Commentaires

Au G20 comme à l'APEC, la Chine s'engage pour la croissance économique mondiale

Publié le:2015-11-20 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:french.xinhuanet.com

La Chine s'est engagée, lors des récents sommets du G20 et de l'APEC, à maintenir un taux de croissance moyenne à élevée et à continuer son ouverture, ce qui devrait créer davantage d'opportunités de développement pour l'économie mondiale.

Lors du sommet du G20 tenu dimanche à Antalya, en Turquie, le président chinois Xi Jinping a mis en avant l'innovation comme remède pour sortir l'économie mondiale de la morosité, affirmant que son pays entendait maintenir un taux de croissance moyenne à élevée et continuer de créer des opportunités pour d'autres pays.

Lors de la réunion du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Manille, M. Xi a abordé les progrès faits dans la mise en oeuvre de son initiative "la Ceinture et la Route" ainsi que les opportunités qu'elle apportera à la région et au monde entier.

REMEDE POUR UNE CROISSANCE MOROSE

Dans son discours intitulé "Une croissance innovante au profit de tous", le dirigeant chinois a appelé le G20 à oeuvrer pour maintenir une croissance économique stable à court terme, tout en cherchant à donner un élan à l'économie mondiale sur le long terme.

Les membres du G20 devraient saisir les opportunités et faire du développement axé sur l'innovation et l'exploration de nouvelles pistes de croissance les nouvelles priorités de la coopération du G20, a indiqué M. Xi.

Se disant confiante et capable de maintenir un taux de croissance moyenne à élevée, la Chine pourrait connaître une croissance d'environ 7% cette année, ce qui devrait contribuer jusqu'à un tiers de la croissance mondiale, a-t-il fait remarquer.

Yüksel Görmez, économiste à la Banque centrale de Turquie, note dans un entretien à Xinhua que le monde se doit d'interpréter correctement les données économiques de la Chine, relevant ainsi que la croissance en Chine continue de progresser en termes de volume, malgré un recul en pourcentage.

"Lorsque la Chine devient une économie de 20.000 milliards de dollars, même une croissance de 5%peut créer 1.000 milliards de dollars en valeur nette par an", souligne-t-il.

Conformément à son nouveau plan quinquennal (2016-2020) sur le développement économique et social national, la Chine suivra le chemin d'un développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé, a assuré M. Xi.

APPEL A UNE MEILLEURE CONNECTIVITE

S'exprimant lors d'un sommet des dirigeants d'entreprises de l'APEC, M. Xi a indiqué qu'une meilleure connectivité libérerait le potentiel du développement économique et social.

Il a rappelé que les membres de l'APEC avaient signé l'an dernier à Beijing un accord sur le renforcement d'ici 2025 de liens institutionnels, physiques et entre les peuples.

Cette feuille de route sur la connectivité doit être sérieusement mise en œuvre afin qu'elle donne des résultats tangibles, a-t-il souligné.

"La connectivité est très importante pour l'avenir de la région Asie-Pacifique, beaucoup de nos infrastructures vétustes devant être modernisées afin de sortir les gens de la pauvreté", a souligné Wilson Lee Flores, un éditorialiste du quotidien Philippine Star. Selon lui, le plaidoyer de M. Xi pour une meilleure connectivité permettra d'accélérer les progrès économiques de la région.

Dans son discours, M. Xi a également appelé à des efforts pour promouvoir l'ouverture de l'économie de la région Asie-Pacifique et maintenir le cadre commercial multilatéral.

Citant le "pas en avant historique" fait par les dirigeants de l'APEC en 2014 à Beijing en lançant le processus de Zone de libre-échange de l'Asie-Pacifique (ZLEAP), ainsi que certaines inquiétudes quant aux risques de fragmentation suite à la conclusion de récents accords de libre-échange régionaux, M. Xi a appelé instamment les économies de l'Asie-Pacifique à "accélérer la conclusion de la ZLEAP et à promouvoir l'intégration économique régionale".

Parallèlement, le président chinois a promis de "construire un nouveau système d'économie ouverte avec un niveau d'ouverture encore plus élevé".

M. Xi a indiqué que la Chine allait accélérer ses efforts pour conclure des accords de libre-échange (ALE) de haut niveau.

Les négociations sur une version renforcée de l'ALE Chine-ASEAN sont presque terminées et pourront bientôt produire des résultats positifs, s'est-il félicité.

Les ALE Chine-Australie et Chine-Corée du Sud devraient tous deux entrer en vigueur d'ici la fin de l'année, donnant un nouvel élan à la croissance économique.

"La Chine va également travailler avec les parties concernées pour conclure au plus vite les négociations sur le Partenariat économique global régional (RCEP), tout en accélérant les négociations sur un ALE Chine-Japon-Corée du Sud", a déclaré Xi.

Le RCEP est un pacte de libre-échange regroupant les dix membres de l'ASEAN et six autres pays, dont la Chine.

M. Xi a rappelé que la politique de la Chine envers les investissements étrangers ne changerait pas. "Les portes de la Chine vers le monde extérieur seront toujours ouvertes".

A propos de l'initiative "la Ceinture et la Route", M. Xi a indiqué que la Chine s'engageait en faveur d'un régionalisme ouvert et avait signé des accords avec les pays de la région et au-delà afin d'harmoniser les politiques et les stratégies de développement.

"Grâce à la mise en œuvre de l'initiative 'la Ceinture et la Route', nous nous engageons dans une coopération plus large, plus profonde et plus sophistiquée au niveau régional et nous favorisons conjointement un cadre régional de coopération ouvert, inclusif, équilibré et mutuellement bénéfique", a déclaré le chef de l'Etat chinois.