Commentaires

Révolution énergétique et établissement de la planification de l’énergie du « treizième plan quinquennal »

Publié le:2015-10-21 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Lin Boqiang | Source:Shanghai Securities Nouvelles

Résumé: saisir correctement la demande d’énergie est le point de départ d’une planification efficace et stratégique de l’énergie. Le gouvernement central doit mener à bien la planification stratégique de l’énergie, participer dans son établissement et coordonner les planifications stratégiques de l’énergie locales, cela favorisera le contrôle de la consommation totale d’énergie, l’optimisation de la structure de la consommation d’énergie et la disposition générale de l’énergie.  

Mots-clés: révolution énergétique, planification de l’énergie, demande d’énergie, stratégie de l’énergie, planification 

Saisir correctement la demande d’énergie est le point de départ d’une planification efficace et stratégique de l’énergie. Les prévisions de la demande d’énergie et la planification énergétique devraient être en ligne avec les lois de la croissance économique par stade de la Chine, il faut éviter les planifications stratégiques de l’investissement d’énergie à court terme. Répondre à la demande d’énergie est toujours l’objectif principal, il faut éviter l’impact de la pénurie d’énergie sur l’économie, et réduire les impacts des expédients pris à la hâte sur l’économie, l’environnement et la structure de l’énergie. Il faut donner un sens plus large à la sécurité de l’énergie en Chine, qui doit s’occuper à la fois des réserves stratégiques de pétrole et l’offre des énergies faibles en carbone. 

La durée du « treizième plan quinquennal » est une période critique pour la transition et la réforme de l’économie chinoise, la réussite ou non de l’établissement de la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » est un des facteurs décisifs importants pour les bons déroulements de la transition et de la réforme de l’économie, voici quelques points de préoccupation. Le gouvernement a lancé la campagne de la révolution énergétique et a précisé ses exigences concrètes, sous l’angle du développement durable de l’économie et dans le contexte de la lutte contre le smog et le changement climatique, quelles sont les influences de la révolution énergétique sur la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » ? Quels sont les idées révolutionnaires et les rajustements stratégiques correspondants que nous devons avoir ? 

Caractéristiques du secteur de l’énergie au stade actuel du développement économique  

En comparaison avec le processus de développement économique des pays développés, bien qu’il y ait des différences dans les niveaux de la pénurie de l’énergie, les espaces environnementaux, les niveaux techniques, beaucoup de problèmes apparus dans le développement économique de la Chine, tels que les industries intensives en énergie, la haute émission, la croissance extensive de l’économie sont tous des caractéristiques du développement économique à ce stade, ils se conforment aux règles de développement. Une économie qui se développe  grande vitesse est souvent relativement extensive, et il est difficile de trouver un équilibre entre la vitesse et l’efficacité. 

La nouvelle normalité du développement économique a ralenti la croissance de la demande d’énergie, le centre de développement des entreprises du secteur de l’énergie a changé. Depuis ces dernières décennies, la réponse à la demande d’énergie a été l’objectif primordial du développement pour soutenir la croissance économique, la contradiction principale du secteur de l’énergie était la pauvre capacité de production, donc on a mis l’accent sur l’expansion de son envergure. Pourtant, avec le ralentissement de la croissance économique, l’offre de la production énergétique qui était insuffisante est maintenant excédentaire, l’amélioration de l’efficacité devient graduellement l’objectif primordial du développement de l’énergie. Ainsi, la réforme de marchandisation énergétique et la concurrence efficace sont de plus en plus importantes.  

