Commentaires

La transformation de la principale contradiction dans la société n’a pas changé la situation fondamentale de notre pays

Publié le:2018-08-27 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Yang Huang | Source:Quotidien du Peuple (Le 31 juillet 2018)

Le rapport du XIXe Congrès national du Parti communiste chinois a fait un grand jugement politique que la principale contradiction dans la société chinoise s’est déjà transformé en celle entre l’aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. En même temps, il a été souligné que « bien que la principale contradiction sociale ait changé, notre affirmation sur la phase historique où se trouve le socialisme en Chine n’a pas changé : notre pays se trouve et se trouvera encore longtemps dans le stade primaire du socialisme, et cette réalité fondamentale n’a pas changé ».  Il faut saisir scientifiquement l’unité dialectique entre cette « transformation » et cette « situation inchangée », afin de mieux promouvoir le développement du Parti communiste chinois et de notre pays dans la nouvelle ère. 

Monsieur le camarade Mao Zedong a indiqué avec profondeur que comprendre bien la situation particulière de la Chine, « c’est le fondement le plus fondamental pour résoudre tous les problèmes de la révolution en Chine ». Grâce à la bonne conscience et à la bonne maîtrise de la situation de base de la Chine de la part des communistes chinois, nous avons pu trouver le bon chemin pour la révolution chinoise. Après l’établissement du système de socialisme en Chine, pour répondre à la question comment développer la construction du socialisme, nous faisions face à la connaissance de la situation du pays. Après de pénibles exploitations, le Parti communiste chinois a fait un jugement scientifique que la Chine reste et restera longtemps au stade primaire du socialisme. La pratique prouve que, pour faire avancer sans obstacles la cause du socialisme en Chine, il faut tenir ferme sur le stade primaire du socialisme, qui est à la fois la plus grande situation du pays et la plus grande réalité. Il nous faut avoir une conscience claire de la longue durée du stade primaire du socialisme. Et il ne faut pas chercher une réussite rapide en s’efforçant de faire des choses qui dépassent la réalité et le stade. 

On dit que le stade primaire du socialisme est une longue durée historique, mais cela ne signifie certainement pas qu’il n’y aura aucune transformation dans ce stade. Pendant cette longue durée, il y aura sûrement une transformation de quantité en qualité et de parties en ensemble général. Et il faut passer de nombreuses étapes de développement et les différentes périodes où se manifestent les différentes caractéristiques transitoires. Le rapport du XIXe Congrès national du Parti communiste chinois a fait le jugement politique important que la principale contradiction dans notre société a connu une grande transformation. Autrement dit, on a une idée que le stade primaire a connu un changement de phase tout en présentant les caractéristiques de cette phase. D’une part, la Chine est déjà devenue la deuxième plus grande économie dans le monde entier. Le niveau de la production sociale s’est élevé remarquablement et la production sociale s’est déjà classée au premier rang mondial dans beaucoup d’aspects. Du point de vue de la production, on ne peut pas synthétiser « la production comme sous-développée ». D’autre part, du point de vue de la demande, la Chine assure avec stabilité la satisfaction des besoins élémentaires et quotidiens de plus d’un milliard de personnes. Elle a réalisé pour l’essentiel une prospérité moyenne, et accomplira bientôt l’édification intégrale de la société de moyenne aisance. Les besoins de la population pour une vie meilleure se diversifient, et la population devient de plus en plus exigeante non seulement à l’égard de la vie matérielle et culturelle, mais aussi de la démocratie, de la légalité, de l’équité, de la justice, de la sécurité et de l’environnement. Donc, le grand jugement politique, que la principale contradiction dans notre société s’est déjà transformée, manifeste que le Parti communiste chinois a profondément saisi la réalité de notre société et qu’il peut donner une réponse vive aux changements des besoins de la population. 

Alors que l’on a une conscience claire que la transformation de la principale contradiction dans la société chinoise concerne le changement historique de la situation générale, on doit voir que, d’une part, « l’aspiration à une meilleure vie » est une mise à niveau des « besoins de la vie matérielle », c’est-à-dire, l’enrichissement du contenu du besoin de la population et l’augmentation du niveau, cela signifie que les besoins de la population se diversifient et se présentent à multi-niveaux ; d’autre part, « le développement déséquilibré et insuffisant » signifie que la production société de la Chine s’est considérablement augmentée et ne représente plus « l’aspect sous-développé », mais par rapport aux pays développés, il existe encore un décalage et des problèmes de grandeur sans puissance. On peut dire que la transformation actuelle de la principale contradiction dans la société chinoise est une augmentation de quantité et une transformation partielle de la qualité, qui ne changent pas fondamentalement la nature du stade primaire du socialisme. Par conséquent, la situation fondamentale que la Chine reste et restera longtemps au stade primaire du socialisme n’a pas changé.  

Dans la pratique, il nous faut saisir bien l’unité dialectique de la « situation inchangée » du stade primaire du socialisme et de la « transformation » de la principale contradiction dans la société chinoise. Face à « la situation inchangée », il faut nous avancer dans la stabilité, renforcer la détermination stratégique, de ne pas dépasser la phase tout en cherchant la réussite rapide et de tenir toujours ferme la ligne fondamentale du Parti. Pour la transformation, il faut suivre le temps, saisir fermement la transformation de la principale contradiction dans notre société et guider les gens pour créer sans arrêt une vie meilleure sur la base de la promotion continue du développement et des efforts faits pour bien résoudre les problèmes du développement déséquilibre et insuffisant. 

(Unité d’auteur : Magazine Qiushi)