Commentaires

La coopération dirige les BRICS sur une voie de développement commun

Publié le:2017-09-25 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Lin Songtian | Source:Quotidien du Peuple (le 30 août 2017, édition 03)

Tant que les BRICS continuent à défendre l’esprit ouvert, inclusif, coopératif et gagnant-gagnant, leur coopération sera plus étroite et efficace à l’avenir.  

Dans quelques jours, les dirigeants des BRICS se réuniront à Xiamen, magnifique ville côtière de la Chine, qui accueillera le neuvième sommet des BRICS. Durant ce sommet, les chefs d’Etat et de gouvernement des cinq nations vont échanger sur plusieurs sujets dont la coopération pragmatique, la gouvernance mondiale, les échanges culturels et la construction de mécanismes, afin de renforcer le partenariat des BRICS et créer ensemble un avenir plus brillant. 

En dix ans, le mécanisme de coopération BRICS, représentant des pays émergents, est devenu une force importante pour promouvoir la réforme du système de gouvernance mondiale.  

En dix ans, la part des BRICS dans l’économie mondiale est passée de 12 à 23%, leur contribution à la croissance mondiale est estimée à plus de 50%, ce qui est supérieur à la part totale des pays développés. Le commerce et l’investissement entre les cinq pays membres ont connu une hausse considérable. Cette année par exemple, les importations chinoises en provenance des BRICS ont augmenté de 33,6% de janvier à juin et les importations en provenance d’Afrique du Sud de 35,4%, des taux largement supérieurs à la croissance moyenne du commerce extérieur sur la même période. 

Au cours des dix dernières années, les BRICS ont travaillé étroitement avec des plates-formes internationales telles que les Nations Unies (l’ONU) et le G20. Ils ont défendu la position fondamentale de l’ONU ainsi que l’autorité du droit international dans les affaires internationales. Les BRICS ont également œuvré pour protéger les intérêts communs des pays en développement et proposé des solutions pour faire face aux enjeux d’actualité et défis mondiaux, tels que le terrorisme et le changement climatique. 

En dix ans, la coopération des BRICS s’est étendue dans les domaines politique, économique et culturel, des résultats tangibles ont été réalisés. La Nouvelle banque de développement (NDB BRICS) est belle et bien opérationnelle et prévoit d’attribuer des prêts à hauteur de 8 milliards de dollars pour financer 35 projets l’année prochaine. Le « Programme pour la facilitation des investissements entre les BRICS », approuvé lors d’une réunion des ministres du Commerce des BRICS, a défini les consensus importants entre les BRICS en matière de commerce des services et de coopération E-commerce. 

L’adhésion de l’Afrique du Sud aux BRICS en 2010 a marqué un jalon important pour le développement du groupe, qui entre désormais dans le continent africain, caractérisé par la plus forte concentration des pays en développement, rendant la coopération des BRICS plus représentative et significative. L’Afrique du Sud est devenue un intermédiaire essentiel pour la coopération entre les BRICS et l’Afrique, et a apporté une contribution positive à la construction du mécanisme de coopération BRICS. Les BRICS ont aussi agi en coopération avec les pays africains sur des questions internationales, comme le changement climatique, le développement durable et la lutte contre le terrorisme. Durant le Sommet du G20 à Hangzhou, les BRICS ont appelé le G20 à élaborer le Plan d’action pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à soutenir l’industrialisation en Afrique ainsi que dans les pays les moins avancés. Et récemment, les BRICS ont appelé le G20, lors du Sommet à Hambourg, à renforcer leur attention et investissement dans la paix et le développement de l’Afrique. Ce 17 août, la première succursale régionale de la NDB BRICS a été ouverte à Johannesburg, ce qui donnera certainement un nouvel élan pour le développement de l’Afrique du Sud et d’autres pays africains. La coopération des BRICS sera donc très bénéfique au développement de l’Afrique et incitera la communauté internationale à renforcer la coopération avec l’Afrique, créant ainsi davantage d’opportunités pour le développement durable et indépendant de l’Afrique. 

Les BRICS respectent les principes de négociation commune, de construction commune et de partage dans la coopération, ils insistent sur l’égalité du partenariat et cherchent des avantages mutuels et un développement commun. Leur coopération est complémentaire et le potentiel est considérable, car elle répond aux intérêts communs du peuple de chaque nation. Tant que les BRICS continuent à défendre l’esprit ouvert, inclusif, coopératif et gagnant-gagnant, leur coopération sera plus étroite et efficace à l’avenir. 

L’année 2017 est le 100e anniversaire de la naissance d’Oliver Tambo, célèbre homme politique et diplomate d’Afrique du Sud. L’esprit de partage et de coopération gagnant-gagnant s’inscrit dans les propos de Tambo. Nous sommes convaincus que les BRICS accueilleront une nouvelle décennie d’or tant qu’ils restent solidaires et renforcent la coopération mutuellement bénéfique. Dès lors, le mécanisme de coopération des BRICS servira d’exemple pour la coopération et le développement commun des pays en développement. 

(Lin Songtian est l’ambassadeur de Chine en Afrique du Sud.)