Commentaires

Le discours de Xi Jinping lors du grand rassemblement pour commémorer la victoire de la Guerre de résistance manifeste le leadership dans la préservation de la paix de la Chine

Publié le:2015-09-25 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Li Yongcheng | Source:Quotidien Guangming en ligne

Le 3 septembre, le grand rassemblement pour commémorer le 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance contre l’agression japonaise et la Guerre mondiale antifasciste s’est tenu solennellement, le Président Xi Jinping a prononcé un discours important lors du rassemblement. Le mot « paix », mot-clé le plus important du discours, a été mentionné 18 fois. Le discours a hérité et développé des réflexions stratégiques internationales, basées sur « la paix et le développement », explorées, accumulées et enrichies sans cesse des dirigeants des générations de la nouvelle Chine, il a manifesté le leadership international dans la cause de la promotion de la stabilisation régionale et la paix mondiale dans les nouvelles circonstances du groupe collectif des dirigeants de la nouvelle génération depuis le Dix-huitième Congrès national. 

Le leadership dans la préservation de la paix est une puissance dirigeante forte sur les questions concernant la paix du monde. Le leadership dans la préservation de la paix de Xi Jinping repose principalement sur la vision stratégique de l’objectif pour la paix et les sentiments pragmatiques des moyens pour sa mise en œuvre. D’une part, il est imbu du respect et de la crainte pour l’histoire, il a tiré des leçons de l’histoire, tout en soulignant la valeur de la paix, il montre sa vision stratégique saillante, d’une autre part, basé sur la situation de la paix du monde, il a proposé des moyens pour la promotion de la paix qui contiennent de l’innovation théorique et des sentiments pragmatiques. 

La vision stratégique est le cœur du leadership dans la préservation de la paix. Le Président Xi Jinping a noté que « Aujourd’hui, la paix et le développement sont devenus les thèmes de notre époque. Cependant, le monde est loin d’être tranquille. Et la menace de la guerre est toujours présente pour l’humanité comme l’épée de Damoclès.» Ce simple jugement démontre vivement la vision stratégique et les caractères rationnels sur les questions concernant la paix du monde de Xi Jinping. La Seconde Guerre mondiale a touché l’Asie, l’Europe, l’Afrique et l’Océanie, et fait plus de cent millions de morts et blessés, militaires et civils confondus, dont plus de 35 millions de Chinois, soit un tiers du nombre total. Après 1945, la paix mondiale a connu des revers, la guerre de Corée, la guerre du Vietnam, la guerre du Golfe, la guerre en Irak, la guerre de Libye ont non seulement affecté les pays et régions concernés, mais aussi ont un sérieux impact sur la tendance générale de la paix mondiale. A nos jours du 21e siècle, la guerre civile syrienne démontre au monde la cruauté sanglante et le préjudice grave de guerre. Comme l’a dit le président Xi, «La guerre est un miroir qui permet de mieux mesurer l’importance de la paix». «Ceux qui ont vécu la guerre connaissent mieux que quiconque le prix de la paix ». Que ce soit les dirigeants ou le grand public ordinaire, seulement quand nous tirons les leçons du passé, apprenons de la guerre, nous pouvons faire un douloureux retour sur nous-même, nous déterminer à défendre la paix, explorer activement et former une vision stratégique pour créer un avenir de paix. « Tout faire pour éviter à jamais la reproduction d’une telle tragédie historique », c’est l’expression la plus simple de Xi Jinping sur l’objectif du leadership pour la préservation de la paix.  

Comment parvenir à la paix? Xi Jinping a donné des expositions sous deux angles de vue, soit la philosophie des relations internationales et la stratégie diplomatique de la Chine. 

Tout d’abord, à l’angle de vue de la philosophie des relations internationales, la clé de la réalisation de la paix est d’«enraciner solidement l’idée de la communauté de destin de toute l’humanité ». Dans le rapport du 18e Congrès national du Parti communiste chinoise, il a été proposé pour la première fois qu’il faut «préconiser l’idée de la communauté de destin de toute l’humanité », au mois de juillet 2014, Xi Jinping a prononcé un discours important dans le Congrès national brésilien, il a réaffirmé à l’occasion importante de contact international que « nous devons préconiser l’idée de la communauté de destin de toute l’humanité ». La signification de l’idée de la communauté de destin de toute l’humanité se compose de trois points : premièrement, il faut tenir compte des intérêts rationnels des autres pays dans la recherche des intérêts nationaux. Deuxièmement, c’est de veiller au développement commun de l’ensemble des nations tout en œuvrant au développement national. Troisièmement, il faut mettre en place d’un nouveau type de relations internationales de partenariat de développement qui soient plus équitables et harmonieuses. Evidemment, le noyau de l’idée de la communauté de destin de toute l’humanité réside dans la poursuite constante pour l’équité, la justice, l’égalité, la démocratie des relations internationales, pour réaliser enfin le développement pacifique et la prospérité commune.  

