Commentaires

Comment Deng Xiaoping a-t-il créé une nouvelle période historique

Publié le:2014-10-21 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Li Hongfeng | Source:Documents du Parti Numéro 4, 2014

   Abstrait: En tant que inspirateur de la réforme et de l’ouverture et de la modernisation socialiste de la Chine, Deng Xiaoping a créé une nouvelle période historique de la réforme et de l’ouverture. Dans le grand processus de la réforme et de l’ouverture, Deng Xiaoping a bien démontré la réflexion stratégique, les jugements stratégiques, le design stratégique et les décisions stratégiques d’un stratège.  Rétablir et restaurer la ligne idéologique du parti de rechercher la vérité à partir des faits, c’est le point de départ stratégique de Deng Xiaoping pour la nouvelle période historique. Après une étude approfondie sur les changements profonds des situations intérieure et extérieure, il a fait les deux grands jugements stratégiques, soit la Chine se trouve et se trouvera pour un long terme au stade primaire du socialisme, et la paix et le développement sont les deux principaux problèmes du monde contemporain, et sur cette base, il a fait une série de profondes décisions stratégique, à travers lesquelles se montre la croyance sur le socialisme et la cause du communisme. Deng Xiaoping a exprimé que la direction doit être fondée sur des principes et elle doit être systématique, prévisible et créative. Cela est sa compréhension sur des lois du travail de la direction, cela est bien la caractéristique essentielle de son style de direction.

  Deng Xiaoping a connu trois dégradations et trois promotions. Depuis son troisième retour, il a commencé à atteindre le sommet de sa carrière en créant une nouvelle période historique de la réforme et de l’ouverture de la Chine. Il existe une grande importance de regarder en arrière le grand processus historique de la promotion de la réforme et de l’ouverture de Deng Xiaoping et d’apprécier ses allures en tant que stratège de ses réflexions, ses jugements, ses designs et ses prises de décisions stratégiques pour l’approfondissement complète de la réforme et la promotion continuelle de la réforme et de l’ouverture, ainsi de la cause de l’édification et la modernisation socialiste.

  ⅠPoint de départ stratégique, commercer par la résolution de la ligne idéologique

  Les dix ans de troubles de la Révolution culturelle ont causé de graves catastrophes, notre parti, notre pays et notre peuple ont payé les coûts chers du désastre. On ne pouvait pas laisser continuer les erreurs de déviation de gauche, il fallait de réprimer les troubles et de rétablir l’ordre.

  Deng Xiaoping a été chargé à l’occasion de la détresse. A son retour, il a bien montré une prévoyance d’un grand stratège. Face à des situations complexes, quand il restait cent choses à faire, il a décidé d’abord de saisir la chose la plus décisive, c’était de commencer par la résolution de la ligne idéologique.

  Rétablir et restaurer la ligne idéologique du parti de rechercher la vérité à partir des faits, c’est le point de départ stratégique de Deng Xiaoping pour la nouvelle période historique.

  Rechercher la vérité à partir des faits constitue une ligne idéologique de notre parti de connaître le monde objectif, c’est aussi la ligne idéologique de notre parti pour transformer correctement le monde objectif. Le processus de la révolution chinoise a bien prouvé que grâce à la recherche la vérité à partir des faits, notre parti a pu trouver la voie révolutionnaire chinoise de l’encerclement des villes par les campagnes, a trouvé les trois trésors, soit la lutte armée, l’édification du front uni et l’édification du parti, a correctement résolu une série des questions radicales telles que la nature, l’objectif, la force motrice, l’avenir et la transition de la révolution chinoise, a bien établi la ligne politique, militaire et constructive, a construit un avant-garde de la classe ouvrière marxiste dans une société semi-coloniale et semi-féodale, dans laquelle la plupart de la population étaient des paysans et très peu nombreux de la population étaient des ouvriers, a réalisé la sinisation du marxisme et créé et développé les pensées de Mao Zedong, a vaincu des difficultés innombrables et des fautes commises sur la voie de développement, a correctement fait le bilan et accumulé des expériences, a uni tout le parti et tout le peuple du pays, a réalisé des victoires les unes après les autres. Le parti et le peuple étaient équipés de la ligne idéologique de rechercher la vérité à partir des faits, la voie de victoire s’ouvrait pour la révolution chinoise.

