Commentaires

La réforme et l’ouverture manifestent la grande vitalité du marxisme--en mémoire du 40e anniversaire de la réforme et de l’ouverture

Publié le:2018-08-27 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Bao Xinjian | Source:Quotidien du Peuple (Le 30 juillet 2018)

Cette année est à la fois le 200e anniversaire de Marx et le 40e anniversaire de la réforme et de l’ouverture. Monsieur le camarade Xi Jinping a indiqué que « Le destin du marxisme a été étroitement lié à celui du Parti communiste chinois, de la population chinoise et de la nation chinoise depuis longtemps. » La réforme et l’ouverture de la Chine sont une grande révolution sociale sous la guidance du marxisme. Les réalisations grandioses obtenues depuis la réforme et l’ouverture prouvent complètement que le marxisme est une théorie scientifique, une théorie du peuple, une théorie de la pratique et une théorie ouverte qui continue à se développer, en même temps, il manifeste totalement la grande vitalité du marxisme. Dans la nouvelle ère, l’approfondissement intégral des réformes, l’élargissement continu de l’ouverture, la construction intégrale d’un pays socialiste moderne devront certainement promouvoir le marxisme en Chine contemporaine et le marxisme au XXIe siècle à manifester une puissance de vérité plus grande et plus convaincante.  

La réforme et l’ouverture manifestent complètement que le marxisme est une théorie scientifique 

Marx est considéré universellement comme « le plus grand penseur millénaire ». La raison pour laquelle le marxisme est devenu la pensée brillante qui promeut le développement de la société humaine et la libération humaine, réside tout d’abord dans la scientificité du marxisme. Le marxisme manifeste avec profondeur la règle générale du développement de la nature, de la société humaine et du développement de la pensée humaine et indique clairement la direction du développement et de l’avancement de la société humaine. Pourquoi on est arrivé à obtenir de grands succès depuis ces 40 ans de la réforme et de l’ouverture, c’est principalement parce que l’on respecte toujours la règle révélée par le marxisme.  

Selon le marxisme, la production et son rapport, l’infrastructure économique et la superstructure s’interagissent et se restreignent mutuellement, et ces quatre aspects dominent le processus du développement de toute la société.   C’est une règle objective. Le 3e plénum du XIe Congrès du Parti communiste chinois a fait une décision historique de la réforme et de l’ouverture, qui visait à stimuler la vivacité de développement de la production sociale à travers la modification du rapport de production, à faire s’adapter mieux la construction socialiste moderne à la règle objective, à travers le perfectionnement de l’adaptation de la superstructure correspondante à l’exigence du développement de la base de l’économie. En fait, le processus de la réforme et de l’ouverture est celui d’exploration, de connaissance et d’application des règles de la population chinois sous la direction du Parti communiste chinois au cours des pratiques de la transformation de la société. De la réponse scientifique aux questions telles que qu’est-ce que c’est le socialisme, comment construire le socialisme, à la réponse scientifique aux questions comme quel genre de développement du PCC faut-il réaliser et comment le faire, en passant par la réponse scientifique aux questions y compris quel genre de parti faut-il construire, comment construire le parti, au cours du processus de la promotion de la sinisation du marxisme, le Parti communiste chinois a formé la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante des « trois représentations », les concepts scientifiques de développement, de plus, il a approfondi ses connaissances sur les lois concernant la gouvernance des partis communistes, l’édification socialiste et l’évolution de la société humaine.  

