Interprétation du Bulletin statistique national sur les fonds pour la science et la technologie en 2017

Source:Bureau national des statistiques | Auteur:Bureau national des statistiques 2018-10-09 | Publié le:2019-01-29

 

Récemment, le Bureau national des statistiques, le Ministère des sciences et de la technologie et le Ministère des finances publient conjointement le Bulletin statistique national sur les fonds nationaux pour la science et la technologie en 2017, Zhang Peng, statisticien principal du Département des sciences sociales du Bureau national des statistiques, interprète cela.

I. Les dépenses de R&D maintiennent une croissance rapide et l’intensité de l’investissement atteint un nouveau record

Selon les données du bulletin, le montant total des dépenses de R & D en Chine en 2017 est de 1760,61 milliards de yuans, soit une augmentation de 192,94 milliards de yuans par rapport à l’année précédente, soit une augmentation de 12,3%, et un taux de croissance supérieur de 1,7 point de pourcentage à celui de l’année précédente ; l’intensité d’investissement des dépenses de R & D (ratio des dépenses de R & D/PIB) atteint un autre record : 2,13%, soit une augmentation de 0,02 point de pourcentage par rapport à 2016.

Comparées aux pays développés [1], les dépenses de recherche et développement de la Chine présentent quatre caractéristiques. Premièrement, l’écart entre le montant total de la Chine et celui des États-Unis se réduit dannée en année. En 2013, le montant total des fonds de R & D en Chine passe pour la première fois à la deuxième place dans le monde : les dépenses totales en R & D de cette année représentent environ 40% de celles des États-Unis qui est au premier rang mondial. Cette proportion devrait avoisiner 60% en 2017. Deuxièmement, l’augmentation nette annuelle dépasse la somme des augmentations des pays membres de l’OCDE. En 2016, l’augmentation nette des dépenses de R & D de la Chine est de 150,69 milliards de yuans, soit un montant supérieur à la somme des augmentations des pays membres de l’OCDE [2] (97,37 milliards de yuans). Troisièmement, la croissance reste le leader mondial. En 2013-2016, les dépenses de R & D de la Chine augmentent de 11,1% par an, contre 2,7%, 2,3% et 0,6% aux États-Unis, au Japon et dans l’Union européenne. Quatrièmement, l’intensité d’investissement atteint le niveau des pays modérément développés. Du point de vue de l’intensité des dépenses de R & D des 35 pays membres de l’OCDE en 2016, l’intensité des dépenses de R & D en Chine pour l’année est de 2,11%, ce qui situe entre la France (2,25%) qui est à la 12ème place et l’Islande (2,10%) qui est à la 13ème place.

II. La structure des investissements en R & D saméliore, lallocation des ressources est optimisée

(I) La part des fonds consacrés à la recherche fondamentale a encore augmenté. En 2017, le financement de la recherche fondamentale en Chine s'élevait à 97,55 milliards de yuans, soit une augmentation de 15,26 milliards de yuans par rapport à l'année précédente, soit une augmentation de 18,5% par rapport à l'année précédente. Le taux de croissance a augmenté de 3,6 points de pourcentage par rapport à l’année précédente, soit le taux le plus élevé dans les cinq dernières années ; les fonds consacrés à la recherche fondamentale ont représenté 5,5% des dépenses de RD, en hausse de 0,3 point de pourcentage par rapport à l’année précédente, et ont poursuivi la reprise soutenue depuis 2014, atteignant le niveau le plus élevé depuis 2005. Parmi eux, les fonds destinés aux établissements d’enseignement supérieur et aux instituts de recherche et entreprises appartenant à l’État s’élevaient à 53,11 milliards de yuans, 38,44 milliards de yuans et 2,89 milliards de yuans, soit une augmentation de 22,8%, 13,9% et 11% par rapport à l'année précédente respectivement. Le taux de contribution des collèges et universités à la croissance de la recherche fondamentale dans l’ensemble de la société a été de 64,6%, soit une augmentation de 25,8 points de pourcentage par rapport à l’année précédente, ce qui a joué un rôle positif dans la promotion de la reprise progressive de la proportion de recherche fondamentale dans la société.

(II) L’attraction des entreprises est toujours forte. Avec la mise en œuvre approfondie de la stratégie de développement axée sur l’innovation et la construction continue du pays innovant, les dépenses de R & D des trois principaux dirigeants (les entreprises et les institutions de recherche appartenant à l’État et les institutions d’enseignement supérieur) se sont encore accrues et leur taux de croissance a augmenté. En 2017, le taux de croissance des fonds de R & D des entreprises, des instituts de recherche publics et des établissements d’enseignement supérieur chinois a augmenté de 0,9, 2 et 10,7 points de pourcentage, respectivement, et leur taux de contribution à la croissance des dépenses de R & D de l’ensemble de la société était respectivement de 78,6%, 9,1% et 10%. Bien que la contribution des entreprises ait diminué de 5,2 points de pourcentage par rapport à l’année précédente, elle reste le principal moteur de la croissance des fonds de recherche et développement dans l’ensemble de la société.