  Il existait beaucoup de raisons complexes pour la production des erreurs et des écarts après la gouvernance de notre parti, surtout l’erreur globale de la Révolution culturelle, mais fondamentalement, c’était à cause de la déviation de la ligne idéologique du parti de rechercher la vérité à partir des faits.

    En 1976, l’ensemble du Parti et du pays s’est réjoui à la chute de la Bande des quatre. Pourtant, l’allégation erronée des deux quelles que soient (la notion selon laquelle après la mort du président Mao, quelques que soient les décisions politiques qu’il eût prises, celles-ci devaient être respectées ; quelques que soient les instructions qu’il eût données, celles-ci devaient être suivies de façon inébranlable), enchaînait toujours les pensées du peuple. LE débat sur le critère de la vérité a fait débarrasser les obstacles des deux quelles que soient. Pour soutenir et promouvoir le débat sur le critère de la vérité, Deng Xiaoping, en moins de deux ans, a publié 26 entretiens et conversations, il a exprimés à maintes reprises la vérité fondamentale de la recherche de la vérité à partir des faits.

  Deng Xiaoping a touché le point sensible en exprimant que les « deux quelles que soient » ne marchent pas, ils ne sont ni du marxisme, ni des pensées de Mao Zedong. Marx et Engels n’ont jamais dit «quelconque», Lénine, Staline, non plus, même le camarade Mao Zedong lui-même n’a pas dit «quelconque». Il ne faut pas utiliser quelques mots du Président Mao pour nuire au système des pensées de Mao Zedong. L’insistance sur la pensée Mao Zedong, ce n’est point de faire beaucoup de références aux mots du Président Mao, mais c’est d’appliquer son idée fondamentale.

  Deng Xiaoping a profondément souligné que nous et toutes nos générations futures devons et devrons guider tout notre parti, toutes nos forces armées et tout le peuple avec la pensée exacte et complète de Mao Zedong. Il faut trouver parmi des tas de choses la chose qui persiste et qui peut résoudre radicalement les problèmes. C’est le président Mao a initié de la recherche à la vérité à partir des faits, c’est bien une attitude marxiste. Si l’on peut comprendre cela, il existera des espoirs. La recherche à la vérité à partir des faits est l’attitude, le point de vue et l’approche fondamentale de la pensée de Mao Zedong. La recherche à la vérité à partir des faits constitue un résumé de la philosophie, la théorie et l’approche du marxisme-léninisme. Nous volons hériter et développer la bonne tradition que le président Mao nous a cultivée, ce qu’il faut faire en premier, c’est de rechercher la vérité à partir des faits, qui est l’essentiel de la pensée de Mao Zedong.

  Deng Xiaoping a souligné à plusieurs reprises : Nous devons restaurer et développer la bonne tradition et le style de travail de la ligne de masse, de la recherche à la vérité à partir des faits, de la critique et de l’autocritique, de la modestie et de la prudence, de la lutte contre l’arrogance et l’imprudence, du travail dur et de la centralisation démocratique que Mao Zedong a établis pour notre parti. Maintenant, pour résoudre la question qui nous occupe, la clé est de rechercher la vérité à partir des faits, de combiner la théorie avec la pratique et de partir de la réalité. C’est de partir de la réalité que notre cause aura de l’espoir. La combinaison la théorie avec la pratique est de partir de la réalité, elle est un résumé des expériences accumulées dans les pratiques. La pratique est le seul critère pour tester la vérité, c’est du marxisme, c’est ce dont souvent parlait le président Mao qui encourageait l’utilisation les cerveaux et le démarrage des machines. Les changements surviennent dans le monde chaque jour, de nouvelles choses émergent, de nouveaux problèmes émergent, si l’on ferme la porte et que l’on n’utilise pas le cerveau, on restera toujours en arrière, et cela ne marche pas. Rechercher la vérité à partir des faits et utiliser le cerveau, il faut avoir une révolution.

