Commentaires

La transformation de la principale contradiction sociale en Chine a des significations importantes

Publié le:2018-02-03 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Yan Xiaofeng | Source:Quotidien du Peuple (le 4 janvier 2018)

Dans le rapport présenté au XIXe Congrès national du PCC (Parti communiste chinois), Xi Jinping souligne qu’ « avec l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, la principale contradiction dans la société chinoise s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine ». Comprendre le fondement de cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine et saisir ses significations importantes sont la clé pour comprendre en profondeur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, et une pierre angulaire stratégique pour remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et pour réaliser l’objectif de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne.   

Cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine signifie que le socialisme à la chinoise a accompli des réalisations historiques majeures.  

Le socialisme à la chinoise est l’unité dialectique de la logique théorique du socialisme scientifique et de la logique historique du développement social en Chine. Après la fondation de la République populaire de Chine, le Parti a continuellement cherché à savoir quel type de socialisme nous devons développer et comment développer le socialisme dans un pays asiatique où l’économie et la culture sont relativement arriérées. Et pour cela, il a fallu déterminer d’abord la principale contradiction dans la société chinoise. Lors du XIIIe Congrès national, le Parti a relevé que la principale contradiction sociale en Chine était celle entre le désir du peuple d’édifier un pays industrialisé avancé et la réalité d’un pays agricole arriéré. En d’autres termes, il s’agissait d’une contradiction entre les besoins de la population pour un développement économique et culturel rapide et les capacités économique et culturelle insuffisantes de la Chine. Lors de la 6e session plénière du 11e Comité central du PCC, le Parti a souligné qu’après la transformation socialiste, la principale contradiction dans la société chinoise était celle entre les besoins matériels et culturels croissants du peuple et la production sociale arriérée.  

Depuis la fondation de la République populaire de Chine, surtout depuis la réforme et l’ouverture, notre Parti s’est efforcé de résoudre la principale contradiction sociale de la Chine. Pendant que la production sociale se développe en Chine, le niveau des besoins de la population augmente aussi sans cesse et les besoins se diversifient. Après de longs efforts, notre Parti a dirigé le peuple à faire entrer le socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère, et en même temps, la principale contradiction sociale en Chine a changé. Ce changement revêt une signification particulière : il montre que le socialisme à la chinoise a accompli des réalisations historiques majeures et que le socialisme scientifique rayonne dans la Chine du XXIe siècle. Cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine est le résultat des efforts inlassables de générations de communistes chinois, qui dirigent le peuple chinois pour réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. Elle est aussi un accomplissement significatif de notre Parti qui a choisi la voie du socialisme à la chinoise comme le moyen fondamental pour résoudre la principale contradiction sociale dans notre pays. Cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine est une preuve tangible qui témoigne que, nous pourrons satisfaire à l’aspiration de la population à une vie meilleure et réaliser le grand renouveau de la nation chinoise, en appliquant les principes fondamentaux du socialisme scientifique au développement actuel de la Chine et en persévérant la théorie, la ligne et la stratégie de base du Parti. 

Il convient de souligner que, bien que la principale contradiction sociale ait changé, notre affirmation sur la phase historique où se trouve le socialisme en Chine n’a pas changé : notre pays se trouve et se trouvera encore longtemps dans le stade primaire du socialisme, et cette réalité fondamentale n’a pas changé ; la Chine demeure le plus grand pays en développement dans le monde, et ce statut international n’a pas changé. Le stade primaire du socialisme est un processus historique long au cours duquel la principale contradiction sociale évolue inévitablement à mesure que la société se développe. Avec l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, la principale contradiction dans la société chinoise s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. Mais cette transformation ne signifie pas que les conditions réelles de notre pays ont changé : il s’agit d’un changement survenu au cours de la grande étape historique du stade primaire du socialisme, et la nouvelle ère reste une nouvelle ère du stade primaire du socialisme. 

La transformation de la principale contradiction sociale en Chine marque l’entrée du socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère.  

Chaque ère représente une histoire sociale spécifique, qui est caractérisée par sa propre formation sociale, sa propre période historique et son propre stade de développement. La division des ères se repose fondamentalement sur la principale contradiction dans la société, qui joue un rôle d’orientation décisif dans le processus de développement social, dans tous les domaines et à tous les niveaux d’une ère. Le fait que la principale contradiction dans la société chinoise a changé montre qu’une nouvelle contradiction sociale a remplacé l’ancienne, et que par conséquent, le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère. La nouvelle principale contradiction dans la société chinoise est un élément essentiel et une caractéristique fondamentale de cette nouvelle ère.     

