Commentaires

Entamons la nouvelle marche de l'édification intégrale d'un pays socialiste moderne

Publié le:2017-12-05 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Zhang Gaoli | Source:Quotidien du peuple (le 8 novembre 2017)

Dans le rapport présenté au XIXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), le Secrétaire général Xi Jinping a exposé les dispositions stratégiques prises par le Parti  pour le développement du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère. Ces dispositions stratégiques, fondées sur le développement global et à long terme du Parti et de l’Etat, visent à attendre les objectifs des « deux centenaires », à savoir, remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance pour l’objectif du premier centenaire et entamer la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne pour l’objectif du deuxième centenaire.  Ce rapport constitue une déclaration politique et un programme d’action permettant à notre Parti d’entrer dans la nouvelle ère, d’entamer la nouvelle marche et d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire, guidant ainsi le travail du Parti et de l’Etat. Le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère, notre pays se situe donc à un nouvel horizon historique. Nous devons, sous la ferme direction du Comité central du PCC avec Xi Jinping comme secrétaire général, mener à bien la mise en œuvre des dispositions avec des actions concrètes, afin de faire avancer la grande cause du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère.    

I. Nous devons travailler dur et lutter sans relâche pour remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance.  

L’édification intégrale de la société de moyenne aisance est une étape importante dans le processus de modernisation socialiste de notre pays. Dès le début de la réforme et l’ouverture, le camarade Deng Xiaoping a lancé le concept stratégique d’édification d’une société de moyenne aisance, qui a guidé notre parti à prendre des dispositions stratégiques pour la modernisation socialiste de notre pays et à formuler les objectifs de développement en « trois étapes ». Les objectifs des deux premières étapes, à savoir, satisfaire les besoins élémentaires et quotidiens de la population et réaliser pour l’essentiel une prospérité moyenne, ont été atteints à la fin des années 1980 et des années 2000 respectivement. Puis, lors du XVIe Congrès national du PCC, le Parti a proposé d’édifier, au cours des deux premières décennies de ce siècle, une société de moyenne aisance à un niveau supérieur qui bénéficiera à plus d’un milliard de personnes. Par la suite, les XVIIe et XVIIe Congrès nationaux du Parti ont aussi formulé de nouvelles exigences sur l’édification intégrale de la société de moyenne aisance.  

Notre pays a réalisé des progrès significatifs sur le chemin d’édification intégrale de la société de moyenne aisance. Depuis le XVIIIe Congrès national du PCC, sous la direction du Comité central du Parti avec Xi Jinping comme secrétaire général, notre pays promeut activement la construction socialiste dans les domaines économique, politique, culturel, social et écologique, des progrès considérables ont été réalisés. Depuis cinq ans, grâce à un énorme courage politique et à un sens aigu des responsabilités, notre Parti a formulé une série de conceptions, pensées et stratégiques nouvelles, adopté une série de principes et politiques majeurs accompagnées des mesures importantes, et accompli une série de tâches majeures. Cela nous a permis de réussir des tâches colossales et de surmonter de nombreuses difficultés que nous n’avions pas réussi à surmonter durant de très longues années. Pendant ces cinq ans, sur la base des grandes réalisations que notre pays a remportées depuis sa fondation, en particulier depuis la réforme et l’ouverture, notre Parti a mis en œuvre des réformes historiques qui ont permis d’accroître la puissance économique, scientifique et technologique du pays, et de renforcer sa défense national, sa puissance globale et son influence internationale. Le peuple chinois est également de plus en plus satisfait. 

