Commentaires

La réforme structurelle: un remède chinois qui traite les problèmes à la racine

Publié le:2017-07-13 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wu Qiuyu | Source:Quotidien du Peuple (le 19 juin 2017)

La Chine maintient une croissance soutenue alors que la croissance mondiale est très faible, ce résultat est notamment attribuable à la réforme structurelle menée par le pays, qui donne une bonne orientation à son développement. 

La réforme structurelle de la Chine a été à nouveau applaudie. Récemment, dans un rapport d'évaluation technique sur l'avancement des réformes structurelles du G20, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré que la Chine avait réalisé des progrès et résultats remarquables dans sa réforme structurelle. Ce rapport, approuvé par la Réunion G20 des Ministres des Finances et des Gouverneurs de Banque centrale, donne une lueur d'espoir quant au rétablissement de l'économie mondiale.  

Depuis la crise financière internationale, nous constatons que les mesures palliatives de relance économique ne peuvent sortir l'économie mondiale du ralentissement. Au contraire, elles diminuent l'effet marginal des politiques fiscales et monétaires traditionnelles. A l'heure actuelle, les problèmes structurels sont la cause fondamentale de la difficile reprise de l'économie mondiale. Au sein des pays développés, la réforme structurelle est globalement lente, les moteurs de croissance endogène sont insuffisants, l'économie mondiale affiche de plus en plus de  complexité, d'instabilité et d'incertitude. 

Cependant, il est inutile d'essayer tout type de solutions, pour résoudre les problèmes, il faut les traiter à la racine. Face aux problèmes survenus dans la "nouvelle normalité économique", la Chine n'a pas adopté de mesures de relance massives, elle a d'abord ciblé les déséquilibres majeurs de son économie et consacré de grands efforts pour avancer la réforme structurelle du côté de l'offre. Dans son rapport, l'OCDE signale que la croissance du revenu par habitant reste élevée en Chine, malgré un léger ralentissement par rapport à la croissance d'avant la crise financière mondiale. Si la Chine maintient une croissance soutenue alors que la croissance mondiale est très faible, c'est grâce à la réforme structurelle menée par le pays, qui donne une bonne orientation à son développement. La réforme structurelle du côté de l'offre créée par la Chine est en train de revitaliser l'économie mondiale et gagner la reconnaissance de la communauté internationale. 

La réussite de la solution chinoise vient d'abord d'un changement de son modèle de croissance. De l'envol de l'avion chinois à la technologie avancée de réacteur HTR de quatrième génération, en passant par l'extraction de "glace combustible", la Chine est en train de réaliser un changement historique de son modèle économique. L'économie chinoise qui reposait sur l'investissement est désormais axée sur l'innovation. La réforme structurelle du côté de l'offre visant à améliorer la qualité de l'offre a permis d'éliminer de la production excédentaire inefficace et de créer un environnement propice au développement de haute technologie, des industries émergentes et des nouveaux modèles économiques. La généralisation de l'Internet, des Big Data et du Cloud Computing a donné une renaissance aux industries traditionnelles. L'économie chinoise se redresse progressivement grâce aux nouvelles forces motrices de croissance. En 2016, la productivité du travail mesurée en parité de pouvoir d'achat de la Chine a presque doublé par rapport à celle d'avant la crise financière de 2007, indiquant un renforcement des moteurs de croissance endogène. 

La réussite de la solution chinoise vient aussi de la restructuration économique. Dans la "nouvelle normalité économique" à moyenne croissance, la Chine ajuste sa structure économique et transforme ses forces motrices de croissance. Bien que la croissance chinoise passe en dessous de 7%, le pays crée en moyenne plus de 13 millions de nouveaux emplois chaque année pendant 4 ans consécutifs, ce qui montre une amélioration constante de la qualité de l'économie chinoise. En 2016, le secteur tertiaire chinois a réalisé une croissance de 7,8% et représenté 51,6% du PIB, soit en hausse de 1,4 point de pourcentage sur un an, le volume du commerce des services a dépassé pour la première fois la barre de 5.000 milliards de yuans, faisant de la Chine le deuxième plus grand importateur de services et le troisième plus grand exportateur de services du monde. Sur le plan mondial, la restructuration économique de la Chine profite à l'économie mondiale, notamment avec la mise en œuvre de l'initiative de "la Ceinture et la Route" qui promeut le développement commun et la prospérité commune.  

Enfin, la réussite de la solution chinoise vient surtout de l'approfondissement de la réforme. La réforme libère des bonus et constitue le moyen fondamental pour stimuler le développement. La décentralisation a permis de réduire significativement l'intervention administrative, d'améliorer l'efficacité économique et de laisser les acteurs du marché jouer librement leur rôle; la réduction des charges fiscales a économisé chaque année des milliards de yuans pour les acteurs du marché et favorisé le développement des entreprises; la création des listes négatives a brisé des barrières d'entrée des industries, facilité l'investissement et le commerce, les zones de libre-échange sont représentatives du nouveau cycle de réforme et d'ouverture de la Chine. La réforme avance en douceur selon le plan élaboré pendant la 3e session plénière du 18e Comité central du PCC, l'ossature de la réforme pour les principaux domaines est déjà définie, la réforme chinoise donne un nouvel élan plus puissant au développement du pays.  

Comme le dit un philosophe chinois ancien, "Lorsque la réforme s'avère nécessaire, si, par peur, nous ne faisons rien, c'est de nuire". La réforme structurelle est une bataille difficile et inévitable de la "nouvelle normalité économique" de la Chine. Les tâches plus lourdes nous attendent, nous devons donc rester persévérants face aux difficultés et risques, diriger inébranlablement la "nouvelle normalité économique" avec la réforme structurelle du côté de l'offre, afin de porter l'économie chinoise vers un développement de meilleure qualité, plus efficace, équitable et durable.