la position indicative du marxisme dans le domaine idéologique et la base spirituelle commune du Parti, de l’Etat et de toutes les ethnies, persévérer dans la concentration de tous nos efforts sur le peuple, dans la mise des effets sociaux au premier plan, dans la cohérence entre les effets sociaux et les effets économiques, prendre pour chaînon clé la stimulation de la créativité culturelle de toute la nation, approfondir la réforme du système culturel de manière plus poussée. Tout cela indique la direction de la promotion de la réforme du système culturel sur un nouveau point de départ.

  Depuis la réforme et l’ouverture, notamment depuis le XVIe Congrès national du PCC, avec la décision scientifique et la direction du Comité central du PCC, la réforme du système culturel a été mise en place par étape, faisant des percées importantes et aboutissant aux premiers résultats. Les premières missions de la réforme du système culturel déterminées par le Comité central du PCC étant achevées, la structure du système des services culturels publics a été mise en forme, l’envergure et la puissance des industries culturelles ont été renforcées sans cesse, le marché culturel a connu une prospérité sans précédente, les œuvres de fine qualité surgissent, la stratégie de la « sortie du pays » des produits culturels a été développée de jour en jour, la réforme du système culturel a connu de nouveaux progrès, une voie du développement culturel socialiste à la chinoise a été mise en forme. La pratique a prouvé que l’approfondissement de la réforme du système culturel correspondait aux exigences du développement de notre époque, à la loi du développement culturel, et est la voie fondamentale et déterminée pour la promotion de la prospérité culturelle et de la construction d’un puissant pays culturel socialiste.

  La pratique, la réforme et la création sont sans limite. La réforme du système culturel ne sera jamais rompue. Le PCC a proposé au XVIIIe Congrès national de construire in extenso une société de moyenne aisance et d’approfondir la réforme et l’ouverture, ce qui a ouvert un nouveau espace, insufflé une nouvelle vitalité et formulé une nouvelle demande à la réforme du système culturel. Xi Jinping a appelé lors de la réunion nationale sur le travail d’éducation idéologique, à continuer la réforme du système culturel, à accélérer la prospérité globale culturelle et le développement des industries culturelles et à construire un puissant pays culturel socialiste. Simultanément, il nous fait bien assurer les caractères idéologique et industriel, les rapports entre les effets sociaux et les effets économiques, maintenir fermement le cap du progrès de la culture socialiste avancée et mettre au premier rang les effets sociaux. Cela a précisé la règle fondamentale pour l’accélération du développement de la réforme culturelle. Il faut approfondir la réforme du système culturel, renforcer les caractères systémique, global et cohérent de cette réforme, faire jouer au marché le rôle actif dans la distribution des ressources culturelles, encourager la création des artistes et de toute la société, promouvoir le développement des causes et des industries culturelles, offrir davantage produits et services culturels de meilleure qualité afin de satisfaire aux demandes croissantes des masses pour la culture spirituelle, de correspondre aux exigences de l’époque de rendre tous les domaines plus mûrs et de leur donner une forme définitive dans la grandiose cause de l’approfondissement global de la réforme, ainsi que de créer un environnement de développement culturel favorable à la création et à l’innovation. Il faut mentionner que la réforme du système culturel a connu des succès mais pas très solides, que certaines contradictions profondes freinant le développement scientifique de la culture n’ont pas encore résolues et que l’environnement de création culturelle reste à optimiser. Selon les dispositions et les exigences de l’approfondissement global de la réforme déterminé par le Comité central du PCC, nous devons, avec davantage courage et intelligence, promouvoir les innovations institutionnelle et structurelle sur le plan culturel, déterminer de nouveaux objectifs, planifier une feuille de route, mettre en application de nouvelles mesures, libérer et développer les forces productives de manière plus poussée, dans le but de jeter les bases plus solides à la construction d’un puissant pays culturel socialiste.