Sur le plan économique et social, les progrès de notre pays sont remarquables. Premièrement, nous avons maintenu un développement économique stable et sain. Dans un contexte de croissance continue, le PIB de notre pays a augmenté à un rythme annuel moyen de 7,2% pendant la période allant de 2013 à 2016, contribuant pour plus de 30% à la croissance mondiale. A l’heure actuelle, l’économie chinoise continue sur la tendance à la stabilisation et à l’amélioration. En 2017, le PIB de notre pays devrait atteindre 80 000 milliards de yuans, soit l’équivalent d’environ 12 000 milliards de dollars, ce qui nous place au deuxième rang mondial. Deuxièmement, notre pays a continué d’optimiser sa structure économique. De 2013 à 2016, la part du secteur tertiaire dans l’économie chinoise est passée de 46,7% à 51,6%, la contribution de la consommation à la croissance économique est passée de 47% à 64,6%, la part des industries de haute technologie dans la valeur ajoutée des industries supérieures à la taille définie [avec un chiffre d’affaires annuel égal ou supérieur à 20 millions de yuans] est passée de 9,9% à 12,4%, le taux d’urbanisation est passé de 53,7% à 57,4%. Le projet de « la Ceinture et la Route », le développement coordonné de la zone Beijing-Tianjin-Hebei ainsi que la construction de la ceinture économique du Changjiang ont enregistré des résultats notables. La planification et la construction de la nouvelle zone de Xiong’an ont également progressé. L’édification d’un pays novateur a aussi été très fructueuse. Troisièmement, l’approfondissement intégral de la réforme a réalisé des percées importantes en Chine. Au cours des cinq dernières années, nous avons adopté plus de 1 500 mesures, y compris des réformes dans la fiscalité, les finances, les entreprises publiques, la décentralisation et la simplification administratives. D’une ampleur sans précédent, ces réformes ont permis de stimuler le développement économique et social de notre pays. Quatrièmement, la population chinoise ressent considérablement plus de satisfaction. De 2013 à 2016, plus de 13 millions de nouveaux emplois ont été créés chaque année dans les zones urbaines, le revenu de la population a maintenu une croissance réelle annuelle moyenne de 7,4%, dépassant le taux de croissance économique, la population rurale pauvre a considérablement diminué en passant de 82,49 millions à 43,35 millions, l’indice de la pauvreté est passée de 8,5% à 4,5%, l’espérance de vie moyenne est passée de 74,83 en 2010 à 76,5 en 2016. Cinquièmement, l’édification d’une civilisation écologique a remporté des succès notables. Le concept de développement vert bénéficie d’un soutien populaire et la mise en place d’un système de civilisation écologique s’accélère. Depuis cinq ans, notre pays a élaboré et mis en œuvre des plans d’action pour la prévention et le contrôle de la pollution atmosphérique, des eaux et des sols. Grâce à ces plans d’action, la concentration moyenne de particules fines (PM2.5) dans 74 villes clés est passée de 72 mg/m3 en 2013 à 50 mg/m3 en 2016, soit une baisse cumulée de 30,6%. Notre pays a également continué de promouvoir l’économie d’énergie et la réduction des émissions. La consommation d’énergie par unité de PIB a diminué de 17,9% au total pendant la période allant de 2013 à 2016. Sixièmement, la politique d’ouverture a été approfondie. Un nouveau système d’économie ouverte s’est perfectionné peu à peu. En 2016, les importations et exportations chinoises de marchandises se sont élevées à 3 680 milliards de dollars, les capitaux étrangers utilisés ont atteint 126 milliards de dollars, l’investissement étranger direct s’est fixé à 170,1 milliards de dollars, le tourisme émetteur a atteint 122 millions de personnes et nos réserves de devises s’élevaient à 3 010,5 milliards de dollars à la fin de l’année, se classant solidement aux premiers rangs dans le monde. En même temps, l’édification de la démocratie et de la légalité a franchi un pas important en Chine, la construction idéologique et culturelle a fait des progrès importants, la consolidation des forces armées est entrée dans une phase nouvelle, le travail concernant Hong Kong, Macao et Taiwan a enregistré de nouveaux progrès, la diplomatie tous azimuts a poursuivi son développement en profondeur, la gestion globale et stricte du Parti a donné d’excellents résultats. Ces réalisations et changements historiques marquent le début d’une nouvelle période historique pour le développement de notre pays et ont jeté des bases décisives pour l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance dans les temps prévus.  

