Commentaires

LE RÊVE CHINOIS : LA PAIX, LE DÉVELOPPEMENT, LA COOPÉRATION ET LE GAGNANT-GAGNANT

Publié le:2014-10-10 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:« Le rêve chinois du grand renouveau de la nation chinoise Xi Jinping »

  La voie du développement pacifique n’a pas été tracée sans peine. Elle s’est formée graduellement, fruit de la recherche assidue et de la praxis ininterrompue de notre Parti après la fondation de la Chine nouvelle, et surtout après le lancement de la politique de réforme et d’ouverture. Notre Parti a toujours porté haut levé l’étendard de la paix, sur ce point sa détermination n’a jamais varié. Au cours de notre longue pratique, nous avons formulé et maintenu les cinq principes de coexistence pacifique, élaboré et appliqué une politique extérieure d’indépendance et de paix, pris l’engagement solennel de ne jamais prétendre à l’hégémonie, ni de pratiquer l’expansionnisme, et insisté sur le fait que la Chine demeurerait toujours un défenseur résolu de la paix mondiale. Sur ces points aucun vacillement de notre part, aucun changement n’est permis.

  Propos tenus lors de la 3e séance d’étude du Bureau politique du XVIIIe Comité central du Parti (28 janvier 2013), Renmin Ribao, 30 janvier 2013

  Le peuple chinois est épris de paix. Portant haut levé l’étendard de la paix, du développement, de la coopération et du gagnant-gagnant, nous devons poursuivre inébranlablement la voie du développement pacifique et la stratégie d’ouverture mutuellement avantageuse, nous efforcer de développer nos relations d’amitié et de coopération avec les différents pays du monde, remplir nos responsabilités et devoirs internationaux, et continuer à faire progresser, de concert avec les autres peuples du monde, la noble cause de la paix et du développement de l’humanité.

  « Discours prononcé à la 1re session de la XIIe Assemblée populaire nationale » (17 mars 2013), Renmin Ribao, 18 mars 2013

  La Chine, pour son développement, ne peut se passer de l’Afrique et du reste du monde, et ces derniers ont besoin à leur tour de la Chine pour parvenir à la prospérité et maintenir leur stabilité. La Chine et l’Afrique sont séparées par de vastes océans, mais leurs cœurs battent à l’unisson. Ce qui nous lie, ce sont une profonde amitié de longue date, des intérêts communs étroits et aussi le rêve de chacun de nos deux continents.

  Plus de 1,3 milliard de Chinois travaillent aujourd’hui à la réalisation de leur rêve de renouveau national, et plus d’un milliard d’Africains poursuivent inlassablement le leur, qui est de travailler à l’unité de leurs pays pour accroître leur puissance, se développer et devenir forts. Les peuples chinois et africains doivent renforcer leurs liens de solidarité et de coopération, se soutenir davantage et se prêter mutuellement assistance, tout cela afin que chacun puisse réaliser son rêve. Nous devons également, d’un même accord avec la communauté internationale, promouvoir la réalisation du rêve mondial de la paix durable et de la prospérité commune, et apporter des contributions encore plus grandes à la noble cause de la paix et du développement de l’humanité.

  « Soyons toujours des amis fidèles et des partenaires sincères », discours prononcé au centre de conférence international Nyerere en Tanzanie (25 mars 2013), Renmin Ribao, 26 mars 2013

  Le peuple désire la paix en tout temps. Celle-ci est comme l’air et la lumière du soleil qui profitent à tous sans que l’on s’en rende compte, personne ne peut s’en passer. Il n’y aura pas de développement possible si nous n’avons pas de paix.

  « Travaillons ensemble pour un bel avenir de l’Asie et du monde », discours thématique prononcé à la réunion annuelle du Forum asiatique de Bo’ao (7 avril 2013), Renmin Ribao, 8 avril 2013

  La réalisation du rêve chinois doit reposer sur le développement pacifique. Nous suivons fermement ce chemin et pratiquons sans relâche une stratégie d’ouverture mutuellement avantageuse, à la recherche du gagnant-gagnant. Tout en travaillant à notre propre développement, nous attachons aussi une grande importance à notre responsabilité et notre contribution à l’égard du reste du monde. Nous œuvrons à la fois au bonheur de notre population et à celui des autres peuples du monde. La réalisation du rêve chinois apportera au reste du monde la paix et non le désordre ; elle lui apportera des aubaines et non des périls.

  Réponse à une question posée lors d’une rencontre avec des journalistes de trois pays d’Amérique latine (mai 2013), Renmin Ribao, 1er juin 2013

  Le développement de la Chine et celui du monde doivent être interdépendants. La Chine poursuit fermement une voie de développement pacifique, applique inébranlablement une politique extérieure d’indépendance et de paix, et pratique une stratégie d’ouverture mutuellement avantageuse. Le développement de la Chine ne peut que renforcer les forces favorables à la paix et apporter des énergies positives à la construction de l’amitié dans le monde, il ne menace en aucune manière l’Asie ou le reste du monde : il leur offre au contraire de grandes chances de développement. La Chine est prête à partager avec l’ASEAN, avec les autres pays asiatiques et avec le reste du monde toutes les chances de développement économique et social.

  « Construire ensemble une communauté de destin entre la Chine et l’ASEAN », discours prononcé au parlement indonésien (3 octobre 2013), Renmin Ribao, 4 octobre 2013

  Le peuple chinois déploie de grands efforts afin de réaliser l’objectif des « deux centenaires », et de transformer en réalité son rêve de renouveau national. Ce rêve répond aux aspirations de tous les Chinois à une vie meilleure et au souhait des autres peuples du monde de vivre en paix et de se développer durablement.

  Propos tenus lors d’une rencontre avec des représentants étrangers à la conférence de Beijing du Conseil du XXIe siècle (2 novembre 2013), Renmin Ribao, 3 novembre 2013

Traducteur : Section de français, Département de traduction du CCTB