Commentaires

Comprendre l’importance de la nouvelle ère pour faire rayonner davantage le socialisme à la chinoise

Publié le:2018-02-02 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Liu Zhiming | Source:Quotidien du peuple (le 2 janvier 2018)

Comme il a été soulevé dans le rapport présenté au XIXe Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère, et cela revêt une importance capitale aussi bien pour l’histoire du développement de la République populaire de Chine et de la nation chinoise, que pour l’histoire du socialisme à l’échelle mondiale et l’histoire de la société humaine. Comprendre et saisir l’importance historique de l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, c’est d’aligner les idées et les actions sur l’esprit du XIXe Congrès du PCC et persévérer nos « quatre confiances », à savoir la confiance dans la voie, la théorie, le régime et la culture qui nous appartiennent, pour mieux maintenir et développer les fondements du socialisme à la chinoise.   

La Chine entame la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère revêt une importance considérable dans l’histoire du développement de la République populaire de Chine. En effet, elle indique que le plus grand pays en développement du monde entame désormais une nouvelle étape au cours de laquelle le pays se débarrassera complètement de la pauvreté, remportera la victoire de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et débutera la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Il convient de noter que la construction d’un pays socialiste moderne ne relève pas d’une décision de l’ordre subjectif. Lorsque la production sociale est arriérée et que la majorité de la population vit dans la pauvreté, évoquer l’édification d’un pays socialiste moderne ne peut être qu’une rhétorique. En revanche, avec l’entrée dans la nouvelle ère, la Chine s’est débarrassée de la production sous-développée et de la pauvreté générale, et remportera bientôt la victoire de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance. A ce stade, il s’ensuit que la Chine entame la nouvelle marche de l’édification intégrale d’une puissance socialiste moderne. Cela montre que cette nouvelle marche n’est pas une surprise sortie de nulle part, mais une conséquence de la poursuite du combat menée par le Parti et le peuple, qui cristallise les efforts inlassables et considérables des communistes chinois et du peuple chinois de génération en génération. Notamment, depuis le XVIIIe Congrès national du PCC, le Comité central du Parti, avec Xi Jinping comme noyau dirigeant, analyse de façon approfondie la nouvelle ère et s’adapte aux nouvelles exigences en matière de modernisation socialiste dans notre pays qui découlent de la nouvelle ère. Le Comité central a ainsi adopté la stratégie « en deux étapes » pour faire de la Chine un grand pays socialiste moderne. A l’avenir, nous devons maintenir la direction de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et faire de la Chine, vers le milieu du siècle, un grand pays socialiste moderne prospère, démocratique, civilisé, harmonieux et beau. L’avenir de la Chine est prometteur et ces objectifs seront atteints.  

La Chine est sur le chemin de réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère signifie que la nation chinoise, qui avait connu toutes sortes d’adversités dans le passé, est en voie d’accomplir un grand bond, passant d’une nation qui s’est relevée, à une nation riche, puis à une nation puissante, et ouvrant de ce fait de belles perspectives pour son grand renouveau. La nation chinoise rattrape donc son temps à grands pas et avance sur la voie de la réalisation de son grand renouveau. En effet, depuis les temps modernes, le peuple chinois a souffert des crises et misères sans précédent en raison des guerres et conflits. Mais, pour changer le destin de la nation, le peuple chinois n’a pas abandonné et s’est relevé après chaque échec. L’histoire a prouvé que la nation chinoise n’aurait jamais pu surmonter les difficultés, remporter les victoires et s’intégrer dans le monde sans la direction du PCC et sans le maintien de la voie socialiste. Le succès du socialisme à la chinoise n’était pas facile, le grand renouveau de la nation chinoise ne sera pas une tâche facile non plus. Nous devons maintenir inébranlablement la voie socialiste d’autant plus qu’elle est affirmée. Et dans ce processus, il nous est important d’apprendre de toutes les autres civilisations humaines avec un esprit ouvert, sans oublier nos origines afin de ne pas copier le modèle de développement des autres pays. Ce n’est qu’en persévérant résolument la voie du socialisme à la chinoise, sans se replier sur soi ni être facilement influençable, que nous pourrons enfin réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. 

La Chine fait rayonner le socialisme scientifique. L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère revêt une grande importance dans l’histoire du socialisme à l’échelle mondiale. En effet, après la chute des régimes communistes en Europe, le développement du socialisme dans le monde a connu un fort ralentissement. L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère fait briller le socialisme scientifique dans le monde d’aujourd’hui en lui redonnant de la vitalité. Le socialisme à la chinoise est avant tout du socialisme, il tire sa source dans le socialisme scientifique. Les grandes réalisations du socialisme à la chinoise ont rétabli la confiance des peuples du monde dans le marxisme et le socialisme scientifique. De plus en plus de gens réalisent que le néolibéralisme et le capitalisme occidental n’ont pas mis fin à l’histoire : le marxisme et le socialisme scientifique ont toujours une force morale et un pouvoir de vérité forts. Tant que nous portons haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise et continuons à développer le marxisme chinois au 21e siècle, l’intérêt que le monde porte au socialisme scientifique ne fera qu’augmenter.   

La Chine apporte à l’humanité la sagesse et la solution chinoises pour résoudre ses problèmes. L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère a ouvert aux pays en développement une voie plus large pour leur modernisation, offert des choix totalement nouveaux aux nations et pays désireux d’accélérer leur développement en toute indépendance, et apporté à l’humanité la sagesse et la solution chinoises pour résoudre ses problèmes. Le succès du socialisme à la chinoise montre que le modèle occidental n’est pas l’unique choix pour réaliser la modernisation, et que chaque pays peut suivre sa propre voie. Le socialisme à la chinoise est entrée dans une nouvelle ère, mais la Chine n’est pas devenue un envahisseur comme les anciens colonisateurs occidentaux. Au contraire, la Chine restera toujours un bâtisseur de la paix mondiale, un contributeur au développement dans le monde et un défenseur de l’ordre international. La Chine œuvre toujours pour la paix, le développement, la coopération et le principe gagnant-gagnant, suit une nouvelle voie pour les relations entre Etats qui privilégie le dialogue et le partenariat, plutôt que les confrontations et les alliances, promeut activement les échanges entre civilisations fondés sur l’apprentissage mutuel, et appelle à édifier une communauté de destin pour l’humanité. Notre pays a ainsi renforcé la force dans le monde pour le maintien de la paix, et apporté une contribution significative pour résoudre les problèmes de l’humanité ainsi que les problèmes mondiaux. 

(L’auteur est chercheur au Centre d’études de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, appartenant à l’Académie Chinoise des Sciences Sociales.)