Commentaires

Écrire une nouvelle page de la coopération des pays BRICS
Étudier de façon approfondie l’esprit des discours importants du président Xi Jingping à la Réunion des dirigeants des états membres des BRICS à Xiamen

Publié le:2017-10-30 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wang Yi | Source:Quotidien du peuple (Le 12 septembre 2017)

Du 3 au 5 septembre, le 9e sommet des BRICS a eu lieu à Xiamen. Tenu au moment du 10e anniversaire de la coopération des BRICS, il est également une activité diplomatique à domicile importante du pays avant le 19e congrès national du PCC. Tout au long du sommet, Xi Jingping, président de la Chine, a présidé la réunion d’un groupe restreint, et la conférence de grand groupe des dirigeants des pays membres des BRICS, s’ajoutant encore le Dialogue entre les marchés émergents et les pays en développement. À l’ouverture du Forum commercial des BRICS et aux discussions entre le Conseil du commerce des BRICS et les dirigeants des BRICS, le chef d’Etat a fait sa présence et a prononcé une série de discours importants. En tant que guide sur la coopération des BRICS, l’initiative et la solution chinoises proposés par M. Xi, pour répondre aux opportunités et enjeux nouveaux, ont laissé des traces profondes dans le parcours de la coopération des BRICS. La communauté internationale a universellement admiré les discours du président, qui a insufflé une nouvelle énergie à la coopération approfondie, qui a fourni de nouvelles solutions pour améliorer la gouvernance mondiale et de nouvelles contributions à la promotion du développement mondial. Ces discours ont manifesté des manières dignes de chef d’Etat du président Xi qui saisit la grande situation internationale et qui guide le courant de l’époque. 

Retracer les succès de la coopération des pays BRICS et faire le bilan des expériences historiques 

 « Un édifice de mille pieds ne peut s’élever qu’au sol. » À la cérémonie d’ouverture du Forum commercial des BRICS, le président Xi Jingping a indiqué, « la base de la coopération des BRICS a déjà été établie. La structure globale a fait son apparition. » A l’aide des statistiques et des exemples réels, il a interprété les fracturations considérables des pays BRICS depuis 10 ans, à l’échelle de la cherche du développement commun, de la promotion de la coopération mutuellement bénéfique, et de l’intervention sur la scène internationale. La tendance à la croissance ainsi que le potentiel des pays BRICS restent inchangés, a souligné M. Xi. Ses discours ont révélé profondément la nécessité historique du renforcement et du développement de la coopération des BRICS, ils ont suscité un grand enthousiasme et une grande confiance pour la coopération des cinq pays. D’après les commentaires des médias internationaux, pour les pays BRICS, il existe un potentiel de développement énorme, la coopération et l’intégration approfondies sont prometteuses. 

Depuis ces cinq dernières années, ayant fait une série de propositions sur la coopération des BRICS, le chef de l’Etat Xi a activement œuvré pour une coopération plus approfondie et pragmatique, et pour montrer la voie du développement des mécanismes de développement des BRICS. En 2013, à la réunion des dirigeants des pays BRICS à Durban en Afrique du Sud, le président chinois Xi a fixé les quatre objectifs de promouvoir « un grand marché commercial intégré, une ample circulation multidimensionnelle, une large connectivité des infrastructures terrestres, maritimes et aériennes et d’amples échanges culturels ». En 2014, à Fortaleza au Brésil, il a préconisé un esprit « ouvert, inclusif, coopératif et gagnant-gagnant » des BRICS. En 2015, à Oufa en Russie, il a appelé les pays BRICS à forger un « partenariat axé sur quatre orientations fortes », à savoir le maintien de la paix dans le monde, la promotion l’action en faveur du développement commun, la promotion d’une civilisation plurielle et le renforcement de la gouvernance économique mondiale. En 2016, à Goa en Inde, le président de la Chine a mis l’accent sur l’élargissement et la consolidation du « cercle d’amis » des pays BRICS. Guidée par cette série de concepts chinois, la coopération des BRICS ne cesse de montrer de nouvelles vitalités et atmosphères dynamiques. 