La protection de l’environnement est aussi un aspect important dans la réforme énergétique, récemment, la pression de la lutte contre le smog est de plus en plus grande. En même temps, le gouvernement chinois a lancé une décision, qu’en 2020, les émissions de dioxyde de carbone par unité de produit intérieur brut, à savoir l’intensité des émissions de carbone baisseront de 40% à 45% par rapport à celles en 2005, les émissions de carbone en 2030 atteindront leur sommet. Comme l’intensité énergétique, l’intensité des émissions de carbone est influencée par l’efficacité énergétique, mais surtout par la structure de l’énergie. Par conséquent, c’est une question de qualité de l’énergie, soit la proportion de l’énergie propre dans la structure de l’énergie. Comme l’intensité énergétique, l’intensité des émissions de carbone est également affectée par des facteurs macro-économiques, y compris le stade de développement économique, la structure industrielle, le niveau technologique, les politiques énergétique et environnementale. Le changement des objectifs de contrôle, à savoir de l’intensité énergétique à l’intensité des émissions de carbone, reflète une transition dans la planification stratégique de l’énergie et les politiques énergétiques en Chine, c’est-à-dire, pendant la période de « l’onzième plan quinquennal », l’amélioration de l’efficacité énergétique était l’objectif principal, et maintenant, nous allons contrôler les facteurs qui causent le changement climatique.  

La révolution énergétique demande une combinaison organique entre la production, la consommation, les technologies et les réformes institutionnelles. Le charbon est la base de la structure énergétique primaire, tandis que le développement économique et la planification stratégique de l’énergie dans le futur doivent non seulement correspondre aux caractéristiques du développement de l’économie du stade actuel, mais aussi prendre la réduction des émissions de gaz à effet de serre en considération. Malgré le ralentissement de la croissance de l’économie chinoise, sa base s’est agrandie, ainsi la demande d’énergie et les émissions continueront-elles à augmenter. Sur le plan de réponse aux changements climatiques, la pression exercée par la communauté internationale sur la Chine sera de plus en plus grande, la consommation d’énergie sera contrainte par les émissions de dioxyde de carbone. Par conséquence, la Chine doit ajuster la planification stratégique de l’énergie, choisir une structure et un coût de l’énergie acceptables pour le développement économique du stade actuel. 

Révolution énergétique et rajustements des idées pour la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » 

La durée du « treizième plan quinquennal » sera une période importante de promotion pour la réforme institutionnelle et la réforme de prix de l’énergie, donc, le premier point de préoccupation est la consistance entre les réformes de système et de prix de l’énergie et la planification stratégique. L’amélioration de l’efficacité est toujours l’objectif permanant du développement de l’énergie. Pendant le processus du développement économique à grande vitesse dans le passé, la stratégie énergétique devait répondre principalement à la demande d’énergie, et il était difficile de s’occuper à la fois de l’efficacité de l’énergie. Dans la nouvelle normalité du développement économique, la pression de la réponse à la demande d’énergie est réduite, l’amélioration de l’efficacité sera le centre pour le développement du secteur de l’énergie dans l’avenir, tandis que l’amélioration de l’efficacité des entreprises demande le soutien de la réforme du macro-système, de ce fait la réforme énergétique est urgente. Les contradictions entre l’offre et la demande dans le secteur de l’énergie et la pollution sévère de l’environnement, concernent dans le fond le système et le prix de l’énergie. Bien que l’on ait du concensus pour la réforme énergétique, le bon déroulement de la réforme est conditionnel, une des conditions réside dans les influences de la réforme énergétique sur la société et l’économie et le niveau d’acceptation du grand public. Donc, quand l’offre de l’énergie est relativement ample, le prix de l’énergie reste bas et sera stable dans une période prévue, il est un temps opportun pour la réforme. Depuis ces dernières années, la situation de l’offre et la demande de l’énergie à l’intérieur et à l’extérieur du pays a beaucoup changé, cela est très favorable pour la réforme énergétique de la Chine, la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » doit représenter et promouvoir la réforme énergétique.  