  Perfectionnement du système de gestion culturelle

  L’innovation du système de gestion culturelle est la demande interne du renforcement et de l’amélioration de la direction du PCC dans le travail d’éducation idéologique, est un domaine clé de la réforme du système de l’administration et également mission importent de l’approfondissement de la réforme du système culturel. Nous devons assurer la direction correcte, établir et perfectionner un système de gestion culturelle marqué par la direction du comité du Parti, l’administration gouvernementale, l’autodiscipline professionnelle, la surveillance sociale et la mise en opération selon la loi des entreprises et des établissements d’intérêts publics, ainsi qu’augmenter réellement l’efficacité administrative et le niveau de service dans le domaine culturel.

  Accélérer la transformation des fonctions des pouvoirs des organismes d’administration culturelle. Transformer les fonctions des pouvoirs du gouvernement, la mise en place du macro-contrôle scientifique et de la gouvernance efficace sont les demandes fondamentales et les missions principales de la réforme du système de gestion culturelle. Conformément au principe de la séparation entre les fonctions de l’administration et les pouvoirs de gestion des entreprises, et les pouvoirs de gestion des établissements d’intérêt public, il faut pousser en avant la transformation des organismes gouvernementaux de l’organisation des activités culturelles vers l’administration de ces activités, l’harmonisation des rapports entre les organismes gouvernementaux et leurs entreprises et établissements d’intérêt public culturels, intensifier sans cesse les fonctions de réajustement politique, de contrôle du marché, d’administration sociale et de services publics. La transformation des attributions des pouvoirs dépend de la coordination entre la décentralisation des pouvoirs et le contrôle, développer en même temps la simplification des structures administratives et la décentralisation des pouvoirs et le renforcement du contrôle, innover les modes d’administration culturelle, mettre en synergie différentes mesures administratives telles que la loi, l’administration, l’économie, la science et la technologie, accélérer la législation culturelle, renforcer l’autodiscipline professionnelle, et réaliser une administration scientifique efficace selon la loi.

  Perfectionner le système de gestion des avoirs publics culturels. Les avoirs publics culturels sont les ressources importantes de sensibilisation culturelle, sont la base et l’assurance du développement et de la prospérité de la culture socialiste. Le renforcement du système de gestion des avoirs publics culturels fait partie des activités du gouvernement et également du travail du comité du Parti : il faut non seulement préserver et augmenter la valeur de ces avoirs, mais aussi assurer l’orientation des entreprises culturelles ; faire le bilan des expériences pratiques, établir des organismes de gestion des avoirs publics culturels contrôlés par le comité du Parti et le gouvernement, mettre sur pied une coordination entre les administrations du personnel, des affaires, des avoirs et de l’orientation ; tenir compte des caractères et des exigences administratives de la sensibilisation à la culture, mettre en application le principe dit « qui est en charge en assume la responsabilité » et d’administration territoriale ; effectuer des études sur l’établissement du mécanisme de fonctionnement marqué par la coordination entre le système de « qui est en charge en assume la responsabilité » et celui d’investisseurs des entreprises modernes ; persévérer dans l’administration de l’idéologie par le Parti, maintenir le pouvoir de décision du Parti dans les affaires clés, le pouvoir de contrôle dans la distribution des biens, le pouvoir de décision définitive dans la sensibilisation et le pouvoir de nomination et de destitution des principaux cadres des établissements culturels d’Etat. Perfectionner le système d’administration et le mécanisme de travail en matière d’Internet. Avec le développement rapide de la technologie informatique moderne, l’Internet a connu un essor, une popularisation générale, une vulgarisation et une médiatisation, ce qui a formulé des exigences pressantes au renforcement et à l’amélioration de l’administration d’Internet : innover les idées en matière de l’administration, concilier les divers milieux, mettre en application le principe dit l’utilisation active, le développement scientifique, l’administration selon la loi, l’assurance de la sécurité, perfectionner de manière plus poussée l’administration fondamentale, l’administration du contenu, l’administration sectorielle, ainsi que le mécanisme d’indexation de la délinquance sur Internet et de la lutte contre celle-ci, accélérer la mise en forme un système d’administration d’Internet caractérisé par la combinaison entre la norme juridique, le contrôle administratif, l’autodiscipline sectorielle, l’assurance technologique, la surveillance par le grand public et l’éducation sociale. Intensifier et améliorer l’édification et l’administration de la culture sur Internet, renforcer l’orientation des opinions sur celui-ci, mettre en place le programme portant sur l’édification du contenu de l’Internet, fortifier l’édification de la légalité sur Internet, perfectionner le mécanisme de traitement des incidents, mettre en forme une structure de travail d’opinion marqué par la combinaison de l’orientation correcte et l’administration selon la loi. Intensifier l’administration de l’Internet selon la loi ainsi que l’aménagement des informations nuisibles et les fausses nouvelles sur Internet, pousser en avant l’opération réglementée et ordonnée selon la loi d’Internet pour clarifier l’espace sur Internet. Améliorer le système d’administration et de direction de l’Internet, afin d’assurer la sécurité d’Internet et de l’information d’Etat.

