Commentaires

La nouvelle normalité : un saut qualitatif du développement économique de la Chine

Publié le:2016-09-08 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Huang Taiyan | Source:Quotidien du Peuple

Depuis l’entrée dans la nouvelle normalité, le développement économique chinois fait face à une pression croissante du ralentissement économique. Certaines personnes commencent à s’interroger sur la réalisation en temps opportun de l’objectif de la modernisation. Il s’agit des inquiétudes inutiles qui n’ont pas saisi l’essence de la nouvelle normalité économique, ni la relation entre la nouvelle normalité et la modernisation. En effet, la nouvelle normalité économique de la Chine constitue une étape inévitable pour échapper à la « trappe à revenu intermédiaire » et parvenir à la modernisation. En tant qu’une transformation économique profonde, elle est la mise en œuvre du nouveau concept de développement et le processus de changement fondamental du mode de développement économique. Pour sa nature même, elle est un saut qualitatif du développement économique, qui sera plus efficace, équitable, durable et de meilleure qualité dans la nouvelle normalité. Par conséquent, l’entrée dans la nouvelle normalité n’est pas contradictoire avec l’objectif de la modernisation, au contraire, elle est une étape nécessaire et une exigence inévitable de l’objectif. Sans éprouver le baptême de la nouvelle normalité, la modernisation deviendrait impossible. Dans la nouvelle normalité économique, la croissance à grande vitesse diminue en moyenne vitesse, le mode de développement passe du volume et la vitesse à la qualité et l’efficacité, la structure économique axée sur l’expansion progressive se transforme en ajustement du stock et en amélioration de qualité, et le développement reposant essentiellement sur les facteurs, comme les ressources et la main-d’œuvre à faible coût, se dirige vers un développement stimulé par l’innovation. Le développement économique de la Chine montera sur un niveau et jettera les bases solides pour la réalisation de la modernisation.

La croissance économique à vitesse moyenne peut garantir la réalisation de la modernisation dans les temps. A court terme, la vitesse moyenne signifie un ralentissement et semble retarder la réalisation de la modernisation. Toutefois, la réalisation de la modernisation n’est pas une course de courte distance, mais de longue distance. A long terme, le développement économique de la Chine est confronté à des défis difficiles tels que le déséquilibre structurel, le bas de gamme de l’industrie, le manque d’innovation et les contraintes de ressources et d’environnement exacerbées, la poursuite unilatérale d’une croissance rapide n’est certainement pas durable. Une croissance rapide à court terme ne peut que chuter à long terme, tandis que une croissance moyenne est plus appropriée pour les conditions actuelles de la Chine et peut garantir la réalisation en temps opportun de la modernisation. En 2015, l’agrégat économique de la Chine a atteint 67 670 milliards de yuans. Sur cette base, 1% de croissance du PIB équivaut à 1,5% d’il y a cinq ans, et à 2,5% d’il y 10 ans, l’incrément de la croissance moyenne actuelle équivalant donc à celui de la croissance rapide d’autrefois. D’après les projections d’incrément réalisé par une croissance moyenne, la Chine peut atteindre l’objectif de l’édification globale d’une société de moyenne aisance d’ici 2020, et réaliser l’objectif de la construction d’un pays socialiste moderne prospère, démocratique, civilisé et harmonieux au milieu du siècle. Actuellement, nous sommes plus confiants que jamais et nous avons davantage de capacités à atteindre l’objectif de la modernisation.

L’orientation vers le haut de gamme de l’industrie fournira une base industrielle forte pour la modernisation. Il convient de noter que l’agrégat économique et le revenu par habitant seuls ne permettent pas de définir la modernisation, qui demande l’édification d’un système industriel moderne comprenant la modernisation de l’agriculture, de l’industrie, du secteur des services, et en particulier des industries stratégiques émergentes, Sans le soutien d’un système industriel moderne, l’économie nationale sera grande, mais faible et sans compétitivité, et la croissance économique ne pourra pas durer. Orienter l’industrie vers le haut de gamme permettra de soutenir efficacement la croissance moyenne et de promouvoir le processus de modernisation. Actuellement, une des raisons principales du ralentissement économique est la proportion trop importante des industries traditionnelles et la surcapacité de production, qui conduit à une atténuation des forces traditionnelles de croissance économique. Malgré la forte croissance et l’immense espace de développement des industries stratégiques émergentes, leur taille globale reste relativement faible et leur stimulation à la croissance économique n’est pas assez forte. En 2015, la valeur ajoutée des industries stratégiques émergentes de la Chine représente environ 8% du PIB, soit une augmentation significative par rapport à 3% de 2010, contribuant ainsi à la croissance du PIB de 1,4 point de pourcentage. D’après le plan de développement national, la proportion des industries stratégiques émergentes dans le PIB atteindrait les 15% d’ici 2020, ce qui signifie un taux de croissance à plus de deux fois du taux de croissance du PIB sur la même période. Il est prévisible que, avec l’augmentation de la proportion des ces industries dans le PIB, le système industriel moderne de la Chine se formera plus rapidement, jouera un rôle plus important dans la croissance du PIB et donnera plus de confiance au maintien d’une croissance durable et soutenue.

L’innovation fournira un soutien essentiel à la réalisation de la modernisation. Pour réaliser la modernisation, l’innovation doit devenir la première force de stimulation de développement. Elle est la condition sine qua non pour construire un pays de puissance technologique et réaliser la modernisation. Actuellement, une des raisons principales du ralentissement économique est le manque d’énergie innovante pour stimuler le développement. La croissance économique rapide de la Chine depuis 30 ans est le résultat de l’apprentissage, de l’introduction, de la digestion et de l’absorption des technologies étrangères qui ont permis de réaliser des progrès technologiques rapides. En devenant la deuxième plus grande économie du monde, l’écart technologique entre la Chine et les pays développés se réduit, l’espace pour introduire les technologies étrangères se rétrécit également. Mais entre temps, la capacité et le système d’innovation indépendante ne sont pas encore établis en Chine, les progrès technologiques contribuent relativement peu à la croissance économique. Par conséquent, il est indispensable de placer l’innovation au centre des préoccupations du développement national global, augmenter les investissements en R&D, réformer le système d’innovation scientifique et technologique, cultiver la capacité d’innovation indépendante, en particulier faire des percées dans les technologies clés entravant le développement, afin de mieux soutenir la croissance moyenne et rapide. Sans les progrès technologiques, il sera difficile d’orienter l’industrie vers le moyen et haut de gamme. Il faudrait renforcer l’innovation pour engendrer un certain nombre de nouvelles industries, accélérer la transformation des industries traditionnelles, construisant ainsi un système industriel moderne pour améliorer la qualité et l’efficacité du développement économique.

(Auteur : Président de l’Université centrale des Nationalités et président de la Société de recherches pour le développement économique de la Chine)