Depuis le XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois, le socialisme à la chinoise est entré dans la nouvelle ère. Pour promouvoir la grande réforme sociale et de l’auto-révolution dirigés par le PCC dans la nouvelle ère, il faut prendre en considération systématiquement les sujets importants de l’époque, y compris quel genre de socialisme à la chinoise faut-il tenir ferme et faire développer et comment le réaliser. C’est au cours de la recherche sur les réponses systématiques à ces sujets importants de l’époque, s’est formée la pensée de Xi Jinping concernant le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, qui tient ferme la position, les points de vue et la méthodologie du marxisme, qui se fige dans le matérialisme dialectique et le matérialisme historique. Cette pensée a approfondi davantage les connaissances sur les lois concernant la gouvernance des partis communistes, l’édification socialiste et l’évolution de la société humaine, a promu la transformation historique de la cause du Parti communiste chinois et de l’Etat, tout en ayant mis en valeur de la scientificité du marxisme en Chine contemporaine et du marxisme au XXIe siècle. Dans son discours important donné lors de la tenue de la conférence pour mémoriser le 200e anniversaire de Marx, monsieur le camarade Xi Jinping a déclaré et développé les grandes missions d’apprendre sur Marx, d’apprendre et de mettre en pratique le marxisme dans la nouvelle ère dans 9 aspects, qui abrègent en mettant en valeur du contenu essentiel du marxisme, et manifestent la connaissance profonde de la scientificité et de la vérité du marxisme de la part du Parti communiste chinois. Pour continuer à tenir haut le drapeau du marxisme et à créer sans cesse les nouveaux horizons du socialisme à la chinoise, il faut apprendre et mettre en pratique sérieusement ces 9 aspects.  

La réforme et l’ouverture manifestement totalement que le marxisme est une théorie de peuple 

Le peuple est le créateur de l’histoire. C’est à la fois le point de départ principal du matérialisme historique et l’essence de la doctrine du marxisme. Monsieur le camarade Xi Jinping a indiqué que « En bref, on peut résumer la profondeur et la richesse du marxisme en une phrase -- le marxisme cherche à libérer l’espèce humaine. » Pourquoi le marxisme a une influence dépassant les frontières et les époques, c’est parce qu’il s’enracine dans le peuple et indique clairement le bon chemin pour l’avancement historique qui s’appuie sur le peuple. Le marxisme est une théorie du peuple et son aspect populaire se révèle bien dans la réforme et l’ouverture de la Chine.  

La réforme et l’ouverture de 40 ans a accumulé beaucoup d’expériences, dont la plus précieuse est de respecter l’esprit d’initiative du peuple, de mettre en œuvre le rôle des acteurs principaux de la population, d’activer continuellement le sens d’obtention, de bonheur et de sécurité de la population, de faire le point d’appui fondamental pour établir les politiques de la réforme et le critère principal pour juger si les mesures de la réforme sont bonnes ou non, du soutien, de l’accord, de la satisfaction et du consentement de la population. Monsieur le camarade Deng Xiaoping a indiqué que pendant la réforme rurale, beaucoup de bonnes choses ont été créées par les peuples de niveau de base, et qu’il nous faut les perfectionner et améliorer pour les servir afin de guider les travaux de l’ensemble du pays. Monsieur le camarade Xi Jinping a indiqué qu’au cours de la réforme et l’ouverture, toute percée et tout développement de la connaissance et de la pratique, la formation et le développement de toute nouvelle chose, l’invention et l’accumulation d’expériences de tout aspect a été réalisé grâce aux pratiques et aux sagesses de notre population des milliards de personnes. Depuis la réforme et de l’ouverture, le Parti communiste chinois a tenu toujours ferme l’association organique de la direction du PCC sur la réforme et l’ouverture et du respect de l’esprit d’initiative de la population et s’est obstiné à ce que le développement est pour le bien du peuple, le développement dépend du peuple et les fruits du développement sont partagés par le peuple. Depuis ces 40 ans, un des secrets pour les réalisations remarquables dans le monde entier obtenues, grâce à la réforme et l’ouverture qui se sont avancés fermement en surmontant beaucoup de difficultés, réside dans l’insistance du PCC sur la priorité de la population du marxisme et la place la plus importante du peuple au cœur des membres du PCC.  

