La magie de la diplomatie du ping-pong renaît (COMMENTAIRE)

Source:http://french.xinhuanet.com | | Publié le:2021-04-12

BEIJING, 10 avril (Xinhua) -- Il y a cinquante ans, à la suite d'une rencontre inattendue mais heureuse, des joueurs chinois et américains de tennis de table ont franchi des barrières idéologiques profondément ancrées et entamé un processus de remodelage du monde qui a finalement recouplé leurs pays à l'issue de 20 ans d'hostilité et d'isolement.

Lors d'une journée printanière de 1971, au milieu de la Guerre froide, Glenn Cowan, un joueur de l'équipe de ping-pong américaine, est monté accidentellement dans un bus transportant ses homologues chinois, où l'Américain a reçu des gestes de bonne volonté et de respect au lieu d'actes hostiles de la part des Chinois.

Leurs échanges amicaux ont aidé les deux pays séparés depuis longtemps à mieux se reconnaître. Les dirigeants politiques des deux pays ont saisi cet élan positif et encouragé les efforts pour normaliser les relations bilatérales, ce qui a contribué au processus de normalisation des relations sino-américaines, qui a débouché sur l'établissement de relations diplomatiques entre Beijing et Washington huit ans plus tard. La petite balle a fait bouger le grand globe.

Pendant plusieurs décennies, la compréhension mutuelle entre les Chinois et les Américains a produit un effet boule de neige, et les interactions ont fait de grands progrès, apportant d'énormes avantages aux deux pays et au reste du monde.

Les deux pays disposent actuellement de 50 paires de provinces-Etats jumelés et 231 paires de villes jumelées. En outre, la Chine est depuis de nombreuses années l'une des plus grandes sources d'étudiants internationaux aux Etats-Unis.

Sur le plan économique, le volume des échanges bilatéraux entre les deux pays est passé de 2,5 milliards de dollars à la fin des années 1970 à environ 600 milliards de dollars l'an dernier.

Ce que la Chine et les Etats-Unis ont accompli au cours des dernières décennies montre que les pays et peuples ayant des systèmes et des valeurs différents peuvent se respecter et vivre en paix, à condition qu'ils aient la volonté de gérer les différends et la clairvoyance pour accueillir de plus grands bénéfices à long terme.

Malheureusement, au cours des quatre dernières années, certains faucons anti-chinois à Washington ont essayé de découpler les deux premières économies mondiales. Ils ont lancé des guerres commerciales, entravé la coopération scientifique bilatérale normale, imposé des restrictions aux étudiants et aux voyageurs chinois, et colporté des mensonges absurdes sur la Chine à propos de la pandémie. Leurs actions ont gravement porté atteinte à cette relation bilatérale, considérée par de nombreuses personnes comme la plus importante au monde.

Ces deux grands pays du monde sont en effet à nouveau à la croisée des chemins. Il y a cinq décennies, les dirigeants chinois et américains d'alors avaient choisi de saisir l'opportunité offerte par leurs athlètes, et mis fin à l'éloignement entre les deux pays. La communauté mondiale s'est émerveillée de leur courage politique et de leur perspicacité.

Comme l'a dit le président chinois Xi Jinping lors de sa conversation téléphonique avec son homologue américain Joe Biden à la veille du Nouvel an chinois en février dernier, il est le désir commun des deux peuples et de la communauté internationale de voir un développement sain et stable des relations sino-américaines.

Bien que les jours de la diplomatie du ping-pong se diffèrent de ceux d'aujourd'hui, la coopération et la communication demeurent toujours la voie unique pour les deux parties. En fait, dans un monde marqué par des défis croissants et une interdépendance renforcée, la Chine et les Etats-Unis font face à de plus grands besoins et opportunités de mener une coopération mutuelle.

Par conséquent, les décideurs politiques de Washington devraient travailler avec Beijing pour développer conjointement les relations entre les deux peuples. Cela pourrait commencer par la suppression par Washington de toutes les mesures toxiques appliquées par l'administration précédente afin de normaliser les échanges entre les deux pays.

Le découplage n'est pas et ne devrait jamais être une option. Dans l'intérêt de la Chine et des Etats-Unis et celui de la communauté internationale, les décideurs politiques de Washington devraient faire des choix audacieux et corrects avec le courage et la sagesse dont leurs prédécesseurs ont fait preuve il y a un demi-siècle.