  A l’après-midi du 13 décembre 1978, à la séance de clôture de la Conférence du travail central, Deng Xiaoping a publié le discours important intitulé « Emanciper nos esprits, rechercher la vérité à partir des faits et former un tout pour regarder vers l’avenir », qui est en effet le rapport thématique de la 3è session plénière du XIè Comité central du parti convoquée après. Dans ce discours, Deng Xiaoping a relié la recherche à la vérité à partir des faits à l’émancipation les esprits, il a formulé d’une façon concentrée la question de l’émancipation les esprits. Il a dit que l’émancipation nos esprits est actuellement une grande question politique. Pour émanciper nos esprits, rechercher la vérité à partir des faits et former un tout pour regarder vers l’avenir, ce qu’il faut faire en premier, c’est d’émanciper nos esprits. Un parti, un pays, un peuple, si tout ce qu’ils font sont à partir des livres et que leurs pensées soient rigides et que la superstition règne sur le territoire, il sera impossible d’aller plus loin, leurs vies touchera la fin, le parti et le pays périront.

  Pourquoi Deng Xiaoping soulignait-il sur l’émancipation nos esprits? Parce que dans les conditions historiques à cette époque-là, l’émancipation de nos esprits est devenue la prémisse politique pour la recherche à la vérité à partir des faits. Sans cette prémisse, ou bien si cette prémisse n’était pas adéquate et complète, il serait impossible de parler de la recherche à la vérité à partir des faits. Si l’on n’émancipait pas les esprits, il serait impossible de réprimer les troubles et de rétablir l’ordre, il serait impossible de corriger l’erreur de la Révolution culturelle, il serait impossible d’abolir la formulation erronée de « prendre a lutte des classe comme lien clé » et de réaliser la déplacement stratégique du noyau de travail du parti, il serait impossible de faire un bilan correctement sur les expériences historiques, d’évaluer d’une façon scientifique sur le camarade Mao Zedong et la place historique de ses pensées et de porter haut levé le grand étendard de ces pensées, il serait impossible d’appliquer les directions politiques de la nouvelle ligne de la réforme et de l’ouverture, par conséquent, il serait impossible de réaliser la nouvelle édification du socialisme moderne et de créer une nouvelle période historique de la réforme et de l’ouverture, il serait impossible de juger correctement la situation internationale et les changements profonds sur les thèmes mondiaux, dont il serait impossible de développer une nouvelle stratégie internationale .。

    La pratique a prouvé que Deng Xiaoping a saisi la ligne idéologique du parti, c’est d’avoir saisi les éléments clés pour réprimer les troubles et rétablir l’ordre et pour la réforme tous azimuts, c’est d’avoir saisi les éléments fondamentaux pour unir le parti, les forces armées et le peuple, c’est d’avoir saisi l’ensemble de l’administration du parti, du pays et des forces armées, c’était un changement qui a tout changé, cela a laissé rapidement tout le parti avoir une situation active au lieu passive. Réprimer les troubles et rétablir l’ordre de la ligne idéologique du parti, est devenu un grand mouvement de l’émancipation des esprits qui a guidé tout le processus de la répression des troubles et du rétablissement de l’ordre et tout le processus de la réforme et de l’ouverture, ainsi que la modernisation.