(III) Renforcement de l’effet d’agglomération industrielle. En 2017, les entreprises industrielles chinoises supérieures à la taille désignée comptent 8 grandes catégories industrielles dont les dépenses de R&D dépassent 50 milliards de yuans. Les dépenses de R&D totalisent 782,89 milliards de yuans, en hausse de 10,7% par rapport à l’année précédente, avec un taux de croissance supérieur de 0,9% à celui des entreprises industrielles d’une taille supérieure à celle désignée. Les dépenses de R&D de ces 8 industries représentent 65,2% des entreprises industrielles supérieures à la taille désignée, soit une augmentation de 0,6 point de pourcentage par rapport à l’année précédente. L’intensité des dépenses de R&D dans la fabrication de haute technologie et dans la fabrication des équipements est de 2% et 1,65%, respectivement, en hausse de 0,1 et 0,14 point de pourcentage par rapport à l’année précédente, de 0,86 et 0,51 point de pourcentage de plus que la moyenne manufacturière.

(IV) La région orientale continue de rester devant. En 2017, Les régions de l’est, du centre, de l’ouest et du nord-est de la Chine affichent des dépenses de recherche et développement de 1 188,48 milliards de yuans, 280,2 milliards de yuans, 219,66 milliards de yuans et 70,45 milliards de yuans, soit une augmentation de 119,54 milliards de yuans, 44,21 milliards de yuans, 25,23 milliards de yuans et 3,96 milliards de yuans par rapport à l’année précédente, en hausse de 11,2%, 18,6%, 13% et 6% respectivement par rapport à l’année précédente. Et leur taux de contribution aux dépenses de R&D dans la société est respectivement de 61,9%, 22,9%, 13,1% et 2,1%. Les dépenses totales de R&D dans la région orientale continuent de maintenir une position dominante et le taux de croissance des fonds de R&D dans la région centrale augmente considérablement.

III. Le gouvernement accroît ses investissements et l’environnement politique s’améliore encore.

Selon les données du Bulletin, les dépenses nationales en sciences et technologies financières en 2017 sont de 838,36 milliards de yuans, soit une augmentation de 62,29 milliards de yuans par rapport à l’année précédente, soit une augmentation de 8%. Les dépenses en sciences et technologies financières représentent 4,13% des dépenses budgétaires de l’État cette année-là, maintenant le niveau de l’année précédente. 

En 2017, les dépenses de R&D de l’ensemble de la société ont connu une croissance rapide, grâce à l’augmentation significative de l’efficacité de la mise en œuvre des politiques soutenant les activités scientifiques et technologiques de l’engouragement du gouvernement et à la poursuite de l’amélioration de l’environnement politique. Prenons comme exemple les entreprises industrielles dont la taille est supérieure à la taille indiquée, en 2017, la dépense de recherche et de développement avec la réduction et l’exonération d’impôt pour les entreprises et l’exonération fiscale pour les entreprises de haute technologie était de 56,99 milliards de yuans et 106,23 milliards de yuans, soit une augmentation respective de 16,5% et 26% par rapport à l’année précédente et le taux de croissance a augmenté de 7,6 et 6 points de pourcentage respectivement par rapport à l’année précédente.

Le montant total des investissements en R & D en Chine a augmenté d’année en année et la structure a été optimisée en permanence, ce qui a efficacement encouragé la mise en œuvre de la stratégie de développement chinoise axée sur l’innovation et consolidé les bases de la construction de pays innovant en Chine. Cependant, par rapport aux pays développés, le niveau global de R & D en Chine existe toujours dans une situation suivante : l’investissement est grand mais non forte, est nombreux mais non optimale. Par exemple, la proportion de la recherche fondamentale est moins grande que celle des pays développés (15-20%) ; il y a toujours un écart avec les pays innovants (plus de 2,5%) pour l’intensité d’investissement en R & D ; la répartition des investissements en R&D par secteur n’est pas raisonnable par rapport aux États-Unis, et le ratio d’investissement en R & D des entreprises non manufacturières est seulement de 14,9%, ce qui est nettement inférieur au niveau américain de 33,1%. Au cours des prochaines années, la Chine devrait davantage guider l’ensemble de la société pour accroître les investissements dans la recherche et le développement, en particulier dans le domaine de la recherche fondamentale prospective et appliquée ; optimiser davantage l'allocation des ressources de R & D en Chine, en prenant l’entreprise pour la partie principale, avec l’orientation du marché et l’intégration profonde de l’industrie-université-recherche ; exploiter davantage les avantages de l’administration en matière de recherche et développement, renforcer la construction du système national d’innovation et approfondir la réforme du système scientifique et technologique.

Note :

[1]Les données statistiques internationales proviennent de la base de données du site officiel de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). https://data.oecd.org

[2] En 2016, l’augmentation nette des dépenses de R & D des pays membres de l’OCDE s’est élevée à 14,04 milliards de dollars EU, qui ont été convertis à 97,37 milliards de yuans selon le taux de change à la fin de 2016.