En 2017, le sommet des BRICS s’est retourné en Chine 6 ans plus tard, qui se trouvait au moment clé de la coopération où les pays BRICS doivent continuer l’œuvre des prédécesseurs et ouvrir de nouvelles perspectives. Au cours du sommet à Xiamen, sur la base des propositions historiques, le président Xi Jingping a donné trois conseils essentiels : « se traiter d’égale à l’égal et chercher un terrain d’entente par-delà des divergences », « privilégier l’action et l’efficacité et promouvoir les innovations, réaliser des coopérations gagnant-gagnant » et « avoir une vision planétaire en favorisant le monde entier et soutenir les autres tout en recherchant la réussite personnelle ». Il a indiqué que, entre les pays BRICS, il ne faut pas que le droit à la parole soit le monopole d’un seul, mais qu’il faut avoir des négociations pour les décisions ; le sommet n’est pas un endroit pour perdre son temps en palabres sans faire rien de grand. En revanche, les pays BRICS forment une équipe qui joignent l’action à la connaissance. Depuis son lancement, les pays membres partagent le principe de « dialogue non confrontation, partenariat non-alignement », qui est devenu une énergie positive dans la communauté internationale. Unissant l’ancienne philosophie chinoise, les concepts diplomatiques modernes et les pratiques diplomatiques de la nouvelle époque, ces trois conseils reflètent exactement l’essence de la coopération des BRICS et le vrai sens de l’esprit des BRICS. Ils ont ainsi fait une synthèse perçant de la valeur commune cultivée au cours de dix ans de coopération des cinq pas membres et ils offrent un exemple de l’établissement d’une relation internationale de nouveau type basant sur la coopération gagnant-gagnant. 

Établir la planification du deuxième « décennie d’or » de la coopération des BRICS 

Bien gérant le présent et adoptant une perspective à long terme, sur les quatre aspects de croissance, sécurité, gouvernance et coopération des BRICS, le président Xi Jingping a élaboré un plan essentiel d’axes de la coopération des BRICS dans le futur et a ainsi présenté la solution chinoise de l’approfondissement intégral du partenariat des BRICS. Répondu de manière positive par toutes les parties, cela a offert une vision optimiste de la future coopération des BRICS, tout en ayant déclenché le nouveau chapitre historique de la deuxième « décennie d’or » de la coopération des BRICS. 

Centrer les efforts sur le développement et s’efforcer de promouvoir une coopération économique pragmatique et concrète vers un nouveau niveau. Selon le président Xi Jingping, la coopération économique est la base du mécanisme des BRICS. Prenant cela comme fil conducteur, il faut trouver plus d’intérêts communs dans de divers domaines, tels que le commerce et l’investissement, la monnaie et la finance, l’interconnectivité, le développement durable, ainsi que la coopération dans l’innovation et dans l’industrie, et encourager sans cesse l’institutionnalisation et la réalisation réelle des coopérations dans ces domaines, pour améliorer la valeur de l’apport de la coopération des BRICS. La Chine souhaite s’efforcer avec toutes les parties à mettre en œuvre les fruits et les consensus historiques, à faire bien fonctionner les mécanismes existants, à saisir toutes les occasions historiques offertes par la nouvelle révolution industrielle, à exploiter favorablement les nouveaux domaines et trouver les nouvelles modes à propos d’une coopération pragmatique, et à renforcer les liens étroits entre les cinq pays, pour que les BRICS s’avancent d’un pas plus solide à long terme. Étroitement axées sur l’objectif commun du développement des pays BRICS, ces propositions prévoient de bonne voie et donnent une impulsion forte à l’approfondissement de la coopération pragmatique et à la croissance économique des cinq pays. Sous la présidence du M. Xi, en focalisant les domaines clés, les cinq pays sont parvenus à plus de 30 fruits concrets du côté de coopération économique. Dorénavant, ils s’avance d’un pas solide vers leurs objectifs de la construction d’un grand marché pour le commerce et l’investissement, l’établissement d’une circulation fluide des liquidités et des capitaux, et la réalisation de l’interconnectivité d’infrastructures. 

S’engager à renforcer la voix des BRICS sur la scène internationale. Les pays BRICS sont comme les cinq doigts de la main, d’une longueur différente si la main est ouverte, mais ils forment un poing puissant quand la main est serrée, a indiqué le président Xi Jingping. Selon lui, la voix commune et les propositions des solutions conjointes des cinq pays sur les affaires concernant le maintien de la paix mondiale et le développement de la planète, répondent aux attentes de la communauté internationale et favorisent la sauvegarde de l’intérêt commun des BRICS. Les cinq pays doivent renforcer la communication et la coordination sur des questions majeures au niveau mondial et régional, unir leur force, défendre l’objectif et les principes de la Charte des Nations Unies et les normes fondamentales régissant les relations internationales, soutenir de manière ferme le multilatérisme, promouvoir la démocratisation dans les relations internationales, opposer à l’hégémonisme et à la politique du pouvoir, et participer de façon constructive à la résolution des points chauds géopolitiques. Les parties des BRICS pensent généralement que les appels de M. Xi ont précisé au niveau stratégique le sens essentiel de l’approfondissement de la coopération des BRICS des côtés politique et sécuritaire. Elles ont atteint consensus sur s’engager à renforcer la voix des BRICS sur la scène internationale et jouer le rôle défendeur de la paix mondiale et le rôle constructeur de l’ordre de la sécurité universelle. 