Bien que nous ayons fait de grands efforts dans l’économie d’énergie et la réduction des émissions, pendant la période du « treizième plan quinquennal », l’économie d’énergie est toujours un contenu principal pour le développement de l’énergie. Le deuxième point de préoccupation de la planification stratégique, c’est de considérer l’économie d’énergie (gestion du volet de demande d’énergie) comme une partie composante efficace pour équilibrer la demande d’énergie. Pour les planifications stratégiques de l’énergie dans le passé, on devait déterminer d’abord la demande d’énergie dans une certaine période, et puis déterminer l’investissement et l’offre de l’énergie selon la situation de production et de réserve de l’énergie. Bien sûr, il existait des contenus concernant l’économie d’énergie et la réduction des émissions dans les planifications stratégiques de l’énergie du passé, pourtant, la contrainte concernant l’économie d’énergie et la réduction des émissions est relativement faible avec les indicateurs de l’intensité de l’énergie et l’intensité de carbone comme objectif. Donc, pour la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » dans le contexte de la révolution énergétique, la formule de base de la demande d’énergie doit être comme suit : Demande d’énergie = Économie d’énergie + Offre d’énergie. Bien que cette formule paraisse simple, il revêt de fortes significations politiques. Quand la demande d’énergie est fixe et que les capitaux sont limités, la garantie de l’offre de l’énergie et de l’économie d’énergie dépend de l’investissement. C’est-à-dire que les capitaux peuvent être investis dans la production de l’énergie (y compris l’importation) et dans l’économie d’énergie à la fois. Ainsi, nous avons plusieurs compositions de politiques comme options : si l’on investit plus de capitaux dans l’économie d’énergie, sa quantité sera en hausse, et l’investissement dans la production de l’énergiesera réduit. Donc, le gouvernement peut choisir les investissements dans la production de l’énergie et dans l’économie d’énergie, pour minimiser le coût nécessaire pour répondre à la demande d’énergie. La guidance des flux des capitaux par l’investissement du gouvernement et les politiques publiques est cruciale pour le choix de l’investissement de l’énergie. 

Dans les planifications stratégiques de l’énergie du passé, pour réaliser l’économie d’énergie et la réduction des émissions, contrôler les indicateurs de l’intensité de l’énergie et l’intensité de carbone était le principal moyen. Le troisième point de préoccupation de la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal », consiste à durcir les normes concernant l’économie d’énergie et la réduction des émissions à travers des des indices reflétant les volumes totaux de la consommation d’énergie et la quantité totale des émissions dans l’environnement. Parmi les indicateurs des émissions, celui des émissions de dioxyde de carbone peut influencer réellement la structure de l’énergie, donc, à part les objectifs concernant l’économie d’énergie et la réduction des émissions (la gestion du smog), il faut contrôler le volume total des émissions de dioxyde de carbone pour contraindre la demande d’énergie, c’est-à-dire, il faut fixer un indicateur raisonnable de volume absolu d’émissions de dioxyde de carbone en ajoutant la contrainte des émissions dans la formule de demande d’énergie. Un certain volume de contrainte concernant le dioxyde de carbone correspond à une structure de l’énergie. Généralement, quand la contrainte concernant le dioxyde de carbone est plus étroite, la proportion de charbon dans la consommation d’énergie primaire est plus petite, celle de l’énergie propre (gaz naturel, énergie nucléaire, éolienne et solaire, etc.) est plus grande. On peut voir qu’avec le resserrement de la contrainte des émissions de dioxyde de carbone (réduction du volume total des émissions), la structure d’énergie changera en conséquence, les coûts de l’énergie augmenteront différemment, les variables macroéconomiques comme le PIB et l’emploi seront influencées, la consommation d’énergie par unité de PIB, les émissions de dioxyde de soufre, de dioxyde d’azote et de déchets solides baisseront également. Par conséquent, il faut faire des analyses sur les structures énergétiques différentes et les coûts de l’énergie correspondants, considérer du point de vue socioéconomique si cette structure énergétique est une structure acceptable. En prenant la structure énergétique et les influences des coûts acceptables comme base de la planification de l’énergie, nous devons penser quelles politiques peuvent soutenir la restructuration de l’énergie. 