Monsieur le camarade Xi Jinping a souligné que « plus les missions de la réforme et de l’ouverture sont lourdes, plus on doit renforcer et améliorer la direction du Parti communiste chinois, et garder le lien de la chair entre le Parti et le peuple. Il nous faut être doués à proposer et mettre en application les orientations, les politiques et les mesures correctes pour diriger le peuple à s’avancer et en même temps, il nous faut exceller à perfectionner les politiques et les préconisations au cours des créations dans les pratiques et des aspirations au développement de la population, afin que les fruits du développement puissent être mieux bénéfiques au tout le peuple d’une plus grande égalité et que le Parti puisse renforcer continuellement la base populaire pour l’approfondissement de la réforme et de l’ouverture. » A l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, le Parti communiste chinois, ayant monsieur le camarade Xi Jinping comme noyau, a proposé de manière claire qu’il faut prendre le peuple comme le centre. Cela manifeste profondément l’objet fondamental de servir le peuple de tout cœur sur lequel le Parti communiste chinois a toujours fermement insisté. C’est une révélation profonde de l’aspect du peuple du marxisme. L’insistance sur le peuple comme le centre est une des politiques de base pour tenir et faire développer le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère. Au cours de l’approfondissement intégral des réformes, pour insister sur la position du peuple au centre, il faut tenir toujours à ce que le peuple est une force dont défend la réforme, il faut s’obstiner avec fermeté à détruire les vices du régime et du mécanisme et les barrières de la solidification du bénéfice et il faut activer la créativité et l’énergie du développement de toute la société, satisfaire sans cesse l’aspiration du peuple à une vie meilleure et s’efforcer de promouvoir l’épanouissement plein du peuple, l’avancement complet de la société et la richesse en commun de toute la population.  

La réforme et l’ouverture manifestent complètement que le marxisme est une théorie de pratique 

Le marxisme n’est pas une connaissance dans l’école et la pratique est la caractéristique la plus remarquable qui distingue le marxisme des autres théories. Marx a indiqué que « Toute la vie sociale est au fond pratique », « les philosophes ne se servent que de différentes façons pour expliquer le monde, et le point essentiel, c’est de transformer le monde. » Le marxisme offre des armes puissantes spirituelles pour la révolution, la construction et la réforme de la Chine et grâce à lui, la Chine, un grand pays de l’Orient d’une longue histoire, a créé un miracle sans précédent dans l’histoire de l’humanité. La réforme et l’ouverture de 40 ans sont une manifestation vivante de la caractéristique de pratique du marxisme, qui révèlent complètement que le marxisme est une théorie de pratique. 

Le Parti communiste chinois tient ferme le marxisme, ce n’est pas pour parler, c’est pour connaître le monde, le transformer, pour chercher le bonheur pour le peuple chinois, le renouveau pour la nation chinoise et pour trouver l’unification du monde. Donc, il faut mettre complètement en œuvre la pratique du marxisme. La grande discussion sur le critère de la vérité, il y a 40 ans, a offrit une préparation d’esprit pour la réforme et l’ouverture. Le 3e plénum du XIe Congrès national du Parti communiste chinois, le Parti a établi de nouveau la ligne de pensée de chercher la vérité à partir des faits. Tenir ferme à chercher la vérité à partir des faits, c’est de mettre la pratique en première place et de vérifier et faire développer la vérité à travers la pratique. C’est une méthode efficace pour Parti communiste chinois dans la mise en place de la réforme et de l’ouverture, et la création du chemin du socialisme à la chinoise. C’est grâce à l’insistance sur la pratique du marxisme que le PCC a associé de manière étroite les principes de base du socialisme scientifique et la situation fondamentale, la tradition historique et culturelle, et l’exigence d’époque en Chine, tout en ayant fait des bilans sur les expériences accumulées sans cesse au cours de la pratique, afin de promouvoir continuellement l’avancement de la grande mise en pratique du socialisme à la chinoise. La grande transformation dans la société chinoise depuis la réforme et l’ouverture, est un fruit important obtenu du Parti communiste chinois qui a dirigé le peuple chinois sous la guidance du marxisme dans la connaissance et la transformation du monde.  

Depuis le XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois, monsieur le camarade Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises que « les discours retarde le développement du pays, tandis que les travaux aident à la réalisation du renouveau ». Le socialisme à la chinoise est entré dans la nouvelle ère, chaque pas et chaque domaine de son développement doivent être explorés, promus, réalisés dans la pratique de la réforme et de l’ouverture. Dans la nouvelle ère, la principale contradiction dans la société chinoise s’est déjà transformée en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. Si l’on veut mettre en application davantage l’aspect de pratique du marxisme, il faut bien saisir le changement de la principale contradiction dans la société chinoise, s’adapter à l’aspiration incessante de la population à une vie meilleure, et obtenir continuellement la victoire du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, à travers l’approfondissement intégral de la réforme, pour se focaliser sur la résolution des problèmes concernant le déséquilibre et de l’insuffisance du développement. 

