Commentaires

Renforcer la coopération économique le long de « la Ceinture et la Route », répondre aux besoins du développement et augmenter la qualité de la coopération

Publié le:2018-09-29 | Augmenter la taille du texte | Réduire la taille du texte

Par:Cheng Chengping Wu Fang | Source:Quotidien du Peuple (le 16 août 2018)

  Cette année marque le cinquième anniversaire de l’initiative « la Ceinture et la Route » proposée par le Président Xi Jinping. Au cours des cinq dernières années, « la Ceinture et la Route » est devenue une plate-forme de coopération largement acceptée dans la communauté internationale. En dépit de nouvelles tendances de l’unilatéralisme, du protectionnisme commercial et de la démondialisation dans le monde, la coopération gagnant-gagnant est encore le courant principal. La communauté internationale appelle fortement à un système de gouvernance économique mondial plus équitable et inclusif et à un modèle de coopération internationale. L’initiative « la Ceinture et la Route », un modèle de coopération économique internationale et idée de gouvernance mondiale, fournit au monde une proposition chinoise pour une coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant, reflétant la responsabilité de la Chine en tant que membre de la communauté internationale.

  Le développement de la coopération économique régionale avec les pays le long de « la Ceinture et la Route » est la clé pour la construction de « la Ceinture et la Route ». Adhérant aux principes dits de « concertation, synergie et partage », la Chine est déterminée à travailler avec la communauté internationale pour relever les nouveaux défis de l’économie mondiale pour renforcer l’inclusivité, l’ouverture et la valeur universelle de la mondialisation économique. Ont été obtenus des résultats significatifs en matière de la coopération économique avec les pays concernés dans le cadre de « la Ceinture et la Route ».

  Avec l’approfondissement de la construction de « la Ceinture et la Route », la coopération économique et les projets entre la Chine et les autres pays participants augmenteront et la tâche d’élever le niveau et la qualité de la coopération économique régionale sera plus lourde. Les pays participants ont leurs propres conditions nationales et différents niveaux de développement, mais font également face à des problèmes de développement communs. Cela nous demande de nous concentrer sur le bénéfice mutuel et de créer un modèle de coopération économique différencié et à plusieurs niveaux en combinant le maintien des intérêts nationaux avec le développement de la coopération, afin d’approfondir l’intégration économique, le développement commun et les résultats partagés, d’élargir l’ampleur et la profondeur de la coopération économique régionale ainsi que d’augmenter le ciblage et la qualité de la coopération économique.

  Dans le processus de l’approfondissement de la coopération économique, il faut mettre l’accent sur la synergie des stratégies de développement avec les autres pays participants. Au lieu de faire table rase de ce qui existe, l’initiative « la Ceinture et la Route » vise à la synergie des stratégies et à la complémentarité des atouts des différentes parties. La communication politique et la connexion des stratégies de développement sont la base pour mener à bien une coopération pragmatique dans tous les domaines, sont aussi la clé pour élargir les bénéfices des pays participants ainsi que la garantie de la construction commune de « la Ceinture et la Route ». Parmi les parties participantes, il existe de nombreux pays émergents et pays en développement. D’une part, ces pays souhaitent vivement promouvoir le développement économique ; d’autre part, il est difficile pour eux de mettre en œuvre de grands projets tels que les infrastructures en raison de la limite de leurs propres conditions. Cela nécessite que les pays mettent en place un mécanisme de coordination, formulent conjointement des programmes de coopération et prennent conjointement des mesures afin de réaliser la convergence de la planification, l’intégration du développement et le partage des avantages.

  En raison des stades de développement différenciés, les pays participants de « la Ceinture et la Route » ont différents besoins pour la coopération. Pour ceux qui au stade de la pré-industrialisation, leur demande principale est de développer les entreprises industrielles et d’accélérer le développement de la production industrielle. Pour les pays à l’industrialisation moyenne, ils ont besoin d’améliorer le niveau technique de la production industrielle, alors que la demande principale des pays en dernière période de l’industrialisation consiste à développer des technologies de pointe pour parvenir à la transformation. Il faut ainsi chercher à réaliser une synergie avec les conditions, les puissances et les besoins de différents pays participants lors de la construction de « la Ceinture et la Route » afin de mener une coopération économique multimodale et à plusieurs niveaux.

  Le développement est la clé pour résoudre tous les problèmes. Il faut ainsi se concentrer sur cette question fondamentale et libérer le potentiel du développement des pays au cours de l’approfondissement de « la Ceinture et la Route ». L’industrie est la base du développement économique, donc nous devons promouvoir la coopération industrielle, la compatibilité mutuelle et la promotion mutuelle des plans de développement entre les pays et la construction de grands projets. Par ailleurs, il faut stimuler la croissance économique par la coopération internationale en matière de capacité de production et de fabrication d’équipements ainsi que l’encouragement de nouveaux formats commerciaux. Grâce à une forte complémentarité des ressources et de la structure industrielle entre les pays participants, nous pouvons associer étroitement l’investissement et le commerce pour promouvoir la construction de zones de coopération économique et commerciale, stimuler la coopération en matière de capacités de production et transformer efficacement la complémentarité économique en impulsion économique.

  L’intégration financière est l’un des principaux contenus de la construction de « la Ceinture et la Route ». Il est nécessaire d’approfondir la coopération dans le secteur financier et d’améliorer en permanence le système diversifié d’investissement et de financement de la construction de « la Ceinture et la Route ». À l’heure actuelle, la coopération sur les infrastructures, la capacité industrielle et les zones de coopération industrielle et économique est un levier important pour activer la construction de « la Ceinture et la Route ». La mise en œuvre de ces projets fait face à d’énormes besoins de financement. La mise en place d’un système diversifié d’investissement et de financement peut fournir des garanties de financement plus solides afin de développer la coopération économique à plusieurs niveaux et de promouvoir davantage la circulation des fonds.

  (L’auteur vient de l’école d’économie et de gestion de l’Université de Wuhan)