Commentaires

Observer la situation et planifier le développement en partant de la grande logique de la nouvelle normalité

Publié le:2017-10-11 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wang Yiming | Source:Quotidien du peuple (Le 22 août 2017 Page 7)

Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois, le Comité central avec le camarade Xi Jinping comme le noyau a fait un grand jugement que le développement de l’économie de notre pays est entré dans la nouvelle normalité, il a formé un système des politiques sous la guidance de nouveaux concepts de développement tout en axant sur les réformes structurelles du côtés de l’offre, il a pris le ton général de travail de « progrès dans la stabilité » comme le principe important dans le domaine de la gouvernance du pays et de l’administration des politiques et la méthodologie pour mener des travaux dans le domaine de l’économie. Le camarade Xi Jinping a souligné à maintes reprises que « connaître, maintenir, diriger la nouvelle normalité comme la grande logique pour des travaux dans le domaine de l’économie de nos jours et dans une période du temps dans l’avenir. » Lors de la tenue de la réunion de l’analyse et de l’études sur la situation économique et sur les travaux dans me domaine de l’économie de nos jours en avril de cette année par le Bureau central politique du PCC, il a souligné encore une fois que, il faut insister sur la grande logique de la nouvelle normalité pour juger la situation de l’économie, promouvoir inébranlablement des rajustements stratégiques des structures économiques. Observer la situation et planifier le développement de la grande logique de la nouvelle normalité est une guide de base pour bien mener des travaux dans le domaine de l’économie de nos jours et dans une période du temps dans l’avenir. Cela a une grande importance pour consolider la tendance générale vers le mieux de l’économie à long terme et promouvoir l’évolution de l’économie de la Chine vers une phase d’une forme plus sophistiquée, d’une division de travail plus optimisée et d’une structure plus raisonnable. 

La tendance générale vers le mieux de l’économie de la Chine dans l’ensemble dans la nouvelle normalité reste inchangée 

L’économie de la Chine est entrée dans la nouvelle normalité, le changement le plus évident est le changement de taux de croissance économique, mais les caractéristiques essentielles au fond sont la restructuration économique et le changement de mode de développement, qui ont apporté des opportunités stratégiques pour le développement économique de la Chine de s’évoluer vers une phase plus avancée. Comme ce que le camarade Xi Jinping a souligné en 2014, le développement économique est entré dans la nouvelle normalité, cela n’a pas apporté des changements aux jugements sur le développement de notre pays qui se trouve toujours dans une période cruciale des opportunités stratégiques où nous pouvons réaliser de grands exploits, ce qu’il a changé, ce sont les connotations et les conditions de la période cruciale des opportunités stratégiques. La tendance générale vers le mieux du développement de l’économie de la Chine reste inchangée, ce qui a changé, ce sont les modes de développement économique et les structures économiques. 

La tendance de la stabilisation vers le mieux de l’économie est devenue plus évidente. Après l’entrée dans la nouvelle normalité, l’économie de la Chine est confrontée des rajustements profonds des relations de principales variables économiques, la pression sur le ralentissement du développement de l’économie est devenue plus grande. Comment regarder de nouveaux changements apportés par la nouvelle normalité du développement de l’économie ? Le camarade Xi Jinping a souligné profondément que le développement économique est entré dans la nouvelle normalité, cela est une réflexion inévitable des caractéristiques transitoires du développement de l’économie de la Chine, ce n’est pas la volonté des gens qui peut changer la situation. Le ralentissement économique est un défi, mais aussi il est une opportunité majeure pour faire avancer les modes de développement et pour faire rajuster les structures. Grâce à la promotion inlassable des rajustements stratégiques des structures économiques au cours de ces derniers ans, surtout aux réformes structurelles du côté de l’offre en 2016, depuis la deuxième semestre de l’année dernière, des changements actifs du fonctionnement de l’économie de la Chine se sont produits dans plusieurs domaines, l’indicateur des prix industriels a changé d’un chiffre négatif à un chiffre positif, le taux de croissance de la valeur ajoutée industrielle a cessé de se baisser et a commencé à augmenter. Le profit des entreprises a commencé à rebondir. Au premier semestre de cette année, la tendance de la stabilisation vers le mieux du fonctionnement de l’économie est devenue plus évidente. Le PIB a augmenté de 6,9% par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente. Dans le contexte de l’augmentation sans cesse du chiffre cardinal de la totalité de l’économie, le taux de croissance de l’économie a été maintenu dans l’intervalle entre 6,7% et 6,9% au cours des huit mois consécutifs, la Chine se place au premier rang parmi les principales économies du monde. La tendance de la stabilisation vers le mieux de l’économie de la Chine a stimulé l’amélioration de la confiance du monde, elle a également élargi d’espace pour l’approfondissement intégral des réformes et la réalisation des objectifs des politiques macroéconomiques de la Chine. 

