Commentaires

Les réformes sociales et économiques de la Chine peuvent aider à maintenir une forte croissance économique pour 2020

Publié le:2015-10-29 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:french.xinhuanet.com

SYDNEY, 26 octobre (Xinhua) -- La Chine peut maintenir une croissance économique forte et échapper au piège du revenu intermédiaire si les réformes sociales et économiques considérables sont mises en œuvre.

"Mais il faudra le développement des institutions propices pour promouvoir l'entrepreneuriat et l'innovation, tels que la primauté du droit", a déclaré à Xinhua James Laurenceson, économiste et directeur adjoint de Institut de relations Australie-Chine.

Les fonctionnaires chinois doivent finaliser le 13e plan quinquennal, le document complet qui donne les détails de l'agenda social et économique sur la période 2016-2020.

Le gouvernement s'est engagé lui-même à faire de la Chine une "société modérément prospère" en 2020, notamment en doublant le revenu par habitant, ce qui conduit la Chine à une société à revenu élevé.

Bien qu'une croissance à court terme du PIB soit réalisable, maintenir 5,5% d'ici 2020 serait une réalisation remarquable en raison de la taille de l'économie chinoise, a souligné M. Laurenceson.

"Ceci peut être expliqué par des formules mathématiques et non économiques", a déclaré M. Laurenceson.

"Une croissance de 7% implique effectivement que l'économie va ajouter de plus en plus de dollars chaque année. Cela rend le maintien d'un taux de croissance constant une tâche difficile pour tout pays", a-t-il dit.

Selon les dernières indications du Fonds monétaire international (FMI), l'économie chinoise devrait progresser de 44% d'ici 2020, préservant sa première position en termes de pouvoir d'achat, mais en termes de dollars américains, elle est classé deuxième en valeur. En 2030, la Chine devrait dépasser les Etats-Unis et devenir la première l'économie mondiale, mais par habitant, les Etats-Unis resteront beaucoup plus riche, a indiqué M. Laurenceson.

Avec un revenu par habitant restant à la traîne des pays à revenu élevé, M. Laurenceson soutient que ceci donne plus de motivation aux responsables chinois pour prendre des "décisions difficiles" dont ils ont besoin pour éviter le piège du revenu intermédiaire et atteindre "le rêve chinois" du président Xi Jinping.

"Cela signifie que la réforme ne peut pas s'arrêter maintenant. La corruption doit être combattue et la primauté du droit encouragée", a déclaré M. Laurenceson.

L'afflux de l'influence bien que les processus tels que la corruption ont été au top de l'agenda de réforme de M. Xi, mais dans d'autres cas, la réforme impliquera également que le gouvernement central s'affronte avec les gouvernements locaux pour le bénéfice de l'ensemble du pays.

"Je ne vois pas pourquoi nous devrions être particulièrement pessimistes sur l'engagement et la capacité de la Chine de mettre en œuvre des réformes économiques significatives", a laissé entendre M. Laurenceson.

Une politique économique qui encourage l'innovation et la productivité pour les entrepreneurs privés plutôt que les entreprises publiques au cours des cinq prochaines années devrait être mise en œuvre pour maintenir une croissance stable, des réformes qui seraient difficiles à mettre en œuvre même dans les pays occidentaux, a conclu M. Laurenceson.