Faire preuve de l’esprit d’initiative et donner « trois forces motrices » à la coopération des BRICS. M. Xi a souligné que, les échanges, la compréhension mutuelle et l’amitié entre les peuples constituent la base solide et indispensable pour l’approfondissement de la coopération et la construction du partenariat à grande échelle. En conséquence, il faut faire jouer un trait d’union les échanges intellectuels et faire participer à la coopération des BRICS les personnels de tous milieux. Les échanges et l’amitié entre les peuples des cinq pays deviendront un grand fleuve qui donneront impulsion soutenable à la coopération des BRICS. Les propositions pertinentes du M. Xi ont mis en valeur la place et la fonction importantes des échanges intellectuels dans la coopération des BRICS, et ont été chaleureusement admirées par les dirigeants présentés au sommet. En tant que l’un des points saillants de « l’année de la Chine » des BRICS, de diverses activités d’échanges intellectuels ont fait évoluer la coopération des BRICS de « deux force motrices » de l’économie et la finance et la sécurité politique, à une coopération motivée par trois facteurs, soit l’économie, la politique, les échanges intellectuels. La relation partenaire des pays BRICS s’est plus profondément enracinée dans les esprits des peuples qui sont plus fermes pour la soutenir. 

Montrer la voie de la coopération entre les marchés émergents et les pays en développement 

Pour l’instant, de nombreux de marchés émergents et de pays en développement, représentés par les pays BRICS, prennent leur essor et occupent sur la scène internationale une place plus importante. Ils jouent aujourd’hui un plus grand rôle dans la gouvernance mondiale. M. Xi, qui connaît bien les courants réels, dirige la participation de manière approfondie des marchés émergents et des pays en développement dans la gouvernance mondiale, ce qui a eu une influence profonde dans l’amélioration et la révolution des institutions internationales, ainsi que dans l’établissement d’un ordre international plus juste et raisonnable. 

Mettre à l’honneur la réforme de la gouvernance économique mondiale. D’après le président Xi Jingping, il est nécessaire d’établir les modes et les règles de gouvernance plus équilibres et plus inclusives, et d’optimiser et remodeler la structure de la division du travail internationale et la chaîne de valeur globale. Il faut promouvoir la réforme du système de la gouvernance économique mondiale. Le nouveau système doit refléter la réalité de la situation réelle de l’ordre économique du monde, pour que les marchés émergents et les pays en développement puissent être plus représentatifs et avoir plus de droit à la parole. Il faut perfectionner la gouvernance des eaux profondes, des pôles, de l’espace extérieur et de l’Internet, ainsi que d’autres nouvelles étendues, afin d’assurer que tous les pays peuvent partager absolument les droits et les devoirs. Cela a davantage précisé l’intérêt et la responsabilité communs des marchés émergents et des pays en développement dans la promotion de la réforme du système de la gouvernance économique mondiale, a donné l’orientation au perfectionnement de la gouvernance économique mondiale et a fixé l’objectif d’action pour l’approfondissement de la coopération des BRICS. 

Etablir l’approche de coopération « BRICS + ». « Une seule flèche est délicate en tant que l’union de dix flèches ne rompent point. » À l’aide de cette comparaison ingénieuse, le président Xi Jingping a pu souligner l’importance de l’union et de la synergie pour les marchés émergents et les pays en développement. En plus, il a indiqué qu’il faut élargir le rayonnement et l’étendue de bénéficie de la coopération des BRICS. Il faut ainsi promouvoir l’approche de coopération « BRICS + » afin de construire un réseau ouvert et diversifié de partenaires de développement, pour que plus de marchés émergents et pays en développement puissent participer à la solidarité et à la coopération gagnant-gagnant. Preuve des principes des pays en développement dans la coopération des BRICS, l’approche de coopération « BRICS + » est une mise en valeur des pays en développements, elle a poussé la coopération des BRICS à devenir une plateforme de la coopération Sud-Sud la plus importante et a apporté aux marchés émergents et aux pays en développement de nouvelles opportunités de participer à la gouvernance planétaire et à la cherche d’un développement commun. 