L’approfondissement des rajustements des structures promeut l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. Pour observer la situation et planifier le développement de la grande logique de la nouvelle normalité, il ne faut pas souligner seulement sur le taux de croissance, il faut prendre en considération des changements des structures économiques et l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de l’économie. Du point de vue de l’optimisation de la restructuration économique, au premier semestre de cette année, la consommation a resté toujours la force motrice principale pour la croissance économique, le taux de contribution de la consommation finale à la croissance économique est de 63,4%, classé au premier rang de la «troïka» , les caractéristiques économiques axées sur les services sont plus évidentes, le taux de croissance de l’industrie des services reste supérieur à celui du secteur secondaire de manière stable, l’industrie des services a représenté 54,1% dans l’économie, les industries qui s’adaptent à la mise à niveau de la consommation sont en plein essor. Les productions des robots industriels, des véhicules ferroviaires urbains, des circuits intégrés, des cellules solaires, des véhicules utilitaires sport (VUS) ont augmenté de 52,3%, 31,6%, 23,8%, 21,6% et 19,7% respectivement. Les structures au sein des industries traditionnelles se sont améliorées, les parts de marché des dix premières entreprises des industries, telles que les entreprises du ciment, de la fabrication du papier et de l’excavatrice, ont augmenté d’environ de 31, 5,2 et 17,2 points de pourcentage par rapport à ceux de l’année 2012. Sur le plan de l’amélioration de la qualité et de l’efficacité, au premier semestre de cette année, les profits des entreprises industrielles dont l’ampleur est supérieure à celle désignée ont augmenté de 22%, c’est le chiffre le plus grand de la même période des années précédentes depuis 2012 ; le revenu disponible par habitant des résidents a réalisé une augmentation de 7,3%, soit 0,4 point de pourcentage de plus par rapport à la croissance de l’économie de la même période du temps ; la croissance des recettes budgétaires s’est accélérée, les recettes du budget public général national a augmenté de 9,8%, soit une augmentation de 2,7 points de pourcentage par rapport à celles de la même période de l’année précédente. Ces changements positifs montrent que si nous pouvons insister sur les stratégies et que nous nous efforcions de faire des pressions sur le ralentissement en force motrice pour le changement des modes de développement et la restructuration, nous pouvons guider le développement de l’économie vers un nouveau niveau. 

Promouvoir le développement économique dans la nouvelle étape de l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. Pour observer la situation et planifier le développement de la grande logique de la nouvelle normalité, il faut insister sur la dialectique, sur la théorie des deux points, il est nécessaire de voir les résultats, mais aussi les difficultés, en plus, il faut renforcer la confiance, s’attaquer aux difficultés pour ouvrir un nouveau chemin de développement. À l’heure actuelle, l’économie mondiale continue de se transformer en complexité, les principales économies affichent une tendance à la reprise modérée, mais l’impact post-crise financière internationale se poursuit, le rajustement vers arrière de la libéralisation de la politique monétaire dans les pays développés pourrait entraîner une reconfiguration globale des actifs et une volatilité des marchés financiers, les incertitudes de la politique économique américaine peut encore provoquer des chocs externes. Dans le fonctionnement de l’économie de la Chine, il existe encore beaucoup de contradictions et de problèmes, les forces motrices pour l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de l’économie sont encore insuffisantes, l’amélioration du rentabilité des entreprises est principalement due à la hausse des prix, le déséquilibre de la structure économique est encore important, la tendance de la différenciation régionale des industries reste toujours évidente, la réalisation d’une croissance durable à une vitesse moyennement rapide est encore confrontée à des défis. Il faut maintenir les forces stratégiques face aux nouveaux changements dans le fonctionnement de l’économie, basant sur la grande logique de la nouvelle normalité, il faut bien mener les réformes structurelles du côté de l’offre de manière inébranlable, il faut attacher une grande importance au renforcement de nouvelles forces de l’offre, y compris de nouvelles technologies, de nouvelles industries, de nouveaux modes de développement, afin de promouvoir l’entrée dans la phase d’expansion de nouvelles offres, de consolider la tendance générale vers le mieux de l’économie à long terme, de promouvoir l’entrée du développement de l’économie dans la nouvelle phase de l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. 

