Commentaires

Caractéristiques vives de la réforme et de l’ouverture de la nouvelle ère

Publié le:2018-08-09 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par: | Source:Quotidien Guangming Le 16 juillet 2018

Depuis le XVIIIe Congrès national du Parti communiste chinois, avec son intelligence extraordinaire de la politique et sa responsabilité historique résolu, le président Xi Jinping a dirigé tout le Parti et toute la population chinoise à obtenir des percées gigantesques dans la promotion de la réforme et l’ouverture, a mené à un nouvel horizon la réforme et l’ouverture, qui manifestent de nouvelles caractéristiques. 

Définir la réforme et l’ouverture en tant qu’une grande révolution  

La Décision du CC du PCC sur des questions d’importance capitale relatives l’approfondissement intégral des réformes adoptée lors du troisième plénum du XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois commence par exposer les grandes lignes du sujet qu’on va traiter : « La réforme et l’ouverture sont une nouvelle grande révolution que toute la population chinoise de toutes les ethnies mène sous la direction du Parti communiste chinois dans la nouvelle ère. » La définition de la réforme et l’ouverture en tant qu’« une nouvelle grande révolution » enrichit l’idée « la réforme est une révolution ». D’une hauteur de la philosophie de la pensée concernant la révolution sociale marxiste, c’est une connaissance consciente sur la nature de la réforme et de l’ouverture et une maitrise ferme de la bonne direction des réformes. C’est de tenir ferme la direction de la réforme de l’économie socialiste du marché, afin de perfectionner et de développer le système socialiste à la chinoise. C’est de prendre la modernisation du système de la gouvernance nationale et des capacités de la gouvernance comme l’objectif générale, de prendre la promotion du bien-être de la population comme le point de départ et la base, pour émanciper davantage les esprits, libérer et développer la force de production sociale, libérer et renforcer l’énergie sociale, détruire fermement les abus du système et du mécanisme de tous les aspects, s’efforcer d’élargir les perspectives plus étendues de la cause socialiste à la chinoise. La nature et la direction de la réforme et de l’ouverture décident le destin de la Chine actuelle. 

Nous ne cessons pas de promouvoir la réforme, ce n’est pas parce que le système socialiste à la chinoise n’est pas bon, mais parce qu’il faut perfectionner et développer le système socialiste et promouvoir un meilleur développement de la cause du Parti communiste chinois et du peuple, à travers la destruction des abus du système et du mécanisme. Ce sera une voie sans issue si l’on ne met pas en application la réforme et l’ouverture, ce sera le même cas, si l’on met en application « la réforme et l’ouverture » qui sont opposées à la direction du socialisme.  

Promouvoir la réforme et l’ouverture par l’auto-révolution 

« Pour faire un bon acier, il faut des outils eux-mêmes solides. » Le niveau d’avancée et la hauteur historique auxquels l’auto-révolution atteint décident le niveau des pratiques et le succès historique que la nouvelle grande révolution pourrait obtenir. Avoir le courage de faire l’auto-révolution et gérer le parti de manière stricte sont une caractéristique unique qui distingue le Parti communiste chinois des autres partis.  

Depuis le XVIIIe Congrès national du Parti communiste chinois, le Comité central, ayant monsieur le camarade Xi Jinping comme noyau, a eu le courage d’affronter directement les problèmes, a osé racler l’os pour guérir la partie empoisonnée et a mis en grande valeur de la caractéristique unique de l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti. L’auto-révolution a renforcé l’aspect révolutionnaire du Parti communiste chinois et ses capacités de direction politique, de guide de la pensée, de mobilisation du peuple et d’appel dans la société. De la lutte contre les « Quatre vices »,à l’approfondissement intégral des réformes et à la promotion intégrale du gouvernement de l’Etat en vertu de la loi, en passant par l’affrontement avec les « Quatre épreuves » et la résolution des « Quatre dangers », jusqu’à la proposition des concepts de développement innovant, coordonné, vert, écologique, partagé, de la réforme, de l’ouverture, de la stabilité, à la politique intérieure, aux affaires étrangères, à la défense nationale, et aux différents aspects tels que l’administration du Parti, du pays et de l’armée, le Parti communiste chinois a bien joué son rôle de direction centrale pour le contrôle général sur l’ensemble de la situation et la coordination de tous les aspects. Cela nous a aidé de trouver les solutions aux problèmes non résolus qui ont existé depuis longtemps, d’accomplir de grandes causes qu’on avait envie de faire depuis longtemps mais sans résultat. Grâce à tout cela, les causes du Parti et du pays ont connu des changements historiques. Le socialisme à la chinoise a obtenu des succès gigantesques. La Chine a réalisé la liaison et la promotion mutuelles des deux faits « l’application intégrale d’une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti a obtenu des résultats merveilleux » et « l’approfondissement intégral des réformes a obtenu de grandes percées ». Cette caractéristique unique de la réforme et de l’ouverture dans la nouvelle ère est au vu et au su de tous à l’intérieur et l’extérieur du PCC et du pays.  