  ⅡDécision stratégique, créer une nouvelle période, lancer une nouvelle carrière et ouvrir une nouvelle route

  Deng Xiaoping a joué un rôle décisif et irremplaçable dans le développement et la formation des lignes, des orientations et des politiques depuis la 3è session plénière du XIè Comité central du parti et des décisions majeures pour la réforme et l’ouverture de notre pays. Il a souligné à plusieurs reprises que nous sommes entrés dans une nouvelle période historique de la réforme et de l’ouverture et de la modernisation, ce que nous faisons, c’est une nouvelle carrière, nous sommes sur une route du socialisme à la chinoise. Sous la direction et la promotion de Deng Xiaoping, la réforme et l’ouverture sont devenues le thème de notre vie économique, politique, culturelle et sociale, elles sont devenues les traits les plus distinctifs de la nouvelle période. En fait, elle est devenue une grande révolution profonde et le moteur puissant pour l’auto-amélioration et l’auto-développement socialiste.

  Deng Xiaoping était un grand homme politique qui était bon à tenir compte du moment et de la situation. Avant et après les années 1980, il a calmement observé et profondément étudié les changements profonds dans la situation internationale et la situation intérieure, et il a fait deux grands jugements stratégiques de grande portée sur la situation internationale et la situation intérieure.

  Sur la situation intérieure, Deng Xiaoping a fait un jugement majeur stratégique que notre pays se trouve et se trouvera au stade primaire du socialisme à long terme. Il a dit : «Le socialisme lui-même se trouve au stade primaire du communisme, et notre pays se trouve au stade primaire du socialisme, c’est-à-dire au stade du sous-développement. Il faut partir de cette réalité et établir les planifications à partir de cette réalité.» Plus tard, dans le discours du sud, il a déployé que « si nous pouvons faire devenir notre pays un pays moyennement développé en cent ans à partir de la fondation du pays, il sera assez formidable!» La Chine se trouve au stade primaire du socialisme, c’est la situation essentielle et la réalité fondamentale, c’est le point de départ et le point d’appui de tous les travaux de notre parti à la nouvelle période.

  Sur la situation internationale globale, Deng a fait un jugement majeur stratégique que la paix et le développement sont les deux principaux problèmes du monde contemporain. Il a dit: « Maintenant, les grandes questions du monde sont des questions globales et stratégiques, l’un est la question de la paix, l’autre est la question de l’économie ou bien du développement. La question de la paix est une question entre les pays occidentaux et orientaux, celle du développement est une question entre les pays du sud et du nord. Si l’on fait un résumé, c’est de quatre mots, l’est, l’ouest, le sud et le nord. La question du développement est le noyau. » Plus tard, notre parti a résumé les « deux grandes questions » en « deux thèmes principaux », et a donc proposé la théorie de la période d’opportunité importante stratégique. C’est la situation internationale et la condition extérieure pour l’application de la réforme et de l’ouverture ainsi pour la modernisation. Comprendre bien et utiliser efficacement cette période d’opportunité importante stratégique, concentrer sur nous même, rechercher les avantages et éviter les inconvénients, cacher ses talents et se tenir dans l’obscurité, faire des efforts, cela est essentiel pour la promotion de la grande cause du socialisme à la chinoise et pour la réalisation le rêve du grand renouveau de la nation chinoise.