  Régler de manière plus poussée l’ordre de diffusion. Renforcer et développer l’opinion publique sain et active sont les tâches fondamentales de la sensibilisation idéologique et culturelle ; intensifier l’orientation de l’opinion publique et régulariser l’ordre de la communication composent les missions clés de l’amélioration du système d’administration culturelle ; parfaire les systèmes et mécanismes permettant de persévérer dans une bonne orientation de l’opinion publique ; réorganiser les ressources médiatiques, intensifier le soutien de l’Etat, faire monter en puissance les médias principaux et augmenter leur voix ; correspondre à la nouvelle tendance de fusion et de développement multimédiatiques ; favoriser le développement intégré des médias traditionnels et des médias émergents en mettant l’accent sur les journaux et les périodiques du Parti, ainsi que sur les radios et les télévisions ; promouvoir l’institutionnalisation de la publication d’informations ; établir une plateforme spécialisée de publication d’information à tous les niveaux ; rendre plus sévère le système de qualification professionnelle des journalistes, renforcer la formation portant sur la conscience et les connaissances professionnelles, afin d’assurer la vérité et la sûreté des nouvelles publiées par les journalistes ; mettre fin aux fausses nouvelles et aux exactions par les nouvelles.

  Mettre en place un système perfectionné de marché culturel moderne

  Avec l’amélioration sans cesse du système d’économie de marché socialiste, la prospérité et le développement culturels dépendent davantage du marché, dont le rôle actif dans la distribution des ressources est indispensable : accélérer la mise en place un système unique de marché culturel moderne marqué par l’ouverture et la concurrence ordonnée ; briser de manière plus poussé la structure traditionnelle du marché culturel caractérisée par les cloisonnements, les blocus régionaux et la séparation la ville de la campagne ; parfaire les mécanismes d’accès et de retrait relatifs au marché culturel, encourager la concurrence équitable et la sélection naturelle des divers acteurs du marché, favoriser la circulation des ressources culturelles à l’échelle nationale.

  Accélérer la formation des acteurs du marché qualifiés. La transformation en entreprises des institutions culturelles à but lucratif marque le premier pas de la formation des acteurs du marché qualifiés. Le dynamisme et la compétitivité de ces entreprises dépendent de leur structure administrative interne et de leur niveau de gestion : ayant pour objectif la formation des acteurs du marché qualifiés, poursuivre la transformation en entreprises des institutions culturelles publiques à but lucratif, approfondir les fruits de réforme dans la publication, la distribution, la télévision, le cinéma et du show-business ; améliorer la structure d’administration par la personne morale, accélérer la transformation en sociétés et l’introduction de l’actionnariat, mettre en forme des modes d’organisation des fonds et ceux de gestion répondant à la demande du système d’entreprise moderne et reflétant les caractéristiques des entreprises culturelles modernes ; accroître réellement la capacité dans la maîtrise de l’orientation, l’opération de capitaux et la gestion du marché ; mettre en place un système particulier de récompense par l’octroi de parts d’actions dans les entreprises publiques médiatiques qui font l’objet d’une transformation réglementée pour que les capitaux d’Etat maintienne les pouvoirs maximaux de décision et de contrôle ; combiner la transformation en entreprises avec l’optimisation des ressources, le réajustement de la structure, le développement et la montée en puissance, encourager la fusion et la réorganisation des entreprises culturelles des différentes régions, des différents secteurs et des différents systèmes de propriété, pour que ceux-ci deviennent le plus tôt possible l’ossature du développement de l’industrie culturelle et investisseurs stratégiques dans le domaine culturel ; améliorer l’envergure, l’intensification et la spécialisation des entreprises culture.