Coordonner la réforme et l’ouverture en saisissant la principale contradiction 

L’histoire de la réforme et de l’ouverture est une histoire des connaissances et des résolutions de la principale contradiction dans la société chinoise. La transformation de la principale contradiction dans la société est une manifestation des succès de la réforme et de l’ouverture, et est aussi les nouvelles missions et les nouveaux défis auxquels la réforme et l’ouverture dans la nouvelle ère font face.  

   Dans le rapport du XIXe Congrès du Parti communiste chinois, il est souligné que « cette transformation de la principale contradiction sociale en Chine est un changement historique touchant à la situation d’ensemble, et que le Parti et l’État doivent donc agir en s’adaptant à de nombreuses nouvelles exigences qui en découlent. » Ainsi, de cette hauteur stratégique, le Parti communiste chinois coordonne la réforme et l’ouverture partant de la transformation historique de la principale contradiction dans la société, transforme la cible de cette nouvelle grande révolution de « la production sociale sous-développée » en « le développement déséquilibré et insuffisant », transforme l’objectif des valeurs de « l’aspiration à la civilisation matérielle » en « l’aspiration à une meilleure vie », promeut de manière coordonnée la disposition générale du « plan global en cinq axes » et la disposition stratégique des « Quatre intégralités », satisfait sans cesse les nombreuses nouvelles exigences de la population dans les domaines tels que la vie de la civilisation matérielle et culturelle, la démocratie, le règne de droit, l’égalité, la justice, la sécurité, l’environnement, etc. La caractéristique unique de coordination de la réforme et de l’ouverture en saisissant la contradiction principale manifeste la grande méthodologie qui unifie l’épistémologie et la théorie en pratique du marxisme ensemble et la valeur fondamentale « tenir ferme le concept du développement centré sur le peuple » de la pensée de Xi Jinping concernant le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère.  

Planifier la réforme et l’ouverture par le principe « se focaliser sur les problèmes » 

« La réforme est forcée par les problèmes et s’approfondit dans la résolution sans cesse de ces problèmes. » Renforcer la conscience des problèmes et le principe « se focaliser sur les problèmes » est la façon de penser et la façon de travailler du président Xi Jinping dans la gouvernance du pays et l’administration politique, c’est aussi une caractéristique unique de l’approfondissement intégral des réformes dans la nouvelle ère.  

Maintenant, la Chine se situe au carrefour très important pour dépasser toutes les difficultés. Elle est entre dans la période clé du développement, la période cruciale de la réforme et la période qui parque les contradictions, où de nombreux problèmes se mélangent et se superposent. Pour réaliser l’approfondissement intégral des réformes, il faut résoudre les problèmes de niveau profond qui impliquent beaucoup d’aspects et qui sont tous les ronces difficiles à traiter. Donc, la réforme dans la nouvelle ère souligne toujours sur la conscience des problèmes et l’orientation sur les problèmes. Nous devons mettre en œuvre le travail innovant et créatif tout en désamorçant les contradictions au niveau profond et résolvant les problèmes clés de grande difficulté afin de faire des efforts continus et avec précision. Plus de 1500 mesures de réforme ont été mises en application, plus de 610 catégories d’approbation administrative ont été supprimées ou décentralisées aux collectivités territoriales, plus de 320 catégories d’approbation administration pour des services intermédiaires ont été mises en ordre ou normalisées, cela est une garantie pour la promotion favorable des réformes et la mise en application de toutes les missions des réformes. Marx a souligné que « les problèmes sont des slogans d’une époque, puisqu’ils sont la voix la plus réelle pour manifester son état d’esprit ». Pour obtenir de grands succès de la réforme au cours de la nouvelle expédition, il faut absolument faire rayonner le caractère théorique et l’esprit de la pratique du principe « se focaliser sur les problèmes » du marxisme.  

Diriger la réforme et l’ouverture de l’esprit stratégique 

Après la réforme et l’ouverture, le Parti communiste chinois a fait des dispositions stratégiques dans la construction de la modernisation chinoise et a proposé l’objectif stratégique « en trois étapes ». Après l’entrée dans la nouvelle ère, sur la base de la réalisation anticipée des deux objectifs tels que mettre à l’abri des besoins essentiels de la population et lui assurer une vie de moyenne aisance dans son ensemble, le XIXe Congrès du Parti communiste chinois a fait une nouvelle conception de haut niveau, en ayant proposé un arrangement stratégique en deux étapes pour la construction d’un grand pays socialiste moderne vers le milieu du siècle. Cela a enrichi le contenu de l’objectif du deuxième centenaire, a fait développer la pensée stratégique de la construction de la modernisation, a donné un croquis complet du calendrier et de la feuille de route pour la construction complète d’un grand pays socialiste moderne et a donné un nouvel horizon pour la réforme et l’ouverture dans la nouvelle ère aux niveaux de la stratégie et de la situation globale : la directivité est encore plus claire, la stimulation est plus renforcée et la nature de continuer à faire des efforts est encore plus ferme.  