  A base des deux jugements stratégiques, Deng Xiaoping a fait une série des décisions stratégiques à grande portée, y compris la réalisation de la déplacement stratégique du point important des travaux du parti, l’établissement des objectifs stratégiques de « trois étapes », l’élaboration de la ligne de base de « une tâche centrale et deux points de base », la formulation un ensemble des orientations et des politiques concernant la politique intérieure, la diplomatie, la défense intérieure, l’administration du partie, du pays, des forces armées, l’économie, la politique, la culture, la société, la construction du parti, telle que la décision de restauration de l’examen d’entrée aux établissements d’enseignement supérieur, la mise en œuvre du Système de responsabilité des ménages, l’application de la politique de laisser certaines régions et certaines personnes s’enrichir en premier pour parvenir graduellement à une prospérité commune de tout le monde, la fondation des zones économiques spéciales, l’établissement l’ouverture vers l’extérieur en tant que politique d’état de base, la décision de la mise en œuvre du plan « 863 », la restauration de la ligne idéologique de la recherche à la vérité à partir des faits, la promotion des débats sur les critères de la vérité, l’évaluation scientifique du camarade Mao Zedong et ses pensées, la réalisation de la justice pour les injustices, la mise en œuvre de la politique de révolutionnarisation, rajeunissement et professionnalisation des cadres, le lancement des directrices de souligner en même temps la réforme et la construction du système juridique, le soulignement de la construction institutionnelle et de la construction démocratique et juridique, le désarmement des millions des militaires, le lancement de l’orientation des la politique d’un pays, deux systèmes pour résoudre les questions concernant Hong Kong et Macao. Cette série de décisions stratégiques a fortement promu le processus historique de la réforme et de l’ouverture.

  Il faut souligner que pendant la promotion du processus historique de la réforme et de l’ouverture, Deng Xiaoping a fermement saisi trois principales époques historiques, malgré les vents et les vagues, il savait à quoi s’en tenir, c’est lui qui a guidé l’avancement du navire de la réforme et de l’ouverture et de la modernisation socialiste.

  La première principale période historique, c’est avant et après la 3è session plénière du XIè Comité central du parti en 1978. La Chine à cette époque-là constatait une situation extrêmement complexe. Deng Xiaoping a fait l’appel stratégique d’«Emanciper nos esprits, rechercher la vérité à partir des faits et former un tout pour regarder vers l’avenir». Après la tenue réussie de la 3è session plénière du XIè Comité central du parti, nous avons restauré et rétabli la ligne idéologique du parti de rechercher la vérité à partir des faits, avons réalisé le déplacement stratégique du noyau des travaux du parti de « prendre a lutte des classe comme lien clé » à « prendre la construction économique comme le noyau », avons considéré Deng Xiaoping comme le noyau de la deuxième génération de la direction collective centrale. Certains camarades pensent que le sens de la 3è session plénière du XIè Comité central du parti est aussi important que celui de la Conférence de Zunyi tenue 43 ans d’auparavant, cela est assez raisonnable. Bien que ces deux réunions aient été tenues à de différentes époques historiques, il existe un point fondamental en commun, c’est que ces deux réunions ont respectivement établi le leadership de Mao Zedong et celui de Deng Xiaoping, elles nous ont aidé à réaliser le grand tournant de notre parti de revers sérieux à nouvelle victoire.

  La deuxième principale période historique, c’est en 1989 où s’est produite l’agitation politique à Beijing. Deng Xiaoping a décisivement dirigé tout le parti pour apaiser cette agitation politique. Au 9 juin 1989, il a rencontré les officiers au grade de général et supérieur des forces armées d’application de la loi martiale, dans son discours, il a scientifiquement analysé la situation et a clairement et définitivement annoncé au monde que nous allions adhérer inébranlablement aux lignes, orientations et politiques établies à la 3è session plénière du XIè Comité central du parti, adhérer inébranlablement à l’objectif stratégique « en trois étapes», adhérer inébranlablement au principe «un centre, deux points de base» résumé au 13e Comité central du PCC, et il a clairement répondu à ce moment crucial quel étendard doit-on porter, quel chemin doit-on prendre et dans quelle direction doit-on avancer, il a réalisé la stabilisation de la situation globale, il a renforcé la volonté de la stratégie de la réforme et de l’ouverture et établi l’image de la réforme et de l’ouverture de la Chine.

