Commentaires

Insister sur les « deux inébranlablements » pour la construction du système économique moderne

Publié le:2018-03-16 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Huang Qunhui | Source:Quotidien Guangming (Le 7 février 2018 Page 11)

Le système économique de base de notre pays est le développement commun basé sur la propriété publique combinée avec d’autres formes de propriété. Dans le rapport du 19e congrès national du PCC, il est indiqué qu’il faut maintenir et perfectionner notre système économique fondamental et notre système de répartition des revenus, consolider et développer inébranlablement l’économie publique, encourager, soutenir et orienter inébranlablement le développement de l’économie non publique. Le processus du développement de 40 ans de la réforme et de l’ouverture a prouvé que le maintien et le perfectionnement du système économique fondamental basé sur la propriété publique combinée avec d’autres formes de propriété, la promotion sans cesse le développement coordonné de l’économie publique et de l’économie non publique, sont un atout important pour le développement rapide à long terme de l’économie de notre pays. Après le passage de l’économie de la Chine de la phase de développement rapide à la phase de développement de haute qualité, ces « deux inébranlablements » sont également une garantie importante pour la construction du système économique moderne de la Chine. La compréhension complète et avec précision sur les « deux inébranlablements » joue un rôle important sans aucun doute pour continuer de promouvoir le développement de l’économie du socialisme à la chinoise et pour mieux mettre en valeur des avantages du système économique fondamental du socialisme à la chinoise. A cette fin, le Spécial de la science des économies a invité trois experts à mener des discussions autour du thème « comment comprendre de manière complète et avec précision les deux inébranlablement ».  

Le système économique fondamental basé sur la propriété publique combinée avec d’autres formes de propriété est non seulement un pilier important du système socialiste à la chinoise, mais aussi le fondement du système économique de marché socialiste. Insister à prendre la propriété publique comme la partie principale et à considérer que l’économie publique joue un rôle de premier plan dans l’économie nationale est favorable à la réalisation du développement selon la planification et la proportion de l’économie nationale, à la lutte contre la bipolarisation, le maintien de l’équité sociale, la promotion de l’harmonie sociale, la promotion de l’innovation indépendante et la fourniture d’une base économique puissante pour le consolidation du pouvoir d’Etat socialiste. Le développement commun de diverses formes de propriété est favorable à la formation d’un rapport de concurrence indépendante entre toutes les formes de propriété, à la mise en valeur du rôle régulateur fondamental du mécanisme de marché, à la mobilisation de l’enthousiasme et la créativité de toutes les entités économiques et à l’assurance de l’efficacité et la vitalité de l’économie de marché. L’économie publique et l’économie non publique sont toutes les parties composantes importante de l’économie de marché socialiste et des base importantes pour le développement socioéconomique de notre pays. Les pratiques de 40 ans depuis la réforme et l’ouverture montrent que consolider et développer inébranlablement l’économie publique, encourager, soutenir et orienter inébranlablement le développement de l’économie non publique, et la symbiose, la prospérité commune et le développement commun de ces deux économies, consiste une expérience importante pour la réalisation du miracle de la croissance économique de la Chine. Après le passage de l’économie de la Chine de la phase du développement rapide à la phase du développement de haute qualité, la construction du système économique moderne est devenue la mission de noyau pour le développement de l’économie de notre pays. Les « deux inébranlablements » sont des garanties importantes pour la construction du système économique moderne. 

Insister sur les « deux inébranlablements » est une expérience importante des pratiques de 40 ans depuis la réforme et l’ouverture 

Au cours des 40 ans depuis le lancement de la réforme et de l’ouverture de notre pays, le régime économique de l’économie planifiée traditionnelle a réalisation une transition progressive vers le régime économique socialiste à la chinoise où le marché joue un rôle décisif dans l’allocation des ressources et le gouvernement peut mieux jouer son rôle. Pendant ce temps, nous avons cultivé un grand nombre des acteurs du marché à travers l’application de la politique des « deux inébranlablements », y compris des entreprises appartenant à l’état poussées vers le marché à travers l’approfondissement de la réforme dans les entreprises appartenant à l’état, des entreprises privés nombreuses développées dans le marché et des entreprises aux capitaux étrangers introduites par l’ouverture. Le miracle de la croissance de l’économie de la Chine de 40 ans depuis la réforme et l’ouverture a été réalisé tout en ayant appuyé sur le développement commun des acteurs de deux sortes de marchés, l’économie publique et l’économie non publique. Si l’on fait le bilan des expériences des pratiques de 40 ans depuis la réforme et l’ouverture, l’insistance sur la politique des « deux inébranlablements » est sans aucun doute très importante. 