La sécurité énergétique est aussi un objectif important de la planification stratégique de l’énergie, donc le quatrième point de préoccupation stratégique du « treizième plan quinquennal » réside dans l’évaluation globale et la disposition en avance de l’énergie, pour répondre au changement de la situation internationale de l’énergie et garantir la sécurité de l’énergie. 

De nos jours, le pétrole importé représente plus de 60% de la consommation de pétrole en Chine, cette proportion va continuer à augmenter; d’autre part, les grandes fluctuations du prix de l’énergie influentnon seulement sur le fonctionnement de l’ensemble de l’économie, mais aussi sur le développement sain du secteur de l’énergie, ainsi la sécurité énergétique dans un sens large est non seulement une question de réserve de pétrole, mais aussi comprend la question des influences du prix de l’énergie (pétrole) sur l’économie de la société. La planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » demande la disposition en avance de substitution de pétrole, ainsi que la réduction de la dépendance énergétique sur d’autres pays et celle des influences des fluctuations de prix international du pétrole sur le marché domestique. À long terme, la combinaison efficace entre les véhicules électriques, les technologies de stockage d’énergie et l’énergie éolienne, l’énergie solaire, formera une alternative efficace au pétrole. En bref, la planification stratégique du « treizième plan quinquennal » doit être orientée par une nouvelle manière de penser sur la sécurité de l’énergie, non seulement du point de vue de réserve stratégique de pétrole et de diversification des canaux de l’importation, mais considérer les innovations technologiques, la diversification énergétique, la substitution du pétrole et le développement de l’énergie propre comme la partie composante de la sécurité énergétique. 

Le cinquième point de préoccupation de la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » est la question de déplacement des industries est-ouest et la question de protection de l’environnement dans la région de l’ouest. L’augmentation des coûts des facteurs et de l’environnement à l’est forcera le déplacement des industries intensives en énergie vers l’ouest. Le déplacement des industries et les flux de ressources des régions de l’est vers l’ouest seront des caractéristiques importantes du développement de l’économie pendant la période du « treizième plan quinquennal ». Au cours de la restructuration économique et l’aménagement environnemental, la région de l’ouest sous-développée paierait le prix pour la pollution de l’est, soit un transfert de pollution de l’est à l’ouest. Pour l’établissement de la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal », il faut contrôler la vitesse et l’ampleur du transfert. Lors du développement de la région de l’ouest, il faut en même temps souligner la protection de l’environnement écologique de la région de l’ouest, tout en prenant en compte la consommation d’énergie et les émissions lors du développement économique de la région de l’est, ainsi que la croissance et la demande des infrastructures énergétiques de la région de l’ouest. Il faut tirer des leçons internationales pertinentes concernant la protection régionale, concevoir une composition efficace des politiques, surtout, proposer des solutions faisables concernant le choix des mesures et la conception de voie. Ci-dessous sont des points importants pour la planification stratégique de l’énergie du « treizième plan quinquennal » : 

Premièrement, la planification stratégique de l’énergie ne peut pas négliger les règles du développement de l’économie par stade et le processus de l’urbanisation. Au moins d’ici jusqu’en 2020, l’urbanisation va se poursuivre, l’économie va maintenir une croissance relativement rapide, l’industrie lourde domine encore le secteur industriel, les émissions de polluants industriels (émissions de dioxyde de carbone) vont également continuer à augmenter. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre et d’utiliser correctement le processus d’urbanisation comme une opportunité pour l’économie d’énergie. Le processus d’urbanisation est aussi un processus de changement de mode de vie, les orientations politiques efficaces et la planification urbaine à faible émission de carbone peuvent fournir des modes de vie à carbone plus faible. 

Deuxièmement, le développement durable exige l’économie d’énergie et la réduction des émissions, mais également un changement des modes de consommation d’énergie. À ce stade, pour réduire efficacement la dépendance sur les combustibles fossiles, on reposeprincipalement sur le développement de l’énergie propre, tandis que l’économie d’énergie doit être un effort soutenu et à long terme. Nous pouvons faire face à la double contrainte de l’énergie et de l’environnement tout en économisant d’énergie, donc il faut accorder plus d’attention et donner plus de soutiens pour les mesures d’économie d’énergie et de diminution des rejets polluants dans la planification du « treizième plan quinquennal ». 