  La troisième principale période historique, c’est au début de l’année 1992. Deng Xiaoping a visité le sud du pays, il a donné un discours important à grande portée concernant de grandes questions qui sont étroitement reliées avec les destins et l’avenir du parti et du pays, telles que l’insistance de mettre en œuvre inébranlablement de la ligne de base « un centre, deux points de base » du parti, sur la voie socialiste à la chinoise, de saisir inébranlablement les opportunités, d’accélérer les pas de la réforme et de l’ouverture, de se concentrer sur le développement économique. C’est un discours global qui résume les points principaux de la théorie de Deng Xiaoping, c’est aussi une manifestation de l’émancipation des esprits et de la recherche à la vérité à partir des faits, ce discours a éliminé les dérangements de « gauche » et de « droite » tout en poussant la réforme et l’ouverture et la modernisation socialiste à une nouvelle phase de développement.

  III. Orientation stratégique, caractéristiques essentielles du style de leadership de Deng Xiaoping

  En tant que stratège, Deng Xiaoping se plaçait haut et voyait loin, résoudrait les graves questions d’une façon facile, il avait les pieds bien sur terre, détestait les balivernes, il avait des attitudes claires et du courage à prendre les responsabilités, il était souple et dur, il était posé et sérieux, tous ces caractères lui ont gagné la grande confiance et l’affection sincère de tout le parti, toutes les forces armées et tout le peuple. Ce qui se manifestait de ses travaux de direction, c’était sa croyance en la cause du socialisme et du communisme. La croyance ferme est la pierre angulaire de toutes les pratiques et de la théorie de Deng Xiaoping, elle est aussi la pierre angulaire du style de leadership de Deng Xiaoping.

  Parlant de la bonne tradition du parti, Deng Xiaoping a dit une fois: «La ligne de masse et la rechercher à la vérité à partir des faits sont deux éléments fondamentaux du style de travail préconisait le camarade Mao Zedong. » Pendant toute sa vie glorieuse, Deng Xiaoping a toujours adhéré à ces deux éléments fondamentaux. La ligne de masse et la rechercher à la vérité à partir des faits sont deux points de base du style de leadership de Deng Xiaoping.

  Au 23 septembre 1985, Deng Xiaoping a exprimé dans son discours à la Conférence nationale du PCC: « Maintenant, nous allons construire un socialisme à la chinoise, nous sommes à une époque différente, nous avons des tâches différentes, il existe beaucoup de nouveaux savoirs à apprendre, cela nous demande de faire des efforts pour maîtriser les théories de base du marxisme pour faire face aux nouvelles réalités. C’est la seule façon pour améliorer nos capacités d’appliquer ses principes et ses méthodes de base, d’explorer activement des solutions aux nouveaux problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels. Cela peut nous aider à développer notre cause et la théorie marxiste, et prévenir la désorientation de certaines camarades, surtout les jeunes camarades dans une lutte de plus en plus complexe. » Par conséquent, il a suggéré que « le Comité central du Parti doit prendre des décisions faisables pour que les cadres de tous les niveaux de tout le parti, surtout les dirigeants, puissent avoir du temps pour apprendre et se familiariser avec la théorie de base du marxisme pendant leurs travaux qui sont déjà assez lourds, afin d’assurer que nos travaux sont fondés sur des principes et qu’ils ont systématiques, prévisibles et créatifs».

  Ces quatre caractéristiques de leadership proposés par Deng Xiaoping, sont sa compréhension sur les lois de leadership, sont ses exigences de tout le parti, sont un résumé de ses pratiques de longue durée. Ces quatre caractéristiques sont les caractéristiques essentielles de son style de leadership.