  Encourager le développement des entreprises culturelles non publiques. Afin d’accélérer le développement de l’industrie culturelle, il faut soutenir et développer inébranlablement les entreprises culturelles d’Etat et celles avec l’Etat comme actionnaire principal, encourager et orienter le développement sain de toutes les entreprises culturelles non publiques, mettre en forme une structure de l’industrie culturelle axée sur la propriété publique et favorisant le développement simultané des autres formes de propriété coexistantes ; orienter les capitaux sociaux vers l’investissement dans l’industrie culturelle sous diverses formes, autoriser la participation à des publications vers l’étranger et sur internet, ainsi qu’à la transformation et à la gestion des établissements publics de production cinématographique et des troupes artistiques publiques sous forme de holding. Renforcer et améliorer les services et l’administration des entreprises culturelles non publiques, les orienter vers un accomplissement consciencieux de leurs responsabilités sociales ; soutenir le développement des diverses entreprises culturelles de petite taille, accroître l’aide financier et fiscal, soulager les difficultés dans le financement, afin de créer des conditions favorables à l’accélération de leur développement. Autoriser, sous condition préalable d’une exploitation sous licence des droits de publication et de diffusion, la séparation de la production avec la publication et la diffusion.

  Mettre en place un marché des produits et des facteurs culturels à divers niveaux. Ce marché-là est la condition fondamentale du fonctionnement sans à-coups du système de marché culturel moderne : mettre l’accent sur le développement du marché des produits tels que les livres, les produits électroniques et audiovisuels, la représentation, le divertissement, les produits cinématographiques, les dessins animés et les jeux ; accélérer la formation du marché des facteurs notamment le droit de propriété, le droit d’auteur, la technologie et l’information ; perfectionner les plateformes telles que la Foire internationale de l’industrie culturelle de Chine ; développer énergiquement les organisations et les modes de circulation moderne tels que le commerce en chaîne, les prestations logistiques et l’e-business ; accélérer la mise en place des bases à grande échelle des entreprises de circulation culturelle et de la distribution des produits culturels. Encourager le mariage des capitaux financiers, des capitaux non publics et des ressources culturelles ; rénover le système de financement, soutenir les entreprises culturelles d’Etat à lever des capitaux au marché du capital. Mener à bien les bourses clés des propriétés culturelles, perfectionner l’évaluation des propriétés culturelles incorporelles, régulariser les agences intermédiaires en matière de la culture.

  Améliorer la politique économique favorable à la culture. En tant que méthode importante de la macrogestion culturelle et assurance ferme de la prospérité et du développement culturels, la politique économique favorable à la culture joue un rôle de soutien, de stimulation, d’orientation et de contrôle dans l’industrie et le marché culturels : prolonger et régulariser la politique économique en vigueur, réviser et perfectionner les politiques qui ne correspondent pas à la demande réelle ; réaliser des recherches sur l’innovation dans la politique économique favorable à la culture, mettre en institution les objectifs, les politiques et les mesures du macrocontrôle dans le domaine culturel. Augmenter la proportion de la dépense culturelle par rapport aux dépenses financières, accroître le soutien culturel du gouvernement et les achats publics, poursuivre la politique d’accompagnement de la réforme du système culturel, prolonger le soutien à l’entrepreneurisation des institutions culturelles publiques pour un délai de cinq an. Perfectionner le système d’évaluation des produits culturels, innover le système d’octroi de prix, faire pleinement jouer à l’octroi de prix le rôle de pilote, d’orientation et de stimulation dans la création et la production des produits culturels. Intensifier la protection des droits d’auteur, encourager la création d’origine, renforcer le soutien aux produits dotés de droits de propriété intellectuelle propre et faisant rayonnant la culture nationale dans toute sa splendeur, créer des marques célèbres, produire davantage de chefs-d’œuvre culturels.

