Commentaires

Insuffler de nouvelles énergies dans la mondialisation économique

Publié le:2017-06-15 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wang Yiming | Source:Quotidien du peuple Le 12 mai 2017

Au cours d’une période du temps qui vient de se passe, la mondialisation économique a élargi le « gâteau » de l’économie mondiale, pourtant, les contradictions de déséquilibre de développement et de répartition deviennent de plus en plus importantes. Dans ce contexte, l’initiative de « la Ceinture et la Route » proposée de la part de la Chine, insufflera de nouvelles énergies dans la mondialisation économique de quatre aspects. 

Promotion de la reprise de l’économie mondiale. Actuellement, la réémergence des pensées antigloblalistes est inséparable avec l’économie mondiale qui est piégée dans une « situation difficile de la croissance faible » dans une longue période du temps. Après le déclenchement de la crise financière internationales en 2008, une croissance faible et une stagnation de certains pays au cours de 8 années, ont conduit l’élargissement de l’écart des revenus du monde entier, certaines populations ont été choquées, toutes les sortes de conflits se sont intensifiées. Dans le contexte de la transformation profonde de l’économie mondiale et des facteurs d’incertitudes devant la reprise globale, la construction de « la Ceinture et la Route » commence par l’interconnectivité des infrastructures des pays riverains, pour promouvoir la coopération de toute la chaîne industrielle de la prospection, du développement, de la production, du transport, du traitement des ressources énergétiques, améliorer les capacités en matière du taux de transformation et de transformation raffinée, encourager et guider les entreprises chinoise à investir dans les pays riverains, construire en commun des parcs industriels et des zones d’agglomération des industries, aider les pays riverains de développer des industries spéciales, pour que les pays riverains en développement puissent monter sur l’express du développement de l’économie chinoise, participer au système de répartition de travail du monde, activer davantage les potentiels de croissance économique de continent sino-euro-africain. Cela aura une influence positive sur et promouvra le processus de la reprise de l’économie du monde. 

Innovation des modes de coopérations régionales. Différente des autres mécanismes de coopération de l’économie régionale existants, la construction de « la Ceinture et la Route » est un mécanisme de coopération de nouveau type qui est égale, ouverte, agile et inclusive. Elle souligne plutôt sur l’égalité, en préconisant que tous les pays, grands ou petits, puissants ou faible, sont tous égaux, elle souligne plus sur l’ouverture, cela n’est pas une initiative exclusive, tous les pays peuvent participer à « ce chœur », elle souligne plus sur l’agilité, pour s’adapter aux différences du niveau de développement des régions, les mécanismes sont de multiples formes et sont très agiles, elle souligne plus sur l’inclusivité, pour chercher le plus grand commun diviseur et élargir l’intérêt commun. Ce mode de coopération régionale de nouveau type vise à promouvoir la réalisation des coordination des stratégies de développement, des complémentarités des avantages des pays riverains, à promouvoir les investissements et la consommation, à créer des demandes et des emplois, il vise à promouvoir la réalisation de la coordination des politiques économiques des pays riverains, afin de mener une coopération régionale plus profonde de plus grande envergure, de plus haut niveau, et construire conjointement le cadre de coopération économique régionale ouvert, inclusif, équilibre et bénéfique à tout le monde, il vise à promouvoir la circulation libre ordonnée des facteurs économiques, la répartition des ressources hautement efficace et la fusion des marchés en profondeur, tout en formant des zones de coopération économique de toutes les formes, à travers la construction des chaînes industrielles, des valeurs, et des fournitures dont les intérêts sont partagés, il pourra promouvoir un nouveau développement innovant des mécanismes de coopération régionale. 

Création d’une version améliorée de la mondialisation économique. Au cours des dernières décennies, la mondialisation économique a fait intégrer des marchés mondiaux, tout en ayant promu le commerce international et les investissements à un rythme sans précédent, elle a promu la croissance économique mondiale et la prospérité de la planète, ainsi que les progrès scientifiques et technologiques et le développement des forces productives. Cependant, la mondialisation économique est également confrontée à de nouveaux défis, il faut surmonter ses effets négatifs, pour être plus inclusive, plus dynamique, plus durable. Dans le contexte de la faible croissance économique mondiale et la tendance antiglobaliste, la construction de « la Ceinture et la Route » vise à la promotion du développement économique des pays riverains, à accroître les possibilités d’emploi et augmenter de revenus des résidents, à améliorer la répartition globale des revenus dans le monde entier,renforcer la confiance du monde sur la mondialisation économique, promouvoir la participation des pays dans la construction conjointe et du partage, construire les communautés des intérêts communs, du destin commun et des responsabilités communes, améliorer l’inclusivité de la mondialisation économique, promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements, optimiser la mise en page de la répartition de travail de la chaîne industrielle, élargir les domaines de la coopération financière et améliorer la vitalité de la mondialisation économique, promouvoir la transformation vers un développement vert, renforcer la coopération entre la Chine et les pays concernés en matière d’aménagement écologique, surveillance de la désertification et de la prévention,renforcer la protectionet le développement des rivières transfrontières, améliorer la coopération dans le domaine de la conservation de la biodiversité et la surveillance et la prévention la pollution de l’environnement, promouvoir le développement durable de la mondialisation économique. Cela permettra de surmonter les effets négatifs de la mondialisation économique, de créer une version améliorée de la mondialisation économique et de jouer un rôle important dans la création d’un avenir meilleur de l’économie mondiale. 

Fournir plus de biens publics. De l’ouverture de la porte du début de la réforme et l’ouverture à l’adhésion à l’OMC, jusqu’à le plus grand pays commercial, la Chine a été toujours un acteur et un promoteur actifs de la mondialisation économique. Le développement de la Chine a bénéficié de la participation à la mondialisation économique, elle a de la volonté à fournir plus de biens publics à la communauté internationale. Dans le contexte du refus de fournir des biens publics mondiaux de certains pays développés, la Chine, en tant que le plus grand pays en développement, qui est confrontée également à des circonstances difficiles pour ses propres tâches de développement, fournit des biens publics internationaux à d’autres pays riverains sans condition politique, cela montre bien sa conscience des responsabilités d’un grand pays. Par exemple, elle a promu d’une manière active la construction du système d’investissement et du commerce multi-bilatéraux, elle a soutenu la Banque asiatique pour les infrastructures et d’autres institutions financières multilatérales à jouer des rôles, elle a élargi l’échelle des étudiants venant des pays riverains en Chine pour continuer leurs études, tout en offrant 10 000 bourses gouvernementales chaque année, elle a renforcé la coopération scientifique et technologique, en ayant créé des laboratoires communs, le centre international de transfert de technologie et le Centre de coopération maritime, pour la promotion des échanges de personnel scientifique et technologique et l’amélioration des capacités de l’innovation scientifique et technologique et ainsi de suite. Ces faits montrent bien que la Chine est en train de devenir un facteur important de la mondialisation économique. 

(Unité de l’auteur : Centre de recherche en développement du Conseil d’état)