L’édification intégrale de la société de moyenne aisance fait face à des maillons faibles. Certains problèmes qui empêchent un développement équilibré et suffisant subsistent, la qualité et la performance du développement demeurent à un niveau relativement bas, notre capacité à innover n’est pas assez forte, le niveau de notre économie réelle doit être amélioré, des risques financiers s’accumulent et doivent attirer notre attention. De nombreux maillons faibles gênent encore l’amélioration des conditions de vie de la population, la lutte contre la pauvreté s’impose comme une tâche très dure car plus de 40 millions de personnes en Chine vivent encore dans la pauvreté, l’écart de développement et de revenus restent important entre villes et compagnes, la population chinoise est encore confrontée à de nombreuses difficultés en ce qui concerne notamment l’emploi, l’éducation, les soins médicaux, le logement et les services aux personnes âgées. La protection écologique et environnementale a encore un long chemin à parcourir, la gestion des industries lourdes et polluantes, l’élimination des capacités de production excessives et arriérées demandent des efforts longs et ardus, la restauration écologique est loin d’être finie, la forte pollution continue de se produire dans le nord du pays en automne et hiver, les attentes de la population à l’égard d’un bel environnement écologique restent à satisfaire. Le degré de civilité de notre société doit être amélioré. Les contradiction et problèmes sociaux s’enchevêtrent et s’additionnent, notre tâche de l’édification intégrale d’un Etat de droit demeure très lourde, notre système et notre capacité de gouvernance de l’Etat doivent être renforcés. Nous devons concentrer nos efforts pour résoudre les contradictions et problèmes aigus qui entravent l’édification intégrale de la société de moyenne aisance.  

Nous devons veiller à ce que l’objectif d’édification intégrale d’une société de moyenne aisance soit atteint dans les temps prévus. Jusqu’à 2020, nous nous trouvons à l’étape décisive de cet objectif, notre tâche est donc lourde et ardue. Il nous faut, en conformité avec les exigences formulées par les XVIe, XVIIe et XVIIIe Congrès nationaux du PCC, adhérer au concept de développement axé sur l’innovation, la coordination, le développement vert, l’ouverture et le partage, accorder une attention particulière au changement de la principale contradiction dans la société chinoise, combler les lacunes et renforcer les maillons faibles, afin de remporter la victoire de l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance à l’aide des mesures plus efficaces. Premièrement, nous devons promouvoir de manière globale la construction économique, politique, culturelle, sociale et écologique, autrement dit le « Plan global en cinq axes », afin de les unifier avec le processus d’édification d’une société de moyenne aisance. Le développement des différents axes doit être complémentaire. Deuxièmement, nous devons continuer à mettre en œuvre les stratégies de renforcement de la nation par la science, l’éducation et les talents, la stratégie de développement axées sur l’innovation, la stratégie de redressement rural, les stratégies de développement régional coordonné, de développement durable et de développement par l’intégration militaro-civile, qui fournissent ensemble un appui stratégique important pour l’édification intégrale de la société de moyenne aisance. Troisièmement, nous devons promouvoir un développement sain et durable de l’économie. Pour cela, nous devons tenir au principe général dit « aller de l’avant à pas assurés », approfondir la réforme structurelle du côté de l’offre, accélérer la transformation du mode de développement, l’optimisation structurelle et la transition des forces motrices de croissance, afin de renforcer la dynamique endogène de notre développement économique. Nous devons aussi mettre en œuvre une politique fiscale proactive et une politique monétaire prudente, avec des ajustements appropriés et en temps opportun, afin de maintenir l’économie dans une fourchette raisonnable. Quatrièmement, il nous faut prévenir et atténuer les risques majeurs. En d’autres termes, nous devons attacher une grande importance aux risques potentiels dans des domaines tels que la finance, la dette locale, la sécurité de l’information et la stabilité sociale, nous sensibiliser aux crises et à la ligne de fond, prendre des mesures efficaces pour réduire efficacement les risques supplémentaires, atténuer les risques existants et éviter à tout prix les risques systémiques. Cinquièmement, il faut mener jusqu’à la victoire finale la lutte contre la pauvreté. Nous devons poursuivre la lutte contre la pauvreté ciblée, concentrer nos efforts, augmenter les investissements et surmonter les difficultés les plus tenaces, de sorte que, d’ici 2020, toutes les populations rurales démunies et tous les districts pauvres, définis selon les critères en vigueur dans notre pays, sortent de la pauvreté, et que le problème de la pauvreté régionale soit résolu. Dès lors, le premier maillon faible qui entrave l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance est renforcé. Sixièmement, nous devons prévenir et contrôler fermement la pollution. Il faut garder à l’esprit que la nature vaut son pesant d’or, promouvoir le développement vert, intensifier la conservation d’énergie et la réduction des émissions, continuer à mettre en œuvre le plan d’action pour la prévention et le contrôle de la pollution atmosphérique, s’efforcer de résoudre les problèmes environnementaux saillants, renforcer la protection et la restauration des systèmes écologiques importants, réformer le mécanisme de régulation de l’environnement écologique, afin de promouvoir la formation d’un nouveau modèle de modernisation où l’homme et la nature coexiste en harmonie.  

