Commentaires

Faire attention à la complexité de la restructuration en préservant le développement économique

Publié le:2014-06-09 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Xu Jiabin | Source:Quotidien Guangming

  La théorie de l’économie industrielle prouve qu’une croissance économique importante apporte en général une transformation structurelle et un encouragement mutuel de la croissance et de la restructuration. Cependant, de 2008 à 2011, malgré une forte croissance économique en Chine, la restauration industrielle n’a pas avancé. La croissance du PIB en 2012 et 2013 n’a été respectivement que de 7,8 % et de 7,9 %. Le secteur tertaire a connu un développement accéléré et la structure industrielle chinoise est montée en gamme. À mon avis, la croissance économique et la transformation de la structure industrielle ne sont pas automatiquement liées. Dans le fonctionnement de l’économie réelle chinoise, la restructuration industrielle sera difficile. Dans l’avenir, nous devons faire attention à la capacité de la structure industrielle actuelle pour préserver la croissance, aux risques apportés par la pente économique sur la restructuration, ainsi qu’au rapport entre les secteurs de type nouveau apparus au cours de la restructuration.

  Faire attention à la capacité de la structure industrielle pour une croissance économique durable

  Le niveau de développement économique et la structure industrielle existent en parallèle. Cependant, dans la réalité de la croissance, ces deux éléments ont une relation complexe : certains pays assistent à un niveau de développement supérieur à celui de leur structure industrielle, tandis que d’autres peuvent avoir un niveau de développement inférieur à celui de leur structure industrielle. Bien sûr, le niveau de développement économique doit en fin de compte correspondre à la structure industrielle. Cela prouve l’existence d’un intervalle d’adaptation entre le niveau de développement économique d’un pays et sa structure industrielle.Quand le niveau de développement dépasse le plafond de l’intervalle de la structure industrielle, la croissance baisse après une longue période de croissance rapide ; quand le niveau de développement économique est trop en retard par rapport à l’intervalle, la croissance accélère après une longue période d’augmentation faible. Quand la croissance économique des années passées dépasse la capacité d’adaptation de la structure industrielle, celle-ci doit être réajustée, car la croissance a avancé au-delà du potentiel de développement économique. Une longue période de croissance rapide est généralement suivie par un ralentissement. Quand la capacité de la structure industrielle est suffisante pour entraîner la croissance économique des années à venir, la structure industrielle a déjà été réajustée mais le potentiel de croissance n’est pas pleinement mis en valeur. La croissance accélère après avoir connu une certaine période de lenteur.

  Si le niveau de développement dépasse la capacité de la structure industrielle, cela signifie que la croissance dépasse le potentiel du développement. Quand les secteurs qui entraînent le développement sont surchargés, les facteurs industriels soutenant la croissance s’affaiblissent, tandis que les facteurs structurels restreignant la croissance se multiplient, le développement économique est alors limité. On ne peut réaliser un développement économique durable par la transformation et la montée en gamme de l’actuelle structure industrielle, au lieu de laisser tout simplement le niveau de développement revenir dans l’intervalle de la capacité de la structure industrielle.

  La restructuration dans le développement économique nécessite l’approfondissement des relations internes et externes de la structure industrielle. Les relations internes de cette structure sont influencées par l’orientation des intérêts de différents acteurs. Lorsque le développement est bas, les acteurs du marché ont plus de demandes sur le plan économique que sur les plans social, culturel et écologique. La restructuration est mise en place en s’appuyant sur la demande économique, c’est pourquoi les relations de la structure industrielle sont plus simples et claires. Lorsque le développement est avancé, la demande économique des acteurs du marché est satisfaite, et leurs demandes sociales, culturelles et écologiques sont multipliées : la restructuration industrielle doit satisfaire davantage de demandes sur ces plans. Les relations de la structure industrielle sont ainsi plus complexes.

  Dans le réajustement des relations externes de la structure industrielle, le développement économique nécessite une garantie institutionnelle. L’orientation des intérêts de différents acteurs dans la restructuration industrielle est influencée par la gouvernance de l’État. Lorsque le développement est bas, le gouvernement représente la demande homogénéifiée de différents acteurs. C’est pourquoi l’orientation des intérêts du gouvernement influence le choix du mode de développement, et le réajustement des relations de la structure industrielle fait plus attention aux avantages en termes de coût, avec peu de revendications pour l’égalité des droits, des opportunités et des règles. Lorsque le développement est avancé, les demandes diverses des acteurs sont exprimées sur le marché. L’accent est mis sur les avantages du rendement dans le réajustement des relations de la structure industrielle, et les revendications pour l’égalité des droits, des opportunités et des règles sont plus nombreuses. Le changement structurel exerce différentes influences sur les acteurs au sein du système, il peut même provoquer des conflits entre eux. C’est pourquoi dans le réajustement de la structure industrielle, le gouvernement doit mettre en place des dispositions institutionnelles efficaces à l’égard des idéaux, de la morale, des politiques et des règlements qui influencent le changement des relations de la structure industrielle.

