Commentaires

C’EST PAR NOS EFFORTS QUE NOTRE RÊVE SE RÉALISERA

Publié le:2014-10-10 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:« Le rêve chinois du grand renouveau de la nation chinoise Xi Jinping »

  Réaliser le renouveau national est une œuvre aussi glorieuse que difficile, elle nécessitera les efforts conjugués des Chinois pendant plusieurs générations. Les paroles creuses nuisent à l’État ; seul un travail acharné assure la prospérité d’un pays. Nous autres, les communistes chinois de la génération actuelle, avons à poursuivre l’œuvre de nos prédécesseurs et à frayer les chemins de l’avenir ; nous avons à mener à bien l’édification du Parti, à unir tous les enfants de la nation chinoise pour développer le pays et renforcer la nation, afin d’atteindre finalement l’objectif du grand renouveau national.

  Propos tenus lors de la visite de l’exposition intitulée « Les Voies du redressement » (29 novembre 2012), Renmin Ribao, 30 novembre 2012

  Pour obtenir de bons résultats, il faut avoir un bon plan et savoir le mener à bien dans sa totalité. Il faut savoir travailler : on n’enfonce pas un clou d’un seul coup, mais avec des coups répétés. Quand le premier clou est bien enfoncé, on passe au suivant, et ainsi de suite. C’est ainsi que l’on obtient de bons résultats. Si, au contraire, on frappe un coup par-ci, un coup par-là, on n’aboutira à rien. Quant à l’issue du travail, il faut avoir assez de hauteur d’esprit pour se dire que « tout le mérite d’une entreprise ne doit pas revenir nécessairement à notre petite personne ».

  « Discours prononcé à la 2e session plénière du XVIIIe Comité central du Parti » (28 février 2013)

  Face au courant impétueux de notre époque et à l’aspiration à une vie meilleure du peuple, nous ne pouvons faire preuve de la moindre complaisance ni nous relâcher un seul instant dans notre travail. Nous devons continuer sur notre lancée victorieuse, aller de l’avant avec une volonté inébranlable pour faire progresser la grande cause du socialisme à la chinoise et nous vouer inlassablement à la réalisation de notre rêve, le renouveau national.

  « Discours prononcé à la 1re session de la XIIe Assemblée populaire nationale » (17 mars 2013), Renmin Ribao, 18 mars 2013

  Il faut mettre à l’honneur le travail et œuvrer pour le bien-être des travailleurs. Le travail est source de richesse et aussi source de bonheur. C’est toujours par un travail honnête que les rêves de l’humanité ont pu se réaliser, que les difficultés de toute sorte surgies au cours du développement ont pu être surmontées et que toute la gloire de la vie humaine a pu être obtenue. De même que le travail a donné naissance à la nation chinoise et écrit son histoire magnifique, il fabriquera aussi son avenir, un avenir radieux. « Toutes les difficultés s’aplanissent grâce à la diligence. » Il faut nous persuader que le travail est la plus glorieuse, la plus noble, la plus grande et la plus belle des choses. J’appelle donc notre peuple à renouveler son ardeur au travail, à exploiter pleinement son potentiel de créativité et à lutter pour une vie meilleure par le travail.

  « Allocution lors d’une causerie avec des représentants des travailleurs modèles du pays » (28 avril 2013), Renmin Ribao, 29 avril 2013

  Une marche de mille lis commence par le premier pas. L’avenir de notre pays s’annonce radieux, mais notre marche en avant ne peut pas se faire sans heurts, notre plan de développement ne se réalisera pas d’un seul coup, et notre rêve ne saurait devenir réalité en une seule nuit. Toute réussite en ce monde doit s’obtenir au prix d’énormes efforts. Pour construire un bel avenir, nous devons travailler dur.

  « Allocution lors d’une causerie avec des représentants des travailleurs modèles du pays » (28 avril 2013), Renmin Ribao, 29 avril 2013

  Un rêve commence par des études, une carrière par la pratique. Dans le monde d’aujourd’hui, les connaissances et les informations se renouvellent si vite que nous risquons d’être distancés au moindre relâchement dans nos études. On dit que le monde est pour chaque individu comme un cercle, dont le rayon est formé par ses connaissances : plus long est le rayon, plus étendu est le monde de cet homme.

  « Discours à l’occasion du centenaire de l’Association des anciens étudiants chinois en Europe et en Amérique » (21 octobre 2013), Renmin Ribao, 22 octobre 2013

  La réalisation du rêve chinois dépend en fin de compte du labeur de tout le peuple. Il ne faut pas attendre les alouettes rôties ! Il faut surtout renforcer l’éducation des jeunes pour que dès leur enfance soit cultivé en eux un esprit de diligence, d’honnêteté et d’initiative qui les sauve de la fainéantise et de la goinfrerie, de la tentation de l’oisiveté et du confort facile et d’une vie gagnée à force d’astuces et d’expédients. Comme il s’agit d’une stratégie à long terme destinée à favoriser le développement de la nation, il faut veiller à bien faire ce travail. De plus, nous devons exalter dans toute la société les qualités de la classe ouvrière de notre pays ainsi que les exploits des travailleurs modèles et d’autres personnes remarquables, de manière à ce que l’idée que le travail est la chose la plus glorieuse, la plus sublime, la plus grande et la plus belle pénètre dans les mœurs du pays. Il faut encourager l’ensemble de la population à travailler avec un surcroît d’enthousiasme et à exploiter pleinement son potentiel de créativité afin de pouvoir vivre mieux grâce à son propre travail.

  « Discours prononcé lors d’une rencontre avec la nouvelle direction de la Fédération nationale des syndicats de Chine » (23 octobre 2013)

  Traducteur : Section de français, Département de traduction du CCTB