Un voyageur qui a fait 90% de son trajet doit considérer qu’il n’est encore qu’à mi-chemin. L’édification intégrale d’une société de moyenne aisance est un engagement solennel de notre Parti envers le peuple et l’histoire. Nous devons accomplir toutes les tâches avec de l’élan et du courage, tout en assurant la qualité de notre travail, afin que cette mission soit reconnue par le peuple et résiste à l’épreuve de l’histoire.  

II. Nous devons rester fidèle à l’engagement initial, garder constamment à l’esprit notre mission et allons vers l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. 

Les cinq ans qui séparent le XIXe du XXe Congrès national du PCC constitue la période charnière des objectifs des « deux centenaires ». Après l’analyse de la conjoncture, tant extérieure qu’intérieure, et l’analyse des conditions de développement dont dispose notre pays, le XIXe Congrès national du PCC a décidé de diviser en deux phases de 15 ans chacune la période allant de 2020 au milieu du siècle, pour parvenir à l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne en deux étapes.  

La première phase va de 2020 à 2035, phase pendant laquelle, partant de l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance, nous poursuivrons nos efforts pour réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste. Cela signifie que la troisième étape de la stratégie de développement en « trois étapes », initialement proposée par Deng Xiaoping, sera atteinte 15 ans plus tôt que prévu. En effet, au cours des 40 dernières années de réforme et d’ouverture, notre économie a connu un développement soutenu et rapide, l’industrialisation et l’urbanisation ont progressé à grands pas, les progrès ont été constatés dans tous les domaines, notre pays a réalisé des changements considérables sans précédent. Compte tenu de notre base solide et de l’élan de développement actuel, il est tout à fait réaliste de réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste d’ici 2035.  

Les principaux objectifs pour réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste sont :  

- Sur le plan économique, la Chine verra sa puissance économique, scientifique et technologique accroître considérablement, et se hissera au premier rang des pays novateurs. L’économie chinoise maintiendra sa croissance moyenne, son industrie se dirigera vers le moyen et haut de gamme et son développement sera axé sur l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. Le système économique du marché socialiste sera amélioré, un nouveau modèle d’ouverture globale sera construit, notre économie sera marquée par une plus forte vitalité. Nous créeront un certain nombre de grappes de fabrication de pointe à l’échelle mondiale, amélioreront de manière significative notre productivité totale des facteurs et mettront en place l’essentiel d’un système économique moderne. La configuration spatiale de notre développement sera optimisée : les agglomérations urbaines deviendront le centre de développement, les grandes, moyennes et petites villes ainsi que les villages bénéficieront d’un développement coordonné dans le processus de l’urbanisation. Le système d’infrastructure sera plus complet et la qualité de vie urbaine sera nettement améliorée. La capacité d’innovation scientifique et technologique de notre pays continuera d’augmenter et permettra de transformer notre pays en pays innovant d’ici 2020 avant de le classer au premier rang des pays novateurs d’ici 2035.  