  Un travail fondé sur des principes, c’est l’âme du style de leadership de Deng Xiaoping. Il faut mettre les principes en premier. Le leadership ne peut pas être le leadership sans les principes. Deng Xiaoping s’est consacré au mouvement communiste au début des années 1930, il a connu des hauts et des bas, a connu des zigzags de la cause révolutionnaire. Pendant ses 70 ans de carrière révolutionnaire, il a toujours adhéré fermement au marxisme-léninisme, aux pensées de Mao Zedong, à la confiance en socialisme et communisme, il était désintéressé, persévérant, avec une volonté indomptable et ferme. Il avait la position inébranlable et la foi jamais vacillée, il tenait inébranlablement les principes. Mao Zedong lui a évalué en disant que « il était gentil et ferme », « il était souple et dur ». C’est en fait une appréciation assez haute sur son insistance sur les principes. Ce caractéristique de Deng Xiaoping a été reflété dans l’éradication des pensées de « deux quelles que soient», dans la prise des responsabilités pour la réalisation de la justice pour les injustices, dans la restauration de la place historique du camarade Mao Zedong et de ses pensées, dans la promotion du Système de responsabilité des ménages et la création des zones économiques spéciales, dans une série d’initiatives importantes concernant la réforme économique axée sur le marché, dans la lutte contre la libéralisation bourgeoise et la résolution de l’agitation politique de l’année 1989, dans les activités prises pour briser les sanctions occidentales, dans l’insistance inébranlable sur la ligne de base « Un centre, deux points de base », dans la restauration et la promotion de bonnes traditions du parti, dans les pratiques de l’administration du parti, du pays et des forces armées à l’intérieur et dans les luttes politiques complexes à l’extérieur. Sous tous les angles de vue, Deng Xiaoping était un modèle de l’insistance sur les principes. À cet égard, de nombreux chercheurs étrangers ont souligné que Deng Xiaoping était une autorité bien organisée, il n’a jamais développé sa propre petite secte au sein du parti et des forces armées, et que l’administration organisationnelle et institutionnelle du parti du pays et des forces armées est un caractéristique typique de l’art de leadership de Deng Xiaoping.

  La systématisation est la principale caractéristique du style de leadership de Deng Xiaoping. L’administration d’un pays, sur tout celle d’un parti aussi grand que le nôtre, d’un pays aussi grand que le nôtre, est un travail systématique grand et subtil. Deng Xiaoping était non seulement un stratège, mais aussi un maître de la dialectique. Il se concentrait sur l’observation des questions d’une vue globale et stratégique, et il était bon à résoudre les problèmes tout en prenant compte de les relations internes et les interactions, c’est un élément important de la pensée de Deng Xiaoping et la prise de décision. Il pouvait non seulement saisir l’essentiel, mais aussi prendre et promouvoir l’ensemble. Juste comme ce que dit un savant étranger, « peut-être dans l’histoire humaine, il n’a jamais existé une société, comme la Chine depuis l’entrée au pouvoir de Deng Xiaoping après la mort de Mao Zedong, qui a procédé à une réforme tellement majeure et globale en l’absence de guerre, de révolution ou l’effondrement économique. » « Deng Xiaoping était un grand homme en période de transition de la Chine, il a poussé la Chine à une nouvelle époque, à la modernisation.» Deng Xiaoping attachait une grande importance à la guide de théorie pour les pratiques et l’intégration de théorie aux pratiques. Pendant le grand processus historique de la réforme et de l’ouverture, il a fait une création théorique remarquable, qui peut répondre aux exigences de la nouvelle époque, il a proposé une série de nouvelles idées, de nouveaux points de vue, de nouvelles conclusions sur la base des pensées de Mao Zedong, et a établi et formé la théorie de Deng Xiaoping, qui est non seulement l’héritage direct et le développement des pensées de Mao Zedong mais aussi le fondement du système théorique du socialisme à la chinois, cette théorie est l’union entre la théorie et les pratiques, entre l’histoire et la logique, entre l’héritage et le développement.

