Commentaires

Le peuple chinois va de l’avant avec le pays

Publié le:2017-10-23 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Li Hongxing | Source:Quotidien du Peuple (le 26 septembre 2017)

Le peuple est le plus grand bénéficiaire de l’amélioration du bien-être social. Le « sentiment du gain » réside non seulement dans le bonheur, mais aussi dans les efforts que le peuple donne pour le développement et les progrès de la Chine.

Le Secrétaire général Xi Jinping s’est rendu le 25 septembre au Centre d’Exposition de Beijing pour visiter l’exposition sur les grandes réalisations du Parti communiste chinois (PCC) au cours des cinq dernières années. En effet, à l’approche du prochain 19ème Congrès national du PCC, il est très utile de récapituler les réalisations historiques concrétisées par le Parti et le pays, afin de saisir les changements historiques et d’explorer de nouvelles voies. 

« Cinq ans se sont écoulés depuis le 18ème Congrès national du PCC et c’étaient cinq ans extraordinaires pour le développement du Parti et de l’Etat », a exprimé le Secrétaire général Xi Jinping devant les images de l’exposition. Pendant ces cinq années, les communautés nationales et internationales se questionnaient sans cesse sur le mode de développement et le devenir de la Chine. Cette exposition, qui comprend dix zones thématiques et expérimentales ainsi que des pavillons en ligne, montre les nouvelles images et ambiances de la Chine. Elle illustre de façon intuitive et tridimensionnelle une Chine qui s’efforce d’aller de l’avant et de progresser. 

Quel genre d’opportunités la Chine offrira-t-elle au monde en pratiquant le nouveau concept de développement ? Comment la confiance culturelle peut-elle stimuler un fort pouvoir spirituel ? Le peuple étant au centre du développement, comment renforcer leur sentiment de gain ? Il y a cinq ans, ces questions se posaient entre autres. Aujourd’hui, les réponses s’éclaircissent grâce à un ensemble d’indicateurs du développement, comme le taux de croissance, le volume économique ou l’efficacité. Dans cette exposition, dès la première photo, le visiteur est emporté dans un voyage dans le temps, où les initiatives stratégiques et politiques majeures, les dispositions de travail et les réalisations importantes du PCC depuis le 18ème Congrès national se transforment en scènes concrètes. A travers ces images, chacun peut apercevoir la gloire du pays, la puissance du mouvement et les rêves individuels. 

Bien que cinq ans restent minimes devant l’éternité du temps, les changements de la Chine ont été si extraordinaires qu’ils ont marqué de façon inhabituelle l’esprit des gens. Pendant cette période, le taux de croissance (macroéconomique) annuel moyen de la Chine s’est élevé à 7,3%, plus de 30% de la croissance mondiale est attribuable à la Chine. Chaque année, plus de 10 millions de population chinoise sont sorties de la pauvreté, jetant une base solide pour atteindre le premier objectif « centenaire », à savoir, construire une société modérément prospère à tous les égards d’ici 2020 afin de célébrer le centenaire du PCC. Pendant cette période, la Chine est passée du 34e rang en 2012 au 22e rang en 2017 dans le classement de l’indice mondial de l’innovation, devenant ainsi le seul pays à revenu intermédiaire classé parmi les 25 plus hauts lieux de l’innovation. La population chinoise se dit aussi de plus en plus satisfaite (93,9% contre 75% il y a cinq ans) de la construction d’une administration intègre et de la lutte contre la corruption menées par le Parti. Ainsi, l’élan du développement économique, la persévérance de la lutte contre la pauvreté, l’amélioration de la capacité d’innovation et la progression vers une Chine intègre sont les résultats joyeux du nouveau rythme de développement de la Chine, qui permet à davantage de personnes de progresser avec le pays. 

Une des photos de l’exposition montre la scène suivante : le 3 février 2016, un enfant donne sa calligraphie du caractère « Bonheur » au président Xi Jinping, en visite dans un atelier de calligraphie et de peinture de la ville de Nanchang, dans la province de Jiangxi. Après avoir pris la calligraphie, le président Xi souhaite le bonheur à tous. Un mur de photos est également exposé, il montre des routes, ponts, ports, aéroports et trains à grand vitesse, etc., de la Chine. En effet, au cours des dernières années, que ce soit à la maison ou en voyage, les Chinois peuvent profiter de plus en plus de commodité locale, mais aussi de la connexion avec l’autre bout de la planète, grâce à la construction des infrastructures et des réseaux dans le monde. Le flux constant de personnes, l’échange des marchandises et la transmission de l’information en temps réel sont au profit du peuple, qui reste le plus grand bénéficiaire du bien-être social. « Le sentiment de gain », qui se lit dans la calligraphie du « bonheur », réside aussi dans les efforts donnés par le peuple chinois pour le développement et chaque progrès de la Chine.  

L’exposition montre également la force motrice du développement de la Chine, à savoir la réforme. Dans le hall d’exposition, la plus grande maquette est à l’image de la réforme menée par la Chine : 38 réunions importantes et plus de 1500 initiatives constituent les piliers et le cadre principal de cette réforme spectaculaire. Certaines personnes comparent le développement de la Chine comme un train et prédisent qu’il avancera loin avec la réforme comme rail et l’institution comme traverses. En effet, en s’appuyant sur l’approfondissement de la réforme, la construction institutionnelle a réalisé des percées dans chaque domaine et transformé tous les secteurs. Dans l’industrie écologique, par exemple, la protection de l’environnement a grandement amélioré l’image de la Chine, le fleuve Jaune retrouve sa clarté, grâce justement à la mise en place progressive du système de civilisation écologique. Cela montre donc  que l’institutionnalisation et la primauté du droit sont les fondements de la réforme pour un développement à long terme.   

Le monde occidental décrivait autrefois le développement mythique et magique de la Chine par l’expression de la « boîte chinoise ». Ils ont tenté d’ouvrir couche par couche cette « boîte », mais reste à chaque fois surpris. Aujourd’hui, en regardant la réforme et les changements survenus au cours des cinq dernières années en Chine, nous ressentons une force et un esprit. Un statut intitulé « Assaut » de cette exposition explique en quelque sorte cette force : viser et aller de l’avant en gardant le rythme d’attaque. En d’autres termes, nous devons avoir des rêves, car ils peuvent être réalisés ; mais nous devons avoir une direction précise pour nous guider. Située à un nouveau point de départ historique, la Chine peut faire fleurir le bonheur sur toutes ses terres en continuant la lutte et la construction pour réaliser les grands rêves.