Sur le plan politique, le droit du peuple à la participation et au développement sur un pied d’égalité se verra pleinement garanti ; l’édification d’un État, d’un gouvernement et d’une société qui respectent la loi sera parachevée pour l’essentiel ; les systèmes institutionnels seront améliorés dans divers domaines ; et la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de l’État sera réalisée dans son ensemble. Il y aura une parfaite cohésion entre la direction du Parti, la souveraineté populaire et la gouvernance de l’Etat en vertu de la loi. La démocratie socialiste sera plus développée : l’Assemblée populaire et la Conférence consultative politique du peuple chinois seront perfectionnées, les droits de participation du peuple en vertu de la loi aux élections, aux consultations, à la prise de décisions, à la gestion et au contrôle démocratiques seront garantis, les doits de l’homme seront protégés, le peuple pourra mettre en service davantage leur enthousiasme, initiative et créativité. La crédibilité et la capacité d’exercice du gouvernement seront renforcées, un gouvernement au service du peuple et apprécié par celui-ci sera mis en place pour l’essentiel. La primauté du droit sera pleinement mise en œuvre. Une société avec la législation scientifique, l’application stricte de la loi, la justice équitable et le respect du peuple entier de la loi sera formée pour l’essentiel. 

Sur le plan culturel, le degré de civilité de notre société atteindra un niveau plus élevé, le « soft power » culturel s’accroîtra rapidement, et le rayonnement de la culture chinoise deviendra plus large et plus profond. Le rêve chinois et les valeurs fondamentales du socialisme seront profondément enracinés dans le cœur du peuple ; le patriotisme, le collectivisme et l’idéologie socialiste seront répandus ; la confiance dans notre propre culturelle, la conscience et la cohésion culturelle seront renforcées dans l’ensemble de la population. Des mœurs sociales qui mettent l’accent sur la morale sociale, l’éthique professionnelle, les vertus familiales et la morale individuelle seront globalement formées ; les qualités idéologiques et morales du peuple, ses qualités scientifiques et culturelles ainsi que sa santé connaîtront une amélioration remarquable. Le système de services culturels publics et le système d’industrie et de marché culturel moderne seront pratiquement en place ; les échanges culturels seront plus étendus entre la Chine et les pays étrangers, « l’exportation » de la culture chinoise atteindra un nouveau niveau. 

Sur le plan social, la vie de la population sera plus aisée, la proportion des personnes à revenu moyen accroîtra sensiblement, les écarts de développement entre les régions, et entre les villes et campagnes, ainsi que les écarts du niveau de vie entre les habitants seront notablement réduits ; l’homogénéisation des services publics fondamentaux sera pratiquement réalisée ; notre marche vers l’enrichissement commun accomplira ainsi un pas substantiel. Les enfants grandiront sainement, tout le monde aura droit à l'éducation, tout travail sera rémunéré, chacun sera couvert par l'assurance maladie et l'assurance vieillesse, tout habitant disposera d'un logement décent, les démunis pourront recevoir une aide et il y aura suffisamment d’emploi de meilleure qualité. Notre pays fera partie des pays à revenu élevé, l’espérance de vie et le niveau d’éducation de la population auront atteint le niveau avancé du monde. Le modèle de gouvernance sociale moderne aura pratiquement pris forme, la société sera harmonieuse, coordonnée et pleine de vitalité. La gouvernance gouvernementale, la régulation sociale et la gestion autonome des habitants s’interagiront de manière positive, l’équité et la justice seront pleinement démontrées, le peuple aura un plus fort sentiment de satisfaction, de bonheur et de sécurité, qui sera davantage protégé et plus durable. 