  La prévisibilité est un trait distinctif du style de leadership de Deng Xiaoping. Les dirigeants doivent anticiper. S’il ne prévoyait pas, il ne pouvait pas guider les autres. Deng Xiaoping était un homme pragmatique, mais aussi un penseur réfléchi, il a souligné que les cadres, surtout les cadres supérieurs, doivent avoir une vision assez ouverte et un esprit assez grand. Quand Deng Xiaoping réfléchissait sur les questions, il prenait toujours compte des aspects historiques, réalistes et futurs d’une façon unifiée. Le leadership de Deng Xiaoping est une unification du pragmatisme et de la prévoyance. C’est pour cela, il pouvait toujours se tenir plus haut, voyait plus loin et pensait plus profondément, il pouvait saisir les éléments essentiels. « Un homme, qui ne peut pas penser à long terme, ne peut pas penser à court terme, un homme, qui ne peut pas penser globalement, ne peut pas penser à une petite question. » Cela se montait clairement dans les travaux de leadership de Deng Xiaoping. Par exemple, ses perspectives concernant le développement du socialisme, ses jugements concernant les deux bonds des régions rurales, les objectifs stratégiques de la modernisation en trois étapes, ses orientations de trois cibles concernant l’éducation et ses conception pour l’établissement de nouvel ordre politique et économique international, sont tous les prévisions qui peuvent résister à l’épreuves des pratiques, et qui sont des prospectives scientifiques à grande portée. Tout cela a bien montré la vision stratégique excellente de Deng Xiaoping.

  La créativité est la ligne principale du style de leadership de Deng Xiaoping qui se montait tout au long de ses pratiques de leadership. Deng Xiaoping pensait d’une façon indépendante, il n’a jamais fait des décisions à l’aveuglette. En 1938, il a dit que « tout est dialectique, tout change avec le développement. Mao Zedong appréciait beaucoup ces mots, en les considérant assez puissants, il croyait que ces mots montent bien l’essence du marxisme et qu’ils sont tellement philosophiques qu’il les a mentionné plusieurs fois pendant presque quatre ou cinq ans consécutifs. La dynamique est une personnalité de Deng Xiaoping, et un de ses caractéristiques de leadership. Kissinger a dit à Deng Xiaoping : « Je sais qu’il y a des chinois qui sont plus jeunes que vous, mais je ne connais aucun chinois qui est plus dynamique que vous. » Un savant russe a dit, quand il faisait une évaluation sur Deng Xiaoping, que « Avoir une attitude réaliste pour le monde et la vie, c’est l’essence du marxisme, donc, pour lui, la source des connaissances est la vie changeante. La tâche d’un homme politique est de penser sérieusement aux changements et d’établir les lignes pour s’adapter à ces changements. »

  Les grandes décisions et les idées de la théorie de Deng Xiaoping sont pleines de courage d’exploration et d’esprit créatif. A l’âge de plus de 70 ans, il a guidé les pratiques toutes nouvelles, a créé une carrière toute nouvelle, a établi une théorie toute nouvelle, c’est extrêmement rare dans l’histoire humaine.

  Un travail fondé sur des principes, la systématisation, la prévisibilité et la créativité, ces quatre éléments ne sont pas fragmentés, ils sont unifié, ils ne sont pas isolés, mais plutôt reliés, il ne sont pas vides, mais assez pratiques. Ils sont des connaissances profondes et exploration des lois de la gouvernance du parti communiste chinois, de la construction sociale, du développement de la société humaine. Les pratiques montrent que le développement de la société humaine passe toujours de l’inférieur au supérieur, du simple au complexe, de sorte qu’il exige une capacité plus grande au pays et à la société et une capacité de gouvernance et de leadership plus grande du parti au pouvoir quand il va plus loin. Ainsi, la question de la méthodologie de pensée, l’état d’esprit, les perspectives sur les questions de la vie deviendront de plus en plus importante. Par conséquent, il est toujours à temps d’étudier la théorie de Deng Xiaoping, sa méthodologie de pensée et ses allures, de suivre les pas du temps, des pratiques et du développement scientifique, de s’efforcer à améliorer nos capacités, nos esprits et nos niveaux, d’essayer d’avoir une vision correcte pour le monde et la vie et d’avoir un bon état d’esprit, ainsi d’avoir une bonne méthodologie de pensée.