  Etablir un système moderne de services culturels publics

  Renforcer les services culturels publics est la voie principale pour réaliser les droits et intérêts fondamentaux de la population : insister sur l’orientation par le gouvernement, conformément à la demande de la standardisation et l’égalisation, renforcer l’infrastructure culturelle, améliorer le réseau de services culturels publics, mettre en place un système de services culturels publics multifonctionnel, pratique et efficace, couvrant l’ensemble de la population urbaine et rurale, marqué par une structure rationnelle, pour que la population jouisse des services culturels publics gratuits ou à prix préférentiel.

  Procéder à une planification d’ensemble dans la construction du réseau d’installations de services. Le système de services culturels publics ayant de vastes implications, les conditions dans différentes régions présentent une grande diversité, il faut renforcer la coordination, planifier de manière scientifique, réaliser un progrès dans l’ensemble et accroître le rendement : mettre en place un mécanisme de coordination concernant l’établissement de ce système, étudier et coordonner les questions clés concernées ; impulser les départements concernés à prendre en charge chacun de ses responsabilités afin d’unifier leurs forces. Entreprendre une planification générale visant aux travaux culturels publics à trois échelons, à savoir, municipalité-arrondissement-quartier et district-canton-village. Fonder des centres de services culturels en rassemblant les installations de base respectivement destinées à la communication culturelle, à l’éducation des membres du Parti, à la démocratisation des sciences, et à la culture physique, afin de réaliser la réorganisation des ressources, la construction conjointe et le partage, augmenter le niveau d’utilisation globale des installations culturelles publiques, assurer pleinement leur rentabilité culturelle.

  Promouvoir la standardisation et l’égalisation des services culturels publics de base. Ce sont les exigences inhérentes à la réalisation de l’intégration culturelle urbaine-rurale : prendre pour contenu principal l’assurance des droits et intérêts culturels fondamentaux de la population tels que ceux à la télévision, la radio, le livre, les journaux, l’admiration culturel publique et la participation aux activités culturelles publiques ; définir la norme de services dite « approprié, adaptable et convenable ». Etablir et mette en application le système d’indices pour les services culturels publics fondamentaux et les mesures sur l’évaluation de la performance. Elargir la couverture, dissiper les points d’aveugle, améliorer les services, perfectionner la gestion. Etablir un mécanisme d’évaluation et de retour d’informations des masses populaires, populariser le service de « menu », transformant le mode de « faire les masses accepter les services » en mode de « donner aux masses ce qu’ils ont besoin ». Promouvoir la jonction efficace entre les projets culturels d’intérêt public et les besoins culturels réels des masses populaires. Donner réellement le droit de choisir et à l’évaluation des services culturels publics aux masses populaires. Accélérer l’édification du système de services culturels publics dans les régions pauvres, renforcer le soutien et l’assistance de la construction du réseau de services culturels dans les anciennes bases révolutionnaires, les régions à forte concentration d’ethnies minoritaires, les zones frontalières et les régions particulièrement défavorisées, afin de mettre en place une intégration culturelle urbaine-rurale caractérisée par la jouissance équitable des services culturels publics et le développement culturels simultané.