Sur le plan écologique, l’écosystème connaîtra une amélioration fondamentale et la belle Chine deviendra réalité. Le système énergétique propre, faible en carbone, sûr et efficace, ainsi que le système économique pour le développement en cycle vert et à faible teneur en carbone seront établis pour l’essentiel, le système de civilisation écologique sera perfectionné. Les modes de production et de vie seront basés sur le développement vert, l’efficacité d’utilisation des ressources telles que l’énergie et l’eau atteindra le niveau avancé international. Les conditions environnementales, y compris l’atmosphère, l’eau et le sol, seront considérablement améliorées, le système de sécurité écologique sera pratique en place, les espaces de production seront sûres et efficaces, les espaces de vie seront confortables et agréables à vivre, le modèle de développement du territoire basé sur la verdure et la propreté aura pris forme, la qualité et la stabilité des écosystèmes naturels tels que les forêts, les rivières, les lacs, les zones humides, les prairies et les océans seront considérablement améliorées. Les émissions totales de carbone de notre pays afficheront une tendance à la baisse après son pic vers 2030, notre pays jouera un rôle important dans la gestion du changement climatique mondial et la promotion du développement vert.  

La deuxième phase va de 2030 au milieu du siècle, phase pendant laquelle nous allons, partant de la modernisation réalisée pour l’essentiel, poursuivre nos efforts pendant encore 15 ans pour transformer notre pays en un grand pays socialiste prospère, démocratique, civilisé, harmonieux et beau. Grâce à la mise en œuvre des dispositions d’ensemble dites « Plan global en cinq axes », notre pays connaîtra alors un renforcement général sur le plan de la civilisation matérielle, politique, spirituelle, sociale et écologique. Premièrement, notre pays aura un degré élevé de civilisation matérielle. Le niveau de nos forces productrices sociales sera fortement augmenté, le noyau de notre compétitivité se classera parmi les meilleurs du monde, notre PIB et notre échelle du marché dépasseront les autres pays, faisant de notre pays une puissance socialiste moderne et prospère. Deuxièmement, notre pays aura un degré élevé de civilisation politique. Nous vivrons dans un modèle politique animé où coexistent la concentration du pouvoir et la démocratie, la discipline et la liberté, la volonté unie et l’expression individuelle. Notre pays sera gouverné par la loi et la morale et deviendra une puissance socialiste moderne et démocratique. Troisièmement, notre pays aura un degré élevé de civilisation spirituelle. La pratique des valeurs fondamentales socialistes deviendra un acte conscient de toute la société, le degré de civilité de la population chinoise sera considérablement augmentée, l’esprit, les valeurs et la force de la Chine deviendront les principaux facteurs d’influence et forces motrices pour le développement de la Chine, une puissance socialiste moderne et civilisé. Cinquièmement, notre pays aura un degré élevé de civilisation sociale. Les habitants urbains et ruraux auront globalement des revenus plus élevés, une vie aisée et bénéficieront des services publics de base complets, ils profiteront d’une vie plus heureuse et plus paisible. La prospérité commune sera réalisée pour l’essentiel, l’équité et la justice sociale seront pleinement garanties, la société sera ordonnée et pleine de vitalité, notre pays deviendra ainsi une puissance socialiste moderne et harmonieuse. Cinquièmement, notre pays aura un degré élevé de civilisation écologique. Un environnement beau avec le ciel bleu, la terre verte et l’eau propre sera revenu dans tout le pays, la Chine deviendra alors un grand pays socialiste moderne et beau où l’homme et la nature coexistent en harmonie. A la fin de cette deuxième phase, notre pays, une civilisation ancienne avec plus de 5000 ans d’histoire, rayonnera avec une vitalité sans précédent, notre système et nos capacités de gouvernance de l’Etat seront modernisés, la puissance globale et l’influence internationale de notre pays se hisseront au premier plan mondial, notre pays contribuera davantage à bâtir une communauté de destin commun pour l’humanité et à faire avancer la paix et le développement dans le monde. La nation chinoise se teindra avec plus de fierté parmi les différentes nations du monde et le rêve chinois du grand renouveau de la nation sera alors réalisé.   