D’une part, il faut prendre l’approfondissement de la réforme dans les entreprises appartenant à l’état comme noyau pour consolider et développer inébranlablement l’économie publique. L’économie publique est le pilier de l’économie nationale, est la base importante pour le parti au pouvoir. La réforme dans les entreprises appartenant à l’état, en tant que partie essentielle de la réforme du régime économique en Chine, a connu une histoire de 40 ans complexe et tortueuse. Depuis 40 ans, la réforme et le développement des entreprises appartenant à l’État a connu en général quatre périodes : de 1978 à 1993, c’est la période de la décentralisation du pouvoir et de la cession des intérêts, où l’agrandissement de l’autonomie des entreprises appartenant à l’État était le contenu principal ; de 1993 à 2003, c’est la période de l’innovation institutionnelle, où l’établissement du système des entreprises modernes était le contenu principal ; de 2003 à 2013, c’est la période de la surveillance sur les capitaux appartenant à l’état, où l’établissement du nouveau système de gestion des capitaux appartenant à l’état était le contenu principal ; de 2013 jusqu’à présent, c’est la période de la réforme de la classification, où l’approfondissement de la réforme dans les entreprises appartenant à l’état basé sur la classification des fonctions était le contenu principal. Après la réforme et le développement des entreprises appartenant à l’état de ces quatre périodes, et surtout depuis le 18e Congrès national du PCC, le développement de l’économie publique de notre pays a réalisé de grands exploits. L’actif total des entreprises du système national de la surveillance sur les capitaux appartenant à l’état à la fin de l’année 2016 a atteint 144 100 milliards de yuans, soit une augmentation de 101,8% par rapport à celui à la fin de l’année 2012, le montant total des impôts payés a représenté environ un tiers de l’impôt sur le revenu du pays, la valeur augmentée a représenté à peu près 1/7 du PIB du pays. En 2017, les entreprises centrales ont réalisé un chiffre d’affaires de 26 400 milliards de yuans, soit une augmentation de 13,3% par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente, avec un bénéfice de 1 423,08 milliards de yuans, qui a dépassé pour la première fois 1 400 milliards de yuans, soit une augmentation de 187,4 milliards de yuans par rapport à celui de l’année précédente et une augmentation de 15,2%. 

D’une autre part, avec le soutien, l’encouragement et l’orientation des politiques du PCC, l’économie non publique de 40 ans a réalisé un développement rapide de néant à l’existence, de petit à grand, de faible à puissant. En 1978, le développement de l’économie non publique a commencé. Le 12e Congrès national du PCC a reconnu l’économie privée comme un complément indispensable de l’économie publique socialiste. Le 13e Congrès national du PCC a clarifié que l’économie privé est un complément nécessaire et positif de l’économie publique. Le 15e Congrès national du PCC a indiqué davantage que l’économie non publique est une partie composante importante de l’économie de marché socialiste de la Chine. En 2002, le 16e Congrès national du PCC a proposé de manière officielle les « deux inébranlablements » ——consolider et développer inébranlablement l’économie publique, encourager, soutenir et orienter inébranlablement le développement de l’économie non publique. En 2005, le Conseil d’Etat a publié le premier document de politique visant à la promotion intégrale du développement de l’économie non publique —— « Quelques avis concernant l’encouragement, le soutien et l’orientation du développement de l’économie non publique y compris le secteur privé » (désignées en abréviation les 36 mesures concernant l’économie non publique). Après le 17e Congrès national du PCC, la Loi sur la propriété, la Loi sur le revenu des entreprises et d’autres normes des lois sur la concurrence loyale ont été promulguées. Cela a conduit à l’établissement du statut égale de marché de l’économie non publique sur le plan législatif. Le cadre des politiques visant à soutenir le développement de l’économie non publique tous azimuts, à multiples niveaux et opérationnel. Le 18e Congrès national du PCC a indiqué qu’il faut insister sur les « deux inébranlablement », tout en ayant souligné davantage la direction et les priorités pour consolider et développer inébranlablement l’économie publique, encourager, soutenir et orienter inébranlablement le développement de l’économie non publique. Depuis le 18e Congrès national du PCC, le secrétaire général Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises que l’économie publique et l’économique non publique sont toutes les parties composantes importantes de l’économie de marché socialiste et que le statut et le rôle de l’économie non publique dans le développement socioéconomique de la Chine restent inchangés, que nos politiques visant à encourager, soutenir et orienter le développement de l’économie non publique restent inchangées, les orientations et les politiques que nous nous engageons à créer un bon environnement et à fournir de plus d’opportunités pour l’économie non publique restent inchangées. C’est bien sous le soutien et l’orientation des politiques du PCC que le développement de l’économie non publique a réalisé de grands exploits. Jusqu’au mois de juin de l’année 2017, le nombre des entreprises privées en Chine a atteint 24,97 millions. La contribution de l’économie non publique à l’impôt dépasse 50%, ses proportions dans le PIB, l’investissement fixe, l’investissement direct à l’étranger dépassent 60%. La proportion des entreprises de haute technologie dépasse 70%, l’emploi dans les régions urbaines et rurales dépasse 80%, la contribution aux nouveaux emplois dépasse 90%. On peut voir que l’économie non publique joue un rôle important dans tous les aspects, y compris la croissance régulière, la promotion de l’innovation, l’augmentation des emplois, l’amélioration des moyens de subsistance de la population. 

Insister sur les « deux inébranlablements » est une garantie institutionnelle pour la construction du système économique moderne 

L’économie de la Chine a déjà passé de la phase de développement rapide à la phase de développement de haute qualité. La construction du système économique moderne est l’objectif stratégique et la mission importantes du développement de la Chine. Elle exige un système économique caractérisé par la grande efficacité du rôle du marché, un dynamisme entrepreneurial des acteurs microéconomiques et un emploi à bon escient du macro contrôle, qui demande l’accélération de l’amélioration du système de l’économie de marché socialiste. Un système de l’économie de marché socialiste parfait et mature doit être capable de stimuler le dynamisme des acteurs de marché toutes les sortes, y compris ceux de l’économie publique et de l’économie non publique. A travers la concurrence loyale et ordonnée entre ces acteurs, les capacités d’innovation et de concurrence du système économique moderne sont ainsi assurées. Par conséquent, les « deux inébranlablements » sont une garantie importante pour la construction du système économique moderne. Ils ont une grande importance pour la réalisation des objectifs de luette des « deux centenaires » et le rêve chinois du grand renouveau de la nation chinoise. Ils sont des politiques auxquelles nous devons adhérer à long terme. 

Du point de vue de la mission principale de la construction du système économique moderne proposée dans le rapport du 19e Congrès national du PCC, l’achèvement des tâches de tous les aspects est basé sur la réforme des systèmes et des mécanismes orientés par les « deux inébranlablements ». Premièrement, l’essentiel pour l’approfondissement de la réforme structurelle du côté de l’offre est l’amélioration de la qualité de l’offre, qui demande la promotion de la mise à jour des industries, de la culture de nouvelles forces motrices pour la croissance de l’économie. Il faut d’un côté approfondir la réforme dans les entreprises appartenant à l’état, favoriser la valorisation et la revalorisation optimales des biens publics, améliorer la qualité de l’offre des entreprises appartenant à l’état, d’un autre côté, il faut créer un environnement de concurrence loyale à travers l’approfondissement de la réforme du système commercial et l’amélioration du système de la protection de la propriété, afin de stimuler le dynamisme de l’économie privée pour le développement sur l’innovation. Deuxièmement, l’accélération de la construction du pays de nouveau type demande l’approfondissement de la réforme du mécanisme des recherches scientifiques, qui exige non seulement la mise en valeur du rôle clé de l’économie nationale dans les recherches de base et les grands projets scientifiques et technologiques, mais aussi la mobilisation du dynamisme des scientifiques et l’accélération des soutiens à l’innovation des entreprises moyennes et petites dans le secteur privé. Troisièmement, la mise en œuvre de la stratégie du redressement des régions rurales demande l’approfondissement de la réforme du système agraire rural et de la réforme du système de propriété collective rurale. Il faut non seulement développer la grande agriculture moderne, mais aussi garantir les droits et les intérêts des propriétés des paysages et renforcer l’économie collective. Quatrièmement, le point important de l’accélération de l’amélioration du système de l’économie de marché socialiste réside dans l’amélioration du système des droits de propriété et l’attribution des facteurs du marché, ce qui fournit une meilleure base institutionnelle pour une concurrence loyale entre les acteurs de marché de tous les types. Cinquièmement, pour promouvoir l’ouverture intégrale, il est nécessaire d’encourager les entreprises chinoises en particulier les grandes entreprises à sortir, mais aussi d’élargir considérablement l’accès aux marchés et de protéger les droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers. On peut dire que toutes les tâches principales de tous les grands aspects dans le rapport du 19e Congrès national du PCC concernant la construction du système économique moderne adhèrent bien à l’exigence de la ligne directive des « deux inébranlablements ». 

Le système économique moderne est un système économique qui s’adapte à la phase de développement de haute qualité. Ce système doit permettre de faire jouer pleinement les avantages des différents systèmes de propriété, promouvoir la concurrence équitable et la coprospérité de tous ces systèmes de propriété. Les économies publiques, en particulier les entreprises publiques, ont l’avantage de remédier aux carences du marché, de protéger les intérêts communs du peuple, d’aider la Chine, en tant que pays qui s’est développé récemment, à rattraper des autres pays dans certains domaines stratégiques importants, et de jouer un rôle important dans les stratégies nationales de développement nation et les grandes causes concernant la subsistance du peuple. Cependant, les économies de propriété non publiques, telles que les capitaux individuels, privés et étrangers, présentent des avantages uniques pour répondre aux besoins multiples et diversifiés du marché, améliorer la qualité de l’offre et promouvoir un développement équilibré de la productivité. Par conséquent, ce n’est qu’en adhérant aux « deux inébranlablements » que nous pourrons garantir que le système économique moderne aura une telle multiplicité d’avantages mixtes et qu’il favorisera ainsi le développement de haute qualité.  

La promotion de la réforme de la propriété mixte est une mesure importante pour la construction du système économique moderne 

L’insistance sur les « deux inébranlablements », du point de vue des formes spécifiques de la mise en œuvre, consiste à la fois des développements indépendants de l’économie publique et de l’économie non publique, qui se manifeste en forme d’économie de propriété mixte au niveau macroscopique, et des participations croisées et une intégration mutuelle des capitaux publics et des capitaux non publics, qui prennent les sociétés par actions en tant que transporteur, qui se manifeste en forme d’économie de propriété mixte au niveau microscopique. Ceux-là présentent une structure de l’économie de propriété mixte, et ceux-ci sont présentés par des entreprises de propriété mixte. La manifestation principale de l’économie de propriété mixte au niveau macroscopique, sur le plan de faire jouer le rôle des avantages respectifs de l’économie publique et de l’économie non publique, consiste les rôles complémentaires de la division de travail et les rôles d’incitation de leur concurrence. Les entreprises de l’économie mixte au niveau microscopique reflètent la combinaison systématique entre l’économie publique et l’économie non publique. Elles sont favorables à l’établissement de la structure d’administration d’entreprise efficace, à la mobilisation pleine de l’enthousiasme du personnel, à la formation du mécanisme de fonctionnement axé sur le marché, ainsi, la réforme de l’économie mixte fournit une bonne base des systèmes et des mécanismes pour faire devenir des entreprises des acteurs microscopiques plus dynamiques et compétitifs. Pour construire le système économique moderne, il faut insister sur le principe de « qualité en premier » et de « priorité à l’efficacité ». Nous devons promouvoir la transformation de la qualité, de l’efficacité et des forces motrices, tout en prenant la réforme structurelle du côté de l’offre comme la ligne directrice, afin d’améliorer la productivité totale des facteurs de l’économie. Pour répondre aux besoins du développement de haute qualité et efficacité de l’économie sur le plan macroscopique, il faut, du point de vue du niveau microscopique, avoir un grand nombre des acteurs microscopiques innovants et compétitifs. L’économie de propriété mixte fournit une garantie institutionnelle favorable à la formation des capacités d’innovation et de compétition des entreprises. Par conséquent, pour construire le système économique moderne, il faut cultiver une série des entreprises de l’économie mixte en tant que sa base microscopique. 

Depuis le 18e Congrès national du PCC, les entreprises appartenant à l’état ont réalisé des progrès positifs dans la réforme du système de propriété mixte. De 2013 à 2016, la proportion des entreprises centrales dans les entreprises d’économie mixte a augmenté de 65,69% à 68,93% ; de 2013 à Août 2017, les entreprises centrales ont mené environ 211 transactions de transfert d’une partie des actions appartenant à l’état aux acteurs non publiques à travers le marché de propriété. La réforme de la propriété mixte pilote est également en cours dans des domaines importants de l’électricité, le pétrole, le gaz, les chemins de fer, l’aviation civile, les télécommunications, l’industrie militaire, les travaux concernant les actions détenues par le personnel des entreprises de l’économie mixte se déroulent également favorablement. Par exemple, la société Ouzhi Yunshang S.A. subordonnée au Groupe Baowu de Chine S.A.R.L., a attiré la participation des 6 investisseurs stratégiques, y compris Groupe Bengang, Groupe Shanggang, Mitsui & Co. et une plateforme des actions détenue par le personnel, tout en ayant obtenu une augmentation des capitaux de 1 milliard de yuans. La proportion des actions appartenant à l’état du Groupe Baowu de Chine a été réduite à 72%, cela l’a conduit à devenir une entreprise de propriété mixte, aux capitaux publiques, privés, étrangers et des actions détenues par le personnel. L’institut des appareils électroniques de Chine, financé totalement par le Groupe de l’industrie des machines de Chine, est devenue une entreprise de l’économie mixte avec des actions appartenant à l’État qui représentent 60% des actions, des employés 22%, les investisseurs stratégiques 18%, à travers la réforme de l’économie de propriété mixte en ayant introduit des capitaux privés et des actionnées détenues par des employés importants. Pendant ce temps, 126 entreprises des 21 régions de niveau provincial ont mené favorablement des travaux pilotes concernant la détention des actions par le personnel de l’économie de propriété mixte. Ces réformes de l’économie mixte, ont d’une part agrandi les fonctions des capitaux publics, ont promu le changement des mécanismes d’exploitation des entreprises publiques, d’une autre part, ont élargie les domaines pour l’accès des capitaux non publics, ont fait jouer le rôle de l’effet d’administration et d’incitation des capitaux non publics, de sorte que sur le plan des entreprises, les capitaux de toutes les sortes de propriété ont pu se compléter, se promouvoir et développer conjointement. Ces pratiques de réforme de l’économie de propriété mixte ont également montré que depuis le 18e Congrès nationale, notre pays a insisté sur les « deux inébranlablements », nous avons encouragé non seulement les développements indépendants respectifs de l’économie publique et de l’économie non publique, mais aussi, nous avons promu l’intégration et la coexistence de ces deux économies à travers la réforme de l’économie de propriété mixte. 

(Auteur : Huang Qunhui, directeur du Département de l’Institut d’étude de l’économie industrielle de l’Académie des sciences sociales de Chine et chercheur du Centre de recherche sur le système des théories du socialisme à la chinoise de l’Académie des sciences sociales de Chine)