Les nouvelles exigences qui découlent de la transformation de la principale contradiction dans la société chinoise sont à la fois les manifestations concrètes de la nouvelle contradiction sociale et aussi les caractéristiques spécifiques de la nouvelle ère. Par exemple, dans la nouvelle ère, les besoins élémentaires et quotidiens de la population étant satisfaits, nous sommes passés de l’étape de survie à la protection de l’environnement et de l’écologie ; de l’enrichissement des régions prioritaires au partage des fruits ; et du stade de croissance à haute vitesse au stade de développement de haute qualité. La transformation de la principale contradiction sociale dans notre pays montre que le socialisme à la chinoise n’est plus au même niveau qu’il y a des décennies, mais à une nouvelle étape de développement dans le stade primaire du socialisme, avec de nouvelles caractéristiques et significations. Il y a trente ans, nous étions « une population de plus d’un milliard, avec 800 millions de personnes vivant à la campagne, et nous produisions essentiellement avec des outils manuels ». Aujourd’hui, nous sommes plus de 1,3 milliard, avec 800 millions de personnes vivant dans les villes. L’industrialisation de type nouveau, l’informatisation, l’urbanisation et la modernisation agricole se développent de façon coordonnée dans notre pays. Pour savoir quel genre de socialisme à la chinoise à maintenir et à développer à la nouvelle ère, nous devons comprendre d’abord quels sont les changements profonds de la principale contradiction dans la société chinoise, et saisir quelle est la nouvelle position historique et la nouvelle étape caractéristique du développement de notre pays. En tant que dernier acquis de la sinisation du marxisme au 21e siècle, la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère détermine la contradiction principale dans la société chinoise de la nouvelle ère. Cette pensée de Xi Jinping, une thèse politique majeure, reflète la réalité objective de notre développement social, fournit une référence importante pour l’élaboration des politiques et des stratégies du Parti et de l’Etat, et constitue un guide indispensable pour faire triompher le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère.  

La transformation de la principale contradiction sociale en Chine marque la diversification des besoins de la population et la progression du développement économique et social de la Chine.  

La principale contradiction dans une société est un miroir qui reflète les relations fondamentales, les éléments essentiels et les questions clés de son développement social, sous une forme concentrée, concise et typique. La principale contradiction sociale est présente dans tout le processus de l’histoire sociale, mais son contenu évolue au cours de l’histoire. La transformation de la principale contradiction dans la société chinoise est la meilleure preuve des formidables progrès réalisés par le socialisme en Chine et la raison sous-jacente des changements sans précédent qui arrivent à la nation chinoise. Cette transformation signifie que les besoins de la population se diversifient et que le développement économique et social de notre pays est monté à un nouveau niveau.  

Pour saisir correctement la transformation de la principale contradiction sociale dans notre pays, il faut la comprendre à partir de deux aspects. D’une part, nous devons comprendre les besoins croissants de la population pour une vie meilleure. En effet, à la nouvelle ère, les besoins de la population ont connu un changement historique en passant des besoins matériels et culturels toujours croissants aux besoins croissants pour une vie meilleure. Ces besoins se diversifient, et la population devient de plus en plus exigeante non seulement à l’égard de la vie matérielle et culturelle, mais aussi de la démocratie, de la légalité, de l’équité, de la justice, de la sécurité et de l’environnement. D’autre part, nous devons comprendre le développement déséquilibré et insuffisant de notre pays. Depuis la réforme et l’ouverture, le développement économique et social de la Chine a connu des progrès historiques. Alors que les forces productives sociales en Chine se trouvent dans leur ensemble à un niveau beaucoup plus élevé et que notre pays est au premier rang mondial dans de nombreux domaines en termes de capacités de production, le problème du développement déséquilibré et insuffisant se pose avec acuité et est considéré de surcroît comme le principal handicap pour satisfaire l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure. Le déséquilibre et l’insuffisance du développement se manifestent notamment par certains problèmes : la qualité et la performance du développement se trouvent encore à un niveau relativement bas, notre capacité à innover n’est pas assez forte, le niveau de l’économie réelle doit être amélioré, et la tâche de la protection des écosystèmes et de l’environnement s’annonce encore lourde et ardue ; de nombreux maillons faibles gênent encore l’amélioration des conditions de vie de la population, l’élimination de la pauvreté s’impose comme une tâche très dure, l’écart de développement entre villes et campagnes comme entre les différentes régions et l’écart de revenus restent encore importants, les masses populaires sont encore confrontées à bon nombre de difficultés en ce qui concerne notamment l’emploi, l’éducation, les soins médicaux, le logement et les services aux personnes âgées ;le degré de civilité de notre société doit être élevé ; les contradictions et problèmes sociaux s’enchevêtrent et s’additionnent, notre tâche de l’édification intégrale d’un État de droit demeure très lourde, notre système et notre capacité de gouvernance de l’État doivent être renforcés ; etc. Il convient de dire que la nouvelle principale contradiction dans la société chinoise est une contradiction d’un cercle vertueux, au cours des progrès et du développement.  

La transformation de la principale contradiction sociale en Chine signifie que notre objectif de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance est à portée de main et que nous entamons l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. 

