Commentaires

Nouvelle structure d’ouverture chinoise, nouvelles opportunités de développement mondial

Publié le:2018-06-21 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Qiao Zhaohong | Source:Quotidien Guangming (Le 24 mai 2018)

Cette année, la Chine accueillit le 40e anniversaire du lancement de la politique de la Réforme et de l’Ouverture. Début avril, lors de la cérémonie de l’ouverture de l’Assemblée annuelle du Forum de Bo’ao pour l’Asie 2018, le président chinois Xi Jinping a indiqué que la porte de la Chine ne se fermera jamais, mais s’ouvrira de plus en plus large. Pendant seulement un mois, une série de nouvelles politiques de l’ouverture vers l’extérieur se sont mises en œuvre d’une vitesse accélérée. La Chine déclenche une nouvelle expédition l’élargissement autonome de l’ouverture.  

Depuis ces 40 ans, le processus de l’ouverture vers l’extérieur de la Chine est cohérent. Depuis le 18e Congrès du Parti communiste chinois, le pas de l’ouverture vers l’extérieur de la Chine s’entend bien à l’oreille, et le système économique du type ouvert se perfectionne progressivement. Le commerce extérieur, l’investissement extérieur et la réserve de devises étrangères se classent stablement au premier rang dans le monde. Dans le rapport du 19e Congrès du Parti communiste chinois, il est clairement indiqué qu’il faut promouvoir une nouvelle conjoncture d’ouverture tous azimuts. Lors de la cérémonie de l’ouverture de l’Assemblée annuelle du Forum de Bo’ao pour l’Asie 2018, le président chinois Xi Jinping déclare que la Chine va élargir davantage l’ouverture. 

Bref, au cours des 40 ans passés, les succès exceptionnels du développement économique chinois sont dus aux conditions de l’ouverture. Donc, le développement de haute qualité de l’économie chinoise doit s’accomplir sous les conditions encore meilleures de l’ouverture. Professeur William J.Carroll de l’Université Benedictine des Etats-Unis a dit qu’au 21e siècle, il n’existe aucun pays qui puisse compter complètement sur soi pour subvenir à ses besoins, qu’il faut tirer des leçons des uns et des autres et faire des échanges en fonction des besoins de chacun, afin de favoriser l’amélioration du bien-être de la population et la mise à niveau de l’ensemble de l’économie d’un pays.  

Pour continuer d’élargir l’ouverture, il faut assurer un environnement où le marché joue un rôle décisif dans l’allocation des ressources. Le 19e Congrès du Parti communiste chinois a écrit cette orientation dans la Constitution du Parti. Cela décide fondamentalement le centre de la construction du système de l’économie ouverte : il faut promouvoir la circulation libre et en ordre des facteurs nationaux et internationaux, l’allocation des ressources efficace, l’intégration approfondie du marché et la formation des nouveaux avantages de compétition. Tout en continuant de mettre en valeur les avantages compétitifs, il faut s’efforcer de construire les avantages plus compétitifs du coût général de production, afin d’élargir de nouvel espace pour l’économie ouverte.  

L’élargissement continu de l’ouverture permet de mieux libérer la vitalité de l’économie, de forcer la réforme des dispositions déraisonnables des ressources et de mieux activer la vitalité du marché. A travers l’ouverture, la Chine promeut la réforme, aide à la construction d’un pays sur l’innovation, fait resplendir la vivacité économique et reconstruit la tendance du développement accéléré. Tout cela a une importance approfondie dans le monde entier.  

Pour élargir l’ouverture, il faut prendre la construction de « la Ceinture et la Route » comme axe. L’initiative de « la Ceinture et la Route » est une nouvelle exploration de la Chine dans le domaine de la gouvernance mondiale et une exigence nécessaire pour construire une nouvelle conjoncture d’ouverture tous azimuts de la Chine. La construction de « la Ceinture et la Route » permet de promouvoir la formation chinoise de laa nouvelle structure de l’ouverture complète, qui comprend à la fois l’ouverture du co-fonctionnement continental-maritime et intérieur-extérieur et celle de l’assistance mutuelle est-ouest. Tout cela permet d’améliorer davantage la hauteur et le niveau de l’ouverture.  

Dans le second semestre de cette année, la Chine va organiser une Foire internationale d’importation de Shanghai. C’est une grande mesure de la part de la Chine pour soutenir ferme la libéralisation, la mondialisation économique et l’ouverture active du marché vers le monde. Cette mesure permet de favoriser le renforcement de la communication et de la coopération entre tous les pays dans le monde entier et de favoriser le développement du commerce global et de l’économie mondiale.  

Les étrangers pensent universellement que l’union entre la demande chinoise et la fourniture mondiale de bonne qualité et l’initiative chinoise d’élargir l’importation sont une façon importante pour réaliser le bénéfice réciproque gagnant-gagnant. Cela permet non seulement de satisfaire l’aspiration croissante de la population chinoise à une vie meilleure, mais aussi d’offrir un grand marché aux produits spéciaux d’avantage venant de l’extérieur.  

D’un autre côté, l’élargissement de l’ouverture de la Chine injecte une énergie positive dans la mondialisation économique. La Chine peut se servir de ses expériences pour guider la réforme du système de la mondialisation économique, et pour promouvoir la mondialisation économique dans la direction plus ouverte, plus inclusive, plus accessible à tous, plus équilibre, plus gagnant-gagnant, afin d’aider les différents pays, les gens de différentes hiérarchies et de différents groupes à profiter ensemble des opportunités apportées par la mondialisation économique.  

Depuis le 18e Congrès du Parti communiste chinois, l’une des caractéristiques de l’ouverture de la Chine est de faire plus d’attention à la coordination des idées importantes du développement intérieur avec celles de l’ouverture pour que les idées du développement intérieur de la Chine correspondent bien à celles de l’ouverture, par exemple, les cinq grands concepts de développement, telles que l’innovation, la coordination, la biologie, l’ouverture et le partage, ont une signification de référence pour le développement économique des autres pays et aident à améliorer la mondialisation économique.  

Pour l’instant, la Chine, qui prend l’initiative de « la Ceinture et la Route » comme noyau, ajoute les éléments chinois dans la gouvernance économique du monde, grâce à un nouveau cycle de l’ouverture. L’initiative de « la Ceinture et la Route » permet de réaliser l’équilibre de double sens de l’ouverture « Introduction » et « Sortie ». La nouvelle tendance de l’ouverture exige « la sortie » des entreprises chinoises à l’étranger, qui non seulement cherche à exploiter les deux marchés, à se servir des deux genres de ressources et à promouvoir l’objectif de la balance internationale des recettes et des dépenses, mais aussi à construire la chaîne des valeur de production et de gestion transnationales autonomes, à injecter de nouvelles énergies à la mondialisation économique, à manifester davantage des soins humanistes et à réaliser le bénéfice réciproque gagnant-gagnant.  

(Auteur : Qiao Zhaohong, chercheuse de l’Institut de recherche de la sinologie dans le monde de l’Académie des sciences sociales de Shanghai et chercheuse du Centre des études du système du socialisme à la chinoise de Shanghai)