La directivité plus claire se manifeste dans l’aspect ci-dessous : nous pouvons aire l’arrangement selon la stratégie du socialisme à la chinoise, faire la planification scientifique à partir du long processus du développement, faire un plan complet sur la base du grand renouveau de la nation chinoise et du bien-être de l’ensemble de la population chinoise, diviser les trente ans de la construction complète de la société de moyenne aisance en deux parties dont chaque partie comprend quinez ans, jouer un rôle de direction dans tous les domaines et tous les aspects, et promouvoir la formation d’une situation où la réforme et l’ouverture ainsi que le développement sont poussées conformément aux dispositions stratégiques globales de l’État. 

La stimulation plus renforcée se montre dans l’aspect ci-dessous : nous pouvons prendre la construction d’un grand pays socialiste moderne riche, puissant, démocratique, civilisé, harmonieux et beau comme l’objectif de la lutte, et posséder une puissante force de cohésion, d’attraction et d’appel. Cela stimule forcément la force inépuisable de tout le Parti et de tout le peuple qui agissent en symbiose sous le signe des mêmes valeurs et des mêmes buts et s’efforcent sans cesse. 

La nature plus ferme de continuer à combattre se situe dans l’aspect ci-dessous : nous pouvons considérer complètement la relation entre les conditions avantageuses et les objectifs du développement, entre les bonnes tendances et les grands défis, réfléchir suffisamment à la relation entre le besoin actuel du peuple et l’aspiration dans le futur, assurer la conformité entre la conception du haut niveau et la mise en application de chaque étape des objectifs à atteindre, et celle entre la percée aux points clés et la promotion dans l’ensemble.  

L’arrangement stratégique des « deux centenaires » enrichit et fait développer l’expérience importante de la gouvernance du Parti communiste chinois qui se sert des objectifs stratégiques pour diriger le développement de la cause, manifeste l’intelligence extraordinaire et la capacité spectaculaire du Comité central du Parti communiste chinois, ayant monsieur le camarade Xi Jinping comme noyau, qui utilise l’esprit stratégique pour établir des arrangements stratégiques.  

Elargir la réforme et l’ouverture à travers « la Ceinture et la Route » 

Avec l’aide de la réforme et de l’ouverture, les deux missions du Parti communiste chinois, soit œuvrer pour le bien-être du peuple chinois et œuvrer pour la paix et le développement de l’humanité, se mélangent de mieux en mieux ensemble.  

Depuis le XVIIIe congrès national du Parti communiste chinois, la base et la condition de l’économie ouverture chinoise a connu un changement profond, de plus, la relation d’interaction entre la Chine et le monde a également une évaluation historique. Le président Xi Jinping, avec une connaissance profonde sur les caractéristiques dans la nouvelle ère, a réfléchi de manière profonde aux grandes tendances du développement de la Chine et du monde, a proposé deux grandes initiatives, soit la co-construction de la zone économique de la Route de la soie et de la Route de la soie maritime du XXIe siècle. Tout cela met la réforme et le développement de la Chine dans un espace international plus large afin de prendre l’initiative pour se développer et cela signifie que la Chine est entrée dans une nouvelle ère où l’on fait approfondir l’ouverture, prend une participation active et prend l’initiative dans la direction. Depuis plus de cinq ans, ayant comme priorité la construction de « la Ceinture et la Route », la Chine a insisté à la fois sur les deux volets de la stratégie, à savoir « l’introduction de l’étranger » et « la sortie du pays », a respecté les principes de consultation en commun, construction conjointe et partage, a renforcé la capacité d’innovation, l’ouverture et la coopération, a créé une situation caractérisée par une ouverture simultanée vers l’Est et l’Ouest aux interactions terre-mer. Dans le monde entier, il y a plus de 140 pays et plus de 80 organisations internationales qui ont pris l’initiative pour soutenir et participer à la construction de « la Ceinture et la Route ». L’Assemblée générale des Nations Unies et le Conseil de sécurité des Nations Unies ont intégré « la Ceinture et Route » dans les décisions importantes. La coopération du commerce et de l’économie s’est avancée de manière stable. L’investissement cumulatif de la Chine dans les pays riverains de « la Ceinture et la Route » a dépassé 50 milliards de dollars américains, le montant total du commerce entre la Chine et les pays riverains a dépassé 3000 milliards de dollars américains. De nombreux projets d’interconnexion et d’interopérabilité sont en train d’être mis en planification et en application. La coopération intellectuelle dans tous les domaines s’est approfondie. L’organisation réussie du Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale est devenue une nouvelle plateforme institutionnelle pour la promotion du développement et de la coopération mondiaux. 

Les pratiques ont manifesté que « la Ceinture et la Route » a contribué la sagesse et la solution de la Chine, a créé de nouvelles pratiques de l’ouverture et du développement du socialisme à la chinoise et a manifesté la confiance dans la voie, la théorie et le système du socialisme à la chinoise.  

(Auteur : Centre des recherches des pensées de Xi Jinping concernant le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère de la ville de Beijing Rédacteur: Wu Yilin)