  Approfondir la réforme dans les établissements culturels d’intérêt public. Ces établissements composent la force l’ossature de la mise en place du système de services culturels publics moderne : selon la demande globale d’Etat sur la poursuite méthodique de la réforme par catégorie des établissements d’intérêt public, clarifier les fonctions des différentes institutions culturelles d’intérêt public, approfondir la réforme interne dans ces établissements, optimiser le mécanisme d’évaluation de la performance, ressortir leur caractère d’intérêt public, renforcer leur fonction dans les services, insuffler le dynamisme dans le développement. Etablir la structure de gouvernance par une personne morale. Favoriser la création de conseils d’administration au sein des bibliothèques publiques, des musées, des centres culturels et des palais de la science, afin de permettre à des représentants concernés, à des professionnels et à des masses populaires de divers milieux de participer à la gestion. Encourager la réforme dans le mécanisme de fonctionnement.

  Promouvoir le développement décentralisé des services culturels publics. Introduire le mécanisme de concurrence marquée la demande interne de l’assurance d’un fonctionnement plus efficace. Accroître l’achat des services par le gouvernement, encourager les régions ayant des conditions requises à réaliser une externalisation des services et une gestion des installations confiée. Orienter et encourager les acteurs de la société à s’engager dans les services culturels publics par la fondation des entités, l’aide financier à des programmes, l’assistance aux activités et l’offre des installations. Développer des organisations culturelles à but non lucratif, mettre en forme un système d’investissement des services culturels publics dépendant du gouvernement et avec la participation des capitaux sociaux. Mettre en place un mécanisme de sauvegarde de la gratuité permanente des installations culturelles publiques, créer des conditions favorables et fournir une plateforme diversifiée pour enrichir la vie culturelle des masses populaires.

  Améliorer le niveau d’ouverture de la culture

  Elargir l’ouverture dans le domaine culturel est la nécessité impérieuse de l’accélération de la « sortie » de la culture chinoise et de l’amélioration de la puissance immatérielle de la culturel nationale, et également le choix logique de l’assimilation des fruits culturels de différents pays et de la promotion de la prospérité et du développement culturels : persister dans le rôle dominant du gouvernement, le statut des entreprises en tant qu’acteurs principaux, l’opération selon les règles du marché et la participation de toute la société ; entreprendre une planification générale visant à coordonner les marchés national et international, les ressources nationale et internationale, ainsi qu’une planification générale visant à favoriser les échanges, la diffusion et le commerce culturels ; établir une situation marquée par une ouverture culturelle dans toutes les directions, à tous les niveaux et sur tous les plans, encourager la culture chinoise à sortir des frontières.

  Multiplier les échanges culturels avec l’étranger. Les échanges culturels avec l’étranger sont des méthodes efficaces encourageant la culture chinoise à sortir des frontières : approfondir les échanges intergouvernementaux, multiplier les canaux, réorganiser les plateformes des échanges. Etablir un mécanisme d’échanges humains, combiner les échanges gouvernementaux et non gouvernementaux. Encourager les organisations sociales et les établissements à capitaux chinois à s’engager dans la création d’instituts Confucius et de centres culturels chinois à l’étranger et à entreprendre des projets d’échanges personnels et culturels. Encourager les divers groupements académiques et les établissements artistiques au niveau national à jouer un rôle constructif dans les organisations internationales concernées, encourager les Chinois d’outre-mer à réaliser des échanges humains entre la Chine et l’étranger. Innover les modes d’échanges, établir des réseaux d’échanges et renforcer les effets d’échanges par l’éducation, la formation, la promotion des langues, les échanges académiques, l’aide financier aux recherches, les activités culturelles et sportives, le tourisme et la visite.

