Commentaires

Sur la référence théorique, l'expérience de pratique et l'efficacité opérationnelle du développement de la démocratie populaire

Publié le:2016-06-24 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Quotidien du peuple | Source:Lin Shangli

L'étude de la démocratie peut se faire à partir de deux dimensions: l'une sur la démocratie en général et l'autre sur la démocratie au particulier. La première cherche à abstraire des principes généraux de la démocratie à partir des différentes pratiques et réflexions démocratiques, tandis que la seconde étudie les particularités dans les pratiques démocratiques propres à chaque pays. Ces deux dimensions sont étroitement liées et se basent l'une sur l'autre. En ce moment, sous l'influence du modèle occidental classique de la démocratie, certaines personnes s'interrogent sur la démocratie populaire de la Chine. Est-elle une vraie démocratie moderne ? Si la réponse est positive, que faut-il penser de la démocratie occidentale ? Et si non, pourquoi la Chine peut parvenir à un développement rapide dans les domaines économique, politique, culturel, social, etc., et permettre à plus d'un milliard de Chinois d'accéder à l'autonomie, à l'égalité et à une vie de moyenne aisance ? L'explication de ces questions est essentielle pour défendre et développer notre démocratie populaire.

Pour les personnes habituées au modèle occidental classique de la démocratie, ces questions sont difficiles à répondre. Mais pour le peuple chinois qui fait des efforts afin de construire une démocratie moderne, la question ne se pose pas vraiment. En effet, plutôt que d'appliquer directement le modèle démocratique créé par l'occident sur la civilisation chinoise de plus de cinq mille ans, le peuple chinois, en particulier les communistes chinois, a toujours choisi les voies et les méthodes de pratique démocratique à partir du vrai sens de la démocratie. Sur la base de notre propre exploration pratique et réflexion théorique, la Chine a choisi la théorie démocratique de Marx et Engels, qui découle des lois de développement de la civilisation humaine. A partir de ce principe démocratique plus approfondi et complet, la Chine vise à construire une forme démocratique correspondant à ses propres besoins, soit la libération du peuple, l'indépendance nationale et la modernisation du pays. Par conséquent, fondamentalement parlant, la démocratie populaire avec des caractéristiques chinoises (la démocratie chinoise) est un produit de la civilisation humaine, elle reflète les exigences inhérentes et la direction de base du développement de la société humaine.

La démocratie chinoise poursuit la démocratie populaire et insiste sur l'importance du peuple. Les doutes sur la démocratie chinoise viennent principalement du fait que certaines personnes ignorent la base théorique et les valeurs de la pratique chinoise.  La démocratie chinoise est basée sur la théorie marxiste avec le peuple comme élément central, tandis que la démocratie occidentale est basée sur le concept de l'individu. Selon le marxisme, le concept de l'individu en occident a une inévitabilité historique. L'indépendance individuelle est la condition préalable au développement moderne occidental. Le développement d'une économie de marché a donc donné naissance, en même temps, à la démocratie libérale de « l'individu », et ouvre ainsi le processus de démocratisation de l'homme moderne. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il ne peut y avoir qu'un modèle pour le développement démocratique de l'humanité ; sinon le développement de la civilisation humaine est déjà arrivé à sa fin.

En effet, la démocratie libérale occidentale de l'individu présente de l'unilatéralité. Comme Marx l'a fait remarquer, « l'individu » est basé sur la séparation de l'homme et du matériel, sur la réalité du travail salarié et du contrôle de chacun par le travail. Ainsi, l'autonomie politique et juridique de l'individu est accompagnée de la dépendance au travail et de la non-autonomie économique. L'individu deviendra autonome seulement quand les gens ont le contrôle complet des moyens de production et l'indépendance économique. Par conséquent, pour Marx, la véritable autonomie de l'individu nécessite un principe politique. Autrement dit, les moyens de production de la société toute entière doivent appartenir à l'ensemble du peuple, de sorte que le travail soit libéré de l'économie et que le peuple ait une fondation économique et politique pour prendre leurs propres décisions. Suivant cette logique politique du marxisme, dans le processus de la modernisation et de la démocratisation, le concept de l'individu doit être accompagné du concept du peuple, et celui-ci comme une condition préalable. Par conséquent, le développement de la démocratie dans le monde entier d'aujourd'hui est confronté à une question fondamentale : que faut-il faire pour que le peuple soit la force de premier plan dans le développement humain et social, de sorte que l'ensemble du peuple décide pour le pays et la société et protège l'autonomie de chaque personne ?

Compte tenu des contextes social, historique et culturel du pays, la démocratie en Chine ne peut pas se construire à partir de l'individu. Le concept du « peuple comme maîtres du pays » est le point de départ et l'objectif de la démocratie chinoise. Après une longue période d'exploration et de pratique, la démocratie chinoise a déjà formé ses propres systèmes de valeur, d'organisation et d'institution et s'intègre dans la modernisation économique, politique, culturelle et sociale du pays. Notamment, avec la mise en place et l'amélioration du système économique de marché socialiste, la démocratie populaire chinoise fournit la base économique, les conditions sociales et la protection juridique à l'autonomie individuelle, tout en conservant le principe du peuple. La démocratie chinoise continue ainsi sur la voie du peuple afin de réaliser le développement global de l'homme. Elle est une forme démocratique populaire avec la co-utilisation de la démocratie électorale et de la démocratie délibérative.

Par conséquent, la démocratie populaire est la combinaison entre la théorie marxiste sur la démocratie et la pratique chinoise. Elle a à la fois une origine théorique et un soutient pratique, elle correspond aux lois de développement de la civilisation humaine et aux tendances de modernisation et de démocratisation de la société humaine. La démocratie chinoise a de la référence théorique, de l'expérience de pratique et de l'efficacité opérationnelle, nous devons en avoir confiance.

(Auteur: chercheur spécial du Centre de recherche sur le système théorique du socialisme aux caractéristiques chinoises de Shanghai)