  Faire attention aux risques de récession dans la restructuration industrielle

  Le changement structurel dans le développement économique est principalement réalisé à travers la substitution des industries motrices. Le développement économique est non seulement une substitution continue des industries motrices, mais aussi une période où le potentiel des industries motrices est libéré. Durant cette période, les industries motrices existantes ne se retirent pas de leur propre initiative, en libérant tout leur potentiel. Quand la croissance des secteurs subdivisés au sein d’une industrie ralentit, de nouveaux secteurs subdivisés se développent, le déplacement des points clés de la croissance apparus au sein de cette industrie soutiennent la croissance des industries motrices existantes. Ainsi, les nouvelles industries motrices ne prennent pas facilement la position dominante, la substitution entre les industries existantes et les nouvelles industries n’est pas naturelle et elle n’apparaît que lorsque la croissance des industries motrices existantes baisse rapidement. Pendant cette période, la croissance économique connaît une baisse de courte durée.

  Les relations structurelles dans le développement économique consistent non seulement aux relations entre les industries motrices et les industries concernées, mais aussi aux relations entre les industries motrices et le système industriel. La substitution des industries motrices est en effet le remplacement du système industriel axé sur les industries motrices existantes, par un système industriel établi à base des nouvelles industries. Celles-ci doivent être capables d’entraîner les industries concernées, et l’ensemble du système industriel. Cette capacité doit être plus forte que celle des industries motrices existantes pour que l’entraînement soit possible. Les nouvelles industries motrices doivent remplacer les industries existantes grâce à leurs techniques et grâce au marché. C’est une substitution de la capacité industrielle entre les nouvelles industries et les industries existantes, qui peut être réalisée quand le système de capacité des nouvelles industries est supérieur à celui des industries existantes. Cette substitution arrive souvent lors d’une baisse de capacité des industries motrices dans les techniques et sur le marché. Au cours de la transformation et la montée en gamme de la structure industrielle, la croissance économique ralentit brièvement.

  Faire attention aux relations endogènes de type nouveau dans le rétablissement du système industriel

  Le remplacement de l’actuel système industriel par un système reposant sur les nouvelles industries motrices marque le rétablissement du mode de liaison entre les industries axé sur les nouvelles industrices motrices. C’est une longue procédure qui nécessite l’introduction des industries émergentes et des industries traditionnelles dans le système industriel rétabli, ainsi que la mise en place d’une interaction efficace entre les industries émergentes et les industries traditionnelles. Dans la mise au point du système industriel de type nouveau, la relation productive entre les industries relatives aux nouvelles industries motrices change la consommation de la production entre les industries existantes, c’est-à-dire que la demande de consommation de certaines industries est renforcée et que celle des autres industries est réduite. La relation technique entre les industries relatives aux nouvelles industries motrices changera la demande technique entre les industries existantes, c’est-à-dire que la capacité technique de certaines industries sera améliorée, tandis que celle des autres industries sera abandonnée. La relation économique entre les industries relatives aux nouvelles industries motrices changera la réalisation des valeurs entre les industries existantes, c’est-à-dire que la valeur économique de certaines industries sera augmentée et que celle des autres industries sera diminuée.

  Pendant cette période, la restructuration industrielle est assez difficile parce que dans la mise en place du système industriel de type nouveau, les industries émergentes ont besoin d’une garantie des régimes social et économique. Ceux-ci assurent non seulement le renouvellement à temps des capitaux et des équipements, mais aussi l’amélioration des compétences du personnel. Au cours de la restructuration industrielle, il faut augmenter la productivité du facteur capital et celle du facteur travail. Le premier consiste à la conception institutionnelle de la création indépendante, de l’imitation et de l’importation, tandis que le dernier touche aux dispositions institutionnelles de l’enseignement de base et de la formation professionnelle. L’augmentation de la productivité des facteurs de travail et de capital dans la restructuration industrielle est indispensable pour assurer la croissance de la productivité de tous les facteurs dans le développement économique.

  La difficulté de la restructuration industrielle chinoise réside également dans le système industriel à divers niveaux. Les industries traditionnelles et les industries émergentes de différents niveaux techniques coexistent. Chacune a ses propres demandes pour la subdivision du marché. Le niveau technique d’une même industrie est différent selon les régions, et le niveau technique d’une région est différent selon les industries. Ces différences provoquent un développement économique déséquilibré entre les régions et les industries : dans le système industriel d’une certaine région, la capacité des industries émergentes dans l’entraînement est puissante, tandis que dans une autre région, les industries traditionnelles sont très prospères. En conséquence, les industries émergentes et les industries traditionnelles sont aussi importantes dans le système industriel chinois. La transformation des industries traditionnelles par les industries émergentes sera très importante dans la restructuration industrielle chinoise.