  Développer le commerce culturel avec l’étranger. Encourager la culture chinoise à sortir des frontières par le commerce et l’investissement porte de fruits plus durables : rechercher les modes d’opération marqués par la marchéisation, le commercialisation et l’industrialisation, développer des entreprises culturelles orientées vers le marché étranger et encourager les entreprises culturelles à développer de nouveaux débouchés à l’étranger. Encourager les entreprises ayant des conditions requises à installer des filiales à l’étranger, à réaliser des investissements stratégiques. Promouvoir l’entrée des produits culturels chinois dans les classes sociales majeures. Rechercher les modes de marketing correspondant à l’usage international et aux règles de fonctionnement du marché. Renforcer l’édification des plateformes d’échanges et des réseaux de marketing des produits culturels au niveau international. Tenir compte des traditions culturelles, les religions, les normes esthétiques de divers pays, se rapprocher de la demande culturelle des étrangers et de leur habitude dans la consommation. Produire davantage des œuvres artistiques de qualité au style et à l’allure chinois. Organiser la traduction des œuvres contemporaines chinoises, créer une plateforme de traduction pour la sortie culturelle, proposer un soutien financier aux traducteurs, pour que les produits culturels chinois manifestent son charme original.

  Renforcer la capacité dans la communication internationale. Le renforcement de l’édification concernant la capacité de communication internationale et du système de langage vers l’extérieur, ainsi que l’amplification de la voix au chapitre composent le contenu principal de l’amélioration du soft power culturel, qui marque un besoin urgent de la diffusion de la voix chinoise, de la création de l’image de l’Etat et de la sauvegarde des intérêts nationaux : accélérer l’établissement d’un système de communication moderne caractérisé par les technologies avancées, le transport rapide et la couverture large, accélérer la mise en forme du système de langage vers l’extérieur à la chinoise et ayant la capacité dans la communication internationale. Rationaliser les systèmes de communication intérieure et de communication extérieure et soutenir le développement des médias clés à l’intérieur comme à l’extérieur. Augmenter les taux de création d’origine, de première publication et de reproduction des copies préenregistrées (canned copy). Innover les méthodes de sensibilisation et de communication avec l’étranger, répondre aux préoccupations étrangères de manière appropriée. Renforcer les connaissances et la compréhension de la société internationale sur les réalités essentielles, les valeurs, la voie de développement, les politiques intérieure et extérieure de la Chine. Intensifier sans cesse la force de persuasion et augmenter le niveau d’approbation.

  Tirer activement profit de toutes les meilleures réalisations culturelles étrangères : insister sur l’indépendance et l’adaptation à notre travail, étudier et tirer profit de toutes les meilleures expériences favorables au renforcement de l’édification culturelle socialiste chinoise, de tous les fruits actifs aidant à enrichir la vie culturelle de la population, ainsi que de toutes idées et tous mécanismes sur la gestion contribuant au développement de la cause et de l’industrie culturelles. Intensifier l’introduction et l’utilisation des expériences dans les hommes de talent, les technologies et la gestion sur le plan culturel. Introduire les capitaux étrangers dans les secteurs culturels où la loi et les règlements les permettent. Encourager les entreprises à investissements étrangers à effectuer en Chine des recherches et du développement scientifiques et technologiques portant sur la culture, ainsi qu’à développer une externalisation des services. Perfectionner la politique d’accès au domaine culturel, renforcer le contrôle du marché culturel, assurer la sécurité idéologique et la sécurité culturelle d’Etat.

  La réforme du système culturel, d’un caractère politique fort, est étroitement liée à la réforme du système économique, ainsi qu’à celles du système politique et du système social, touchant à de large domaines : persister dans l’orientation du progrès de la culture d’avant-garde socialiste, dans la voie de développement de la culture socialiste à la chinoise, insister sur le principe fondamental des contrôles de l’idéologie, des cadres et de l’orientation par le Parti. Harmoniser le rapport entre la nature idéologique et la nature industrielle, entre lees effets sociaux et le rendement économique. L’orientation ne doit jamais être changée malgré toute réforme. Accélérer la mise au point et la publication des mesures visant à approfondir la réforme du système culturel, définir les tâches, renforcer l’organisation et la direction, perfectionner l’assurance politique, encourager le développement de la réforme culturelle à faire des progrès et à franchir un nouveau palier.