Les réformes structurelles du côté de l’offre conduit la nouvelle normalité du développement de l’économie 

Après l’entrée dans la nouvelle normalité, la gestion macroéconomique se dirigera dans quelle direction ? Le camarade Xi Jinping a souligné que le fonctionnement de l’économie de la Chine est confronté à des contradictions et à des problèmes exceptionnels, bien qu’il existe des facteurs cycliques et quantitatifs globaux, les causes profondes sont des déséquilibres structurels majeurs, entraînant un cycle économique défavorable, il faut faire des efforces dans les réformes du côté de l’offre et les réformes structurelles, afin de s’efforcer de réaliser un nouvel équilibre dynamique entre l’offre et la demande. Si, comme ce que nous faisions dans le passé, en axant sur l’élargissement des demandes d’investissement pour stimuler la croissance économique, non seulement il serait difficile de résoudre des problèmes concernant le déséquilibre structurel, mais aussi la surcapacité serait exacerbée, l’efficacité des investissements serait réduite, le levier des dettes serait augmenté, le cycle économique serait bloqué. Par conséquent, nous devons orienter le travail économique du côté de la demande vers le côté de l’offre, il faut trouver des solutions et faires des efforts dans les réformes structurelles. Comme Xi Jinping l’a souligné, la promotion des réformes structurelles du côté de l’offre est le choix inévitable à l’entrée de la nouvelle normalité du développement économique de la Chine, elle est l’idée stratégique qui doit être établie pour la gestion macroéconomique de la Chine dans la nouvelle normalité du développement de l’économie. 

Les réformes structurelles du côté de l’offre dirigent la tendance de la stabilisation du développement économique vers le mieux. Depuis l’année dernière, basées sur « trois élimination, une réduction et une réparation », les réformes structurelles du côté de l’offre se sont déroulées graduellement, elles ont joué un rôle clé dans la promotion de l’optimisation des structures du côté de l’offre et l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. Les capacités excédentaires ont continué de se diminuer, en 2016, sur la base de l’achèvement excessif des objectifs d’élimination des capacités de fer et d’acier, ainsi que de charbon, à la fin de juin de cette année, une élimination de capacité de production d’acier de 56,36 millions de tonnes a été réalisé, tout en déjà ayant dépassé l’objectif pour toute l’année, une élimination de capacité de production de 111 millions de tonnes de charbon a été réalisée, cela représente 74% de l’objectif pour toute l’année. L’élimination des stocks immobiliers continuent de s’avancer. Jusqu’à la fin de juin, la surface des logements commerciaux à vendre a baissé de 9,6% par rapport à celle de la même période du temps de l’année précédente. L’élimination de levier a obtenu des réalisations préliminaires, le taux de lever macroscopique s’est stabilisé, les dettes des entreprises ont continué de s’améliorer. A la fin de juin, le taux de croissance de la masse monétaire globale (M2) a diminué à 9,6%. À la fin de mai, le ratio actif-passif des entreprises industrielles dont l’ampleur est supérieure que celle désignée était de 56,1%, soit une baisse de 0,7 points de pourcentage par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente. La réduction des coûts a été toujours soulignée, des mesures de réduction des impôts et des frais ont été graduellement mises en œuvre. Il est prévu que la réduction des fardeaux pour les entreprises de toute l’année dépassera 1000 milliards de yuans. La réparation des points faibles est plus pertinente, au cours du premier semestre, les investissements dans la protection de l’environnement, l’éducation, l’hydraulique, et le transport ont augmenté respectivement de 46%, 17,8%, 17,5% et 14,7%. Les réformes structurelles du côté de l’offre ont effectivement amélioré la relation entre l’offre et la demande, a accéléré l’équilibre du marché, elles ont joué un rôle de soutien important dans l’amélioration de la rentabilité des entreprises industrielles et ont conduit le développement économique à se stabiliser vers le mieux. La pratique a prouvé que la décision des réformes structurelles du côté de l’offre est tout à fait correcte. 