Dans la cause de la paix mondiale, en raison de leurs fortes puissances militaires et leurs statuts internationaux spéciaux, les grandes puissances ont une responsabilité lourde. Par conséquent, chaque pays du monde, en particulier les grands pays doivent mener des coopérations sincères, abandonner la guerre comme moyen ultime de la concurrence entre les pays. Il faut s’efforcer pour « préserver ensemble l’ordre et le système internationaux centrés sur les buts et principes de la Charte des Nations Unies et de bâtir activement un nouveau modèle de relations internationales axé sur la coopération et le gagnant-gagnant» afin de « promouvoir ensemble la noble cause de la paix et du développement dans le monde ». Le Président Xi a souligné que « Le préjugé, la discrimination, la haine et la guerre n’amènent que le désastre et la souffrance. La bonne voie à suivre réside dans le respect mutuel, le traitement d’égal à égal, le développement pacifique et la prospérité commune ». Certainement, c’est aussi la bonne voie des relations internationales. 

Deuxièmement, à l’angle de vue de la stratégie diplomatique de la Chine, l’essentiel du leadership dans la préservation de la paix de la Chine réside dans l’ « insistance constante sur la voie de développement pacifique ». Vingt-cinq ans plus tôt, le camarade Deng Xiaoping a proposé les « trois ne jamais », soit « ne jamais essayer d’être le premier, ne jamais porter le drapeau et ne jamais rechercher l’hégémonie », cela est devenu le concept de cœur de stratégie envers l’extérieur de la Chine, a façonné l’image pacifique de la Chine et est devenu une partie importante de la voie de développement pacifique. Vingt-cinq ans plus tard, le Président Xi Jinping a donné l’engagement solennel à cette occasion spéciale, « Quel que soit son niveau de développement, la Chine ne recherchera jamais l’hégémonie ni l’expansion, et elle n’imposera jamais à autrui les tragédies qu’elle a vécues ». Ce nouveau concept des « trois ne jamais » montre la sincérité pour la paix de la Chine dans ce contexte de l’approfondissement de l’ajustement de l’ordre international, c’est un nouvel élément de la voie de développement pacifique. 

La force militaire est un outil important de la stratégie diplomatique d’un pays, le Président Xi Jinping a déclaré solennellement lors du grand rassemblement de commémoration que « La Chine réduira les effectifs de son armée de 300,000 personnes », cela fait preuve du leadership dans la préservation de la paix de la Chine. Le désarmement vise à réduire la capacité offensive militaire d’une manière générale de chaque pays pour parvenir à améliorer conjointement l’environnement pour la paix. Franklin Roosevelt a souligné dans son célèbre « discours des quatre libertés» l’importance du «désarmement» en tant que stratégie majeure pour créer un environnement favorable à la sécurité internationale. Il a dit que « La quatrième, c’est d’être libéré de la peur - ce qui, traduit sur le plan mondial, signifie une réduction mondiale des armements, à un tel point et de manière si poussée qu’aucune nation ne sera en mesure de commettre une agression matérielle contre ses voisins - partout dans le monde». Cependant, si les dirigeants n’avaient pas une confiance ferme et un fort sens de la mission pour la paix mondiale, ils auraient de la grande difficulté de prendre des décisions de désarmement. La raison la plus importante, c’est qu’il existe deux contradictions inhérentes du désarmement : premièrement, c’est la contradiction entre la confidentialité et la transparence. La force militaire est l’outil ultime pour assurer la sécurité nationale, c’est l’affaire ultrasecrète nationale la plus sensible, pourtant les exigences de base du désarmement demandent la transparence de la composition et le nombre des forces militaires des pays. Deuxièmement, c’est la contradiction entre les politiques et l’économie. Bien que le désarmement soit un sujet politique international, il affecterait gravement la capacité de la sécurité militaire d’un pays, aurait de graves répercussions sur son industrie militaire, affecterait ainsi ses activités économiques dans l’ensemble. Il y a plus de cinquante ans, l’Organisation des Nations Unies a publié un rapport «Désarmement: études concernant les conséquences économiques et sociales du désarmement », dans lequel elle a exposé les questions de l’économie nationale et les problèmes du chômage provoqués par le processus de transition de l’industrie militaire à la production civile. 

La théorie et les pratiques diplomatiques de la nouvelle Chine des soixante années montrent que nous sommes toujours les défenseurs de la paix mondiale, nous nous efforçons de maintenir l’ordre international et la stabilité régionale, nous avons fait des contributions constructives aux progrès et au développement des relations internationales. En 2015, la nouvelle génération du groupe collectif des dirigeants avec Xi Jinping comme secrétaire général a pris le 70eanniversaire de la fin de la Guerre mondiale antifasciste pour réfléchir en profondeur sur les nouvelles théories et pratiques dans les domaines de l’introspection sur la guerre, la promotion pour la paix de la Chine, s’efforcer de promouvoir le multilatéralisation, le primauté du droit et la démocratisation des relations internationales, atténuer constamment les impacts sur la paix mondiale de l’unilatéralisme, les lois de la jungle et la politique du plus fort, démontrer un leadership fort dans la préservation de la paix. Ceci est non seulement un bonheur pour la Chine, mais aussi un bonheur pour le monde. 

 (Auteur : Professeur adjoint de la Faculté des relations internationales de l’Université des langues étrangères de Beijing et chercheur principal du Centre des études sur la diplomatie publique)