III. Nous devons faire preuve de ténacité et consentir d’inlassables efforts pour promouvoir l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. 

   

Parachever l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, pour ensuite réaliser l'essentiel de la modernisation, et enfin édifier un grand pays socialiste moderne prospère, démocratique, civilisé, harmonieux et beau, sont les dispositions stratégiques pour construire un pays socialiste moderne dans tous les domaines. Ce plan est ambitieux, avec des objectifs audacieux. Mais les dispositions ne servent à rien sans la mise en œuvre. Pour que le plan et les objectifs deviennent réalité, nous devons suivre les dispositions approuvées par le XIXe Congrès et veiller à ce qu’elles soient mise en œuvre de manière effective, avec de la détermination et de la force.  

D’abord, nous devons étudier et appliquer consciencieusement la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, afin mieux diriger la cause du Parti et du peuple. En tant que continuation et développement du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping, de la pensée importante de la « Tripe Représentation » et du concept de développement scientifique, cette pensée représente le dernier acquis de la sinisation du marxisme ainsi que la cristallisation de l’expérience et de la sagesse collective du Parti et du Peuple. Elle est un élément essentiel du système théorique du socialisme à la chinoise, et un guide d’action pour tout le Parti et tout le peuple dans leurs efforts de réalisation du grand renouveau de la nation chinois. Il faut donc perpétuer cette pensée tout en la développant. Il faut organiser des séances d’éducation dans tous les rangs du Parti sur le thème de « rester fidèle à l’engagement initial, garder constamment à l’esprit notre mission », renforcer la conscience et la détermination dans l’étude et la mise en œuvre de cette pensée. Nous devons comprendre et saisir le système scientifique, l’essence spirituelle, la riche signification et les exigences pratiques de la pensé de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, afin de l’appliquer dans le processus de modernisation socialiste et dans tous les domaines de la construction du Parti. Nous pouvons ainsi promouvoir de façon synergique les dispositions du « Plan global en cinq axes » et promouvoir de façon coordonnée les dispositions stratégiques des « Quatre intégralités », faisant ainsi progresser la grande cause du socialisme à la chinois à la nouvelle ère.  

Ensuite, nous devons suivre de près la transformation de la principale contradiction sociale dans notre pays en la plaçant en tête des priorités de la gouvernance du pays. Au cours des 40 dernières années de réforme et d’ouverture, l’économie chinoise a connu un développement économique soutenu et rapide, notre capacité de production dans de nombreux domaines est arrivée parmi les plus fortes du monde, notre production de plus de 220 produits industriels et agricoles se classe au premier rang mondial. A l’heure actuelle, le problème le plus important lié au développement déséquilibré et insuffisant de notre pays. Le XIXe Congrès souligne que la principale contradiction dans la société chinoise s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. Dans le même temps, notre pays se trouve et se trouvera encore longtemps dans le stade primaire du socialisme, et cette réalité fondamentale n’a pas changé ; la Chine demeure le plus grand pays en développement dans le monde, et ce statut international n’a pas changé. La transformation de la principale contradiction sociale en Chine est un changement historique touchant à la situation d’ensemble, le Parti et l’Etat doivent donc agir en s’adaptant à de nombreuses exigences qui en découlent. Nous devons axer nos efforts sur le développement économique, suivre dans notre travail le principe général dit « aller de l’avant à pas assurés », appliquer le nouveau concept de développement et construire un système économique moderne. Il s’agit d’insister sur la primauté de la qualité sans négliger pour autant l'efficacité, prendre pour fil conducteur la réforme structurelle du côté de l'offre ; accélérer l'instauration d'un système industriel où l'économie réelle, l'innovation scientifique et technique, la finance moderne et les ressources humaines se développent de façon coordonnée ; construire un système économique caractérisé par la grande efficacité du rôle du marché, un dynamisme entrepreneurial des acteurs microéconomiques et un emploi à bon escient du macro contrôle. Tout cela a pour objectif d'accroître sans cesse la capacité d'innovation et la compétitivité de notre économie. Il faut approfondir la réforme structurelle du côté de l’offre, accélérer la l’édification d’un pays innovant, appliquer la stratégie de redressement des régions rurales, promouvoir le développement interrégional coordonné et une nouvelle conjoncture d’ouverture tous azimuts. Il faut également poursuivre l’approfondissement intégral de la réforme, accélérer l’amélioration du système économique du marché socialiste et promouvoir la modernisation de notre système et notre capacité de gouvernance d’Etat. Nous devons continuer à mettre en application le concept de développement centré sur le peuple, garantir et améliorer efficacement les conditions de vie du peuple, et promouvoir continuellement le plein épanouissement de l’homme et l’enrichissement commun de toute la population. Le développement du pays doit accorder la priorité à la conservation, à la protection et à la restauration de la nature, de sorte que l’économie des ressources et la protection de l’environnement soient à la base de notre structure industrielle, de notre mode de production et de vie, et de la configuration spatiale de nos industries. Nous devons nous appuyer sur cette transformation de la principale contradiction sociale de notre pays pour planifier notre développement, résoudre de façon unifiée les problèmes liés au développement déséquilibré et les problèmes liés au développement insuffisant, augmenter continuellement notre niveau de production sociale, satisfaire aux mieux les besoins croissants de la population dans les différents domaines, encourager le plein épanouissement de l’homme et faire progresser la société dans tous les domaines. 