Exécuter strictement l’Agenda 2030 du développement durable. Etant grand pays en développement, la Chine a attaché depuis toujours de l’importance à la réflexion des demandes et des revendications des pays en développement et à la défense leurs intérêts. Après le sommet du G20 à Hangzhou et le Forum pour la coopération internationale « La Ceinture et la Route », le sommet à Xiamen continue à focaliser sur le sujet du développement. Au Dialogue des marchés émergents et des pays en développement, le chef d’Etat chinois Xi a souligné : il faut se baser sur la situation réelle du pays et trouver un mode de développement durable et coordonné aux niveaux économique, social et environnemental. M. Xi a appelé la communauté internationale à mettre à l’honneur le développement dans la coordination macro-politique et à accélérer l’application de l’Agenda 2030 du développement durable. Quant aux pays développés, ils doivent tenir leurs promesses d’aider davantage les pays en développement. La série des mesures concrètes et pragmatiques de renforcement de la coopération des marchés émergents et des pays en développement, déclarées par le président chinois Xi, ont présenté le sens de responsabilité de la Chine en matière de développement durable du monde, qui étaient de ce fait généralement louées par la communauté internationale.   

Promouvoir l’innovation de la théorie diplomatique à réaliser de nouvelles percées 

Les discours importants du président Xi Jingping au sommet à Xiamen a élevé plus de concepts chinois au niveau de consensus international, et a transformé plus de propositions chinoises en action internationale, ce qui a enrichi et développé davantage le système théorique de la diplomatie de grand pays aux caractéristiques chinoises. 

Donner de nouvelles impulsions à la construction de la communauté de destins communs de l’humanité. Les pays BRICS se trouvent dans les phases de développement approchantes. Ils partagent les mêmes objectifs de développement et portent sur eux les tâches historiques similaires. La coopération est une preuve du destin commun du développement et de la coopération gagnant-gagnant des cinq pays. Elle manifeste la tendance avancée historique. Les appels de M. Xi de construire ensemble la communauté de destins et d’intérêts communs des pays BRICS et que les marchés émergents et les pays en développement construisent ensemble « la communauté de développement et la communauté de destins communs » ont été admirés chaudement par toutes les parties. La proposition de la communauté de destins et d’intérêts communs des pays BRICS, produit généré par le concept du président Xi de la construction de la communauté de destins communs de l’humanité, a ouvert une belle perspective du développement au cours de la deuxième décennie de la coopération des BRICS, et a donné de nouvelles impulsions à la construction de la communauté de destins communs de l’humanité. 

Ouvrir de nouvelles voies pour réaliser le rééquilibre de la mondialisation économique. Le président de la Chine Xi a précisé que, à propos des problèmes au cours de la mondialisation économique, nous ne pouvons ni rester indifférents, ni nous plaindre de tout et de tous. En revanche, nous devons travailler ensemble pour les résoudre. Il faut donner ensemble une bonne orientation à la mondialisation économique pour réaliser son rééquilibre, pour que ses fruits soient partagés par toutes les peuples. Cet appel a ouvert « l’angle de vue des BRICS » sur le rééquilibre de la mondialisation économique, et a dirigé les « pratiques des BRICS » qui promeuvent la mondialisation économique plus ouverte, tolérante, inclusive, équilibre et gagnant-gagnant. Il constitue ainsi un contraste frappant des tons conservateurs de certains pays. 

Donner une nouvelle orientation à la construction d’une économie mondiale ouverte. « Ce n’est que l’ouverture qui peut permettre le progrès, lorsque ce n’est que la tolérance qui peut permettre des progrès à long terme. » La Chine, elle est le leader et le promoteur d’une économie mondiale ouverte. L’ouverture, l’inclusion et la coopération gagnant-gagnant sont les seuls choix justes, a déclaré le président Xi, appelant à toutes les parties à soutenir fermement le commerce multilatéral, en opposant le protectionnisme. Les pays BRICS doivent s’ouvrir plus à l’un et à l’autre, accumuler plus d’intérêts communs et partager les opportunités dans l’atmosphère inclusive et ouverte, a-t-il souligné. Démonstration de la ferme attitude de la Chine de soutenir le commerce multilatéral et la coopération mondiale ouverte, cette série de propositions ont donné le signal positif de la solidarité, du développement commun et de la prospérité globale de tous les pays. La Chine œuvrera avec toutes les parties pour construire une économie mondiale ouverte, faire avancer la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement et créer une nouvelle chaîne de valeur mondiale. 

(L’auteur est le ministre des affaires étrangères de la Chine)