Commentaires

Laisser de nouveaux concepts de développement fleurir et fructifier à la nouvelle ère

Publié le:2018-01-08 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Zhang Xiaojing | Source:Quotidien du peuple (Le 13 décembre 2017)

Il est souligné dans le rapport du 19e Congrès national du PCC qu’il faut insister sur les nouveaux concepts de développement, qui reflètent de manière concentrée l’approfondissement de la compréhension de notre Parti sur les lois du développement socioéconomique, et qui sont des innovations importantes dans le domaine des théories de développement, basées sur les pratiques du socialisme aux caractéristiques chinoises. Du point de vue de la situation domestique, l’économie de la Chine se trouve à une période crucial clé caractérisée par la transformation du mode de développement, l’optimisation de la structure économique, et la conversion des moteurs de croissance. Les nouveaux concepts de développement fournissent une guidance scientifique pour la construction du système de l’économie moderne et le franchissement du cap. Du point de vue de la situation internationale, les impacts de la crise financière internationale se font toujours sentir, les tendances de la démondialisation se voient partout, le développement est plus déséquilibré, les développements de tous les pays sont confrontés à une série de défis communs. Les nouveaux concepts de développement fournissent de la sagesse et des solutions chinoises à la résolution des défis communs et à la promotion du développement sain de l’économie du monde. Du point de vue de l’histoire des pensées économiques, les nouveaux concepts de développement développent le bon et jettent le mauvais des connaissances sur le développement au cours des 70 dernières années dans les sciences économiques de développement et de celles au cours des deux ou trois siècles dans les sciences économiques modernes et contemporaines. Ils enrichissent et développent les sciences politiques et économiques du socialisme aux caractéristiques chinoises. 

Actuellement, le socialisme aux caractéristiques chinoises est entré dans la nouvelle ère. Nous devons approfondir nos compréhensions de sorte que les nouveaux concepts de développement puissent fleurir et fructifier à la nouvelle ère. 

Sur les plans de l’innovation et du développement, nous devons prêter attention à l’innovation douce dans le domaine de la théorie, du système et de la culture. L’innovation est la première motivation pour diriger le développement et un soutien stratégique pour la construction d’un système économique moderne. Cependant, l’innovation ne doit pas être considérée tout simplement comme une innovation technologique. L’innovation comprend à la fois l’innovation scientifique et technologique, et l’innovation théorique, institutionnelle et culturelle. Sans aucun doute, l’innovation scientifique et technologique est la force motrice directe de la croissance économique, mais sans l’innovation théorique, institutionnelle, culturelle, il serait difficile de faire une percée dans l’innovation technologique. Par conséquent, pour promouvoir l’innovation et le développement, nous devons émanciper l’esprit. Il faut non seulement se concentrer sur l’innovation technologique, mais aussi sur l’innovation théorique, institutionnelle et culturelle, y compris la transformation innovante et le développement créatif des traditions culturelles d’excellence. 

Le développement coordonné devrait résoudre toutes sortes de distorsions et de déséquilibres à la source. Le développement du rattrapage est souvent un développement déséquilibré, conduisant inévitablement à des déséquilibres et à des problèmes non coordonnés. Pour promouvoir le développement coordonné, il faut résoudre toutes sortes de distorsions et de déséquilibres à la source. La réalisation graduelle du développement coordonné des industries et du développement coordonné des zones urbaines et rurales peut compter sur l’amélioration des signaux de prix du marché et du mécanisme des incitations. Cependant, le marché ne constitue pas une solution efficace pour certains problèmes de développement non coordonné, par exemple la réduction de l’écart de la répartition des revenus, la promotion du pouvoir dur et de la puissance douce, le développement coordonné de l’économie et de la société, de la défense nationale et de la construction économique. Cela nécessite un meilleur rôle du gouvernement. En général, une intervention gouvernementale moins importante ne consiste souvent pas des causes profondes du développement non coordonné, au contraire, une intervention inappropriée ou une intervention de surplus consistent souvent les causes importantes. Pour résoudre toutes sortes de distorsions et de déséquilibres à la source, il faut faire jouer pleinement le rôle décisif du marché dans l’allocation des ressources, le gouvernement ne devrait ni abuser ses pouvoirs, ni rester absent, tout en bien remplissant ses fonctions. 

Le développement vert unifie le développement des forces productives et la protection de l’environnement. Tous les pays du monde sont confrontés au défi de trouver la solution à la question comment réaliser la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature dans leur développement. Le concept de développement vert a indiqué la direction pour la résolution de ce problème. Elle révèle que l’environnement est la base du moyen d’existence du peuple, que les montagnes vertes sont l’incarnation de la beauté, que le ciel bleu peut lui aussi apporter du bonheur, que de l’eau limpide et des montages verdoyantes sont en fait des sources de richesses. La bonne écologie naturelle et l’harmonie entre l’humanité et la nature est la garantie fondamentale pour le développement soutenable de l’humanité. La protection de l’environnement est de protéger la productivité, tandis que l’amélioration de l’environnement est de développer des forces productives. Le facteur le plus actif de la productivité est les personnes. Un environnement écologique difficile affecte gravement la santé humaine, ce qui nuit énormément au capital humain. Un bel environnement écologique est bon pour la santé physique et mentale des personnes et favorisera grandement l’accumulation du capital humain. De ce point de vue, nous pouvons mieux comprendre la philosophie sophistiquée qui préconise que la protection de l’environnement est de protéger la productivité, tandis que l’amélioration de l’environnement est de développer des forces productives. 

Le développement ouvert souligne l’importance du système ouvert et de la concurrence ouverte. En général, les systèmes ouverts sont plus sécurisés que les systèmes fermés. Selon la « loi de l’entropie », les systèmes ouverts conduiront à l’ordre et généreront une nouvelle vitalité, tandis que les systèmes fermés conduiront au désordre et à la rigidité ou même à la mort. Le développement ouvert met l’accent sur une meilleure utilisation des marchés et des ressources nationaux et internationaux pour renforcer le droit de parole institutionnel dans la gouvernance mondiale et promouvoir le développement sain de la mondialisation économique. Le développement ouvert doit faire face à une concurrence ouverte, qui ouverte comprend non seulement la concurrence économique entre les pays, mais aussi la concurrence institutionnelle. La concurrence ouverte est le moteur de la réforme institutionnelle et du maintien de la vitalité institutionnelle. 

Le développement partagé incarne la pensée du développement centrée sur le peuple. L’essence du développement partagé est d’adhérer à la pensée de développement centrée sur le peuple, qui incarne l’exigence de réaliser progressivement la prospérité commune. A en juger par l’expérience passée sur le plan international, la raison pour laquelle certains pays tombent dans le « piège à revenu intermédiaire » est principalement liée à l’agrandissement de l’écart de revenu, à l’accablement de l’injustice sociale, à l’absence de la promotion du développement partagé. Par conséquent, le développement partagé est non seulement l’objectif initial mais aussi une garantie importante pour parvenir à un développement durable. Le partage n’est pas un simple partage des réalisations, mais il a plutôt des connotations de partage par tout le peuple, de partage intégral, de construction commune et de partage et de partage progressif. Il demande des arrangements institutionnels plus efficaces pour garantir à tous les citoyens le sentiment de satisfaction au cours du développement « par tous et pour tous », afin de réaliser stablement une prospérité commune.