Les réformes structurelles du côté de l’offre promeuvent la réalisation d’un nouvel équilibre économique. À l’heure actuelle, bien que les formes d’expression des contradictions et des problèmes dans le fonctionnement de l’économie de la Chine soient différentes, les causes profondes sont le déséquilibre structurel majeur, dont les manifestations principales sont le déséquilibre structurel entre l’offre et la demande de l’économie réelle, le déséquilibre entre les finances et l’économie réelle, le déséquilibre entre l’industrie immobilière et l’économie réelle. Afin de faire face efficacement aux énormes déséquilibres structurels économiques, les réformes structurelles du côté de l’offre ont continuellement élargi de nouveaux domaines et enrichi de nouvelles connotations. Compte tenu du déséquilibre structurel entre l’offre et la demande de l’économie réelle et du déclin de la rentabilité des industries traditionnelles, il faut exiger clairement de revitaliser vigoureusement l’économie réelle, promouvoir l’économie réelle pour s’adapter aux changements de la demande du marché, accélérer la mise à niveau des produits, améliorer la qualité des produits et le niveau technologique, renforcer la capacité d’innovation et la compétitivité de noyau. Pour résoudre les problèmes, tels que le déséquilibre entre les finances et l’économie réelle et l’agglomération des risques financiers continuelle, il faut renforcer et améliorer la supervision financière, inhiber l’augmentation trop rapide du taux de levier macroscopique, prévenir et résoudre les risques financiers, maintenir la sécurité et la stabilité financières. En ce qui concerne le déséquilibre entre l’industrie immobilière et l’économie réelle, la coexistence des prix élevés et des stocks énormes, il faut établir les systèmes fondamentaux et les mécanismes à long terme qui s’adaptent aux situations du pays et aux règles du marché, pour promouvoir le développement stable et sain du marché immobilier. La résolution des problèmes concernant de grands déséquilibres structurels de l’économie ne se fait pas en un jour, il faut avoir de la persévérance, préparer pour des combats à long terme, il faut continuer à explorer de nouveaux vois dans les protiques.  

L’approfondissement des réformes est une voie fondamentale pour les réformes structurelles du côté de l’offre. Le camarade Xi Jinping a souligné que l’objectif ultime des réformes structurelles du côté de l’offre est de répondre à la demande, la direction principale des travaux est d’améliorer la qualité de l’offre, la manière fondamentale est l’approfondissement des réformes. Sur le plan de l’approfondissement des réformes structurelles du côté de l’offre, le plus fondamental est de renforcer le rôle d’allocation des ressources du marché, d’améliorer le rôle décisif du marché dans l’allocation des ressources, et de faire mieux jouer le rôle du gouvernemental. À l’heure actuelle, le plus urgent est d’accélérer la mise en place du mécanisme de sortie d’entreprise pour traiter les entreprises zombies comme une percée, il est urgeant d’établir les canaux pour la sortie de manière de marchandisation et de législation pour résoudre les problèmes de « l’impossibilité de sortir et de mourir » et réaliser l’équilibre véritable du marché, il faut accélérer la formation des mécanismes de mise à niveau des industries, à travers la réorganisation des actifs, la fusion des capitaux, l’intégration des industries, il faut promouvoir la fusion et la réorganisation des entreprises, promouvoir l’agriculture « basant sur l’industrie pour développer les services », employer de nouvelles technologies et de nouveaux mode dans les industries traditionnelles, afin de réaliser véritablement la mise à niveau ; il faut accélérer le perfectionnement des mécanismes de stimulation pour l’innovation, encourager la création des connaissances, protéger strictement les droits de propriété intellectuelle et améliorer réellement la productivité des facteurs. 

Insistance sur le ton général des travaux du « progrès dans la stabilité », promotion du développement stable et à long terme de l’économie de la Chine 

Depuis le 18e Congrès national du Parti communiste chinois, le camarade Xi Jinping a souligné à toutes les conférences nationales sur les affaires économiques sur le ton général de « progrès dans la stabilité », lors de la conférence nationale sur les affaires économiques tenue à la fin de la dernière année, cette idée directrice de « progrès dans la stabilité » a été élevé à un principe important dans le domaine de la gouvernance du pays et de l’administration des politiques et une méthodologie de bien accomplir le travail économique. Le progrès dans la stabilité montre bien la méthode de pensée de partir de la réalité et l’attitude scientifique respectant les lois économiques. L’expérience historique montre que sans prendre la réalité en considération, si l’on ne souligne pas sur la réalité, et qu’on se hâte pour obtenir des résultats, on fera plus d’efforts pour moins de résultats. Ce n’est qu’en insistant sur le progrès dans la stabilité, que nous pouvons mieux nous adapter et diriger la nouvelle normalité du développement économique, faire avancer l’approfondissement des réformes structurelles du côté de l’offre et promouvoir un développement économique sain et à long terme de notre pays. 