Troisièmement, le coût est une question incontournable pour l’aménagement de l’environnement (smog) et le développement sobre en carbone. Sur le plan microscopique, c’est d’augmenter le coût d’énergie des consommateurs, sur le plan macroscopique, il s’agit des impacts négatifs sur la croissance du PIB. La planification du « treizième plan quinquennal » demande aussi un renforcement de la coopération internationale, sur la base de laquelle on peut alléger le coût du développement de l’énergie propre. Pour que la réduction des émissions mondiales puisse apporter des effets réels, les pays en développement et les pays développés doivent tous y être impliqués. Il faut que les pays en développement s’efforcent de contrôler l’augmentation des émissions, et que les pays développés réduisent leurs émissions totales, cela représente la cohérence et la distinction entre l’objectif de réduction des émissions de la Chine et l’engagement des pays développés sur les émissions de carbone. Cela reflète aussi le principe de base de réduction des émissions en commun et de différences des responsabilités. La question de gaz à effet de serre est un problème transfrontalier, pour résoudre ce problème, il faut tenir compte des situations réelles de différents pays. À condition que tous les pays travaillent ensemble à rechercher et résoudre ce problème, organiser la réduction des émissions dans un cadre climatique international raisonnable, équitable et en conformité avec la réalité, tout en tenant compte du coût de l’énergie des pays en développement, le réchauffement climatique du monde serait résolu d’une manière efficace. 

Répondre à la demande d’énergie est toujours l’objectif principal 

Saisir correctement la demande d’énergie est le point de départ d’une planification stratégique efficace de l’énergie. Les prévisions de la demande d’énergie et sa planification devraient être en ligne avec les lois de la croissance économique par stade, afin d’éviter les planifications stratégiques de l’investissement de l’énergie à court terme. Répondre à la demande d’énergie est toujours l’objectif principal, il faut éviter l’impact de la pénurie d’énergie sur l’économie, et réduire les impacts des expédients pris à la hâte sur l’économie, l’environnement et la structure de l’énergie. Il faut donner un sens plus large à la sécurité de l’énergie en Chine, qui doit s’occuper à la fois des réserves stratégiques de pétrole, de la diversification de l’offre des énergies faibles en carbone et du développement du marché de l’énergie. En plus, dans le nouveau contexte de l’énergie et de l’environnement, il est clairement insuffisant d’établir la planification stratégique de l’énergie seulement du point de vue de l’industrie énergétique. 

Récemment, les autorités compétentes de l’énergie du pays commencent à décentraliser l’approbation des projets d’énergie, ce geste est bien positif pour stimuler la réforme institutionnelle de l’énergie et les investissements des entreprises. La décentralisation du pouvoir de l’examen administratif et de l’approbation est une transformation des fonctions gouvernementales, cela va changer la situation de l’intervention excessive du gouvernement dans le marché de l’énergie dans le passé, pour restituer progressivement la fonction de régulation du marché. Généralement, les idées révolutionnaires de l’accentuation de la planification et de la simplification de l’examen et de l’approbation sont importantes pour la révolution énergétique. La décentralisation du pouvoir de l’examen administratif et de l’approbation aux gouvernements locaux est un signal positif pour la réforme. Pour la réforme, il faudrait supprimer progressivement le système de l’examen et de l’approbation des projets d’énergie, promouvoir le développement sain et ordonné du secteur de l’énergie à travers le système de vérification et d’accessibilité. Le gouvernement central doit bien faire la planification stratégique de l’énergie, coordonner et participer à l’établissement des planifications stratégiques de l’énergie locales, cela favorisera le contrôle de la consommation totale d’énergie, l’optimisation de la structure de la consommation d’énergie et la disposition générale de l’énergie en Chine. 

(Auteur: professeur de l’École de commerce de nouveau Huadu)