Enfin, nous devons renforcer la direction du Parti et la construction du Parti, afin de fournir la garantie fondamentale pour l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. La direction du Parti communiste chinois est la caractéristique la plus essentielle du socialisme à la chinoise et le plus grand avantage du système socialiste à la chinoise. Tout doit être placé sous la direction du Parti, que ce soit les organisations du Parti, le gouvernement, l'armée, la société civile, et quel que soit l'endroit où l'on se trouve. La construction du Parti joue un rôle décisif dans la réussite de chaque grande lutte, grand projet, grande cause et grand rêve. Il faut implanter dans l'esprit de chacun la conscience politique, la conscience de l'intérêt général, la conscience du noyau dirigeant et la conscience de l'alignement (les « Quatre consciences ») et maintenir leur confiance dans la voie, la théorie, le régime et la culture qui nous appartiennent. Il faut également défendre consciencieusement l'autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central, appliquer les « Quatre consciences » dans le travail quotidien, par des actions concrètes, mettre en œuvre les dispositions du Comité central et agir en parfait accord avec le Comité central avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, tant dans l’action que sur les plans idéologique et politique, afin d’assurer que la modernisation socialiste avance dans la bonne direction. Nous devons également renforcer la capacité du Parti à gouverner à long terme, sa nature avancée et son intégrité, promouvoir ensemble son édification politique, idéologique, organisationnelle, professionnelle et disciplinaire, tout en y intégrant la construction institutionnelle. Il nous faut poursuivre en profondeur la lutte anti-corruption, approfondir l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans tous les rangs du Parti, accroître la capacité et la fermeté du Parti quant au maintien de l'orientation politique, à l'élaboration d'un plan d'ensemble, à l'adoption des politiques et au suivi de la progression de la réforme, et améliorer la capacité du Parti à diriger le développement économique et social du pays.  

Le plan a été dessiné, les perspectives sont brillantes. Nous devons nous unir étroitement autour du Comité central du Parti avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant et porter haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise. Nous devons émanciper notre esprit, continuer la réforme et l’innovation, aller de l’avant, travailler dur dans un esprit d’entreprise, mettre pleinement en œuvre les théories, lignes et stratégiques de base du Parti, et lutter sans relâche pour remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, faire triompher le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, réaliser le rêve chinois du grand renouveau national et satisfaire l’aspiration du peuple à une vie toujours plus belle.