La réforme et l’ouverture manifestent complètement que le marxisme est une théorie ouverte au développement incessant 

Engels a indiqué que « L’esprit théorique de chaque époque, y compris le nôtre, est un genre de fruit de l’histoire et chaque époque a sa propre forme distinguée. Les contenus de ces esprits théoriques se différencie totalement selon l’époque. » La raison pour laquelle le marxisme émane encore des lumières brillantes de la vérité à cette époque, après avoir traversé des vicissitudes d’une centaine d’années, sans s’affaiblir, est que le marxisme est à l’origine une théorie ouverte au développement incessant, qu’il se situe toujours à la une place d’avant-garde de l’époque. Ainsi, grâce à cette caractéristique, il s’évolue toujours en suivant le temps, donc, il est capable de répondre aux nouveaux sujets posés par l’époque et se développe tout en s’adaptant au changement d’époque. Tout comme ce qu’a indiqué monsieur le camarade Xi Jinping « L’histoire du développement du marxisme est celle en développement de Marx, Engels et leurs successeurs, basée sur le développement de l’époque, de la pratique et des connaissances et celle qui s’enrichit en s’inspirant continuellement à tous les bons résultats spirituels et culturels de l’histoire de l’humanité. » La réforme et l’ouverture de la Chine révèlent complètement que le marxisme est une théorie ouverte au développement incessant et qu’il se situe toujours à la place d’avant-garde de l’époque.  

Il y a 40 ans, le 3e plénum du XIe Congrès national du Parti communiste chinois a fait une décision historique de mettre en place de la politique de la réforme et l’ouverture. Une des raisons principales pour lesquelles le Parti communiste chinois a pu diriger le peuple chinois en marchant sur le chemin de la réforme et de l’ouverture, est que le Parti a connu à fond le changement de l’époque tout en ayant réalisé un grand réveil de théorie. Monsieur le camarade Deng Xiaoping a indiqué que « Nous devons rattraper l’époque. C’est l’objectif de la réforme. » Pour rattraper l’époque, on ne peut ni agir à partir du culte des livres, ni être rigide dans la pensée et les superstitions. Il nous faut libérer l’esprit et chercher la vérité à partir des faits. Le processus de la création du chemin du socialisme à la chinoise à travers la réforme et de l’ouverture est aussi celui de la promotion de la sinisation du marxisme. La réforme et l’ouverture sont des réponses profondes à une série de sujets d’époques, données par le Parti communiste chinois à partir de la réalité et de la caractéristique d’époque de la Chine. Désormais, la Chine a commencé à rattraper l’époque à grands pas et la nation chinoise a réalisé un grand essor du redressement à l’enrichissement. Tout comme ce que monsieur le camarade Xi Jinping a indiqué que « la réforme et l’ouverture sont l’origine d’énergie pour le développement et le progrès de la Chine contemporaine, sont une méthode efficace pour le rattrapage à grands pas du PCC et de la population chinoises, sont un chemin incontournable pour tenir ferme et faire développer le socialisme à la chinoise. »  

L’entrée du socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère, la nation chinoise est en voie d’accomplir un grand bond, passant d’une nation riche à une nation puissante. La tendance et les caractéristiques de la nouvelle ère nous exigent à répondre et résoudre profondément les sujets dans la nouvelle ère. En tant que le dernier résultat de la sinisation du marxisme, la pensée de Xi Jinping concernant le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère donne une réponse systématique aux grands sujets d’époque, tels que quel genre de socialisme à la chinoise faut-il tenir ferme et faire développer et comment le réaliser. Dans la nouvelle ère, pour insister sur le marxisme, il faut apprendre et mettre en application avec profondeur la pensée de Xi Jinping concernant le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, affronter avec efficacité les grands défis, lutter contre les grands risques, surmonter les obstacles importants, résoudre les grandes contradictions, donner des réponses aux grands problèmes, et remporter sans cesse la grande victoire du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, afin de manifester davantage la vitalité puissante du marxisme.  

(Auteur : Vice-président de l’Association chinoise de la politique, président d’honneur de la faculté des politiques et des droits de l’Université de Jinan)