Commentaires

La nouvelle normalité économique présente des facteurs actifs structurels

Publié le:2015-10-20 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Tang Weijie | Source:Wen Wei Po

La nouvelle normalité économique présente des facteurs actifs structurels  

——« l’entrepreneuriat et l’innnovation de masse » et l’augmentation des produits et des services publics promettent de devenir les nouvelles forces motrices dans l’avenir  

Dans le contexte de pression de la restructuration et que la reprise économique mondiale est incertaine, l’économie de la Chine a réalisé au troisième trimestre une « croissance de 6,9% du PIB en glissement annuel ». Bien que ce soit la première fois en six ans que la croissance du PIB « tombe au-dessous de 7 pour cent », dans l’ensemble, la situation macroéconomique présente toujours une tendance au mieux, dans la nouvelle normalité économique, le changement de taux de croissance, l’optimisation structurelle, la conversion des forces motrices avancent d’une manière ordonnée, le « double moteur », à savoir « la création d’entreprises du peuple et l’innovation de tous » et l’augmentation des produits et des services publics, promet de devenir les nouvelles forces motrices dans l’avenir. 

Le taux de croissance est toujours dans une fourchette raisonnable 

C’est le PIB publié par le Bureau national des statistiques pour la première fois après la mise en œuvre de la nouvelle norme pour apurer des comptes du PIB par trimestre en Chine. Selon les chiffres de chaque trimestre, la croissance du PIB en Chine au premier trimestre est de 7,0% par rapport à la même période de l’année précédente, au deuxième trimestre, la croissance est de 7,0%, et au troisième trimestre, c’est de 6,9%. 

Pour la croissance du PIB qui est tombée au-dessous de 7 pour cent, Sheng Laiyun, porte-parole du Bureau national des statistiques, estime que les facteurs nationaux et internationaux, qui se superposent, ont donné plus de pressions à la baisse dans l’économie au troisième trimestre, et que c’est la raison principale pour la baisse du taux de croissance du PIB.  

Du point de vue interne, la Chine est encore à un stade critique de la restructuration, non seulement le déstockage dans les industries traditionnelles est important, mais la réduction de productivité est aussi substantielle, le taux de croissance baisse dans les industries à capacité excédentaire telles que les industries d’acier, de ciment, de matériaux de construction. 

Sheng Laiyun a déclaré que, bien que l’indice de croissance ait légèrement diminué, les nouveaux emplois des trois premiers trimestres ont réalisé les objectifs prévus pour toute l’année par avance, le taux de chômage du peuple actif de 25 ans à 60 ans reste stable selon l’enquête ; tandis que les prix à la consommation de janvier à septembre n’ont augmenté que de 1,4%, le revenu des résidents a également maintenu une croissance rapide qui est plus vite que celle du PIB. Ces indicateurs montrent pleinement que le fonctionnement global de l’économie chinoise actuelle est encore relativement stable et que le taux de croissance de l’économie chinoise est toujours dans une fourchette raisonnable. 

La restructuration avance régulièrement 

Les experts estiment que selon les données publiées hier, l’optimisation de la structure de l’économie chinoise avance stablement, il y a eu de nombreux facteurs positifs remarquables à souligner. 

Par exemple, pendant les trois premiers trimestres de cette année, la valeur ajoutée du secteur tertiaire a atteint 25077,9 milliards de yuans, soit une augmentation de 8,4%. Le secteur tertiaire a réalisé une croissance relativement rapide par rapport au secteur primaire qui a réalisé une augmentation de 3,8% en glissement annuel, et au secteur secondaire dont le taux est de 6,0%. L’économie, qui était dirigée principalement par le secteur de l’industrie est maintenant dominée par le secteur des services, cette tendance du changement est devenue plus claire. La proportion du secteur tertiaire représente 51,4% du PIB, soit 2,3 points de pourcentage plus élevée par rapport à la même période de l’année précédente, et 10,8 points de pourcentage plus élevée que celle du secteur secondaire. En fait, la contribution du secteur tertiaire dans le PIB a continué d’augmenter, cela reflète dans une certaine mesure que la restructuration de l’économie avance toujours, et dans un sens plus raisonnable. 

En outre, du point de vue de la structure de la demande, les pourcentages des exportations nettes, de la consommation et de la formation brute de capital fixe à la croissance du PIB sont respectivement de -1,8%, 58,4% et 43,4%. La contribution de la consommation à la croissance du PIB est de 9,3 points de pourcentage plus haute par rapport à la même période de l’année précédente. À cet égard, le conseiller du Conseil des Affaires d’État, Xia Bin, a exprimé que « bien que les problèmes de certaines industries et entreprises se présentent avec le ralentissement de l’économie, nous avons réalisé de bons résultats grâce à l’accent mis sur la réforme, la création d’entreprises et la prévention contre les risques. » 

Le développement de nouvelles forces motrices s’accélère 

Il est à noter que, grâce à la promotion des politiques du Comité central du Parti communiste chinois sur « l’entrepreneuriat et l’innnovation de masse », le développement de nouvelles forces motrices, telles que les nouvelles industries, les nouvelles tendances industrielles, les nouveaux produits et les nouvelles économies, s’accélère. De janvier à septembre, les ventes au détail en ligne ont augmenté de près de 40%, la vente de nouveaux produits, tel que véhicule à énergies nouvelles, a doublé. Dans la structure industrielle, le taux de croissance de la valeur ajoutée du secteur de haute technologie est de 10,4% de janvier à septembre, soit 4,2 points de pourcentage plus élevé que celui de l’industrie d’échelle et de plus. Ces données sont suffisantes pour prouver que l’économie chinoise a montré une bonne tendance de transformation et de modernisation. 

Selon Sheng Laiyun, malgré la baisse de la croissance de l’investissement et de l’exportation, la croissance de la consommation est relativement stable. Au cours des trois premiers trimestres, l’ensemble des ventes au détail des biens de consommation a augmenté de 10,5 % après la déduction des facteurs de prix, et cette croissance est en hausse mensuellement, les industries concernant la modernisation de la structure de la consommation de résidents, tels que le tourisme, la santé, l’hygiène, l’éducation, les soins de santé, se développent rapidement. En outre, avec la promotion de « la création d’entreprises du peuple et l’innovation de tous », le développement de nouvelles forces motrices s’accélère, elles sont la source de la croissance de l’économie chinoise. Avec la restructuration de l’industrie et de la consommation, dans le temps, elles favoriseront certainement la maintenance de la croissance stable et rapide de l’économie de la Chine.