Maintenir un environnement du fonctionnement macroéconomique stable. À l’heure actuelle, pour maintenir un environnement du fonctionnement économique stable, il faut maintenir la continuité et la stabilité des politiques macroéconomiques, mettre en œuvre une bonne politique budgétaire et monétaire saine, saisir le rythme, le moment, l’intensité et l’équilibre, faire attention à une correspondance étroite, renforcer la coordination, améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des politiques. Il faut accélérer la mise en œuvre de diverses mesures d’élimination d’impôts et de frais pour améliorer le sens de l’obtention des entreprises. Il faut régler efficacement le financement des dettes des gouvernements locaux, il faut résister résolument à l’augmentation de la dette cachée. Il faut renforcer la coordination entre les politiques monétaires et la supervision financière, ainsi que l’élimination de levier, il faut bien maîtriser sa force et sa vitesse, tout en prévenant et contrôlant les risques financiers, il faut éviter une augmentation du taux de levier très rapide, tout en s’adaptant aux nouveaux changements dans la masse monétaire, il faut bien ajuster la masse monétaire tout en maintenant la liquidité du système financier modérément stable. 

Il faut accorder une place plus importante à la prévention et le contrôle des risques financiers. Au cours des dernières années, l’industrie financière chinoise a connu une croissance rapide, les risques financiers dans l’ensemble sont contrôlables. Mais il faut aussi noter que sous l’influence de facteurs internationaux et nationaux, la possibilité de la libération concentrée des risques financiers est en train d’agrandir. Au cours des dernières années, le marché boursier, le marché des changes, le marché des logements, le marché des obligations ont présenté des fluctuations, la conductivité de toutes les sortes de risques a également été renforcé, ce qui augmente la difficulté du contrôle des risques. Il faut renforcer la pensée axée sur la productivité et les résultats, renforcer l’investigation des risques dans les domaines clés. Il faut avoir de la détermination à punir une série de points de risque sous la condition du maintien de la stabilité globale de l’économie et des finances, il faut éviter l’agglomération excessive des risques, afin d’éviter tout risque financier systématique. Les risques sont un défi, mais ils sont aussi des opportunités qui peuvent faire avancer le changement des modes et la restructuration. Il faut innover le mécanisme et le système de gestion des risques et promouvoir la modernisation du système de gouvernance des risques et des capacités de gouvernance. 

Il faut mettre l’accent plus grand sur la stabilisation et la guide des attentes du marché. La réglementation macroéconomique devrait également être une gestion sur les attentes. Surtout avec l’amélioration continue du degré de la marchéisation économique, l’effet de retombée macro-politique s’intensifie, l’acteur principal du marché est plus sensible au signal de politique, l’importance de la gestion sur les attentes du marché a été considérablement augmentée. La stabilisation des attentes du marché exige une amélioration de la transparence des politiques, un renforcement des communications avec les acteurs principaux du marché, une amélioration des capacités de guide des attentes, mais, ce qui est le plus fondamental, c’est d’insister sur la réforme et l’ouverture, d’approfondir les réformes dans les domaines fondamentaux et aux sections clés, y compris les entreprises d’état, les budgets et les impôts, les finances, d’accélérer la construction du nouveau système économique ouvert. À l’heure actuelle, il faut accorder plus d’attention à la construction du système de protection des droits de propriété et mettre en œuvre sérieusement les Avis du Comité central du PCC et du Conseil d’Etat sur le perfectionnement du système de protection des droits de propriété pour les protéger selon la loi, il faut inspirer et protéger l’esprit d’entrepreneur et renforcer la confiance des acteurs principaux du marché, à travers la mises en œuvre de grandes mesures des réformes. 

(Unité de l’auteur : Centre de recherche pour le développement du Conseil d’état)