Commentaires

L’économie chinoise affiche une tendance plus prononcée à la stabilisation et continue de gagner de la qualité et de l’efficacité

Publié le:2018-01-04 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Wang Hongju | Source:Quotidien du Peuple (le 4 décembre 2017)

La situation économique actuelle, notamment les données économiques des trois premiers trimestres de 2017, montre que l’économie chinoise a connu de nombreux changements positifs et affiche une tendance plus prononcée à la stabilisation. Les voix négative parlant d’un « atterrissage brutal » ou d’un « tournant » de l’économie chinoise se sont révélées une fois de plus très absurdes devant les faits.   

La situation économique de la Chine tend à se stabiliser avec les principaux indicateurs meilleurs que prévu. Premièrement, la stabilité de la macroéconomie s’est renforcée. Au cours des trois premiers trimestres, l’économie chinoise a maintenu une croissance à moyenne et haute vitesse, le PIB a progressé de 6,9% sur un an et la croissance est restée dans la fourchette de 6,7% à 6,9% pendant neuf trimestres consécutifs. Au niveau des secteurs, les secteurs primaire, secondaire et tertiaire ont augmenté respectivement de 3,7%, 6,3% et 7,8% par rapport à la même période de l’année dernière. Deuxièmement, le développement économique de la Chine a gagné de la qualité et de l’efficacité. Les recettes du budget général public des trois premiers trimestres ont progressé de 9,7% sur un an, les bénéfices des entreprises industrielles supérieures à la taille définie ont progressé de 21,6% sur un an pour la période allant de janvier à août. Ces taux de croissance élevés indiquent que l’économie chinoise se stabilise dans l’ensemble, avec une tendance à l’amélioration. Troisièmement, la balance des paiements chinoise se montre favorable, la balance des transactions courantes de la Chine reste excédentaire, les sorties de capitaux et la dévaluation du renminbi par rapport au dollar ont été contrôlées, et les réserves de change ont reprise une hausse soutenue. Quatrièmement, les conditions de vie de la population chinoise ont continué de s’améliorer. Au cours des premiers trois trimestres, le revenu disponible par habitant s’est élevé à 19 342 yuans en Chine, soit une croissance nominale de 9,1% sur un an et une croissance réelle de 7,5% après déduction du facteur prix, ce qui est supérieur au taux de croissance économique du pays. Cinquièmement, la coordination du développement régional commence à rapporter ses effets de synergie. L’économie des régions de l’est affiche une tendance plus solide à l’amélioration, pendant que les régions du centre et de l’ouest se développent et que l’économie des régions du nord-est montre des signes de reprise après essoufflement.  

La réforme structurelle du côté de l’offre a donné des résultats remarquables. Premièrement, la capacité de production excédentaire a continué de diminuer et les prix des produits industriels ont rebondi, ce qui a atténué les difficultés financières des industries en surcapacité de production et a considérablement amélioré les indicateurs de rendement des entreprises concernées. Deuxièmement, les stocks immobiliers ont diminué pendant plusieurs mois consécutifs et la surface des biens immobiliers en vente a continué de baisser. A la fin de septembre, la surface des biens immobiliers en vente a reculé de 12,2% par rapport à la même période de l’année dernière. Troisièmement, le taux d’endettement des entreprises industrielles a baissé et est tombé à 55,7% à la fin du mois d’août. Quatrièmement, les mesures de réduction des charges, de la décentralisation et la simplification administratives ont réduit le coût des entreprises. Pour la période de janvier à août, le coût des entreprises industrielles supérieures à la taille désignée s’est établi à 85,68 yuans pour 100 yuans de revenus, soit en baisse de 0,12 yuan sur un an. D’après les estimations, les mesures de réduction des charges promulguées en 2017 permettront aux entreprises chinoises de réduire leurs charges annuelles de 1 001 milliards de yuans. Cinquièmement, les maillons faibles du développement de la Chine ont été renforcés, les investissements dans les domaines de l’agriculture, de la gestion environnementale et dans les industries de hautes technologies ont augmenté. Au cours des trois premiers trimestres, l’investissement dans les infrastructures a progressé de 19,8% sur un an en Chine et la croissance de l’investissement est particulièrement rapide dans la conversation de l’eau, dans la gestion de l’environnement, dans les services publics et dans l’industrie des la transmission d’information.   

Les nouveaux concepts de développement mènent le développement économique de la Chine à un niveau supérieur. Les industries émergentes stratégiques et les industries de haute technologie ont maintenu une croissance rapide, les nouvelles forces motrices sont devenues un moteur important pour la promotion d’une croissance économique stable. Au cours des trois premiers trimestres, la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière de haute technologie et de l’industrie de la fabrication d’équipements a augmenté respectivement de 13,4% et de 11,6% sur un an, au-dessus de la croissance industrielle moyenne et de la croissance économique globale de la Chine. Pendant la première moitié de l’année, la consommation a représenté 64,5% de la croissance chinoise et a joué un véritable rôle de pilier dans l’économie du pays. L’effet du contrôle du marché immobilier a commencé à apparaître : la hausse des prix immobiliers a été maîtrisée dans les villes de premier et second rangs, les stocks immobiliers ont baissé dans les villes de troisième et quatrième rangs, les nouvelles constructions immobilières et les investissements immobiliers ont maintenu une croissance globalement stable, le marché immobilier montre donc une tendance vers un développement stable et sain.  

En raison de la performance inattendue de l’économie chinoise, en octobre, le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique pour la Chine en 2017 et a prédit une croissance chinoise de 6,8% cette année. Au fur et à mesure que l’ajustement structurel de l’économie chinoise progressera, sa tendance à la stabilisation et au mieux sera consolidée davantage. 

(L’auteur est chercheur à l’Académie nationale des stratégies économiques et au Centre de recherche sur le système théorique du socialisme à la chinoise, appartenant à l’Académie chinoise des sciences sociales.)