Commentaires

« Les préconisations chinoises » indiquent la direction pour l’avancement de l’économie du monde

Publié le:2017-07-26 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Tian Yuan | Source:Quotidien Guangming (Le 10 juillet 2017)

Le Sommet du Groupe des Vingt (G20) à Hambourg s’est terminé dans l’après-midi du 8 dernier, le Sommet a adopté le Communiqué du Sommet du G20 à Hambourg, dans lequel il est souligné que répondre aux défis de notre temps et façonner l’interaction au sein du monde seront l’objectif commun du G20, en tant que principal forum de coopération économique internationale. Les états ont engagé de travailler ensemble pour promouvoir le commerce et l’investissement, mettre en valeur du potentiel numérique, promouvoir le développement durable, établir des relations de partenariat avec les pays africains pour réaliser une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive, façonner la mondialisation au profit de toute l’humanité.

Le discours important du Président chinois Xi Jinping au sommet a attiré une haute attention de toutes les parties, il est devenu un point saillant du sommet. Dans son discours, intitulé « Adhérer à la promotion de l’ouverture et l’inclusivité, promouvoir la croissance commune », le Président Xi Jinping a souligné que le G20 doit adhérer à la direction générale de la construction d’une économie mondiale ouverte pour découvrir de nouvelles forces motrices de la croissance de l’économie du monde, afin de la rendre plus inclusive et d’améliorer sa gouvernance. 

Aujourd’hui, le monde est confronté à une série de contradictions profondes : la base pour la croissance de l’économie mondiale n’est pas assez solide, le commerce et l’investissement se trouvent dans un stade de lassitude, la mondialisation économique se développement en zigzag, le développement régional est inégal. Dans ce contexte, face à des défis majeurs, la Chine a choisi d’y répondre avec d’autres pays ensemble. Lors du Sommet du G20 à Hambourg, dans l’attente de toutes les parties, la Chine a donné des « analyses globales et profondes » sur l’économie mondiale une fois de plus. Le Président Xi Jinping a souligné dans son discours au Sommet à Hambourg que le développement de l’économie mondiale commence à présenter de bonnes tendances, tandis que les problèmes profonds restent en suspens, nous sommes confrontés quand même à de nombreuses incertitudes et facteurs de déstabilisation. En réponse, le président Xi Jinping a présenté une proposition en quatre points, soit l’insistance sur la direction générale de la construction d’une économie mondiale ouverte, l’exploration conjointe de nouvelles forces motrices pour la croissance économique mondiale, travail en synergie pour rendre l’économie du monde plus inclusive et amélioration continue de la gouvernance de l’économie du monde, tout en mettant l’accent sur le travail ensemble, la promotion de la croissance commune et la promotion de la prospérité commune, pour continuer de s’avancer vers l’objectif de construire la communauté de destin commun de l’humanité. 

Les experts nationaux et internationaux pensent que la position de la Chine lors du sommet du G20 montre que la Chine est un grand pays responsable pour soutenir le respect de l’Accord de Paris et le commerce mondial libre, montre que la Chine défend fermement la voie de développement de l’économie du monde ouverte et inclusive, qu’elle poursuit non seulement l’esprit et les réalisation du Sommet à Hangzhou, mais aussi elle va travailler avec les pays membres pour apporter de l’énergie positive au développement de l’économie du monde. Dans le contexte de nos jours, où la situation de l’économie du monde présente une bonne tendance et les facteurs incertains persistent, le discours du Président Xi a pris le pouls de l’économie du monde d’une manière précise, ses préconisations sont tranchantes et pratiques, il indique la direction pour le développement stable de l’économie du monde. 

Gu Xuewu, directeur du Centre de recherche du monde de l’Université de Bonn, a déclaré que le discours thématique du Président Xi Jinping est l’un des plus grands points saillants de cette session de réunion du G20. Comme on peut le voir, la Chine est bien déterminée pour l’insistance sur la promotion de la mondialisation, elle a appelé tous les pays du monde à suivre les règles établies conjointement par tous, tout en soulignant qu’il faut faire face aux défis communs par la consultation, travailler ensemble pour trouver des solutions gagnant-gagnant. Le président Xi Jinping a défini clairement à Hambourg l’initiative de « la Ceinture et la Route » préconisée par le gouvernement chinois comme « une haute convenance avec le but du Groupe des Vingt ». Cela montre que le gouvernement chinois est prêt de considérer « la Ceinture et la Route » de la comme une partie nouvelle mondialisation inclusive. A travers la construction des mécanismes d’interopérabilité, il est possible d’intégrer les peuples des pays qui n’ont pas encore joui pleinement les dividendes de la mondialisation dans le passé dans la nouvelle mondialisation, afin qu’ils puissent en bénéficier. 

Après la clôture du sommet, la chancelière allemande Angela Merkel a dit lors de la conférence de presse que les dirigeants du G20 ont convenu de soutenir la mondialisation, ont engagé d’ouvrir les marchés et de lutter contre le protectionnisme commercial. Cependant, pour le sujet du changement climatique, à cause de la quitte « regrettable » des Etats-Unis, le Groupe des Vingt était incapables de parvenir à un consensus sur l’Accord de Paris. 

Sur les questions commerciales, la déclaration commune a indiqué que les pays vont maintenir l’ouverture des marchés, faire attention au cadre du commerce et de l’investissement réciproquement bénéfique, continuer de lutter contre le protectionnisme, y compris le commerce déloyal, reconnaître les mesures légitimes de protection commerciale. Les pays du G20 se sont engagés à continuer de lutter contre le protectionnisme commercial, contre les « pratiques commerciales déloyales » et ont déclaré qu’ils maintiendraient l’ouverture des marchés. 

Sur la question du changement climatique, à cause de l’opposition du Président américain Trump, le G20 est devenu un « 19 + 1 », les pays ne pouvaient pas se mettre d’accord sur l’Accord de Paris. Mme Merkel a déclaré qu’elle n’est pas optimiste pour le retour à l’Accord de Paris des Etats-Unis qui contredisent la plupart des pays. Elle a souligné qu’il existe deux paragraphes dans le communiqué, l’un est pour décrire la position des États-Unis, et l’autre pour la position des 19 autres pays. « La position américaine n’est que la position des États-Unis, cela n’est pas la position des 20 pays. » Merkel a déclaré que le communiqué du G20 a fait une description très claire sur la position commune, « mais nous sommes très clairs qu’on n’a pas parvenu à un consensus sur ce sujet. » 

Theresa May, premier ministre britannique, lors de la conférence de presse après le sommet, a dit qu’elle était déçue pour le retrait américain de l’Accord de Paris. Le président français Macron a exprimé sur les médiaux sociaux le 8 denier que les dirigeants mondiaux se réuniraient le 12 décembre à Paris, afin de promouvoir plus de progrès de l’Accord de Paris et résoudre son problème de financement. 

Néanmoins, le communiqué du sommet du G20 à Hambourg publié dans l’après-midi du 8 a indiqué que (à l’exception des États-Unis) D’autres dirigeants du G20 ont déclaré que l’Accord de Paris est irréversible, tout en ayant réaffirmé l’importance de l’exécution des engagements pris pour la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques des pays développés.