L’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère est le résultat des efforts inlassables du Parti et du peuple chinois. Depuis le XVIIIe Congrès national du PCC, le Comité central du Parti, avec Xi Jinping comme noyau dirigeant, est resté fidèle à son engagement initial et a gardé toujours à l’esprit sa mission, le PCC a travaillé dur avec comme objectif de satisfaire l’aspiration de la population pour une vie meilleure et de réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. Avec la transformation de la principale contradiction sociale en Chine, la nouvelle ère est devenue l’ère de remporter la victoire décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et d’entamer, par la suite, l’édification intégrale d’un grand pays socialiste moderne. 

Etant donné que notre pays est déjà parvenu à assurer la satisfaction des besoins élémentaires et quotidiens de plus d’un milliard de personnes, a réalisé pour l’essentiel une prospérité moyenne, et accomplira bientôt l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, la principale contradiction de la société chinoise s’est transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. Cette nouvelle contradiction indique que nous disposons d’une base solide et des conditions suffisantes pour parachever l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, et que nous avons les conditions nécessaires et la capacité d’entreprendre, sur cette lancée, l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne – nouvelle grande marche conduisant à la réalisation de l’objectif du deuxième centenaire. En d’autres termes, de 2020 à 2035, partant de l’établissement de la société de moyenne aisance, nous poursuivrons nos efforts pour réaliser l’essentiel de la modernisation socialiste. Et de 2030 au milieu du siècle, nous allons, partant de la modernisation réalisée pour l’essentiel, poursuivre nos efforts pendant encore 15 ans pour transformer notre pays en un grand pays socialiste prospère, démocratique, civilisé, harmonieux et beau. La grande marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne est aussi un processus visant à satisfaire les besoins croissants de la population pour une vie meilleure avec un développement plus équilibré et plus suffisant. Dans le rapport présenté au XIXe Congrès national, le Parti a appelé ses membres à faire preuve de ténacité et à consentir d’inlassables efforts pour inscrire des chapitres glorieux dans la nouvelle marche vers la modernisation socialiste. Ces dispositions stratégiques conviennent aussi pour résoudre la nouvelle principale contradiction dans la société chinoise et pour promouvoir sa nouvelle transformation.  

La transformation de la principale contradiction sociale en Chine signifie que le travail visant à résoudre la nouvelle contradiction implique de nouvelles exigences, en termes de direction, de priorités, de méthodes et de mécanismes.  

Les nouvelles contradictions naissent toujours avec des solutions envisageables. Dans le rapport présenté au XIXe Congrès national du PCC, le Parti a mis en évidence la transformation de la principale contradiction sociale en Chine, mais a aussi formulé les nouvelles exigences et méthodes pour résoudre le problème de développement déséquilibré et insuffisant de notre pays. 

Dans le rapport présenté au XIXe Congrès, le Parti a souligné que la transformation de la principale contradiction sociale en Chine était un changement historique touchant à la situation d’ensemble. Le Parti et l’Etat doivent donc agir en s’adaptant à de nombreuses nouvelles exigences qui en découlent. Il nous faut, en poursuivant nos efforts en faveur du développement, tout mettre en œuvre pour résoudre le problème lié à un développement déséquilibré et insuffisant, et améliorer sensiblement sa qualité et ses performances, de manière à satisfaire au mieux les besoins croissants de la population dans les domaines économique, politique, culturel, social et écologique, à encourager le plein épanouissement de l’homme, et à faire progresser la société dans tous les domaines. Nous devons également nous adapter aux nouvelles exigences quant à notre compréhension et notre solution de la principale contradiction sociale. Pendant la phase décisive de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, il nous faut faire progresser de façon coordonnée l’édification sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique. Nous devons mettre l’accent sur les domaines prioritaires, remédier à nos insuffisances, renforcer nos points faibles, et surtout, livrer la dure bataille pour parer aux risques majeurs, réaliser l’élimination ciblée de la pauvreté et maîtriser la pollution de l’environnement. Pendant la première phase de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, la Chine devra se hisser au premier rang des pays novateurs et réaliser dans l’ensemble la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de l’Etat. Le degré de civilité de notre société atteindra un niveau plus élevé, notre marche vers la prospérité commune accomplira un pas substantiel. Une structure de gouvernance sociale moderne prendra forme et la belle Chine deviendra réalité. Pendant la deuxième phase de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, la Chine connaîtra un renforcement général sur le plan de la civilisation matérielle, politique, spirituelle, sociale et écologique, et réalisera la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de l’Etat. Notre pays se hissera au premier rang du monde en termes de puissance globale et de rayonnement international. Le peuple chinois connaîtra pour l’essentiel l’enrichissement commun et aura une vie plus heureuse et plus aisée. Nous devons maintenir la direction de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et définir, de façon précise, les objectifs, les priorités, les méthodes et les mécanismes pour résoudre la nouvelle contradiction de la société chinoise, afin de créer un bel avenir pour le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère.