Commentaires

Prendre le pouls de la ténacité et de la vitalité de l’économie chinoise

Publié le:2018-05-23 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Zhou Renjie | Source:Quotidien du peuple (Le 18 avril 2018 Page 05)

L’économie chinoise présente une grande ténacité, un grand potentiel et une forte vitalité. Nous sommes confiants de construire des barrières immunitaires contre les risques économiques. 

Avec une transformation et la mise à niveau qui a régulièrement progressé et la qualité et l’efficacité qui ont continué de s’améliorer, l’économie nationale a bien démarré au premier trimestre. Les données économiques du premier trimestre publiées par le Bureau national des statistiques le 17 dernier ont suscité une grande attention et des commentaires positifs de tous les milieux. Dans l’ensemble, le taux de croissance et des prix stables, l’amélioration de l’emploi et des moyens de subsistance, montrent bien l’efficacité de la conversion des forces motrices de l’économie nationale, de l’amélioration de l’efficacité et de la qualité. Cela a riposté fortement des doutes et des diffamations sur la ténacité et la vitalité de l’économie chinoise dans le contexte des frictions commerciales. En suivant l’aspect de la poursuite d’un développement de haute qualité, nous pourrions analyser les caractéristiques du stade présent de l’économie chinoise, en utilisant les quatre démarches de diagnostic, soit regarder, flairer, interroger, tâter. 

Laissons « regarder » la situation macroscopique pour distinguer si l’économie chinoise « s’avance et se recule ». Les principaux indicateurs économiques se situent dans une fourchette raisonnable. Le taux de croissance du PIB au cours des trois premiers mois a atteint 6,8%, poursuivant sa progression dans la tendance de croissance moyennement haute. Les prix à la consommation des résidents en Chine ont augmenté de 2,1%, c’est une augmentation modérée dans l’ensemble. Bien qu’il existe des mois où l’augmentation est relativement « saillante », elle ne reste toujours « pas exceptionnelle », avec une implication de l’amélioration de la consommation et la demande intérieure. La situation de l’emploi est généralement stable, le taux de chômage urbain selon l’enquête est d’environ 5%, soit une petite réduction par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente. La croissance du revenu de la population reste stable, le revenu des résidents urbains et ruraux a augmenté de 8,8% par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente. L’excédent commercial s’est fortement réduit de 21,8% par rapport à celui de la même période du temps de l’année précédente, cela le rend plus équilibré. Les réserves de devises étrangères s’élèvent à 3142,8 milliards de dollars américains, la balance des paiements reste fondamentalement équilibrée. Les données de « bonne mine » et de « haute valeur » prouvent que le temps et la tendance sont toujours de notre côté. 

Laissons « flairer » la situation microscopique pour savoir l’économie chinoise est « virtuelle ou réelle », « froide ou chaude ». La force motrice endogène des entreprises, surtout celles dans le secteur de l’économie réelle a réalisation un développement. Au premier trimestre, une enquête du Bureau national des statistiques sur 53000 petites et micro entreprises du secteur des services montre que 83,9% des entreprises reflètent un bon état de fonctionnement stable. Une enquête menée par la Banque du peuple de Chine montre que l’indice de confiance des entreprises au trimestre était de 74,3%, soit une augmentation de 2,5 points de pourcentage par rapport à celui du trimestre dernier, l’investissement privé a augmenté de 8,9%, le taux de croissance est légèrement amélioré, l’indice PMI et l’indice des activités commerciales non manufacturières se situent dans l’intervalle de prospérité. Ces données indiquent que les perspectives du développement de l’économie réelle sont bonnes, la santé des « cellules économiques » se trouve à un niveau élevé. En même temps, les recettes fiscales de janvier à mars ont augmenté de 17,3%, les recettes non fiscales ont diminué de 7,5%, cette augmentation et cette diminution mettent en évidence une amélioration double de l’efficacité commerciale et l’environnement des affaires. 

Laissons « interroger » pour faire inspection du « sang » et des « fluides corporels », bien qu’il existe des points de douleur, le potentiel est énorme. Dans le domaine du commerce, les experts disent que même si les exportations de toutes les marchandises influencées par les frictions soient réduites, cela n’affectera pas la réalisation de notre objectif annuel d’un taux de croissance de 6,5%. De plus, les marchés émergents ont un grand potentiel d’exploration et de substitution. Au premier trimestre, la croissance des importations et des exportations de la Chine et des pays riverains de « la Ceinture et la Route », des pays latino-américains et africains ont respectivement augmenté de 12,9%, 14% et 12,4%. Dans le secteur des finances, à la fin de mars, le solde de M2 a augmenté de 8,2% par rapport à celui de la même période de l’année précédente, la plupart des entreprises centrales a réduit leur ratio d’endettement, la politique macro-prudentielle et de la supervision financière est solide, certains points de risques concentrés sont « éliminés avec précision ». Dans le secteur de l’immobilier, les prix dans les villes de premier rang restent stables, ceux dans les villes dans les deuxième et troisième rangs sont ajustés. Le désendettement s’est davantage affiné. Objectivement parlant, l’économie chinoise présente une grande ténacité, un grand potentiel et une forte vitalité. Nous sommes confiants de construire des barrières immunitaires contre les risques économiques. 

Laissons « tâter » pour évaluer l’économie chinoise qui est « forte ou faible », « profonde ou peu profonde ». Le système économique présent un statut de pouls puissant, la fonction d’innovation technologique est en plein essor. La situation du « retrait de l’économie réelle pour le lancement dans l’économie virtuelle » dans le passé était un casse-tête pour les entrepreneurs. « La fermeture des ateliers pour faire des spéculations immobilières », « la vente des bâtiments pour garder la qualification de l’entreprise » et d’autres phénomènes anormaux se sont vus. Maintenant, avec l’accélération de la culture de nouvelles forces motrices, l’amélioration de la qualité vers haut et moyenne de gamme, les entreprises « licornes » sont assez dynamiques, le potentiel de « Fabriqué en Chine » se montre. Au premier trimestre, la production de circuits intégrés a augmenté de 15,2%, les véhicules à nouvelle énergie ont réalisé une augmentation de 139,4%, l’augmentation des robots industriels était de 29,6%. Les croissances de la valeur augmentée de l’industrie de fabrication de haute technologie et de l’industrie manufacturière des équipements sont plus grandes que celle des industries dont l’échelle est supérieure à celle désignée. La structure économique continue d’être optimisée. Au premier trimestre, le taux brut de la contribution de l’industrie tertiaire dans la croissance du PIB était de 61,6%, tandis que celui de la contribution des dépenses de consommation finale a atteint 77,8%. L’espace de l’industrie de consommation vient d’être ouvert par la politique « Internet + ». Les nouvelles industries, les nouveaux formats et les nouveaux modèles présentent une circulation saine du sang et une bonne mine. 

La trajectoire de croissance de toute excellente économie est à la hausse dans la fluctuation, et la Chine ne fait pas exception. Il faut dire que, sur la base de l’accumulation de patrimoine matériel et spirituel et de la maturation institutionnelle depuis les 40 ans de la réforme et de l’ouverture, l’économie chinoise montre une forte vitalité, une grande ténacité et une énorme vitalité. Elle ne tombera pas malade à cause du froid ou du vent. Faces aux perturbations externes des risques, nous sommes assez confiants et capables de les contrôler. À l’heure actuelle, les conditions favorables pour soutenir l’économie vers un développement de haute qualité continuent d’augmenter. Ensuite, nous devons partir de notre propre situation, rester déterminants, garder bien le rythme de macro-contrôle modéré et coordonné, remporter bien la victoire dans les trois luttes décisives, assurer la tendance du développement stable vers le mieux au cours de l’édification intégrale de la société à moyenne aisance.